Contenu

Napoléon joue de la cornemuse dans un bus: techniques de mémorisation ludiques et efficaces

Résumé
Nous utilisons de moins en moins notre mémoire ! La raison est simple : chaque petite tâche est effectuée par un appareil, téléphone, ordinateur et tablette, GPS... Notre cerveau, comme un muscle qu'on ne sollicite pas, s'atrophie. Nous perdons en capacité intellectuelle, en spontanéité, notre attention au monde qui nous entoure diminue, nos idées s'amenuisent... Mais même si nous convenons tous être devenus dépendants à la technologie, il est toujours possible de (re)faire travailler sa mémoire ! A travers ce livre, l'auteur vous fait découvrir comment vous bâtir une culture générale impressionnante, mémoriser n'importe quelle quantité d'information, apprendre des langues étrangères, retenir les chiffres, réussir vos examens, faciliter votre reconversion, et enfin, comment augmenter votre confiance en vous. Quel est le point commun entre un bus, Napoléon, et la cornemuse ? Aucun ! C'est cette image percutante... qui vous aidera à vous souvenir des informations que vous y aurez rattachées ! Avec cette phrase commence votre voyage au cur de la mémoire et de l'apprentissage !
Genre littéraire: Essai/chronique/langage
Durée: 6h. 41min.
Édition: Le Mans, Gereso, 2018
Numéro du livre: 39037
ISBN: 9782359536478
CDU: 370

Documents similaires

Durée:4h. 28min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:67646
Résumé: Une angoisse nous hante : être en retard. Nous vivons notre vie quotidienne, notre travail, l’éducation de nos enfants, et même nos vacances dans une telle crainte du retard que nous finissons par être en avance sur tout, par tout anticiper. Nous avons perdu le sentiment du temps, et avec celui-ci le sentiment de notre existence. Être en retard, c’est faire l’école buissonnière, prendre des chemins de traverse, ne pas aller droit au but, c’est introduire d’infimes variations qui peuvent faire dérailler les rouages bien huilés de nos vies trop machinales. C’est finalement vivre. Face aux valeurs dominantes de nos sociétés modernes – fluidité, flexibilité, urgence et vitesse – et aux pathologies qui en découlent, le retard, un « laps » de temps qui nous permet de ressaisir notre condition temporelle, devient une véritable stratégie de résistance.
Durée:9h. 19min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:34168
Résumé: Balzac, Céline, Sartre, K. Blixen, Napoléon, les lycéens fusillés de Buffon, Kafka, Catherine de Russie... des lettres réunies qui révèlent les relations mère-enfant.
Durée:3h. 49min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:68290
Résumé: Qu'en est-il de "l'art d'être français" ? Et quelle figure d'écrivain serait la mieux à même d'incarner ce génie singulier ? Une institution littéraire réputée, saisie par les plus hautes instances politiques, aurait, dit-on, tenté de répondre à cette question, en soumettant le sujet au vote auprès de ses membres les plus éminents. Résultat : Stendhal, premier sur la liste, assez loin devant Hugo. Alarmé par cette rumeur, et conscient qu'un tel choix aurait un enjeu stratégique non seulement littéraire mais proprement éthique, Régis Debray examine de près les mérites respectifs des deux candidats à la fonction suprême. Sa conclusion : Hugo d'abord, Hugo toujours. Simple question de goût ? Non, car il en va de la vocation d'un peuple, qui regarde notre présent mais plus encore notre avenir.
Lu par:Carole Beuron
Durée:1h. 54min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:67652
Résumé: Essai sur la vision du monde actuel dans l'esprit humain. Auparavent, l'histoire guidait la pensée, les espérances et les peurs. Aujourd'hui, l'angoisse écologique amène un nouvel oeil sur notre civilisation. L'auteur analyse alors la lutte de l'esprit dans ce nouveau jour, ce siècle vert.
Lu par:Edwige Robin
Durée:2h. 36min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:32430
Résumé: Comment sortir de l'Histoire sans broyer du noir ? La fin de l'ère chrétienne et progressiste nous oblige à reconsidérer nos rapports avec cette grande puissance de l'illusion et de l'enthousiasme. Pour l'auteur, dans cet essai où l'humour côtoie la nostalgie, il est peut-être temps de remplacer l'espoir sans gaieté par une gaieté sans espérance. ©Electre 2016
Lu par:Pascale Naux
Durée:1h. 9min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:70928
Résumé: « Je ne voulais pas attendre plus longtemps pour vous écrire, vous parler de mon impatience, peut-être pour apprendre à attendre et ne plus être l’enfant gâté qui veut tout, tout de suite. En attendant, j’attends le bonheur et mon plombier. » Avec son ton unique, son humour, son esprit inimitable, Jean-Louis Fournier nous offre un récit plein de tendresse, de mélancolie et de rires sur la patience et son contraire : nos impatiences, nos urgences, notre rapport au temps.
Durée:37h. 14min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:30923
Résumé: Ces amis qui enchantent la vie est l'aboutissement et le fruit d'une longue histoire d'amour. Jean-Marie Rouart a toujours eu la passion de la littérature. Depuis sa prime adolescence, elle n'a cessé de l'accompagner. Il a même écrit qu'elle lui avait sauvé la vie, sauvé du désespoir en donnant un sens à une existence qui commençait sous les pires auspices. Grâce à elle, il a pu faire d'une passion une vie, puisqu'il s'y est consacré avec enthousiasme comme écrivain et en tant que directeur du Figaro littéraire pendant vingt ans. Rassemblant 120 écrivains français et étrangers, ne visant pas à rivaliser avec la critique universitaire, ce livre est avant tout celui d'un écrivain. A ce titre, il est subjectif, arbitraire, et cherche moins à donner des notes, des prix d'excellence, à établir des hiérarchies, qu'à mettre en valeur des créateurs sur le seul critère du plaisir qu'ils donnent, de la magie qu'ils font naître. Cet enchantement qui fait d'eux les plus indispensables et les plus fidèles des amis. C'est pourquoi, délaissant souvent les grands boulevards des auteurs consacrés, Jean-Marie Rouart n'hésite pas à suivre les chemins buissonniers qu'empruntent des écrivains plus rares comme Joseph Delteil, Malcolm de Chazal, Luc Dietrich ou Carson McCullers. Il a ainsi voulu rendre hommage à un grand nombre d'entre eux, notables ou non, qui ont fait plus que jalonner son propre parcours de romancier. De ces lectures il a tiré non seulement de grands moments d'ivresse littéraire, mais aussi une leçon de vie.
Durée:3h. 55min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:30412
Résumé: Lorsque Henry David Thoreau écrit ses premiers essais, jamais traduits en français jusqu à ce jour, il a dix-sept ans. Le premier d'entre eux, « Suivre la mode », date de 1834 : Thoreau vient d'entrer à l'université de Harvard pour y étudier la rhétorique,le Nouveau Testament, la philosophie et les sciences grâce à une bourse. Il y rencontrera plus tard Ralph Waldo Emerson, qui deviendra son ami, puis son mentor. En 1837, l'année de l'essai « Barbarie et civilisation » qui clôt ce volume, Thoreau est encore seul mais déjà déterminé, selon les mots de Michel Onfray, à « refuser les fausses valeurs de la civilisation : la mode, l'argent, les honneurs, les richesses, le pouvoir, la réputation, les villes, l'art, l'intellectualisme, le succès, les mondanités ; et à vouloir les vraies valeurs de la nature : la simplicité, la vérité, la justice,la sobriété, le génie, le sublime, la volonté, l'imagination, la vie ».
Durée:7h. 17min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:25923
Résumé: Des ébauches de romans écrits dans les années 70, rejetés par l'éditeur ou l'auteur car jugés obscènes ou choquants.
Durée:1h. 33min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:71826
Résumé: "C'est à nous, et à nous seuls, qu'il revient de réfléchir, d'analyser et de prendre des risques pour rester libres. Libres de nous engager et d'être ce que nous voulons. C'est à nous, et à personne d'autre, qu'il revient de trouver les mots, de les prononcer, de les écrire avec force, pour couvrir le son des couteaux sous nos gorges. A nous de rire, de dessiner, d'aimer, de jouir de nos libertés, de vivre la tête haute, face à des fanatiques qui voudraient nous imposer leur monde de névroses et de frustration - en coproduction avec des universitaires gavés de communautarisme anglo-saxon et des intellectuels qui sont les héritiers de ceux qui ont soutenu parmi les pires dictateurs du XXe siècle, de Staline à Pol Pot". Ainsi plaide Richard Malka, avocat de Charlie Hebdo, lors du procès des attentats de janvier 2015. Procès intellectuel, procès historique, au cours duquel l'auteur retrace, avec puissance, le cheminement souterrain et idéologique du Mal. Chaque mot pèse. Chaque mot frappe. Ou apporte la douceur, évoquant les noms des disparus, des amis, leurs plumes, leurs pinceaux, leur distance ironique et tendre. Bien plus qu'une plaidoirie, un éloge de la vie libre, joyeuse et éclairée.
Durée:5h. 19min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:65593
Résumé: Une réflexion sur l'idée de biographie et sur la place des rêves dans la vie humaine. " Voici le cœur de l’argument du livre que je voudrais consacrer à l’idée de biographie : les rêves n’émettent pas la moindre idée de cause. Les rêves sont encore vivants, non les phrases. Ils errent. On ne saurait faire un tissu si continu de ses désirs, ni des actions où ils se projettent ou qu’ils inventent, qu’il puisse passer pour vraisemblable."
Durée:2h. 38min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:72311
Résumé: A travers douze expressions qui alourdissent le quotidien et dont chacun devrait, selon l'auteur, songer à se débarrasser au plus vite, cet ouvrage propose de vivre intensément chaque instant de sa vie, de libérer ses énergies, d'avoir des projets et des rêves.