Contenu

Histoire de la Pologne

Résumé
Puissance autrefois dominante du Centre et de l'Est européens, la Pologne, fondée au Xe siècle, a connu une histoire riche et dramatique. Théâtre d'une remarquable expérience de politique consensuelle à l'intérieur d'un périmètre recouvrant non seulement ses frontières actuelles, mais aussi la Lituanie, l'Ukraine et la Biélorussie, elle est effacée de la carte en 1795 par ses voisines : la Russie, l'Autriche et la Prusse. Pourtant elle parvient, grâce à Napoléon, à renaître sous la forme embryonnaire du grand-duché de Varsovie. Reniée par le congrès de Vienne, mais incarnant la cause des nationalités au XIXe siècle, la Pologne ressuscite en 1918 avant d'être de nouveau morcelée pendant la Seconde Guerre mondiale. Alors que le pays survit en pays satellite de l'Union soviétique, un renouveau s'opère dans les années 1980 : la Pologne ouvre la voie du rejet du communisme et se réapproprie enfin son héritage chrétien et européen.

Pas disponible en CD.

Genre littéraire: Histoire/géographie
Durée: 18h. 45min.
Édition: Paris, Perrin, 2010
Numéro du livre: 24705
ISBN: 9782262028886
Collection(s): Pour l'histoire
CDU: 940

Documents similaires

Durée:13h. 52min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:70898
Résumé: Les préjugés ont la vie dure. Même si des sottises telles que les terreurs de l'an mil, la papesse Jeanne ou le droit de cuissage ne sont plus admises, le Moyen Age continue d'être considéré comme une période dure à vivre, culturellement barbare, empreinte de violence, de famine et de peste. Entre l'Antiquité et la Renaissance, la nuit planerait sur dix siècles d'histoire occidentale. Pour dissiper les caricatures d'un Moyen Age voué au malheur, Jean Verdon met en regard, à coups d'exemples vivants et éclairants, les mauvais et les bons côtés de l'existence pour les contemporains de Charlemagne, de Saint Louis ou des Médicis - en dix chapitres portant aussi bien sur l'alimentation que sur la médecine, sur les femmes que sur l'intolérance, sur les plaisirs que sur la mort. Il en ressort un tableau nuancé, qui rend la civilisation médiévale profondément attachante, et la restitue dans toute sa vérité.
Lu par:Manon
Durée:16h. 8min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:32728
Résumé: Synthèse historique sur ce phénomène spirituel et politique. Apparu en 1650, flambeau de la France classique de Pascal et de Racine, ce mouvement marqué par une résistance obstinée à la violence du pouvoir joue un rôle déterminant au siècle des lumières et exerce une influence sous la Révolution, porté par la figure de l'abbé Grégoire.
Durée:29h.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:25528
Résumé: Cette Nouvelle Histoire du Japon rend compte, plus que tout autre, duformidable dynamisme de l'école historique japonaise, de la richesse et de ladiversité des études qui ont été menées des dernières décennies dansl'archipel, révélant un pays que l'ont connaissait mal. Intégrant ces acquisconsidérables, cette Nouvelle Histoire duJapon, qui commence aux temps préhistoriques et s'achève à l'ère desmangas, offre un éclairage passionnant et neuf sur une société qui ne cesse denous étonner. Achacune des grandes étapes de ce récit - les civilisations Jômon et Yayoi, l'époquearchaïque, la naissance de l'Etat impérial, les périodes anciennes etmédiévales, l'époque d'Edo, la naissance du Japon moderne aux époques Meiji etTaishô, la montée du militarisme et la guerre, ou encore la croissanceéconomique et la place des femmes dans la société nippone-, Pierre-FrançoisSouyri évoque les multiples facettes de cette immense civilisation qui s'estdéveloppée sur un territoire si étroit. Ainsi,chemin faisant, on comprend mieux le Japon, son originalité profonde, samodernité extrême bien que non occidentale. On saisit ses relations sicomplexes avec ses voisins, son rapport si fort à la sacralité, à la nature. Pensécomme une histoire hors des chemins européo-centrés, l'ouvrage reconnecte d'uneautre manière l'histoire japonaise à l'histoire mondiale et trace, au-delà durécit national, un portrait saisissant des Japonaises et Japonais qui ontpeuplé l'archipel au cours des siècles. Pierre- FrançoisSouyri est professeur à l'université de Genève où il enseigne l'histoire duJapon. Ancien professeur à l'Inalco et ancien directeur de la Maisonfranco-japonaise, il a séjourné de nombreuses années au Japon. Il est sansdoute l'un des meilleurs historiens européens de ce pays.Presse:" Pierre-François Souyri propose une magnifique histoire sur la longue durée, qui éclaire les ressorts profonds de la civilisation japonaise. "
Durée:22h. 3min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:22229
Résumé: Il était temps de revisiter la guerre d'Espagne. Depuis vingt ans, des archives sont devenues accessibles ; des témoins directs de la tragédie ont versé leurs pièces au dossier ; de nombreuses monographies ont renouvelé les aspects régionaux du conflit. Bartolomé Bennassar, spécialiste reconnu de l'Espagne, livre une synthèse appelée à devenir un classique. Il étudie les divers aspects du conflit depuis la marche vers la guerre à travers les crises de la IIe République jusqu'à l'effondrement de celle-ci, la construction de deux mondes antagonistes, les interventions militaires étrangères et les grandes batailles du conflit. Il analyse aussi l'immense intérêt suscité dans le monde par la guerre d'Espagne, parce qu'elle a été le champ expérimental d'armes et de tactiques, mais aussi l'affrontement entre tous les totalitarismes du siècle. A la fois camp d'entraînement pour les communistes d'Europe centrale et orientale, lieu d'expériences utopiques et laboratoire de mensonge politique (désinformation, manipulations, propagandes). Grâce à des recherches personnelles, l'auteur s'intéresse enfin au sort des vaincus pendant les trois années qui ont suivi la fin de la guerre. Le phénomène des " camps de concentration ", la reconstruction des forces politiques en exil, voire le rôle des combattants espagnols dans la Résistance et dans les armées françaises sont étudiés, comme la vie quotidienne des exilés, leur rôle dans l'économie française, enfin l'" exil intérieur " des opposants au franquisme. Entre analyse générale, parcours individuels et force des archives ou des témoignages, ce livre constitue une somme autant qu'un récit passionnant.
Durée:15h. 20min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:21224
Résumé: La Belle Epoque ! Il n'est pas sûr que les Français qui ont vécu entre 1900 et 1914 ont eu le sentiment d'être dans une " belle époque ". Beaucoup ont professé, au contraire, l'idée d'une décadence qui accablait leur pays. L'expression " belle époque " a été forgée après la Première Guerre mondiale, au moment où la France comptait ses morts, ses blessés, ses mutilés, et faisait face à l'inflation et à la crise économique. Depuis, de nombreux mémorialistes ont sensiblement nuancé ce regard en arrière quelque peu mythique : la misère, le chômage, la dureté de la condition paysanne et ouvrière, autant de faits indiscutables qui éloignent sensiblement cette quinzaine d'années d'un réel âge d'or. Pourtant, à y regarder de près, et pour peu qu'on se livre à la comparaison, l'historien ne peut s'empêcher de noter tout ce qui concourt à rendre lumineuses ces années-là : l'embellie économique, les dernières splendeurs du franc germinal, l'essor de l'automobile, les débuts de l'aviation, le démarrage du cinématographe, et, par-dessus tout, l'exceptionnelle floraison artistique et musicale, des Demoiselles d'Avignon aux Ballets russes. Avec la clarté et le talent d'exposition qu'on lui connaît, Michel Winock brosse la fresque de ce moment particulier, en montre l'authentique unité depuis l'Exposition universelle de 1900 jusqu'à la veillée d'armes de 1914, et en quoi il constitue l'apogée de la Troisième République.
Durée:28h. 48min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:23606
Résumé: Enfin, ce livre en français ! Publié pour la première fois à Londres en 1966, il fut interdit de traduction par le gouvernement britannique, qui redoutait de susciter l’ire du général de Gaulle et les protestations d’anciens résistants. Ce n’est pas qu’il s’agisse d’un essai sulfureux. C’est au contraire le sérieux de la démarche et la densité de l’information, qui font la force de ce maître-ouvrage, mis à jour en 2004. Il est consacré aux actions menées en France par le Special Operations Executive (SOE), créé par Churchill en 1940 avec mission de « mettre le feu à l’Europe ». Opérant d’abord en France de façon autonome à l’insu de la France libre, SOE s’entendit ensuite avec elle pour des actions communes. Tous les agents de la France libre chargés d’actions subversives ou d’organisations militaires dans l’hexagone furent ainsi formés par SOE, qui assura également la plus grande partie des livraisons d’armes et de matériels radio à la Résistance. Mais le service britannique continua de créer et d’entretenir des réseaux de sabotage et d’intervention sous contrôle strictement britannique, alors même que la majorité de leurs membres étaient français. Bénéficiant d’un exceptionnel accès aux archives les plus secrètes, M. Foot a révélé des épisodes qui ont défrayé la chronique, comme l’affaire du réseau CARTE, l’affaire Grandclément, la chute du réseau Prosper, et des personnalités troubles comme Mathilde Carré, dite « La Chatte » ou héroïques comme Yeo-Thomas, qui tenta de sauver Pierre Brossolette. Surtout, comme le montre Jean-Louis Crémieux-Brilhac dans un lumineux avant-propos, Michael Foot révolutionne l’idée reçue que la Résistance, dont la grandeur ne fait aucun doute, fut une affaire purement franco-française. Extrême est donc la surprise, voire le choc, de découvrir l’étendue de l’action directement menée en France par les Britanniques, et le nombre de Français qui y furent engagés. Outre la masse d’informations réunies, ce renversement de perspective fait le grand intérêt de cet ouvrage capital, dont les notes de Jean-Louis Crémieux-Brilhac éclairent la lecture pour le public français. Michael Foot, francophile avéré, a participé à la 2e guerre mondiale comme officier de renseignement du Special Air Service (SAS), unité de parachutistes chargée d’opérer sur les arrières ennemis. A cette expérience personnelle s’ajoute une très solide et brillante carrière d’historien, qui l’a conduit à la chaire d’histoire moderne de l‘Université de Manchester. SOE in France, paru pour la première fois en 1966, a été révisé par ses soins en 2004.
Lu par:Hubert Charly
Durée:13h. 11min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:23092
Résumé: L'un était roi d'Angleterre et empereur des Indes ; l'autre, tsar de toutes les Russies ; le troisième, roi de Prusse et empereur d'Allemagne. Leur moindre saute d'humeur ou de santé comptait plus que le vote démocratique ou l'influence des ministres et des généraux. George V, Nicolas II et Guillaume Il régnaient certes sur la moitié du monde, mais ils étaient d'abord cousins. Ils se connaissaient depuis l'enfance, passaient leurs vacances, leurs anniversaires ensemble et donnaient leur avis sur les fréquentations, les mariages et la vie privée des uns et des autres, comme si le destin du monde en dépendait. Catrine Clay, spécialiste des documentaires historiques à la BBC, a choisi de raconter cette vie qui commence dans l'insouciance d'une Europe monarchique pacifiée et finit dans la tragédie de la Grande Guerre et des révolutions qui chassent Nicolas II et Guillaume II. Grâce à la correspondance privée des trois cousins, elle restitue l'envers de la grande tapisserie européenne d'avant 1914. Et, derrière la façade, le combat est aussi âpre, parfois, qu'en première ligne...
Durée:32h. 50min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:23653
Résumé: Paris, 1919 : après la " guerre qui devait mettre fin à toutes les guerres ", des hommes et des femmes de tous les pays convergent vers la capitale pour la conférence de la Paix où va se redessiner la carte du monde. Outre les représentants des plus grandes puissances victorieuses - Wilson, Lloyd George et Clemenceau -, affluent journalistes, ambassadeurs et porte-parole de cent causes différentes - de T.E. Lawrence à la reine Marie de Roumanie, en passant par J.M. Keynes et Hô Chi Minh. Paris est alors le centre du monde, le lieu où se liquident les empires, où naissent de nouveaux pays, et où vont se nouer drames et malentendus. Car les " artisans de la paix " mirent la Russie à l'écart, s'aliénèrent la Chine, congédièrent les Arabes, se débattirent avec les problèmes du Kosovo, des Kurdes, d'un foyer national pour les Juifs. Leurs objectifs - faire payer les vaincus sans les détruire, satisfaire d'impossibles revendications nationales et créer un ordre mondial démocratique fondé sur la raison - étaient inconciliables. Vivant, solide, précis, brillant, couronné par de nombreux prix (Duff Cooper Prize, Samuel Johnson BBC Prize, Hessell Tiltman History Prize, New York Times Selection), cet ouvrage est devenu la référence sur la naissance du monde contemporain.
Durée:17h. 50min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:32699
Résumé: En 1892, le Pera Palace à Istanbul fut le premier hôtel de luxe destiné aux voyageurs occidentaux montés à bord du mythique Orient-Express. Agatha Christie, John Dos Passos, Ernest Hemingway, Léon Trotski et Joseph Goebbels foulèrent ses sols rutilant de marbre. En plein quartier des ambassades, son hall grouillait de tant d'espions qu'un écriteau leur enjoignait de laisser les places assises aux véritables clients de l'hôtel... Lequel survécut même à l'explosion d'une bombe placée par les services secrets bulgares dans les bagages d'un diplomate britannique. C'est là, entre Orient et Occident que s'écrivit l'Histoire. A la population déjà cosmopolite de la vieille Constantinople, mêlée de Grecs, d'Arméniens, d'Arabes et de Juifs, s'ajouta avec la montée des périls l'afflux de réfugiés venus de tous les coins de l'Europe. Et, tandis que les Russes blancs ouvraient dancings et clubs de jazz où l'alcool coulait à flots, l'Empire ottoman cédait la place à la jeune République turque de Mustafa Kemal. Des temps sombres s'annonçaient... Un livre foisonnant, d'une grande force narrative, qui dépeint tout un pan de l'histoire du monde à partir de la destinée d'un grand hôtel.
Lu par:Philippe Lion
Durée:25h.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:21064
Résumé: A travers le Napoléon de la fin, ce livre raconte une des périodes les plus riches de notre histoire. Tout commence en 1814 avec les adieux de Fontainebleau. Trahi, abandonné, Napoléon découvre sur le chemin de l'exil la haine et l'humiliation. L'île d'Elbe devient le refuge où cet homme blessé panse ses plaies et médite sur sa chute avant de tenter le pari fou du retour. Le 1er mars 1815 commence l'extraordinaire aventure du vol de l'Aigle. De clocher en clocher, acclamé par le peuple et l'armée, l'Empereur reconquiert son trône sans tirer un coup de fusil. Mais déjà le piège se referme : l'Europe le condamne et les notables s'éloignent. Entre une dictature aux relents révolutionnaires et un pacte libéral, il hésite avant de donner une constitution qui ne satisfait personne puisqu'elle lui aliène le peuple sans lui rallier les élites. Seul, dépouillé de son mystère impérial, Napoléon joue le tout pour le tout en s'en remettant au verdict du champ de bataille. Ouverte en fanfare, la titanesque campagne de Belgique trouve son dénouement cruel à Waterloo. Devant la fronde parlementaire, l'Aigle fait le choix du sacrifice et s'éloigne vers Sainte-Hélène tandis que Fouché et Talleyrand, " le vice et le crime ", scellent leur alliance pour s'emparer du pouvoir au prix d'un marché de dupes. L'épopée s'achève en tragédie. Dans l'ombre se dressent des seconds rôles prodigieux : Ney, Constant, Chateaubriand, La Fayette, La Bédoyère. Il y a aussi ces Français écartelés entre Révolution et Restauration, ou déchirés entre fidélité à Napoléon et peur de l'invasion. Cet ouvrage éclaire d'un jour nouveau la personnalité de l'Empereur comme les grands enjeux de la période. Derrière le duel entre Louis XVIII et Napoléon, tout est mouvement, doute, complot, crise, qui dessinent le visage de la France moderne.
Durée:9h. 38min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:26058
Résumé: Dans les premières décennies du XXe siècle, la famille royale britannique fut sauvée par un homme. Ce n'était ni le Premier Ministre ni l'archevêque de Canterbury. Illustre inconnu, Lionel Logue était un orthophoniste autodidacte. Il n'était ni un aristocrate ni même un véritable Anglais, c'était un roturier d'origine australienne. Pourtant c'est bien lui qui transforma le nerveux et bègue duc d'York en l'un des plus grands rois qu'ait connu l'Angleterre. Voici l'histoire inédite de l'incroyable relation qui a uni Lionel Logue et le futur roi George VI, écrite avec la collaboration de son petit-fils et nourrie de documents familiaux exclusifs : les archives et journaux privés de Lionel Logue et sa correspondance avec le roi. Au-delà des secrets de cette relation entre les deux hommes, on y découvre le rôle essentiel de la femme du roi, future reine mère, qui sut rapprocher l'orthophoniste de son mari et sauver ainsi sa réputation et son règne. Le Discours d'un roi est une plongée étonnante au coeur d'un monde extrêmement secret. Jamais auparavant portrait aussi personnel de la monarchie britannique n'avait été brossé, moins encore à travers les yeux d'un roturier australien fier de servir, et de sauver, son roi.
Durée:14h. 36min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:73181
Résumé: La vie du Père Joseph (1577-1638), surnommé par ses détracteurs "l'éminence grise du cardinal de Richelieu" dont il était ministre, est un saisissant paradoxe. Le jour, ce chef de redoutables services spéciaux dirige les opérations sur le champ de bataille. Son exercice impitoyable du pouvoir réussit à prolonger les horreurs de la guerre de Trente Ans. La nuit, ce fondateur d'un ordre de religieuses contemplatives prie ou compose des poèmes. Pourquoi Aldous Huxley, le romancier de Contrepoint et du Meilleur des Mondes, s'est-il fait le biographe de ce prodigieux méconnu, mélange de Talleyrand et de saint Jean de la Croix ? Parce que, dit-il, "la création d'un tel homme dépasserait le génie de n'importe quel artiste littéraire" . Certainement aussi parce que le Père Joseph, politicien mystique, s'est vu, le jour comme la nuit, en bâtisseur d'un monde meilleur...