Contenu

Vallon de l'Ermitage

Résumé
... le texte de Friedrich Dürrenmatt intitulé «Vallon de l'Ermitage» dans lequel l'écrivain évoque, non sans humour et esprit, des épisodes de sa vie à Neuchâtel ainsi que sa relation avec ses voisins et la région.
Genre littéraire: Biographie/témoignage
Durée: 1h. 17min.
Édition: Neuchâtel, Revue neuchâteloise, 1980
Numéro du livre: 10815
CDU: 849.4

Documents similaires

Durée:1h. 3min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:30308
Résumé: Dans Le Chien (1946/47), un prédicateur prêchant l'Evangile dans le labyrinthe d'une ville inconnue, aux côtés d'un chien terrifiant, est soudain dévoré par le molosse qui disparaît aux côtés de la jeune fille à la lueur de la nuit. Dans Le Tunnel (1952), un express s'enfonce entre Berne et Zurich dans un tunnel ouvrant sur un effrayant abîme.
Lu par:Jean Frey
Durée:4h. 37min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:17574
Résumé: Ecrites vers la fin de la dernière guerre, donc plus de dix ans avant la Visite de la vieille dame, voici les toutes premières oeuvres de Dürrenmatt. Certains raffinés les préfèrent pour leur naïveté même, leur sauvagerie baroque. Ce sont des cauchemars, des mythes où l'auteur a risqué son intégrité créatrice, son salut. On ne peut les traverser sans vertige : tout y est labyrinthe, faille, piège. Absurde et parfaite, la Ville renvoie chaque habitant à lui-même, à son illusion, son vide. Bourreaux et victimes, dans cette sournoise apocalypse, deviennent interchangeables. Les identités se dissolvent, les corps se désincarnent. Dieu et Diable sont confondus. Dürrenmatt nihiliste. Dürrenmatt sauvé du nihilisme. Par un certain rire et un certain détachement, vertus passablement helvétiques qui, en allemand, ne portent d'ailleurs qu'un seul nom : Heiterkeit. " Que devons-nous faire ? demanda le chef de train. - Rien, répondit le jeune homme, rien. Dieu nous a laissés tomber, si bien que nous voilà précipités vers lui.
Durée:2h. 2min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:11954
Résumé:
Lu par:Jean Frisch
Durée:3h. 12min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:10892
Résumé: Contient: Smithy (1961-1976) ; Le fils ; La saucisse ; Abu Hanifa et Anan Ben David ; Le vieux (1945)
Durée:2h. 19min.
Genre littéraire:Théâtre
Numéro du livre:10843
Résumé: Les Physiciens se passe entièrement dans le salon d'une villa qu'on devine isolée, ancienne résidence d'été des von Zahnd, transformée en asile de fous... le mot est lâché. Précisons que Dürrenmatt maintient strictement l'unité de lieu, de temps et d'action. Une action qui se déroule chez les fous ne s'accommode que d'une forme classique. Les fous sont au nombre de trois. Il faut dire que les malades de marque ont été transférés dans un bâtiment neuf et élégant. Ces trois fous sont (est-ce un hasard?) tous trois physiciens. Ils vivent chacun pour soi, chacun s'est tissé un monde imaginaire où il s'est enfermé, ils prennent leurs repas en commun dans le salon et échangent parfois quelques propos scientifiques...
Lu par:Claude Fissé
Durée:3h. 47min.
Genre littéraire:Théâtre
Numéro du livre:8118
Résumé: Archilochos est un célibataire fanatique de la vie vertueuse, profondément chrétien, obstinément sobre, fidèle serviteur d'une grande entreprise où il est employé comme sous-comptable d'un sous-comptable. Archilochos tient à la fois de Monsieur Vieux-Bois et de Keirkegaard (que, dans sa jeunesse, Dürrenmatt, séchant les cours de son collège chrétien, lisait au café). Et tout comme le Danois, c'est avec l'histoire de ses fiançailles que Archilochos le Grec, mettant fin à son ascétisme intempérant, voit son existence secouée par "un tremblement de terre"... Une belle jeune femme riche répond à la petite annonce parue dans le journal local. A peine remis de l'émotion de la rencontre miraculeuse, le célibataire grassouillet, antialcoolique et sans avenir, est promu directeur général.
Durée:3h. 5min.
Genre littéraire:Théâtre
Numéro du livre:5427
Résumé: Lorsque la milliardaire Clara Zahanassian descend du train dans la petite gare de Güllen, tous les habitants lui réservent un accueil aussi somptueux que leur misère le leur permet. C'est qu'ils comptent bien, en l'attendrissant sur leur sort, lui soutirer quelques millions pour relancer les affaires. "Je vous donne cent milliards, et pour ce prix je m'achète la justice". Cent milliards contre la tête d'Alfred III, son ancien amant qui l'avait éconduite, trahie et abandonnée. Partie sous les moqueries et les insultes de ses concitoyens parce qu'elle avait le ventre rebondi, elle revient en semant les graines de la cupidité. Tout d'abord horrifiés par sa conception de la justice, heurtés dans leur philanthropie, les habitants de Güllen cèdent progressivement à la tentation de la prospérité. Fable cruelle, "La visite de la vieille dame" tranche dans le vif par son ironie assassine.
Lu par:Pierre Biner
Durée:2h. 37min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:15712
Résumé: A la veille de sa retraite, le commissaire Höchstettler, franc-tireur perspicace et sympathique, adopte un comportement qui fait scandale : il rend visite aux auteurs de délits demeurés impunis, et parvient aisément à les confondre, preuves à l'appui. Mais c'est pour les laisser courir. Mieux, il entreprend un cambriolage en compagnie de deux d'entre eux. Le commissaire est-il devenu criminel? Tout au contraire, on comprend bientôt que chacun de ses actes, si stupéfiant soit-il , est inspiré par la compassion pour les hommes et la passion de la justice - la vraie, pas celle des commissariats et des prétoires. Une telle passion, la société ne peut que la contrarier, de toute son inertie et de toute sa violence. Plus les causes défendues par le commissaire seront nobles et vitables, plus il lui sera difficile de les faire triompher. C'est ainsi qu'il va se trouver pris au piège d'une affaire tragique où son courage et son intelligence risquent bien d'être écrasés par la sempiternelle coalitiion des intérêts, des ambitions et des bienséances. Dürrenmatt n'a pas achevé ce roman. Mais la puissance de l'auteur est là tout entière, et son audace, et son humour. Brusquement interrompu, comme étranglé par le silence, son cri de révolte n'en est que plus déchirant.
Durée:4h. 36min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:14954
Résumé: Qui est le Grand Vieux ? Le chef invisible et tout puissant d'un syndicat de tueurs aux ramifications mondiales, ou bien le Créateur non moins redoutable du Ciel et de la Terre, qui se joue des hommes à plaisir, ridiculisant leurs calculs et leurs passions, leurs rêves de puissance et de justice ? «Dieu a créé le monde en beaucoup moins de sept jours et trouvé que la plaisanterie était bonne» ; ce pseudo-verset biblique imaginé par l'auteur illustre à merveille un récit cruel, sardonique, aussi drôle qu'angoissant, aussi solide que vertigineux, mélange parfait et monstrueux de Genèse et d'Apocalypse. Le Grand Vieux a tellement aimé la plaisanterie du monde qu'il nous a donné Durrenmatt pour le chanter et le magnifier avec cette inquiétante bonhomie et cette convaincante folie qui n'appartiennent qu'à lui.
Durée:4h. 18min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:14908
Résumé: ... un commissaire intelligent et plein d'avenir fait soudain une affaire personnelle de trouver un assassin particulièrement odieux. Il monte une opération invraisemblable qui touchera de près la cible sans l'atteindre. Il avait vu juste, mais n'a pas pu le prouver. Sa quête monomaniaque et folle (qui fait quand même douter de sa raison en dépit de son intelligence) conduira à sa déchéance, au point même que lorsque sera connue la vérité qui confirme sa thèse, il s'en souciera comme d'une guigne.
Durée:2h. 4min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:14540
Résumé: La Panne, premier roman de Dürrenmatt, est publié en France en 1958. Alfredo Traps, représentant de commerce, passe la nuit dans un petit village à cause d'une panne de voiture. Faute de place à l'auberge, il est hébergé chez un vieux retraité qui comme chaque soir reçoit ses amis, tous anciens juristes, avocats, procureurs. Ils ont la nostalgie de leurs fonctions passées, et leur jeu habituel est de reconstituer des procès. Alfredo est convié à ce jeu , qui se déroule autour d'un repas fastueux ; il jouera le rôle de l'accusé. Commence alors « la plus belle soirée de sa vie »
Durée:3h. 2min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:13218
Résumé: Quatrième de couverture : Partie de son domicile conjugal, une femme est retrouvée en Amérique du Sud assassinée et violée. Son mari, psychiatre célèbre de l'opulente Zürich, confie l'enquête à un journaliste. Au fond de lui-même, il se soupçonne d'être le meutrier et désire instruire son propre procès d'intention...