Contenu

Mademoiselle Haas

Résumé
Elles ont vingt ans, ou trente, ou un peu plus, en 1934 et un peu après. Elles s'appellent Mademoiselle Haas. Elles sont bibliothécaire, concierge, cuisinière, coiffeuse, première main flou, fraiseuse, infirmière, écrivaine, femme de chambre, institutrice, journaliste, femme de ménage, chef de travaux, ouvrière métallurgiste, libraire, pianiste, physicienne, ourdisseuse, sage femme, vendeuse... Elles travaillent. Presque toutes avec leurs mains - mains de sage femme, mains d'ouvrière, mains de pianiste. Elles sont auxiliaires, adjointes, temporaires, mademoiselles. Elles rêvent. Elles vivent, dans la joie et dans la peine, une histoire qui, au fil des ans, s'emplit de bruit et de terreur. Elles sont invisibles. Ignorées des livres d'histoire. Oubliées. Omises, plutôt. Michèle Audin a cherché leurs traces, et réussi à reconstituer quelques heures de leur vie. Mises bout à bout, elles racontent leur présent, leur histoire, la sienne, la nôtre.
Genre littéraire: Histoire/géographie
Durée: 4h. 49min.
Édition: Paris, Gallimard, 2016
Numéro du livre: 67934
ISBN: 9782070178124
Collection(s): L'Arbalète,
CDU: 301

Documents similaires

Lu par:Manon
Durée:3h. 28min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:37619
Résumé: La machine à café, l'open-space, la disparition des frontières entre vie privée et vie professionnelle, les pots d'entreprise, le harcèlement olfactif, la pratique de la trottinette, les cafés envahis par les MacBook des indépendants... En une cinquantaine de chroniques, Nicolas Santolaria, journaliste au regard affuté, explore l'univers que nous partageons tous, celui du travail tel qu'il se pratique aujourd'hui. Des situations cocasses ou embarrassantes aux « tics » contemporains dans les échanges relationnels, du langage mâtiné d'anglais aux nouvelles théories de management, farfelues ou proprement effrayantes, sans oublier les névroses plus ou moins sérieuses que cela génère, tout passe au crible de la plume alerte de l'auteur. Loin de n'être qu'humoristiques, ces chroniques, dans une démarche proche des mythologies de Barthes, sont également nourries de références, qui permettront au lecteur curieux d'aller plus loin sur certains sujets. Organisé en cinq parties (Lieux et objets ; Pratiques ; Bien-être et névroses ; Langage ; Relations humaines), le livre est rythmé d'illustrations de Matthieu Chiara, également auteur de la couverture. Une lecture de détente... au bureau (ou pas) !
Durée:10h. 48min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:65280
Résumé: Les dirigeants de Vichy n’ont réussi à imposer inaction et silence qu’à leurs propres femmes. Car jamais, dans leur histoire, les Françaises ne se sont autant engagées que pendant la Seconde Guerre mondiale. Dans ce bel essai, Michèle Cointet dresse le portrait de cette France au féminin, des collaborationnistes et familières du pouvoir, telles la Maréchale ou Josée Laval, aux résistantes et déportées. En suivant les destins des nombreuses volontaires de la France libre, des chefs de la Résistance, Berty Albrecht ou Marie-Madeleine Fourcade, et des petites mains, l’auteur restitue les formes multiples de l’engagement des femmes dans la guerre. Car si les convictions politiques en étaient parfois le moteur, il fut souvent le fait d’une éducation patriotique et d’une éthique. Une dimension que l’on retrouve dans la difficile question de la déportation féminine. Autant de questions renouvelées par le regard d’une historienne avertie des réalités de la société française et qui éclaire d’une manière inédite l’histoire des femmes jusque dans l’après-guerre. La voie de leur intégration à la vie politique était en effet ouverte.
Durée:12h. 33min.
Genre littéraire:Roman terroir
Numéro du livre:35824
Résumé: Très affecté par le décès de sa femme survenu lors de la fameuse épidémie de grippe espagnole de 1918, Armand Boisvert reçoit un jour une lettre de son frère Edmond. Ce dernier lui propose de s'installer avec ses quatre enfants à Sainte-Anne-du-Nord, un village agroforestier naissant de l'Abitibi. La plus vieille, Éva, a quinze ans et tente tant bien que mal de remplacer sa défunte mère. Rapidement obligée par le curé de la paroisse de se marier au séduisant, mais taciturne Omer - elle qui voulait pourtant prendre le voile -, Éva devra se transformer peu à peu en une femme forte et fière pour survivre dans cet environnement difficile, voire hostile. Comme toutes les pionnières de cette époque, elle se révélera une femme de devoir, une mère courageuse et une épouse dévouée, et cela, peu importe les malheurs et les tragédies qui s'abattent sur elle ou son entourage. Et au seuil de sa vie, Éva ne regrettera rien, malgré les événements parfois douloureux qui ont pavé sa route. Elle a fait du mieux qu'elle le pouvait, tout ce que son créateur attendait d'elle.
Durée:6h. 24min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:15326
Résumé: On a longtemps pris la parole de l'homme pour la vérité universelle et la plus haute expression de l'intelligence, comme l'organe viril constituait la plus noble expression de la sexualité. Il faut que les femmes crient aujourd'hui.- Et que les autres femmes - et les hommes - aient envie d'entendre ce cri. Qui n'est pas un cri de haine, à peine un cri de colère, car alors il devrait se retourner contre elles-mêmes. Mais un cri de vie. Il faut enfin guérir d'être femme. Non pas d'être née femme mais d'avoir été élevée femme dans un univers d'hommes, d'avoir vécu chaque étape et chaque acte de notre vie avec les yeux des hommes et les critères des hommes. Et ce n'est pas en continuant à écouter ce qu'ils disent, eux, en notre nom ou pour notre bien, que nous pourrons guérir. B. G.
Lu par:Manon
Durée:7h. 30min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:35437
Résumé: Dans l'entreprise de Jean Jodelle, les conditions de travail sont humanistes : salaires hauts, horaires souples, congé maternité de vingt-huit semaines et crèche d'entreprise. Lorsqu'il retrouve Louis, un ancien camarade de classe, ce dernier voit une opportunité inespérée s'offrir à lui. L'ancien critique littéraire commence à travailler pour Jean mais découvre peu à peu une réalité sordide. ©Electre 2017
Durée:5h. 53min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:71658
Résumé: Lorsqu'elle perd son poste de rédactrice dans une agence de pub, Dija se voit proposer de rejoindre une entreprise d'insertion par la cuisine. L'atmosphère est chaleureuse et sympathique, les effluves délicieux et le casting relevé : il y a Véronique, l'infirmière en burn-out ; Jean, le grand timide ; Gérald, un repris de justice à la petite semaine ; Johnny-Bryan, un altruiste opposé à l'idée même de travail... d'autres personnages non moins attachants et hauts en couleur les rejoindront. Sous la houlette optimiste du chef Achour, convaincu des bienfaits de l'esprit collectif et de l'entraide, cette jolie assemblée d'âmes brisées va apprendre à s'apprivoiser en se réconciliant avec les saveurs de la vie. On retrouve la lucidité et la verve caustique de Leïla Bahsaïn, prix Méditerranée pour Le ciel sous nos pas, dans ce nouveau roman savoureux et généreux sur l'art de se réinventer. Comme une recette de bonheur pour les temps difficiles.
Durée:5h.
Genre littéraire:Humour-satire
Numéro du livre:39021
Résumé: On lui avait promis les gros salaires et les responsabilités mais seul le chômage s'intéresse à Martin et à son diplôme. Partagé entre les discours de son ami Thomas qui sont de véritables appels au meurtre et l'amour de la belle Gabrielle, Martin est obsédé par cette question : et si on pouvait trouver du travail en tuant ceux qui sont en poste ? Un roman désopilant.
Durée:1h. 30min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:70535
Résumé: Un adolescent quittant prématurément l'école trouve un premier emploi dans un abattoir. Il y rencontre ceux qui deviennent ses collègues, qui acceptent des conditions de travail très difficiles pour répondre à leurs besoins vitaux. Ces forçats l'accueillent avec gentillesse et humilité. Chaque jour, la direction offre aux ouvriers un café-cognac au bistrot du coin.
Durée:3h. 38min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:37658
Résumé: Un retour sur l'histoire et la condition des femmes pendant la guerre 1914-1918. L'auteure se penche sur la réalité sociale et économique pendant le conflit (solitude, deuil, nouveaux rôles sociaux en l'absence des hommes, etc.) et sur l'évolution de l'engagement militant des femmes dans les mouvements politiques, féministes et pacifistes, en interrogeant l'effectivité de leur émancipation.
Durée:7h. 45min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:16974
Résumé: La plus remarquable caractéristique du monde contemporain du travail est peut-être finalement la croyance très répandue que celui-ci doit nous rendre heureux... Notre société est la première à suggérer que le travail pourrait être beaucoup plus qu'une punition ou une pénitence et que nous devons chercher à travailler même en l'absence d'un impératif financier, L'idée étant que le chemin vers une existence dotée de sens doit invariablement passer par le portail d'un emploi satisfaisant et profitable...
Durée:3h.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:35141
Résumé: Le facteur genevois relate son enfance, sa formation, son emploi sans lieu déterminé, mais aussi ses collègues et leurs travers, les anecdotes de tournées, les clients et les conditions de travail. En filigrane, il décrit les avancées technologiques, la mondialisation, l'urbanisation, la déshumanisation et les restrictions diverses
Durée:1h. 30min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:32184
Résumé: Sans eux, les magasins seraient vides. Qui se soucie pourtant de ces hommes qui approvisionnent les villes ? Vaste population ouvrière, les chauffeurs-livreurs apparaissent, aux yeux des citadins, comme des gêneurs : déclencheurs d'embouteillages, pollueurs... A eux de concilier l'inconciliable : le stress des automobilistes et les exigences du client, l'impatience des consommateurs et l'aspiration à la tranquillité des riverains. Mission impossible ? Depuis les camions et camionnettes où Eve Charrin s'est embarquée à leurs côtés, Paris ressemble à un parcours d'obstacles, raconté au rythme trépidant de tournées sous tension. Contrôlés à distance par leur patron, pris en tenailles entre les impératifs de la gestion en flux tendus et les contraintes accrues de la circulation urbaine, Léon, Sami, Mohamed et les autres opposent chaque jour à l'agressivité ambiante leur débrouillardise et leur patience.