Contenu

Juge de campagne: anecdotes et histoires de vies neuchâteloises

Résumé
Bernard Schneider se livre. L’ancien président du tribunal du Val-de-Travers publie ses mémoires aux éditions Attinger sous le titre « Juge de campagne ». L’homme de 75 ans, aujourd’hui aveugle, dévoile une multitude d’anecdotes qui ont marqué son activité professionnelle au Vallon. Mais aussi avant son arrivée à Môtiers. Avocat à La Chaux-de-Fonds, il postule à la présidence du Tribunal de district du Val-de-Travers en 1978. Il s’installe dans l’appartement du concierge du Tribunal
Genre littéraire: Biographie/témoignage
Durée: 6h. 34min.
Édition: Colombier, Éd. Attinger / Éd. du Château, 2018
Numéro du livre: 39508
ISBN: 9782940637058

Documents similaires

Lu par:Marie Meylan
Durée:7h. 1min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:68599
Résumé: Si j’excepte le séjour d’une année que je fis à Rome, où mes supérieurs de l’Abbaye de Saint-Maurice m’avaient envoyé pour y achever mes études théologiques, c’est à quarante-deux ans que je fis mon premier voyage, moi qui, depuis, n’ai cessé de parcourir les pays que j’aime, cherchant à y découvrir de nouveaux visages, des sagesses nouvelles, de nouveaux cœurs amis. A quinze ans j’ignorais l’existence des bananes, et c’est au couvent, âgé de plus de vingt ans, je m’en souviens, que je dégustai mon premier pamplemousse ! Quand j’étais petit, j’habitais donc la Gruyère, le Pays des herbes grasses, des foins luxuriants, le pays, par conséquent, où le lait, si ce n’est le miel, devait couler à flots, comme sur la terre de Canaan.
Lu par:Pierre Biner
Durée:10h. 5min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:68490
Résumé: Il a incarné à lui seul tout un pan du cinéma français des années 70-80, même s’il a continué de jouer jusqu’en 2015. Discrètement mais porté par l’assurance de son talent, il s’est imposé comme l’un des rares monuments authentiques du septième art. Les plus grands l’ont sollicité à leur côté : Buñuel, Clouzot, Hitchcock, Sautet, Melville, Chabrol, Resnais, Godard, Demy, Ferreri, Moretti, Costa-Gavras, Malle, De Broca, Lelouch, Boisset, Deville, Tavernier, Girod, Rouffio, Granier-Deferre, Doillon, Rivette, Ruiz, de Oliveira, Chahine, Miller, Larrieu, Carax, Angelopoulos… Une liste presque interminable que bien des comédiens peuvent lui envier. Car elle est unique. Cet incroyable parcours lui a permis d’accrocher à sa riche carrière des titres comme Le Mépris, César et Rosalie, La Grande Bouffe, Les Demoiselles de Rochefort, Vincent, François, Paul et les autres, Le Sucre, Le Charme discret de la bourgeoisie, Les Noces rouges, Le Trio infernal, Le Doulos… et pléthore d’autres. Non content d’accumuler les rôles puissants au cinéma, Michel Piccoli a brillé au théâtre.
Durée:5h. 17min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:67881
Résumé: Biographie Jean-Louis Kuffer revisite ses goûteux quartiers d’enfance. Entre un «bonheur de phrase» et la mécanique proustienne du souvenir, l’écrivain manie la magie des mots. Éloge de la mémoire en léger décalage. Il y a du Nabokov en Jean-Louis Kuffer, tant l’univers n’est rien pour l’un comme pour l’autre comparé à «un seul souvenir d’un individu et à son expression par des mots». Cela donne un recueil de textes brefs, où le lecteur est invité à emboîter le pas des phrases truculentes de Jean-Louis Kuffer pour rejoindre ici les chapeaux du grand-père et de l’écrivain Robert Walser, là les exotiques hauteurs lucernoises des années cinquante, ou encore un fumeux été 68, un spectateur atypique d’une gay pride, une épique et cruelle réunion littéraire sur un navire de la CGN, les paysages du Haut-Lac, Mlle Saligot à l’école, une peur érotico-freudienne du loup ou le «soliloque de Marcelin, l’ado-tramway». …Recréer l’instant, ce présent de légende, voilà ce goût immodéré pour l’écriture, pour les mots et les phrases, les plaisirs et les jours, quand «on est ici comme au bord du ciel, le dos à la forêt suspendue, à rêver à tous les bleus de là-bas». Dans l’universalité des petites légendes de Jean-Louis Kuffer, le présent s’affirme avec force. Le passé n’est que moyen de conjuguer ce souci de l’instant avec plus d’acuité. La lecture n’est donc pas là affaire de souvenir, mais d’imaginaire compréhension du présent. (…) Parce que, souligne Kuffer: «À un moment donné, plus rien ne compte qu’un certain bonheur de phrase.»
Durée:1h. 30min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:71589
Résumé: «Ce livre est destiné à ma fille, comme un fragment de sa propre histoire. Un morceau de mémoire qui, s’il s’éteint sans avoir été transmis, disparaîtra. Mais cette histoire est aussi pour vous. Finalement, Fernand, mon grand-père, pourrait être le vôtre et son parcours de vie déclencher l’ouverture de la porte…» Voici le récit et les faits d’armes d’un homme debout qui, du haut de ses 94 ans, coule des jours heureux à Genève. Après une enfance brisée, Fernand a réussi à se reconstruire. Enfant placé, pour fuir les internements administratifs, il s’engage à 16 ans dans la Légion étrangère ! Envoyé en Indochine, il reviendra quatre ans plus tard en Suisse, marqué à vie. Il est difficile d’évoquer ces années douloureuses à jamais gravées en lui. Sa petite-fille, aujourd’hui journaliste rassemble ici quelques souvenirs personnels et familiaux, couplés à des sources d’archives de première main. Orchestrés avec brio en de multiples aller-retours entre le passé de Fernand et le nôtre pour donner corps au travail de mémoire, les passages volontairement courts s’éclairent les uns les autres en une très belle mosaïque de vie.
Durée:20h. 1min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:75075
Résumé: L’image que nous gardons de Ludwig Hohl est celle d’un penseur vivant dans une cave à Genève, sous les pages manuscrites pendues à des ficelles. Anna Stüssi raconte les années errantes d’un insoumis qui ont précédé cette sédentarité. Ludwig Hohl n’a obtenu une certaine reconnaissance qu’à la fin de sa vie. Sa pensée, qui ne se contente pas de saisir les contours patents des phénomènes, est d’une incroyable modernité. Il l’a élaborée dans les années 1920-1930, loin de sa patrie. La biographie d’Anna Stüssi embrasse cette période-là de sa vie. Le jeune Hohl fuit l’étroitesse de la Suisse, d’abord à Paris, dans le quartier Montparnasse. Infatigable flâneur, il est toujours en route, dans les Alpes, à Marseille, Vienne et, finalement, dans la ville paisible de La Haye, où il fixe les contours d’une manière très personnelle de penser. Quand il revient en Suisse pour des raisons de détresse matérielle, il transporte dans une valise une oeuvre presque achevée: les mille pages des Notes. Anna Stüssi a travaillé sur de nombreux documents non publiés. Elle en a tiré le portrait sensible d’un individu qui ne cesse d’utiliser ses propres expériences et les circonstances menaçantes de l’époque pour les transposer avec une grande force poétique.
Durée:2h. 55min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:34772
Résumé: Un père peut-il être un homme comme les autres ? Metin Arditi évoque le souvenir du sien, mort il y a vingt ans. En pélerinage dans les Grisons, où son père aimait aller, à sa table de travail, dans un bar d'hôtel, Metin Arditi rappelle à lui les souvenirs. Au fur et à mesure qu'ils reviennent, le portrait se précise, le non-dit s'entend, la vérité affleure. Revenant à son enfance stambouliote, il retrouve son père avec des yeux de petit garçon ébloui : un homme toujours élégant, admirable et admiré, héros d'une famille juive cosmopolite. Il revit ses onze années d'internat en Suisse, un inoubliable amour d'adolescent avec Géraldine Chaplin, les leçons de sagesse offerts par ce père qu'il voyait à peine, et notamment : "Les livres, c'est autre chose. » Au fil de l'écriture, il revient sur l'éloignement et ses déchirures, l'affrontement sur la question juive, et la quête de l'estime d'un père qu'il continue de chercher après sa mort. Un récit bouleversant, d'homme à homme.
Durée:5h. 40min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:6716
Résumé: Publié en 1973 à un moment où Alice Rivaz était au sommet de son art, "De mémoire et d'oubli" peut être considéré comme l'un de ses livres majeurs. Il est constitué de dix-neuf courts récits, nourris de choses vues, entendues, devinées, supputées, imaginées ou vécues. On y retrouve ses thèmes favoris : la passion et la compassion pour les humbles, la quête inassouvie de vérité et surtout une sourde et violente révolte contre la souffrance et la mort.
Durée:6h. 8min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:21388
Résumé: 1713-1784 : Denis Diderot est l'un des fondateurs de l'encyclopédie.
Durée:4h. 15min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:19114
Résumé: "J'ai 54 ans. Je suis aveugle. Une maladie génétique rare m'a enlevé ma femme et mon fils aîné. Mon second fils a été sauvé inextremis par une greffe du coeur. Des questions?" Cette entrée en matière, Claude Lonfat l'utilise dans les classes ou lors de congrès qui sollicitent son témoignage. Depuis la sortie de son premier ouvrage "Soleil noir", - plus de 5000 exemplaires vendu - Claude Lonfat s'est mué en un infatigable militant du don d'organe. Sa vie sociale a radicalement changé. Ce nouveau quotidien, Claude Lonfat vous le raconte, soutenu par la plume de son ami journaliste et écrivain Pierrot Métrailler. Vous découvrirez le sort de "Victoire", une pierre ollaire sculptée par Claude Lonfat. Lors d'une vente aux enchères, elle va pulvériser les records. Vous comprendrez aussi pourquoi les conférences de Claude Lonfat attirent immanquablement des standing-ovation.
Durée:5h. 56min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:18349
Résumé: Un jour, dans un magasin où j'essayais des vêtements en bavardant avec une amie, j'ai été abordée par une jeune femme inconnue. À brûle-pourpoint, elle m'a demandé quel était mon métier. Puis, comme je lui répondais, un peu étonnée, que j'enseignais la littérature française, elle a voulu savoir si je connaissais des écrivains. Elle nous a expliqué qu'elle avait quelque chose à raconter, quelque chose qui pourrait intéresser un écrivain. Ce genre de situation arrive plus souvent qu'on ne croit. Les gens ont tendance à penser, assez généralement, que leur vie est un roman... D'habitude, je m'enfuis aussi poliment que possible. Là, non. Tout de suite il m'a semblé que le devais écouter cette jeune femme brune qui me parlait déjà comme si on se connaissait depuis longtemps. Elle m'a dit qu'elle s'appelait Marie-Rose. Je lui ai donné mon adresse. Quelques jours plus tard, on s'est donné rendez-vous dans un salon de thé. Je me rappelle que c'était l'hiver et qu'il y avait un vent terrible. J'étais fatiguée, un peu malade. Je marchais dans la rue en pestant, en me demandant pourquoi je perdais ainsi mon temps.
Durée:14h. 37min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:18676
Résumé: Tome I - Brèves effusions de l'âme (chansons et poèmes) : «Des chansons toutes nues, c'est-à-dire telles qu'elles furent à l'origine, avant de trouver leur vêtement harmonique et l'aile d'une mélodie capable de les arracher au sol. Chansons à l'escale ; voiliers aux voiles carguées, à l'ancre dans le port. Ainsi l'amateur [...] peut s'en approcher, en faire le tour et les considérer dans tous leurs détails que le mouvement même de la musique lui avait peut-être dérobés quand il les entendait au music-hall ou au cabaret.» - Gilles
Durée:7h. 38min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:32736
Résumé: Voici le cinquième volume de la Confession d'une Graine. Avec l'humour et l'ironie à l'égard de lui-même qui le caractérisent, Haldas y raconte comment il a plus ou moins volontairement échoué dans toutes ses tentatives de gagner sa vie. Il fut ainsi employé dans une agence de presse, correcteur pour guides touristiques, vendeur dans une librairie, enseignant (quelques jours !), responsable enfin d'une galerie de peinture chez un éditeur de renommée mondiale. Autant de scènes désopilantes. Mais aussi un regard aigu sur les divers milieux qu'il a fréquentés, et quelques portraits saisissants