Contenu

Préhistoire: notre biographie

Résumé
Il faut attendre le XIXe siècle, les travaux du naturaliste Charles Darwin, la naissance de disciplines telles que la géologie, l'archéologie, la biologie et le développement des sciences humaines pour que les hommes admettent que notre histoire a commencé il y a cent mille ans, à la naissance de l'Homo sapiens. Comment sommes-nous devenus ce que nous sommes ? Et d'ailleurs, qui sommes-nous vraiment ? En quoi sommes-nous différents de nos cousins primates ? Patiemment, progressivement, les préhistoriens apportent ainsi des réponses à nos questions. Pas facile lorsque l'on ne dispose pour indices que de silex, de tessons de poterie, de fragments d'os? Comme les enquêteurs de la police scientifique, les préhistoriens utilisent les toutes dernières technologies, technique du radiocarbone, analyses d'ADN, physique nucléaire pour disséquer les éléments livrés par le terrain et rassembler les pièces à conviction permettant de remonter la piste de l'histoire de l'humanité jusqu'à l'apparition de l'écriture.
Genre littéraire: Histoire/géographie
Mots-clés: Historiographie
Durée: 8h. 46min.
Édition: Paris, l'École des loisirs, 2011
Numéro du livre: 30408
ISBN: 9782211200349
CDU: 903

Documents similaires

Lu par:Jean Frey
Durée:4h. 34min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:20136
Résumé: Ni thèse, ni synthèse, cet essai peut être lu comme l'aboutissement d'une longue recherche. Et d'une réflexion sur l'histoire, sur les périodes de l'histoire occidentale, au centre de laquelle le Moyen Âge est mon compagnon depuis 1950. Il s'agit donc d'un ouvrage que je porte en moi depuis longtemps, des idées qui me tiennent à cœur. Écrit en 2013, à l'heure où les effets quotidiens de la mondialisation sont de plus en plus tangibles, ce livre-parcours pose des questions sur les diverses manières de concevoir les périodisations dans l'histoire : les continuités, les ruptures, les manières de repenser la mémoire de l'histoire. Traitant du problème général du passage d'une période à l'autre, j'examine un cas particulier : la prétendue nouveauté de la « Renaissance » et son rapport au Moyen Âge auquel j'ai consacré avec passion ma vie de chercheur. Reste le problème de savoir si l'histoire est une et continue ou sectionnée en compartiments ? ou encore : s'il faut vraiment découper l'histoire en tranches ? Jacques Le Goff
Lu par:Pierre Biner
Durée:12h. 1min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:71787
Résumé: Ces Confrontations avec l'histoire sont une suite de questions adres-sées à l'histoire, celle des historiens comme celle qui a incarné la marche du monde moderne : l'Histoire. Plus d'une fois, elle a été interpellée, critiquée, récusée par des auteurs qui ne sont pas des historiens de métier et que François Hartog nomme des outsiders. En Occident, le premier d'entre eux, Aristote, a donné l'avantage à la poésie. Ces grands outsiders ont, ici, pour nom Char, Camus, Sartre, Lévi-Strauss, Barthes, Foucault, Michon. Confrontations aussi avec des concepts majeurs que l'histoire n'a cessé au cours des siècles de convoquer et de remodeler (l'altérité, l'accélération, l'héritage et la dette, le simultané du non-simultané). Confrontationsenfin avec le présentisme : la place prise par la mémoire, les transformations du musée, la montée du patrimoine, l'actualité des ruines, en questionnant l'histoire, l'obligent à se repenser. Quel peut être le rôle de celle qui s'est voulue la régis-seuse du temps, quand Chronos semble plus que jamais échapper à toute prise ?
Durée:5h. 28min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:72977
Résumé: A chaque époque, des femmes ont agi, dirigé, créé, gouverné mais elles n'apparaissent pas dans les manuels d'histoire. Du temps des cavernes jusqu'à nos jours, l'auteure passe au crible les découvertes les plus récentes, analyse les mécanismes de la domination masculine et présente quelques vies oubliées.
Durée:1h. 45min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:72968
Résumé: Eric Zemmour instrumentalise l'histoire de France en en proposant une vision personnelle pour servir ses visions idéologiques. De la première croisade à l'assassinat de Maurice Audin, de Clovis aux mutinés de 1917, de Saint Louis au Maréchal Pétain, un collectif d'historiens choisit de répondre et de corriger point par point ses erreurs les plus flagrantes.
Durée:7h. 2min.
Genre littéraire:Arts
Numéro du livre:73093
Résumé: Une mise au point historique consacrée aux spectacles du parc d'attractions du Puy du Fou présentant une histoire de France romancée, réinventée et erronée. Les auteurs passent au crible les erreurs historiques et les biais politiques présents dans ce divertissement.
Durée:18h. 45min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:24705
Résumé: Puissance autrefois dominante du Centre et de l'Est européens, la Pologne, fondée au Xe siècle, a connu une histoire riche et dramatique. Théâtre d'une remarquable expérience de politique consensuelle à l'intérieur d'un périmètre recouvrant non seulement ses frontières actuelles, mais aussi la Lituanie, l'Ukraine et la Biélorussie, elle est effacée de la carte en 1795 par ses voisines : la Russie, l'Autriche et la Prusse. Pourtant elle parvient, grâce à Napoléon, à renaître sous la forme embryonnaire du grand-duché de Varsovie. Reniée par le congrès de Vienne, mais incarnant la cause des nationalités au XIXe siècle, la Pologne ressuscite en 1918 avant d'être de nouveau morcelée pendant la Seconde Guerre mondiale. Alors que le pays survit en pays satellite de l'Union soviétique, un renouveau s'opère dans les années 1980 : la Pologne ouvre la voie du rejet du communisme et se réapproprie enfin son héritage chrétien et européen.
Durée:17h. 50min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:32699
Résumé: En 1892, le Pera Palace à Istanbul fut le premier hôtel de luxe destiné aux voyageurs occidentaux montés à bord du mythique Orient-Express. Agatha Christie, John Dos Passos, Ernest Hemingway, Léon Trotski et Joseph Goebbels foulèrent ses sols rutilant de marbre. En plein quartier des ambassades, son hall grouillait de tant d'espions qu'un écriteau leur enjoignait de laisser les places assises aux véritables clients de l'hôtel... Lequel survécut même à l'explosion d'une bombe placée par les services secrets bulgares dans les bagages d'un diplomate britannique. C'est là, entre Orient et Occident que s'écrivit l'Histoire. A la population déjà cosmopolite de la vieille Constantinople, mêlée de Grecs, d'Arméniens, d'Arabes et de Juifs, s'ajouta avec la montée des périls l'afflux de réfugiés venus de tous les coins de l'Europe. Et, tandis que les Russes blancs ouvraient dancings et clubs de jazz où l'alcool coulait à flots, l'Empire ottoman cédait la place à la jeune République turque de Mustafa Kemal. Des temps sombres s'annonçaient... Un livre foisonnant, d'une grande force narrative, qui dépeint tout un pan de l'histoire du monde à partir de la destinée d'un grand hôtel.
Lu par:Hubert Charly
Durée:13h. 11min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:23092
Résumé: L'un était roi d'Angleterre et empereur des Indes ; l'autre, tsar de toutes les Russies ; le troisième, roi de Prusse et empereur d'Allemagne. Leur moindre saute d'humeur ou de santé comptait plus que le vote démocratique ou l'influence des ministres et des généraux. George V, Nicolas II et Guillaume Il régnaient certes sur la moitié du monde, mais ils étaient d'abord cousins. Ils se connaissaient depuis l'enfance, passaient leurs vacances, leurs anniversaires ensemble et donnaient leur avis sur les fréquentations, les mariages et la vie privée des uns et des autres, comme si le destin du monde en dépendait. Catrine Clay, spécialiste des documentaires historiques à la BBC, a choisi de raconter cette vie qui commence dans l'insouciance d'une Europe monarchique pacifiée et finit dans la tragédie de la Grande Guerre et des révolutions qui chassent Nicolas II et Guillaume II. Grâce à la correspondance privée des trois cousins, elle restitue l'envers de la grande tapisserie européenne d'avant 1914. Et, derrière la façade, le combat est aussi âpre, parfois, qu'en première ligne...
Durée:32h. 50min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:23653
Résumé: Paris, 1919 : après la " guerre qui devait mettre fin à toutes les guerres ", des hommes et des femmes de tous les pays convergent vers la capitale pour la conférence de la Paix où va se redessiner la carte du monde. Outre les représentants des plus grandes puissances victorieuses - Wilson, Lloyd George et Clemenceau -, affluent journalistes, ambassadeurs et porte-parole de cent causes différentes - de T.E. Lawrence à la reine Marie de Roumanie, en passant par J.M. Keynes et Hô Chi Minh. Paris est alors le centre du monde, le lieu où se liquident les empires, où naissent de nouveaux pays, et où vont se nouer drames et malentendus. Car les " artisans de la paix " mirent la Russie à l'écart, s'aliénèrent la Chine, congédièrent les Arabes, se débattirent avec les problèmes du Kosovo, des Kurdes, d'un foyer national pour les Juifs. Leurs objectifs - faire payer les vaincus sans les détruire, satisfaire d'impossibles revendications nationales et créer un ordre mondial démocratique fondé sur la raison - étaient inconciliables. Vivant, solide, précis, brillant, couronné par de nombreux prix (Duff Cooper Prize, Samuel Johnson BBC Prize, Hessell Tiltman History Prize, New York Times Selection), cet ouvrage est devenu la référence sur la naissance du monde contemporain.
Durée:28h. 48min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:23606
Résumé: Enfin, ce livre en français ! Publié pour la première fois à Londres en 1966, il fut interdit de traduction par le gouvernement britannique, qui redoutait de susciter l’ire du général de Gaulle et les protestations d’anciens résistants. Ce n’est pas qu’il s’agisse d’un essai sulfureux. C’est au contraire le sérieux de la démarche et la densité de l’information, qui font la force de ce maître-ouvrage, mis à jour en 2004. Il est consacré aux actions menées en France par le Special Operations Executive (SOE), créé par Churchill en 1940 avec mission de « mettre le feu à l’Europe ». Opérant d’abord en France de façon autonome à l’insu de la France libre, SOE s’entendit ensuite avec elle pour des actions communes. Tous les agents de la France libre chargés d’actions subversives ou d’organisations militaires dans l’hexagone furent ainsi formés par SOE, qui assura également la plus grande partie des livraisons d’armes et de matériels radio à la Résistance. Mais le service britannique continua de créer et d’entretenir des réseaux de sabotage et d’intervention sous contrôle strictement britannique, alors même que la majorité de leurs membres étaient français. Bénéficiant d’un exceptionnel accès aux archives les plus secrètes, M. Foot a révélé des épisodes qui ont défrayé la chronique, comme l’affaire du réseau CARTE, l’affaire Grandclément, la chute du réseau Prosper, et des personnalités troubles comme Mathilde Carré, dite « La Chatte » ou héroïques comme Yeo-Thomas, qui tenta de sauver Pierre Brossolette. Surtout, comme le montre Jean-Louis Crémieux-Brilhac dans un lumineux avant-propos, Michael Foot révolutionne l’idée reçue que la Résistance, dont la grandeur ne fait aucun doute, fut une affaire purement franco-française. Extrême est donc la surprise, voire le choc, de découvrir l’étendue de l’action directement menée en France par les Britanniques, et le nombre de Français qui y furent engagés. Outre la masse d’informations réunies, ce renversement de perspective fait le grand intérêt de cet ouvrage capital, dont les notes de Jean-Louis Crémieux-Brilhac éclairent la lecture pour le public français. Michael Foot, francophile avéré, a participé à la 2e guerre mondiale comme officier de renseignement du Special Air Service (SAS), unité de parachutistes chargée d’opérer sur les arrières ennemis. A cette expérience personnelle s’ajoute une très solide et brillante carrière d’historien, qui l’a conduit à la chaire d’histoire moderne de l‘Université de Manchester. SOE in France, paru pour la première fois en 1966, a été révisé par ses soins en 2004.
Durée:13h. 27min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:34787
Résumé: Charles Ephrussi, qui inspira à Proust le personnage de Swann, fut le patriarche d'une des plus grandes familles de la bourgeoisie juive du XIXe siècle. Amis de Schnitzler, d'Hofmannsthal, mécènes des impressionnistes, les Ephrussi menèrent grand train entre Paris et Vienne jusqu'à ce que le pillage nazi et la guerre les précipitent dans la tragédie De leur splendeur, égale en son temps à celle des Rothschild et des Camondo, rien ne survivra, sinon une étonnante collection de miniatures japonaises - les netsuke -, parmi lesquelles, comme sur la couverture de ce livre, un certain lièvre aux yeux d'ambre... C'est cette histoire aux croisements multiples que raconte Edmund de Waal, lui-même descendant des Ephrussi. Le résultat - entre histoire et littérature - marque profondément la mémoire du lecteur.
Durée:9h. 38min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:26058
Résumé: Dans les premières décennies du XXe siècle, la famille royale britannique fut sauvée par un homme. Ce n'était ni le Premier Ministre ni l'archevêque de Canterbury. Illustre inconnu, Lionel Logue était un orthophoniste autodidacte. Il n'était ni un aristocrate ni même un véritable Anglais, c'était un roturier d'origine australienne. Pourtant c'est bien lui qui transforma le nerveux et bègue duc d'York en l'un des plus grands rois qu'ait connu l'Angleterre. Voici l'histoire inédite de l'incroyable relation qui a uni Lionel Logue et le futur roi George VI, écrite avec la collaboration de son petit-fils et nourrie de documents familiaux exclusifs : les archives et journaux privés de Lionel Logue et sa correspondance avec le roi. Au-delà des secrets de cette relation entre les deux hommes, on y découvre le rôle essentiel de la femme du roi, future reine mère, qui sut rapprocher l'orthophoniste de son mari et sauver ainsi sa réputation et son règne. Le Discours d'un roi est une plongée étonnante au coeur d'un monde extrêmement secret. Jamais auparavant portrait aussi personnel de la monarchie britannique n'avait été brossé, moins encore à travers les yeux d'un roturier australien fier de servir, et de sauver, son roi.