Contenu

Le crépuscule des Justes

Résumé
En 1998, un homme interroge les habitants de la Borde blanche sur la disparition d'un individu quarante ans auparavant, au lac de Montbel. En 1941, Francou et son oncle fuient la capitale pour se réfugier à la métairie de la Borde. Deux ans plus tard, les villageois sont raflés à l'exception du petit garçon. Au début des années 1960, François Darmon disparaît avec la femme de son patron à Montbel.
Genre littéraire: Roman terroir
Durée: 5h. 59min.
Édition: Paris, Calmann-Lévy, 2019
Numéro du livre: 67719
ISBN: 9782702164969
Collection(s): Territoires

Documents similaires

Durée:7h. 25min.
Genre littéraire:Roman terroir
Numéro du livre:18828
Résumé: Lorsque Laurent arrive au village de La Prade avec son passé pour seul bagage, la guerre d'Algérie vient de s'achever. Il y a perdu beaucoup d'illusions et surtout son ami, Pierrot. Pierrot qui, justement, lui a légué la ferme de Peyreblanque, en plein coeur de l'Ariège. En acceptant ce legs, Laurent, à mi-parcours de sa vie, prend le chemin des souvenirs, des promesses anciennes et du passé retrouvé. Il découvre au fil des jours un monde rural tissé de secrets, de rancoeurs, d'existences ratées, de querelles et de passions. Mais quand le maire, un affairiste véreux, projette un barrage pour noyer la vallée, c'est vers lui, l'étranger désormais accepté par le village, que tout le monde se tourne.
Lu par:Mireille Lowy
Durée:8h. 19min.
Genre littéraire:Roman terroir
Numéro du livre:72912
Résumé: En 1964, Monique revient dans la demeure familiale près de Toulouse pour retrouver la sérénité après un récent veuvage et renouer avec les racines de son enfance. Elle veut reprendre l'entreprise familiale mais se heurte à l'ambition du contremaître. Ses interrogations sur la mort accidentelle de son père quatre ans plus tôt l'amènent à se pencher sur le secret qui entoure sa propre naissance.
Durée:7h. 55min.
Genre littéraire:Roman terroir
Numéro du livre:66393
Résumé: En 1869, Julien, 18 ans, son apprentissage de forgeron terminé, quitte l'Ariège et la violence de son père alcoolique. Il travaille à la construction du chemin de fer et à Paris découvre l'usine, les logements de fortune, la solidarité ouvrière mais aussi les dimanches sur les bords de Marne. Après le déclenchement de Commune il rentre en Ariège où son oncle l'attend pour faire de lui un vigneron.
Durée:9h. 1min.
Genre littéraire:Roman terroir
Numéro du livre:23184
Résumé: Au XVIe siècle, entre Ariège et Lauragais, la culture du pastel, dont on tirait la couleur bleue préférée des rois, connaissait son âge d'or. La région portait le beau nom de " pays de Cocagne ", la coque étant une boule de pastel broyée et séchée. Mais, quatre siècles plus tard, en 1912, il ne reste plus rien de ce passé glorieux. Aussi, lorsque Charles Van Dyck, homme aussi pieux qu'industriel avisé, décide de relancer la culture de la mythique plante colorante, la vie de paysan épicurien de François Donnadieu bascule. Et, tandis que les collines se couvrent à nouveau des fleurs d'or du pastel, l'entreprise réveille jalousies, haines et convoitises... Un beau roman, âpre et émouvant, baigné par la douceur nonchalante et nostalgique de la " Belle Époque ".
Durée:9h. 53min.
Genre littéraire:Roman terroir
Numéro du livre:71044
Résumé: Pyrénées ariégeoises, 1934. Chassés de leur ferme après avoir perdu leurs bêtes, les frères Sagnol gagnent la ville voisine pour chercher du travail dans l'industrie textile. Alors que Louis s'engage dans la Coloniale, Pierre devient un habile tisserand, rêve de s'installer à son compte et bâtit des projets d'avenir avec une jeune ouvrière. Mais la guerre éclate.
Durée:2h. 37min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:30926
Résumé: L'auteur explique les idées fausses, les pièges et les théories du complot qui sous-tendent la problématique de l'antisémitisme.
Durée:3h. 45min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:39520
Résumé: Sartre avait montré dans Réflexions sur la question juive comment le juif est défini en creux par le regard de l’antisémite. Delphine Horvilleur choisit ici de retourner la focale en explorant l’antisémitisme tel qu’il est perçu par les textes sacrés, la tradition rabbinique et les légendes juives. Dans tout ce corpus dont elle fait l’exégèse, elle analyse la conscience particulière qu’ont les juifs de ce qui habite la psyché antisémite à travers le temps, et de ce dont elle « charge » le juif, l’accusant tour à tour d’empêcher le monde de faire « tout » ; de confisquer quelque chose au groupe, à la nation ou à l’individu (procès de l’« élection ») ; d’incarner la faille identitaire ; de manquer de virilité et d’incarner le féminin, le manque, le « trou », la béance qui menace l’intégrité de la communauté. Cette littérature rabbinique que l’auteur décortique ici est d’autant plus pertinente dans notre période de repli identitaire que les motifs récurrents de l’antisémitisme sont revitalisés dans les discours de l’extrême droite et de l’extrême gauche (notamment l’argument de l’« exception juive » et l’obsession du complot juif). Mais elle offre aussi et surtout des outils de résilience pour échapper à la tentation victimaire : la tradition rabbinique ne se soucie pas tant de venir à bout de la haine des juifs (peine perdue…) que de donner des armes pour s’en prémunir. Elle apporte ainsi, à qui sait la lire, une voie de sortie à la compétition victimaire qui caractérise nos temps de haine et de rejet.
Durée:9h. 7min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:73640
Résumé: Ce livre constitue une tentative de compréhension de faits qui, au premier coup d'œil, et même au second, semblaient simplement révoltants. Comprendre, toutefois, ne signifie pas nier ce qui est révoltant et ne consiste pas à déduire à partir de précédents ce qui est sans précédent ; ce n'est pas expliquer des phénomènes par des analogies et des généralités telles que le choc de la réalité s'en trouve supprimé. Cela veut plutôt dire examiner et porter en toute conscience le fardeau que les événements nous ont imposé, sans nier leur existence ni accepter passivement leur poids, comme si tout ce qui est arrivé en fait devait fatalement arriver. Comprendre, en un mot, consiste à regarder la réalité en face avec attention, sans idée préconçue, et à lui résister au besoin, quelle que soit ou qu'ait pu être cette réalité. " (Hannah Arendt) Sur l'antisémitisme est la première partie de l'œuvre magistrale d'Hannah Arendt, Les Origines du totalitarisme.
Durée:16h. 25min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:21523
Résumé: De 1791 - l'année de leur émancipation par l'Assemblée nationale - jusqu'aux troubles du nouvel antisémitisme des années 2000, les juifs ont connu en France des relations contrastées avec l'État et la société globale. Cet ouvrage a pour objet l'étude de ces relations, tantôt heureuses, tantôt néfastes ; souvent silencieuses et indifférentes, parfois dramatiques. À cette fin, il revisite des épisodes majeurs de l'histoire nationale (l'affaire Dreyfus, les lois antisémites dans la France de Vichy, les répercussions dans l'Hexagone de la guerre des Six, Jours). Il met en perspective des débats récents et moins récents (le cas Jean-Paul Sartre, l'affaire Faurisson et le négationisme). Il éclaire également d'un jour nouveau des aspects plus méconnus de cette histoire (le statut des juifs d'Algérie, par exemple) et analyse la complexité du " grand malaise des années 2000 ". " La France est-elle antisémite ? " C'est aussi à cette question surgie de l'actualité que ce livre veut répondre.
Durée:2h. 16min.
Genre littéraire:Théâtre
Numéro du livre:35708
Résumé: "C'est quand cette pièce est finie, qu'elle commence ; que Motel, le tailleur, Arnold, le coiffeur, tous les autres, tournent en nous à l'idée fixe ; nous cherchons à deviner leur passé, leur avenir ; et chacun de leurs gestes connus ou inconnus fait lever des questions sur l'antisémitisme, la France, Israël, le théâtre, ainsi de suite à l'infini." Michel Cournot (1974)
Durée:12h. 52min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:31143
Résumé: Russie, début du XXe siècle. Yakov Bok, menuisier juif accusé du meurtre rituel d'un enfant, est arrêté et emprisonné pendant plusieurs années avant que s'ouvre le procès qui l'innocentera. Prix Pulitzer de fiction 1966.
Durée:10h. 4min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:32788
Résumé: Réflexions sur la place de la pensée juive, sur ce que l'idée de République doit aux Hébreux, sur Lacan et la Kabbale, sur l'unicité d'Auschwitz, sur la notion de peuple élu, sur ce que veut dire être Juif, sur le rapport entre le politique et l'être Juif. Un itinéraire personnel, familial et intellectuel.