Contenu

Les Françaises dans la guerre et l'Occupation

Résumé
Les dirigeants de Vichy n’ont réussi à imposer inaction et silence qu’à leurs propres femmes. Car jamais, dans leur histoire, les Françaises ne se sont autant engagées que pendant la Seconde Guerre mondiale. Dans ce bel essai, Michèle Cointet dresse le portrait de cette France au féminin, des collaborationnistes et familières du pouvoir, telles la Maréchale ou Josée Laval, aux résistantes et déportées. En suivant les destins des nombreuses volontaires de la France libre, des chefs de la Résistance, Berty Albrecht ou Marie-Madeleine Fourcade, et des petites mains, l’auteur restitue les formes multiples de l’engagement des femmes dans la guerre. Car si les convictions politiques en étaient parfois le moteur, il fut souvent le fait d’une éducation patriotique et d’une éthique. Une dimension que l’on retrouve dans la difficile question de la déportation féminine. Autant de questions renouvelées par le regard d’une historienne avertie des réalités de la société française et qui éclaire d’une manière inédite l’histoire des femmes jusque dans l’après-guerre. La voie de leur intégration à la vie politique était en effet ouverte.
Genre littéraire: Histoire/géographie
Durée: 10h. 48min.
Édition: Paris, Fayard, 2018
Numéro du livre: 65280
ISBN: 9782213701332
Collection(s): Histoire
CDU: 944

Documents similaires

Lu par:Manon
Durée:5h. 21min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:35989
Résumé: Histoire des seize premières parlementaires françaises toutes issues des rangs de la Résistance qui, auprès du général de Gaulle, ont participé à la reconstruction du pays au lendemain de la Seconde Guerre mondiale et ont su s'intégrer à la vie politique de la Ve République en dépit des embûches. ©Electre 2017
Durée:12h. 33min.
Genre littéraire:Roman terroir
Numéro du livre:35824
Résumé: Très affecté par le décès de sa femme survenu lors de la fameuse épidémie de grippe espagnole de 1918, Armand Boisvert reçoit un jour une lettre de son frère Edmond. Ce dernier lui propose de s'installer avec ses quatre enfants à Sainte-Anne-du-Nord, un village agroforestier naissant de l'Abitibi. La plus vieille, Éva, a quinze ans et tente tant bien que mal de remplacer sa défunte mère. Rapidement obligée par le curé de la paroisse de se marier au séduisant, mais taciturne Omer - elle qui voulait pourtant prendre le voile -, Éva devra se transformer peu à peu en une femme forte et fière pour survivre dans cet environnement difficile, voire hostile. Comme toutes les pionnières de cette époque, elle se révélera une femme de devoir, une mère courageuse et une épouse dévouée, et cela, peu importe les malheurs et les tragédies qui s'abattent sur elle ou son entourage. Et au seuil de sa vie, Éva ne regrettera rien, malgré les événements parfois douloureux qui ont pavé sa route. Elle a fait du mieux qu'elle le pouvait, tout ce que son créateur attendait d'elle.
Durée:4h. 49min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:67934
Résumé: Elles ont vingt ans, ou trente, ou un peu plus, en 1934 et un peu après. Elles s'appellent Mademoiselle Haas. Elles sont bibliothécaire, concierge, cuisinière, coiffeuse, première main flou, fraiseuse, infirmière, écrivaine, femme de chambre, institutrice, journaliste, femme de ménage, chef de travaux, ouvrière métallurgiste, libraire, pianiste, physicienne, ourdisseuse, sage femme, vendeuse... Elles travaillent. Presque toutes avec leurs mains - mains de sage femme, mains d'ouvrière, mains de pianiste. Elles sont auxiliaires, adjointes, temporaires, mademoiselles. Elles rêvent. Elles vivent, dans la joie et dans la peine, une histoire qui, au fil des ans, s'emplit de bruit et de terreur. Elles sont invisibles. Ignorées des livres d'histoire. Oubliées. Omises, plutôt. Michèle Audin a cherché leurs traces, et réussi à reconstituer quelques heures de leur vie. Mises bout à bout, elles racontent leur présent, leur histoire, la sienne, la nôtre.
Durée:6h. 24min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:15326
Résumé: On a longtemps pris la parole de l'homme pour la vérité universelle et la plus haute expression de l'intelligence, comme l'organe viril constituait la plus noble expression de la sexualité. Il faut que les femmes crient aujourd'hui.- Et que les autres femmes - et les hommes - aient envie d'entendre ce cri. Qui n'est pas un cri de haine, à peine un cri de colère, car alors il devrait se retourner contre elles-mêmes. Mais un cri de vie. Il faut enfin guérir d'être femme. Non pas d'être née femme mais d'avoir été élevée femme dans un univers d'hommes, d'avoir vécu chaque étape et chaque acte de notre vie avec les yeux des hommes et les critères des hommes. Et ce n'est pas en continuant à écouter ce qu'ils disent, eux, en notre nom ou pour notre bien, que nous pourrons guérir. B. G.
Durée:29h. 40min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:26268
Résumé: Retracer l'histoire de Vichy suppose de se débarrasser d'abord des certitudes assénées depuis soixante-dix ans par les camps opposés. Puis de reprendre au plus près des archives, publiques comme privées, l'étude de ces cinq années tragiques pour en comprendre les paradoxes, décortiquer la politique, conduire et décrypter les mythes que le régime a suscités. Forte d'une carrière universitaire consacrée à cette période et jalonnée de plusieurs ouvrages de référence, Michèle Cointet livre une synthèse ambitieuse, d'une scrupuleuse précision. Elle montre notamment que tout n'a pas été dit sur les dirigeants de l'État français - Pétain, Laval, Darlan - et encore moins sur leurs proches conseillers, à l'instar d'Yves Bouthillier, de Pierre Pucheu, Marcel Peyrouton, Raphaël Alibert ou René Bousquet. Elle pèse à leur juste mesure l'influence de l'Eglise, celle des technocrates et des pacifistes, partagés entre pouvoir revendiqué et tentation du retrait, entre silences avantageux, ambition rénovatrice et mensonges d'accommodation. Elle décrit les difficultés de tous soumis à l'occupation allemande, réduits à la portion plus que congrue pour leur quotidien, et elle rappelle les souffrances longtemps indicibles de ceux qui ont été victimes des persécutions et de la répression, produits toutes deux de cette singularité historique que furent cinq années de collaboration.
Durée:11h. 24min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:74012
Résumé: La milice française fut créée le 31 janvier 1943 par Pierre Laval, le chef du gouvernement de Vichy, en appelant des volontaires à défendre l'ordre contre les actions de la Résistance et un éventuel débarquement. Un an plus tard, la milice est devenue fasciste et déchaîne une violence politique d'Etat sous la forme de cours martiales remplaçant la justice. Cet ouvrage retrace cette période.
Durée:3h. 38min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:37658
Résumé: Un retour sur l'histoire et la condition des femmes pendant la guerre 1914-1918. L'auteure se penche sur la réalité sociale et économique pendant le conflit (solitude, deuil, nouveaux rôles sociaux en l'absence des hommes, etc.) et sur l'évolution de l'engagement militant des femmes dans les mouvements politiques, féministes et pacifistes, en interrogeant l'effectivité de leur émancipation.
Durée:9h. 30min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:35804
Résumé: Emma Bonelli, née en 1915, est issue d'une famille de paysans du Piémont. Mariée jeune au fils d'une riche famille locale, les Francesi, elle est exploitée par sa belle-mère et doit sans cesse repousser les avances de son beau-père. Sa fille, Luciana, se sent libre quelques mois seulement, en exerçant le métier de couturière. Seule sa petite-fille, Anna, connaîtra peut-être la véritable liberté. ©Electre 2017
Durée:2h. 23min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:33812
Résumé: La voilà au bord d'une piscine à débordement, dans un club de vacances sis en Méditerranée. Un indigène l'entreprend. Las, le beau gosse la kidnappe et l'échange contre une autre poupée, brune, moins grande, sa soeur enlevée par un groupe terroriste. Barbie se réveille vêtue d'un niqab, au milieu de nouvelles semblables, dans un tout autre pays : l'Etat Islamique. Dans ce roman qui retrace son voyage initiatique, Barbie va prendre conscience, à travers l'enfermement des poupées captives de Daech, de sa propre aliénation. La condition des femmes est un sujet-frontière qui crée, souvent, une ligne de démarcation un peu factice entre un Occident idéalisé et un Orient diabolisé. Une poupée chez Daech est une fable de notre temps, un roman trash et intelligent qui met en scène le corps des femmes, nu ou voilé, leur place dans la société, le rôle qu'elles jouent et qu'on leur fait jouer.
Durée:12h. 42min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:38241
Résumé: Sol, jeune femme sortant tout juste du couvent où elle a été éduquée, loge chez les Malléra, à qui son père se trouvant à l’étranger l’a confiée. Afin de conquérir un jeune homme, elle danse sa pavane. Celle-ci est racontée à la première personne, et on suit la narratrice au long de ses rêves, désirs et aspirations. Dans la seconde partie de ce tableau romanesque, Sol vit désormais seule, et on découvre la vie intime d’une femme indépendante dans les années 1950. Les thèmes de prédilection de Suzanne Delacoste transparaissent dans ces deux romans : les difficultés liées à la mutation de la condition des femmes ; la façon dont, décidées à échapper aux normes patriarcales et à la domination masculine, ses héroïnes bravent les convenances et suivent leurs désirs sans atteindre pour autant la sérénité ou le bonheur ; le décalage entre les aspirations individuelles et une réalité sociale hostile. Son univers fictionnel s’inscrit fortement dans la modernité littéraire des années 1950.
Durée:6h. 22min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:20689
Résumé: La domination masculine est tellement ancrée dans nos inconscients que nous ne l'apercevons même plus, tellement accordée à nos attentes que nous avons du mal à la remettre en question. La description ethnographique de la société kabyle, véritable conservatoire de l'inconscient méditerranéen, fournit un instrument extrêmement puissant pour dissoudre les évidences et explorer les structures symboliques de cet inconscient androcentrique qui survit chez les hommes et les femmes d'aujourd'hui. Mais la découverte des permanences oblige à renverser la manière habituelle de poser le problème : comment s'opère le travail historique de déshistorisation ? Quels sont les mécanismes et les institutions, Famille, Eglise, Ecole, Etat, qui accomplissent le travail de reproduction ? Est-il possible de les neutraliser pour libérer les forces de changement qu'ils parviennent à entraver ?
Durée:19h. 56min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:37261
Résumé: Londres, début du XXe siècle. Celia, qui avait décidé de se marier dès 18 ans, s'ennuie de son rôle de femme au foyer et devient éditrice dans la maison dirigée par son mari. Elle se révèle être une redoutable femme de pouvoir, entraînant tous ceux qu'elle aime dans un tourbillon d'aventures. Et quand éclatera la Grande Guerre, elle devra, seule, diriger l'empire de son mari.