Contenu

Celles de 14: la situation des femmes au temps de la grande boucherie

Résumé
Un retour sur l'histoire et la condition des femmes pendant la guerre 1914-1918. L'auteure se penche sur la réalité sociale et économique pendant le conflit (solitude, deuil, nouveaux rôles sociaux en l'absence des hommes, etc.) et sur l'évolution de l'engagement militant des femmes dans les mouvements politiques, féministes et pacifistes, en interrogeant l'effectivité de leur émancipation.
Genre littéraire: Histoire/géographie
Durée: 3h. 38min.
Édition: Saint-Georges-d'Oléron (Charente-Maritime), Ed. libertaires, 2015
Numéro du livre: 37658
ISBN: 9782919568604
CDU: 301

Documents similaires

Durée:9h. 54min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:68516
Résumé: C. Piat fait revivre avec talent cette femme attachante et moderne qui promène sur son époque un regard plein d'esprit. Marie-Thérèse Figueur dite « Madame Sans-Gêne »1 est une célèbre femme-soldat française, née le 17 janvier 1774 à Talmay et morte le 4 janvier 1861, à l'hospice des Petits-Ménages dans le 7e arrondissement de Paris.
Durée:19h. 56min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:37261
Résumé: Londres, début du XXe siècle. Celia, qui avait décidé de se marier dès 18 ans, s'ennuie de son rôle de femme au foyer et devient éditrice dans la maison dirigée par son mari. Elle se révèle être une redoutable femme de pouvoir, entraînant tous ceux qu'elle aime dans un tourbillon d'aventures. Et quand éclatera la Grande Guerre, elle devra, seule, diriger l'empire de son mari.
Lu par:Monique Gay
Durée:27h. 30min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:33750
Résumé: Et si l'histoire dramatique de la Russie au premier XXe siècle - le coup d'Etat bolchevique, la guerre civile, deux famines et le Goulag - n'était que la conséquence de la mobilisation générale des troupes russes le 30 juillet 1914 ? Et si l'Ukraine avait joué un rôle de tout premier plan dans le déclenchement de la Première Guerre mondiale ? Dominic Lieven, historien britannique de renommée mondiale, raconte dans ce livre magistral quel fut le rôle de la Russie dans la descente vers 1914. Armé d'un impressionnant corpus de sources inédites, il étudie à la loupe la machine infernale qui aboutit au conflit. Il donne la parole à de nombreux protagonistes, depuis les journalistes et les intellectuels «faiseurs d'opinion» jusqu'aux ministres et, bien sûr, au tsar Nicolas II. Avec Lieven, l'histoire diplomatique russe s'enrichit enfin des fameuses «forces profondes», chères au grand historien des relations internationales qu'était Pierre Renouvin. Mais le récit de Dominic Lieven n'est pas uniquement centré sur la Russie. Sa grande originalité est d'inscrire ce pays dans un contexte beaucoup plus vaste, qui s'apparente à un véritable bras de fer entre empires et nationalismes à la fin XIXe-début XXe siècle. Riche en comparaisons stimulantes et en hypothèses osées, cet ouvrage est appelé à devenir une référence non seulement pour comprendre les origines de la Première Guerre mondiale, mais aussi pour repenser l'histoire européenne - notre histoire.
Durée:26h. 53min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:29662
Résumé: Retrace les origines de la Première Guerre mondiale depuis les dernières décennies du XIXe siècle à l'attentat de Sarajevo. L'auteur met en lumière ce qui a rendu l'Europe, apparemment prospère et bien portante en 1914, aussi vulnérable à l'impact de l'assassinat de l'archiduc François-Ferdinand. Prix Aujourd'hui 2014, prix du Livre d'histoire de l'Europe 2014.
Lu par:Zeina Kayali
Durée:5h. 28min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:29648
Résumé: A travers des témoignages et des documents d'archives, l'auteur évoque la pratique musicale au cours de la Première Guerre mondiale, sur les fronts. Après avoir brossé un rapide portrait des musiques populaires françaises, l'auteur décrit les instruments apportés, fabriqués par les soldats ou expédiés par la famille.
Lu par:Manon
Durée:11h. 53min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:29520
Résumé: Fondées sur des éléments d'archives, ces huit histoires abordent les années sanglantes de la Grande Guerre sous des aspects souvent méconnus, comme la naissance des blindés, les premiers bombardements de Paris par la Grosse Bertha ou la prise de Constantinople par l'armée d'Orient.
Durée:10h. 45min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:12731
Résumé: Il est temps de sortir de la guerre de grand-papa, d'un 14-18 pieux et édifiant. La recherche, ces dernières années, a investi ce champ d'études et en a renouvelé sensiblement la vision sommaire que les petits-enfants et arrière-petits-enfants des combattants avaient gardée sur la foi de leurs témoignages et de vieux films. «Retrouver la guerre», c'est tourner le dos à une guerre dont un rituel commémoratif, tous les 11 novembre devant les monuments aux morts, a longtemps occulté la vérité. Dans cet essai roboratif, d'une belle écriture, Stéphane Audoin-Rouzeau et Annette Becker ouvrent les nouvelles pistes de réflexion dans lesquelles se sont engagés, en Europe et aux Etats-Unis, des chercheurs décidés à exhumer le refoulé d'une mémoire déficiente ou mutilée. 14-18, c'est d'abord l'émergence d'une violence inouïe qui n'est pas liée seulement à la capacité dévastatrice de l'armement mais aussi aux hommes eux-mêmes et qui, en tout état de cause, rompt avec tout ce qui a précédé. Une violence qui se chiffre (900 Français et 1 300 Allemands meurent chaque jour). Combien de populations occupées, déportées, mises dans des camps, réduites au travail forcé, déjà! Combien de peuples victimes de ce qu'ils sont, tels les Arméniens qui inaugurent, avec un million de morts, l'ère des génocides... Tout aussi incompréhensible, la durée de ce sacrifice. Comment le front et l'arrière ont-ils tenu et comment le pacifisme s'est-il délité dès la déclaration de guerre? Les deux auteurs insistent particulièrement sur la «croisade» qui anime les acteurs, politiques et militaires, mais également les civils, tous prêts à honnir la «barbarie» de l'ennemi déshumanisé par les atrocités qu'ils lui prêtent. Le consentement à la guerre nourrit la radicalisation des discours. Retrouver la guerre, c'est donc ça, retrouver la part de mystique qui a habité des millions de gens, retrouver la part de souffrance de tous au plus près de la mort, retrouver aussi - c'est l'un des chapitres les plus sensibles de ce livre - le deuil de ceux qui restent (600 000 veuves en France, 525 000 en Allemagne) et qui n'ont pas pu toujours récupérer les corps.
Durée:13h. 27min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:21799
Résumé: La Seconde Guerre mondiale ne cessera jamais de se révéler dans toute son horreur. Derrière les faits d'armes, les atrocités du champ de bataille et les crimes monstrueux perpétrés à l'encontre des civils, se cache une autre réalité. Celle de milliers de femmes russes envoyées au front pour combattre l'ennemi nazi. Svetlana Alexievitch a consacré sept années de sa vie à recueillir des témoignages de femmes dont beaucoup étaient à l'époque à peine sorties de l'enfance. Après les premiers sentiments d'exaltation, on assiste, ou fil des récits, à un changement de ton radical, lorsque arrive l'épreuve fatidique du combat, accompagnée de son lot d'interrogations, de déchirements et de souffrances. Délaissant le silence dans lequel nombre d'entre elles ont trouvé refuge, ces femmes osent enfin formuler la guerre telle qu'elles l'ont vécue. Un recueil bouleversant des témoignages poignants.
Durée:5h. 25min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:67098
Résumé: Libre et dévouée jusqu’au sacrifice. N’obéissant qu’à ses indignations. Profondément insoumise. L’histoire de Madeleine Pauliac, médecin et lieutenant, est celle d’une incroyable combattante. En juillet 1945, quelques semaines après la déroute nazie, elle prend la tête à Varsovie de l’Escadron bleu : onze françaises de la Croix-Rouge d’à peine vingt ans qui, inlassablement, le jour comme la nuit, rapatrient les blessés français et volent au secours des rescapés des camps de concentration, de Majdanek, en Pologne, à Dachau, en Allemagne. Chaque jour, avec ses coéquipières, Madeleine Pauliac fait face à l’horreur, au désespoir, à la violence de soldats russes qui n’ont pas hésité à violer des religieuses polonaises. Plusieurs d’entre elles se retrouvent enceintes. Dans le plus grand secret, Madeleine Pauliac les aide à accoucher. C’est ce drame que raconte le film d’Anne Fontaine Les Innocentes. Avec l’Escadron bleu, Madeleine Pauliac accomplit plus de deux cents missions de sauvetage en Pologne, n’hésitant pas à « kidnapper » des blessés français dans des hôpitaux russes. Jusqu’à ce jour de février 1946 où elle périt en voiture, sur une route verglacée près de Varsovie. Une vie brisée… au service des autres.
Durée:26h. 25min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:38553
Résumé: Depuis l’Iliade (VIIIe siècle av. J.-C.) jusqu’à Pompée et ses expéditions militaires en Orient (Ier siècle av. J.-C.), en passant par Alexandre le Grand, les mythiques Amazones ont toujours fasciné les Grecs, puis les Romains : des guerrières qui rivalisaient avec les héros grecs par leur courage et leurs prouesses militaires, mais qui ressemblaient aussi aux Barbares – la légende disait qu’elles se coupaient le sein gauche pour tirer à l’arc et qu’elles se débarrassaient de leurs enfants mâles. Mais les Amazones sont-elles seulement un mythe, un fantasme terrifiant inventé par les Grecs et les Romains ? Que peuvent-elles nous apprendre sur la réalité des civilisations avec lesquelles les Grecs étaient en relations commerciales ou guerrières ? Dans ce livre qui fera date, Adrienne Mayor révèle que les Amazones trouvent leur origine dans la réalité historique et met à bas le mythe selon lequel il n’y aurait jamais eu de femmes guerrières. Les découvertes archéologiques faites dans ces immenses étendues où nomadisaient les Scythes – et donc les Amazones décrites par Hérodote – ont permis d’identifier sans doute possible les restes de guerrières mortes au combat. On a longtemps cru qu’un squelette accompagné d’armes était celui d’un homme. Les analyses modernes (en particulier génétiques) montrent que c’est faux dans un nombre considérable de cas ! Il n’y a jamais eu de guerrières se mutilant la poitrine ou tuant leurs fils, mais il y a eu des tribus scythes où les femmes combattaient à l’égal des hommes. Adrienne Mayor se lance à leur poursuite et nous invite à un fabuleux voyage historique jusqu’aux confins de la Chine
Durée:6h. 24min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:15326
Résumé: On a longtemps pris la parole de l'homme pour la vérité universelle et la plus haute expression de l'intelligence, comme l'organe viril constituait la plus noble expression de la sexualité. Il faut que les femmes crient aujourd'hui.- Et que les autres femmes - et les hommes - aient envie d'entendre ce cri. Qui n'est pas un cri de haine, à peine un cri de colère, car alors il devrait se retourner contre elles-mêmes. Mais un cri de vie. Il faut enfin guérir d'être femme. Non pas d'être née femme mais d'avoir été élevée femme dans un univers d'hommes, d'avoir vécu chaque étape et chaque acte de notre vie avec les yeux des hommes et les critères des hommes. Et ce n'est pas en continuant à écouter ce qu'ils disent, eux, en notre nom ou pour notre bien, que nous pourrons guérir. B. G.
Durée:3h. 56min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:75514
Résumé: Présentation des principaux sujets qui animent le féminisme, dont beaucoup trouvent un écho inédit dans l'espace public depuis le hashtag #MeToo : la charge mentale, le travail, les inégalités, les violences ou encore l'éducation. L'auteure aborde les différents courants féministes, celles qui les ont incarnés et théorisés, et évoque les idées reçues et les dissensions au sein de ces mouvements.