Contenu

De mémoire et d'oubli: récits

Résumé
Publié en 1973 à un moment où Alice Rivaz était au sommet de son art, "De mémoire et d'oubli" peut être considéré comme l'un de ses livres majeurs. Il est constitué de dix-neuf courts récits, nourris de choses vues, entendues, devinées, supputées, imaginées ou vécues. On y retrouve ses thèmes favoris : la passion et la compassion pour les humbles, la quête inassouvie de vérité et surtout une sourde et violente révolte contre la souffrance et la mort.
Genre littéraire: Biographie/témoignage
Durée: 5h. 40min.
Édition: Lausanne, L'Aire, 1993
Numéro du livre: 6716
Collection(s): Récit
CDU: 849.4

Documents similaires

Durée:9h. 21min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:11031
Résumé: « Le récit que, dans L'Alphabet du matin, Alice Rivaz fait de son enfance heureuse et protégée n'occulte pas les tensions familiales nées du heurt des idées paternelles avec les convictions religieuses de sa mère, née Ida Etter, dont un début de noviciat chez les diaconesses de Saint-Loup avait renforcé le rigorisme moral. La dénonciation de l'injustice sociale, la défense des humbles et les opinions pacifistes défendues au sein de la famille, Alice Rivaz les a retrouvées ensuite sur son lieu de travail. Ayant renoncé à gagner sa vie en donnant des leçons de musique après avoir obtenu un diplôme de piano au Conservatoire de Lausanne, elle a suivi une école de dactylo qui lui a permis d'être engagée en 1925 au Bureau International du Travail à Genève. Elle a fait toute sa carrière dans ce milieu international, chargée de recherches et d'enquêtes qui ne lui laissaient que peu de temps pour sa vocation littéraire. Il a fallu la guerre et la suspension des activités du BIT à Genève pour qu'elle puisse s'y consacrer. » Françoise Fornerod
Lu par:Alice Rivaz
Durée:52min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:15407
Résumé: Bien que sa famille ne voie pas d'un oeil favorable ses premières tentatives littéraires, d'où le pseudonyme de Rivaz, l'écrivain, Grand Prix Ramuz 1980, entend dire la condition féminine en toute liberté: elle sera l'une des premières en Suisse à parler des femmes à partir d'un vécu féminin qu'elle assume entièrement, malgré les tabous, les hypocrisies et les masques imposés. Elle s'en explique ici avec une belle sincérité, avouant ce que beaucoup d'autres taisent.
Durée:9h. 44min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:14491
Résumé: Quatrième de couverture : Saisissantes remémorations poursuivies à longueur de nuits d'insomnies par une femme demeurée célibataire, durant lesquelles remontent à sa conscience toutes les séquelles d'une vie déjà longue, riche en erreurs de comportement regardées bien en face, en hontes bues, en souvenirs enchanteurs ou dérisoires, en blessures infligées ou reçues et plus encore en désirs inassouvis dont celui, devenu obsessionnel à force d'être contrarié par les circonstances, d'écrire un jour quelque chose qui ressemblerait à un livre...
Durée:6h. 24min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:11571
Résumé: Rivaz, fille du grand leader socialiste vaudois prônant des idées avant-gardistes, établit dans ce roman un constat lucide des rapports de force régissant la société professionnelle des années 1920. Campé à Genève, le récit met en scène des travailleurs d'une organisation internationale où les femmes subissent les humeurs de leurs chefs et veillent à satisfaire leurs désirs sur commande avant d'être ignorées par eux dans la rue, mais qui démontrent finalement plus de force que ces hommes incapables de prendre leurs responsabilités. Bien entendu, un amour fou en fait basculer une dans le désespoir... Un roman qui se présente comme une amorce des revendications féminines et qui se caractérise par la multiplicité des points de vue et un va-et-vient constant entre le passé et le présent.
Durée:5h. 41min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:14114
Résumé: ... Dans les textes réunis dans Ce nom qui n'est pas le mien (1980), la romancière parle aussi de son enfance, d'expériences et de souvenirs personnels, mais elle s'exprime surtout sur la littérature, sur ses débuts et les raisons du choix d'un pseudonyme, sur le travail mystérieux de la création, sur la place des femmes dans le monde des lettres ; à une admirable évocation de Ramuz s'ajoute un portrait de la romancière Alice Curchod...
Durée:4h. 57min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:17641
Résumé: Dans son avant-propos écrit lors de la réédition de Nuages dans la main, Alice Rivaz retrace le climat tempétueux de la guerre d'Espagne constituant le fond de son roman : " Durant toutes les années précédant le conflit mondial armé qui valut à l'humanité cinq millions de cadavres, j'avais suspendu à une des parois de mon bureau une immense carte de l'Europe où mes camarades et moi posions chaque matin un regard angoissé sur l'Espagne. " Avec ce texte engagé, ancré dans l'histoire, Alice Rivaz nous offre un roman passionnant au parfum de tragédie qui fera date dans l'histoire littéraire.
Durée:10h. 51min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:13357
Résumé: Quand l'amour n'éclôt pas et reste fantasmé, des peurs sont à l'oeuvre. Alice Rivaz les dévoile et elle n'hésite pas à, explorer les situations comiques, heureuses ou tragiques qui en résultent. Œuvre de maturité par excellence, Le Creux de la vague, une suite à Comme le sable (1946), n'est publié que vingt et une années plus tard : Alice Rivaz semble s'octroyer le temps et la distance nécessaires pour comprendre la situation de la Suisse au sein de l'Europe de l'avant-guerre. Ainsi, ses fines analyses de nos aspirations et de nos erreurs, tant personnelles qu'historiques, se lisent indépendamment de l'oeuvre qui la précède, surtout si on aime les contrastes que crée la neige au printemps. (Erika Scheidegger)
Durée:3h. 17min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:73572
Résumé: "Je crois que je n'aime plus mon mari..."Ainsi s'ouvre le journal dans lequel Jeanne raconte les désillusions de sa vie avec Philippe. Au fil des pages, elle observe ses congénères masculins, époux en tête; note les conversations qu'elle tient avec collègues et amies au sujet de l'amour; et livre une réflexion sans dogmatisme ni discours idéologique sur la condition des femmes et leurs relations aux hommes, "dans un mélange d'acuité impitoyable et d'espoir obstiné" (Mona Chollet).
Lu par:Yette Perrin
Durée:3h. 27min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:8673
Résumé: Yvette Z'Graggen, genevoise de naissance et d'existence, a tissé des liens très particuliers avec l'Allemagne et plus particulièrement la langue de Goethe. Sa seconde langue. Des racines fortes créant un attachement durable. A cause d'un arrière-grand-père berlinois, d'un grand-père viennois, d'un père suisse alémanique et d'une mère empreinte de nostalgie autrichienne. En 1996, à Berlin, alors qu'elle veut réaliser une étude sur la perception de la réunification par les Allemands, Yvette Z'Graggen éprouve, plus fortement encore, le besoin de coucher sur papier l'histoire de ces liens et de son attachement au monde germanique. Des souvenirs, des observations, des regrets, des espoirs. Une correspondance aussi, celle échangée avec un ami de la Ruhr pendant une dizaine d'années.
Durée:5h. 59min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:25748
Résumé: Un jeune banquier d'affaires franco-américain quitte sa vie de golden boy pour rejoindre un austère monastère cistercien en Savoie. Pourquoi ? Lui-même s'interroge. A l'ombre des murs de clôture, relié à d'autres explorateurs mystiques comme les moines de Tibhirine, en Algérie, sa recherche spirituelle s'enrichit. Un appel insolite se dessine : fonder une petite fraternité dans les Quartiers-Nord de Marseille.
Durée:2h. 16min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:70207
Résumé: La fille de l'acteur français Jean Rochefort évoque la personnalité de son père et partage des anecdotes sur ce comédien apprécié du public, dont l'une des qualités remarquables a été la sincérité, sur la scène comme dans sa vie privée. Elle s'interroge ensuite sur la manière de faire son deuil et de se projeter dans la vie après la disparition d'une figure masculine aussi charismatique.
Durée:2h. 39min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:68880
Résumé: La petite Emma est une enfant de chez nous dont le destin bouleversant vous éclate en pleine figure. Ce scandale, jusqu’ici tamisé par une lumière administrative peu coopérative, nous est révélé dans une simplicité brutale et presque déconcertante. La petite Emma devient le porte-parole de dizaines, de centaines d’enfants voués à l’abandon au début de ce siècle, en Suisse. A nous de savoir aujourd’hui l’écouter, pour qu’un peu de sa dignité lui soit, tardivement, restituée, mais également pour qu’on ne puisse plus se permettre de dire: “Je ne savais pas.”