Contenu

Sous la peau

Résumé
Isserley, une jeune femme mystérieuse, séduit de jeunes auto-stoppeurs avant de les livrer à des fermiers qui les engraissent pour nourrir une race dite supérieure. Premier roman, adapté au cinéma par J. Glazer.
Genre littéraire: Science-fiction
Durée: 10h. 55min.
Édition: Paris, Points, 2014
Numéro du livre: 71865
ISBN: 9782757843338
Collection(s): Points

Documents similaires

Durée:8h. 28min.
Genre littéraire:Science-fiction
Numéro du livre:35744
Résumé: Le monde entre dans l’âge de glace, il neige à Jérusalem et les icebergs dérivent le long des côtes. Pour les jours sombres qui s’annoncent, il faut faire provision de lumière – neige au soleil, stalactites éclatantes, aurores boréales. Dylan, géant barbu et tatoué, débarque au beau milieu de la nuit dans la petite communauté de Clachan Fells, au nord de l’Écosse... Dans ce petit parc de caravanes, il rencontre Constance, une bricoleuse de génie au manteau de loup dont il tombe amoureux, et sa fille Stella, ex-petit garçon, en pleine tempête hormonale, qui devient son amie. Autour d’eux gravitent quelques marginaux, un taxidermiste réac, un couple de satanistes, une star du porno. Les températures plongent, les journaux télévisés annoncent des catastrophes terribles, mais dans les caravanes au pied des montagnes, on résiste : on construit des poêles, on boit du gin artisanal, on démêle une histoire de famille, on tente de s’aimer dans une lumière de miracle. Dans ce roman éblouissant au lyrisme radical, peuplé de personnages étranges et beaux, Jenni Fagan distille une tendresse absolue qui donne envie de hâter la fin du monde. [Source : éditeur]
Durée:10h. 9min.
Genre littéraire:Science-fiction
Numéro du livre:30326
Résumé: Dans la solitude d'un cottage de la campagne anglaise, Peter Sinclair entreprend de rédiger sa biographie, pour y voir plus clair en lui-même et reconquérir son équilibre, sérieusement ébranlé en ce triste printemps de 1976. Mais voici que la recherche de sa vérité intérieure lui impose, paradoxalement, d'écrire une fiction. Et voici que cette fiction vient parasiter la réalité, puis se substituer à elle... Que doit-on considérer comme la vérité de Peter Sinclair ? Cette Angleterre contemporaine plongée dans une apocalypse lente, dérisoirement accrochée aux bouées crevées de ses valeurs, ou l'univers créé par son imagination, expression métaphorique de son existence, avec ses deux grands continents, sa Mer Centrale, la cité de Jethra, et surtout cet Archipel du Rêve, ce foisonnement d'îles exotiques — dont Collago, qui offre l'accès à l'immortalité aux heureux gagnants de sa Loterie ? Telle est la question qui se pose au narrateur aussi bien qu'au lecteur, progressivement entraîné dans une vertigineuse dérive entre deux mondes incertains, plusieurs manuscrits et différentes interprétations possibles...
Durée:4h. 24min.
Genre littéraire:Science-fiction
Numéro du livre:76179
Résumé: Venise, XVIIIe siècle. La Maison des jeux, un mystérieux établissement, abrite deux loges, l'une basse, où des fortunes se font et se défont aux échecs ou au backgammon, et la loge haute, où des joueurs sélectionnés sont conviés à participer à un jeu impliquant de manipuler de vraies personnes en pariant des années de vie. Pour sa présence d'esprit, Thene est invitée à la rejoindre. Mais pour Thene, jeune femme bafouée par un mari aigri et falot ayant englouti sa fortune, il n'y a aucune alternative. D'autant que l'horizon qui s'offre à elle ne connaît pas de limite. Pour peu qu'elle gagne. Et qu'elle n'oublie pas que plus élevés sont les enjeux, plus dangereuses sont les règles...
Durée:13h. 46min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:73801
Résumé: Les 137 pensionnaires d'un asile, tous de dangereux criminels, disparaissent brusquement sans laisser de trace. La police, qui les cherche en vain, ne peut se douter qu'ils se cachent dans les murs même de l'asile.
Durée:11h. 1min.
Genre littéraire:Science-fiction
Numéro du livre:33598
Résumé: En ce 18 octobre 1988, Jeff Winston se trouve dans son bureau new-yorkais, et écoute sa femme lui répéter au téléphone : " Il nous faut, il nous faut... " Il leur faudrait, bien sûr, un enfant, une maison plus confortable. Mais surtout parler. A cœur ouvert. Sur ce, Jeff meurt d'une crise cardiaque. Il se réveille en 1963, à l'âge de dix-huit ans, dans son ancienne chambre d'université. Va-t-il connaître le même avenir ? Non, car ses souvenirs sont intacts. Il sait qui va gagner le prochain Derby, et ce qu'il en sera D'IBM et d'Apple... De quoi devenir l'homme le plus puissant du monde, jusqu'à... sa deuxième mort, et qu'une troisième, puis une quatrième vie commencent...
Durée:11h. 17min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:22725
Résumé: Ils sont quatre amis inséparables qui ont en commun une enfance, une ville, des voisins, le chômage. Et surtout une dévotion appliquée pour une seule et unique héroïne en forme de seringue. On entend ces quatre-là, on les écoute : chacun raconte son Edimbourg, entre deux pintes de bière, après un fix, avant une tasse de thé, ou pendant une baston à coup d'aiguilles à tricoter taillées en pointe. On voit les corps mangés par le virus, la drogue, les hallucinations, et puis quelque chose se détache : on est d'Edimbourg, mais comme on est de Fresnes ou de la Santé.Il faut s'échapper. Livre culte des années 90, Trainspotting a été porté à l'écran par Dany Boyle.
Durée:11h. 35min.
Genre littéraire:Science-fiction
Numéro du livre:31009
Résumé: Dans le désert de l'Utah, parmi les vestiges d'une civilisation disparue, frère Francis de l'ordre albertien de Leibowitz a fait une miraculeuse découverte : d'inestimables reliques du martyr Isaac Leibowitz lui-même, qui jadis avait organisé la sauvegarde des dernières miettes du savoir balayé par le Grand Déluge de Flammes. C'est une lueur d'espoir en cet âge de ténèbres et d'ignorance, le signe tant attendu d'une nouvelle Renaissance. Mais l'humanité a-t-elle tiré les leçons d'un cataclysme qui l'a laissée exsangue, défigurée par le feu nucléaire ? Saura-t-elle enfin se préserver des apprentis sorciers ? Car l'Histoire, bientôt, menace de se répéter... Entre Le nom de la rose d'Umberto Eco et Docteur Folamour de Stanley Kubrick, une chronique rageuse et sarcastique de la folie humaine.
Durée:10h. 14min.
Genre littéraire:Science-fiction
Numéro du livre:18643
Résumé: Dans un siècle, la Lune sera pleine. Venus de tous les coins de la planète, des centaines de milliers d'êtres humains s'y seront installés. Des gens raisonnables cédant aux charmes d'une vie nouvelle et aux promesses d'avantages sociaux non négligeables, des miséreux, des indésirables chassés sans ménagement d'une Terre devenue trop petite. Sans compter les aventuriers et les fous furieux prêts à fouiller à mains nues le sol de ce nouveau territoire pour en extraire des minerais rares, des pierres précieuses et autres trésors inattendus. Et le jour où tous ces gens se seront acclimatés aux conditions très particulières de la vie sur la Lune et que les centres commerciaux se seront multipliés, quelqu'un aura, c'était inévitable, l'idée d'ouvrir un bistrot...
Durée:9h. 26min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:18175
Résumé: De prime abord, le lecteur peut penser être devant un thriller ou un roman noir. C'est le cas, mais pas seulement. Ce sentiment provient de l'ambiance générale du roman : dans un présent qui ressemble à notre futur proche, des enfants disparaissent. Nous sommes dans une petite ville écossaise, ville dominée par une usine chimique abandonnée et perdue au milieu d'une forêt empoisonnée. Les parents sont là, sans l'être, malades et empoisonnés par l'industrie. Les enfants sont livrés à eux-mêmes, et l'on pense fortement, parfois, à Orange Mécanique. Tout est sombre : l'état de l'humain, l'absence d'innocence des enfants, la corruption de la police liée à l'oligarchie locale... (Matthieu Baumier, lacauselitteraire.fr)
Durée:5h. 47min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:13077
Résumé: Quatrième de couverture : "Il ne croyait aucunement avoir provoqué cette scène ; elle lui semblait une explosion toute volontaire de sa nature inculte..." Quelques heures après avoir tracé ces lignes, le 3 décembre 1894, sans avoir achevé ce qu'il considérait comme son chef d'oeuvre, Stevenson mourut. "Ce joyau d'une valeur incontestable" a inspiré à Henry James un éloge attristé : "Sa beauté à le lire brise doublement le coeur - de songer qu'un talent capable de nous donner tant de fraîcheur encore, tant de vie, se soit éteint sans qu'il ait pu jouer , peut-être, ses plus belles cartes. Il y a dans ce texte, je crois, une matière toujours nouvelle, comme s'il faisait vibrer une nouvelle corde."
Durée:7h. 22min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:29897
Résumé: Jane arrive à Berlin par une triste nuit de novembre. Sa compagne Petra l'a installée dans un bel appartement du quartier branché de Mitte. Pour Jane tout est nouveau : la langue, les rues, les gens, sa situation. Elle est isolée, enceinte, et voudrait s'intégrer. Alors que Petra est occupée à travailler, elle reste seule à la maison et se demande encore si elle fait bien d'avoir cet enfant. Elle explore le voisinage. Dans le bâtiment abandonné qui surplombe leur cour, une lumière vacille : une ombre passe dans l'escalier. Des cris dans la nuit, une voix d'homme, des pleurs d'enfant. Au matin Jane voit par la fenêtre une jeune fille habillée d'un manteau à capuche rouge traverser la cour. Son visage, très jeune, est outrageusement maquillé. Très vite, Jane devient obsédée par la cour et par ses voisins, la pensée de sa maternité imminente se transforme en visions, en délire. Le lecteur, troublé, suit Jane dans cette ville hantée, et il a sans doute moins peur pour elle que pour le mal qu'elle peut faire autour d'elle, ou en elle. Dans ce thriller magistral, Louise Welsh subvertit et rajeunit les conventions du genre. Le résultat est puissant, impressionnant, et très noir.
Durée:15h. 44min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:29537
Résumé: Mille-feuilles littéraire, conçu comme un assemblage de papiers retrouvés, de notes et de notices, La Grande Musique retrace l'histoire de John Sutherland, qui a passé sa vie dans le nord des Highlands écossais. Un matin, il s'enfuit de la grande «Maison grise» familiale, avec sa petite-fille. Pourquoi un tel acte ? C'est au fil d'un récit polyphonique que l'on en découvre les raisons, qui s'enracinent dans une histoire familiale mouvementée. Un récit qui emprunte le rythme de la Grande Musique écossaise traditionnelle, la Piobaireachd entièrement jouée à la cornemuse, caractérisée par son développement en mouvements successifs.