Contenu

L'or du pauvre

Résumé
Si j’excepte le séjour d’une année que je fis à Rome, où mes supérieurs de l’Abbaye de Saint-Maurice m’avaient envoyé pour y achever mes études théologiques, c’est à quarante-deux ans que je fis mon premier voyage, moi qui, depuis, n’ai cessé de parcourir les pays que j’aime, cherchant à y découvrir de nouveaux visages, des sagesses nouvelles, de nouveaux cœurs amis. A quinze ans j’ignorais l’existence des bananes, et c’est au couvent, âgé de plus de vingt ans, je m’en souviens, que je dégustai mon premier pamplemousse ! Quand j’étais petit, j’habitais donc la Gruyère, le Pays des herbes grasses, des foins luxuriants, le pays, par conséquent, où le lait, si ce n’est le miel, devait couler à flots, comme sur la terre de Canaan.
Genre littéraire: Biographie/témoignage
Durée: 7h. 1min.
Édition: Vevey, Ed. de l'Aire, 1992
Numéro du livre: 68599
ISBN: 9782881088228

Documents similaires

Durée:5h. 40min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:6716
Résumé: Publié en 1973 à un moment où Alice Rivaz était au sommet de son art, "De mémoire et d'oubli" peut être considéré comme l'un de ses livres majeurs. Il est constitué de dix-neuf courts récits, nourris de choses vues, entendues, devinées, supputées, imaginées ou vécues. On y retrouve ses thèmes favoris : la passion et la compassion pour les humbles, la quête inassouvie de vérité et surtout une sourde et violente révolte contre la souffrance et la mort.
Durée:14h. 3min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:20873
Résumé: « J'ai dû en franchir des barrières, des murs, des frontières, des pays, des préjugés et les aspects plus ou moins avoués du machisme. » Reporter, écrivaine et photographe, Laurence Deonna s'inscrit dans la lignée des grandes voyageuses : Isabelle Eberhardt, Ella Maillart, Anne-Marie Schwarzenbach. Née en 1937, elle leur succède. Autre temps. Autre parcours de vie. Un point commun : l'aventure. Vient s'y ajouter la franchise qui est le luxe de sa génération : une femme qui peut tout dire, ou presque, et même s'étendre sur ses amours-qui-ne-durent-pas-toujours. Son irrésistible sens de l'humour, joint à une volonté inoxydable, lui ont permis de survivre tant aux tragédies familiales, qu'à celles, parfois insoutenables, du terrain du reportage. Son éditrice l'a définie ainsi : « Ce n'est pas qu'une journaliste, c'est une créatrice. » Un fil rouge tisse ces Mémoires empreintes à la fois de légèreté et de gravité : le pacifisme, l'empathie et la compassion, particulièrement envers les femmes. Vétérane des années 60, Laurence Deonna a parcouru en solitaire des pays devenus depuis périlleux. Elle a connu des situations cocasses, comme de réussir à émouvoir le Conseil des Ministres du Yémen, en leur chantant « Les Feuilles Mortes » de Prévert et Kosma. Des situations hasardeuses, comme d'être la seule, en 1984, à pénétrer dans la redoutable prison politique d'Evine, à Téhéran. Elle s'est trouvée face à de cruels chefs d'Etat, comme Idi Amin Dada et Saddam Hussein, ou d'autres encore de la même veine sanglante. « Les êtres lumineux étaient souvent des sans-grades, eux restent dans mon cœur », dit-elle.
Durée:2h. 55min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:34772
Résumé: Un père peut-il être un homme comme les autres ? Metin Arditi évoque le souvenir du sien, mort il y a vingt ans. En pélerinage dans les Grisons, où son père aimait aller, à sa table de travail, dans un bar d'hôtel, Metin Arditi rappelle à lui les souvenirs. Au fur et à mesure qu'ils reviennent, le portrait se précise, le non-dit s'entend, la vérité affleure. Revenant à son enfance stambouliote, il retrouve son père avec des yeux de petit garçon ébloui : un homme toujours élégant, admirable et admiré, héros d'une famille juive cosmopolite. Il revit ses onze années d'internat en Suisse, un inoubliable amour d'adolescent avec Géraldine Chaplin, les leçons de sagesse offerts par ce père qu'il voyait à peine, et notamment : "Les livres, c'est autre chose. » Au fil de l'écriture, il revient sur l'éloignement et ses déchirures, l'affrontement sur la question juive, et la quête de l'estime d'un père qu'il continue de chercher après sa mort. Un récit bouleversant, d'homme à homme.
Durée:8h. 56min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:6713
Résumé: Maman me disait : «Qu'est-ce que tu vas chercher là-haut ? Tu ne vois pas que tu risques ta vie ?» Non, je ne le voyais pas. J'aimais à grimper. Ma passion n'était assouvie que lorsque j'atteignais les sommets. De là-haut, j'adressais des discours aux nuages. Je n'ai pas la moindre idée de ce que je leur disais mais je sais que je me sentais heureux. Comme elle nous aura aimés, nous ses enfants, sur ces landes pierreuses ! nous qui avons si mal su l'aimer.
Durée:7h. 47min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:15073
Résumé: "Retour d'Afrique" est la suite du best-seller mondial "la Massaï blanche". Il a été écrit, comme l'explique Corinne Hofmann elle-même, sur les insistances des lecteurs du premier livre qui souhaitaient savoir ce que cette ex-épouse d'un guérrier Samburu était devenue après son retour à la "civilisation". Corinne et sa fille Napiraï, alors âgée de 15mois, arrivent en Europe. C'est le 6 octobre 1990, une "froide" journée d'automne. Corinne pèse moins de 50 kilos pour 1,80 mètre. Elle est malade, désemparée et n'ose pas dire à sa mère qu'elle est rentrée pour ne plus repartir. Après sa vie chez les Massaïs, le retour en Suisse n'est pas exempt de difficultés. Grâce à la volonté, au courage et à l'optimisme qui l'ont aidée à survivre au Kenya, Corinne et Napiraï doivent apprendre ou réapprendre à vivre au rythme frénétique d'un Occident stressé et peut tolérant face à qui a osé être différent.
Lu par:Jean Frey
Durée:4h. 19min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:14347
Résumé: ... Une des plus parfaites autobiographies d'un humaniste de la Renaissance suisse, de l'enfance valaisanne au Collège de Bâle. Un témoignage vivant sur tout un monde à l'époque de Holbein et d'Erasme.
Durée:4h. 43min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:16609
Résumé: "Anne-Marie Blanc vient de mourir, elle allait avoir 90 ans. Je l'ai fréquentée pendant un quart de siècle. Après une rétrospective à la Cinémathèque, qui comprenait plusieurs de ses films, j'ai eu l'idée de faire sur elle un documentaire filmé. L'idée lui a plu, et le documentaire a été fait. Il s'intitule La petite Gilberte: Anne-Marie Blanc, comédienne. Les bribes de sa vie qu'elle m'avait racontées m'avaient donné, il y a longtemps déjà, envie d'écrire sa vie."
Durée:5h. 17min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:67881
Résumé: Biographie Jean-Louis Kuffer revisite ses goûteux quartiers d’enfance. Entre un «bonheur de phrase» et la mécanique proustienne du souvenir, l’écrivain manie la magie des mots. Éloge de la mémoire en léger décalage. Il y a du Nabokov en Jean-Louis Kuffer, tant l’univers n’est rien pour l’un comme pour l’autre comparé à «un seul souvenir d’un individu et à son expression par des mots». Cela donne un recueil de textes brefs, où le lecteur est invité à emboîter le pas des phrases truculentes de Jean-Louis Kuffer pour rejoindre ici les chapeaux du grand-père et de l’écrivain Robert Walser, là les exotiques hauteurs lucernoises des années cinquante, ou encore un fumeux été 68, un spectateur atypique d’une gay pride, une épique et cruelle réunion littéraire sur un navire de la CGN, les paysages du Haut-Lac, Mlle Saligot à l’école, une peur érotico-freudienne du loup ou le «soliloque de Marcelin, l’ado-tramway». …Recréer l’instant, ce présent de légende, voilà ce goût immodéré pour l’écriture, pour les mots et les phrases, les plaisirs et les jours, quand «on est ici comme au bord du ciel, le dos à la forêt suspendue, à rêver à tous les bleus de là-bas». Dans l’universalité des petites légendes de Jean-Louis Kuffer, le présent s’affirme avec force. Le passé n’est que moyen de conjuguer ce souci de l’instant avec plus d’acuité. La lecture n’est donc pas là affaire de souvenir, mais d’imaginaire compréhension du présent. (…) Parce que, souligne Kuffer: «À un moment donné, plus rien ne compte qu’un certain bonheur de phrase.»
Durée:2h. 39min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:9717
Résumé:
Durée:6h. 36min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:15464
Résumé:
Durée:8h. 21min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:5556
Résumé: Jacques Chessex appartient à la grande tribu des flaubertiens impétinents. Il a lu, relu, vécu, chacune des pages de Gustave Flaubert ; il s'est laissé intoxiquer par leur sève ; il est devenu une sorte de possédé dont la religion célèbre les seuls cultes d'Emma, de Bouvard, de Salammbô, de saint Julien, de Pécuchet et de saint Antoine. C'est donc par piété, autant que par passion, qu'il a voulu, aujourd'hui, écrire "son Flaubert" et s'immerger, corps et âme, dans la rhétorique du Maître. Ce faisant, l'auteur de "l'Ogre" n'a pas écrit un livre de plus sur l'ermite de Croisset. Il a souligné en écrivain, en complice, tout ce qui, dans l'ordre de la création, le lie à une oeuvre dans la lumière de laquelle il inscrit la sienne.
Durée:3h. 52min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:16044
Résumé: "Je me revois jeune écolier, appuyé sur la carte du monde, cherchant Punta Arenas en Patagonie chilienne. Si je désirais situer cet endroit, c'est que j'avais appris de mon père que deux de ses grands-oncles avaient émigré là-bas comme agriculteurs. La famille de l'un d'eux y avait vécu un drame sanglant, ce qui contribuait à conserver vivant son souvenir." C'est en ces termes que Roger Pasquier explique son intérêt pour ces Fribourgeois émigrés en Patagonie chilienne, la plupart entre 1875 et 1877. La vie de Marie Pittet, de La Joux, constitue le fil rouge de cette formidable aventure qui se poursuit aujourd'hui avec la présence à Punta Arenas de plus d'un millier de descendants suisses.