Contenu

L'assassinat d'Orson Welles

Résumé
Festival de Cannes, 1949. Dans sa suite du Carlton, Orson Welles est visé par un tireur. La balle l'a frôlé avant de briser un miroir. Mais qui peut en vouloir au réalisateur de Citizen Kane ? Pour assurer sa sécurité et démasquer le coupable, Orson engage Jérôme Dracéna, un détective privé cinéphile, aussi à l'aise sur un ring de boxe que devant une caméra. Entre les quartiers chics de Paris et la Croisette, le détective se retrouve plongé dans les coulisses du septième art et dans le monde des faux-semblants et de l'illusion, la vérité se cache là où on l'attend le moins...
Genre littéraire: Policier/épouvante
Durée: 6h. 15min.
Édition: Monaco, Rocher, 2019
Numéro du livre: 69908
ISBN: 9782268101545

Documents similaires

Lu par:Manon
Durée:14h. 25min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:28684
Résumé: Entre confidences et anecdotes, l'un des plus médiatiques directeurs de castings des années 1980, devenu producteur, raconte son parcours, marqué par son amour et sa fascination pour les personnalités du monde du spectacle. L'histoire commence dans les années 1960 par sa rencontre avec S. Vartan au casino d'Houlgate. Il découvrira par la suite nombre de vedettes, dont J. Binoche et B. Dalle.
Lu par:Eric Lebret
Durée:8h. 24min.
Genre littéraire:Arts
Numéro du livre:71366
Résumé: Yoda avait tort. Il n’y a que des essais. Encore plus quand on rachète la plus grande des sagas de l’histoire du cinéma, pour la modique somme de quatre milliards de dollars. Le 30 octobre 2012, Disney s’offrait l’intégralité de Lucasfilm. Mais de toutes les lignes d’un contrat que l’on imagine massif, Star Wars était évidemment la plus importante. Dès janvier 2013, l’ambition de Bob Iger, l’ancien président de The Walt Disney Company, se fait palpable. À n’en pas douter, l’entreprise inaugure ainsi l’un des plus gros chantiers de son histoire et des nouveaux longs-métrages qui resteront entourés de mystère malgré leur ampleur. Qu’ils soient issus de la nouvelle trilogie, composée du Réveil de la Force, des Derniers Jedi et de L’Ascension de Skywalker, ou de cette fameuse collection de spin-off, aujourd’hui faite de Rogue One : A Star Wars Story et Solo : A Star Wars Story, ces films entretiennent une relation complexe avec les trois premières aventures signées par George Lucas, qui semblent former le mètre étalon de Disney pour sa propre interprétation de la saga. Alors, comment Disney réinterprète-t-il la trilogie originale dans ses nouveaux films, séries et autres produits dérivés ? En cinq films et des centaines d’oeuvres en tout genre, l’entreprise s’est souvent limitée à la simple imitation. Mais elle a fini par trouver le courage de prolonger avec plus ou moins d’audace l’oeuvre originale, quitte à la réinventer, parfois radicalement. Et c’est ensemble que nous allons explorer les nouvelles histoires, les hybridations, voire les contradictions que Disney a pu créer en se frottant à l’oeuvre de George Lucas.
Durée:6h. 11min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:71274
Résumé: Au printemps 1947, Marcel Carné et Jacques Prévert ont tourné un film à Belle-ile-en-Mer, La Fleur de l'âge. Celui-ci s'inspirait de la mutinerie survenue en 1934 dans le bagne d'enfants érigé non loin du Palais, le principal port de l'île. Il y était question d'amours impossibles entre un mutin en cavale (Serge Reggiani) et une riche estivante (Arletty), entre une jeune îlienne (Anouk Aimée) et un innocent mis en cage... De cette nouvelle collaboration, la huitième, le public attendait un chef-d'oeuvre du même tonneau que Le Quai des brumes ou Les Enfants du paradis. Et, en effet, de l'avis unanime de ceux qui en avaient visionné les premières séquences, cette cuvée promettait un sommet. Mais le chantier resta en suspens, interrompu par les vents contraires. Et du film inachevé, pas une séquence ne subsiste, ni même un rush. Rien donc, sinon quelques photographies de plateau. Malchance ? Torpillage ? La malédiction susciterait pas mal de rumeurs et autant de fausses pistes... Le narrateur part à la recherche des bobines disparues, stimulé par de maigres indices et le témoignage de rares survivants. Son enquête fournit un fil conducteur à l'évocation du cinéma français de l'âge d'or, depuis les années fébriles de l'immédiat avant-guerre, jusqu'à celles plus troubles encore de l'épuration ; une fresque oui, mais pitoyable et glorieuse, étincelante et pourtant entachée de zones d'ombre...
Durée:8h. 43min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:71236
Résumé: En 1929, Friedrich Murnau, l’un des plus grands cinéastes au monde, abandonne le confort d’Hollywood pour rallier, à bord d’un petit voilier, les Marquises d’abord puis Tahiti et Bora-Bora. C’est là qu’il réalise Tabou, « le plus beau film du plus grand auteur de films », selon Éric Rohmer. Mais ce chef-d’œuvre incomparable est maudit. Son tournage sera marqué par les drames et les catastrophes. Et Murnau, comme basculant dans son propre film, mourra tragiquement une semaine avant la première du long-métrage. Murnau des ténèbres est le roman vrai de cette expédition fascinante. Dans un style à la beauté envoûtante, Nicolas Chemla conjugue le récit d’aventures, le conte fantastique et la méditation philosophique. À la frontière du rêve et de la réalité, de la vérité et de la fiction, il signe un texte à rebours de toutes les modes et renoue avec le souffle des grands écrivains-voyageurs comme Joseph Conrad, Herman Melville ou Pierre Loti.
Durée:5h. 9min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:65015
Résumé: « À la fin de sa vie, Nägeli dira qu’en cent ans de cinéma, il n’y avait eu que cinq génies – Bresson, Vigo, Dovjenko, Ozu et lui-même. » Au début des années 1930 un haut fonctionnaire japonais imagine la création d’un axe celluloïdique entre Tokyo et Berlin. C’est ainsi qu’un réalisateur suisse et mélancolique, Emil Nägeli, part au Japon tourner un film – et surtout retrouver sa maîtresse. Entre farce et histoire, fascinant roman sur l’art et l’impérialisme des images, Les Morts a reçu le Schweizer Buchpreis (Prix du livre suisse) en 2016. Il est en cours de traduction dans le monde entier
Lu par:Marion Martin
Durée:5h. 57min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:39349
Résumé: Avec L'Échange des princesses, Marc Dugain adapte pour la première fois le roman d'une autre écrivaine, Chantal Thomas. Bien avant que le film ne soit un véritable succès critique et public, il décide d'écrire un récit sur cette expérience de vie qui, à bien des égards, lui a apporté un grand bonheur. Loin de s'installer comme exégète de son propre travail, l'auteur laisse flâner son esprit dans l'histoire du cinéma et les ressorts psychologiques qui l'inspirent. Il médite sur la réalisation cinématographique, sa liberté et ses contraintes, ses rencontres éphémères et durables, sur son rapport à l'enfance, sur des sujets de société qui lui tiennent à coeur. Ode à la création artistique, Intérieur jour devient l'exploration inédite de préoccupations intimes. Quand la littérature relaie le cinéma, le spectacle laisse place aux confidences, aux mots qui ne peuvent être mis en images, sauf sur l'écran qui se dresse en chacun de nous.
Durée:4h. 51min.
Genre littéraire:
Numéro du livre:73409
Résumé: L'acteur retrace son parcours depuis son enfance jusqu'à sa carrière en passant par sa relation avec son père et la maladie de sa mère. En filigrane, un questionnement sur la façon de dépasser ses peurs, ses blessures et ses déceptions. ©Electre 2022
Lu par:Agnès Hatt
Durée:10h. 28min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:67521
Résumé: Le réalisateur de films d'horreur évoque sa vie privée, sa rencontre avec un fantôme, ses parcours artistiques, ses débuts dans la critique de cinéma. Il évoque ses relations avec S. Leone, B. Bertolucci, son goût pour les films de F. Lang, A. Hitchcock ou la Nouvelle Vague. Il fait également le récit de sa plongée dans le cinéma de genre, notamment le giallo dont il a renouvelé les codes.
Durée:8h. 54min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:69787
Résumé: Quand nos regrets viendront danser A Tel-Aviv, une équipe de cinéma tourne un biopic sur Abie Nathan, célèbre pacifiste des années 70 tombé dans l'oubli - à qui l'on doit, parmi ses hauts faits, la création du Voice of Peace sous l'égide de John Lennon. Zeev Stein, l'un de ses plus proches amis, accompagne la réalisation du film. A soixante-dix ans, ce brillant avocat des droits civils, proche du camp de la paix, est mariée avec Hélène depuis quarante ans et forme un couple charismatique. Dans leur ombre, deux enfants : Yonah, une muséographe récemment divorcée qui peine à reprendre pied, et Rafael, prétendument mort, qui a coupé les ponts pour embrasser la vie d'un ultra-orthodoxe. La vie des Stein, déjà lézardée sous la façade, bascule définitivement quand la star du film Orlando Dito Beck - l'acteur instable qui joue Abie Nathan - disparaît mystérieusement à Gaza et que les ravisseurs islamistes réclament à Zeev une surprenante rançon... A travers l'histoire d'une famille éclatée, Frédéric Couderc aborde avec finesse les enjeux du drame israélo-palestinien. Yonah ou le chant de la mer est un roman engagé qui choisit résolument le camp de l'humanité pour en révéler autant sur les failles d'un pays que sur celles qui traversent chaque individu.
Lu par:Marc Levy
Durée:12h. 20min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:67657
Résumé: Avec Enfant terrible, le réalisateur et producteur Luc Besson signe sa première autobiographie. Il y raconte sa jeunesse, libre et solitaire, et ce “monde des rêves” qu’il s’est construit pour se protéger et se sentir aimé. Il revient sur ce jour où, contre l’avis de sa mère, il a quitté le lycée et pris le train “pour aller à Paris, faire du cinéma”. Le début d’une incroyable bataille pour s’imposer et réaliser son premier long-métrage. Dans ce livre, Luc Besson nous fait vivre aussi l’étonnante aventure du Grand Bleu, film conspué par la critique qui deviendra culte pour toute une génération.
Durée:5h. 29min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:68186
Résumé: Iris Brey théorise le regard féminin, ou "female gaze", une façon de filmer les femmes sans en faire des objets, de partager la singularité des expériences féminines avec tous les spectateurs, quel que soit leur genre, et de renouveler notre manière de désirer en regardant sans voyeurisme. Des joyaux du cinéma à certaines oeuvres plus confidentielles, en passant par quelques séries et films très contemporains, Iris Brey nous invite à nous interroger sur le sens caché des images.
Durée:10h. 30min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:38027
Résumé: Magic Ciné, c'est le nom de la salle de banlieue où, enfant, Pierre Tchernia a découvert le cinéma. Il ne se doutait pas alors qu'on l'appellerait un jour Monsieur Cinéma, titre d'une émission de télévision qu'il a proposée pendant vingt-deux ans. Magique cinéma qui lui a donné le goût du spectacle et l'envie de réaliser des films et des téléfilms, de produire et de présenter tant de programmes d'information et de divertissement. Pierre Tchernia est l'ami de tous. C'est à la télévision qu'il a commencé sa vie professionnelle à la création du journal télévisé en 1949. Pionnier du petit écran, il fait partie de la famille de tous les Français depuis un demi-siècle. Olivier Barrot l'a entraîné sur le chemin des souvenirs, au travers de ses œuvres mémorables, La Belle Américaine, Le Viager, Le Passe-muraille, et de ses émissions au long cours, " L'Ami public n° 1 ", " La Boîte à sel ", " Les Enfants de la télé ". Autant de rendez-vous d'amitié où l'on peut voir, parmi bien d'autres, Michel Serrault acheter des chaussures en plastique, René Goscinny hésiter devant une sole grillée, Georges Brassens commander les œuvres de Kipling, Jean Poiret dans la troupe des Spataragonflards, Lino Ventura ratant sa recette de chou rouge, Jean Carmet dans son " récital de tambours historiques. [Source: Babelio, 2003]