Contenu

RSVP: 124 questions à propos du savoir-vivre

Résumé
Compilation des chroniques de l'auteure parues dans le quotidien Le Temps traitant de questions ayant trait au savoir-vivre - être - boire - aimer - manger réorganisées par grands thèmes: invitations - réceptions - communication - éducation - relations de voisinage - cadeaux - relations de travail Mon regard, certes, ne prétend absolument pas arriver au niveau de la recherche sociologique. Mais c’est ma passion pour l’être humain dans tous ses états qui est à l’origine de mon intérêt pour ces questions de vie sociale, et ma démarche n’est pas loin de celle qui m’a, naguère, amenée à écrire quelques romans. Car le savoir-vivre est loin de n’être qu’une simple liste de conventions sociales surannées. Il constitue la base de la vie sociale. Comprendre la politesse, comment et pourquoi elle fonctionne, savoir ce qui la sous-tend et à quoi elle sert, c’est pénétrer au cœur même des cultures, et c’est aussi comprendre la logique profonde qui préside aux relations humaines.
Genre littéraire: Psychologie/médecine
Durée: 7h. 31min.
Édition: Orbe, B. Campiche, 2010
Numéro du livre: 18128
ISBN: 9782882412775
Collection(s): CamPoche
CDU: 392

Documents similaires

Durée:5h. 56min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:18349
Résumé: Un jour, dans un magasin où j'essayais des vêtements en bavardant avec une amie, j'ai été abordée par une jeune femme inconnue. À brûle-pourpoint, elle m'a demandé quel était mon métier. Puis, comme je lui répondais, un peu étonnée, que j'enseignais la littérature française, elle a voulu savoir si je connaissais des écrivains. Elle nous a expliqué qu'elle avait quelque chose à raconter, quelque chose qui pourrait intéresser un écrivain. Ce genre de situation arrive plus souvent qu'on ne croit. Les gens ont tendance à penser, assez généralement, que leur vie est un roman... D'habitude, je m'enfuis aussi poliment que possible. Là, non. Tout de suite il m'a semblé que le devais écouter cette jeune femme brune qui me parlait déjà comme si on se connaissait depuis longtemps. Elle m'a dit qu'elle s'appelait Marie-Rose. Je lui ai donné mon adresse. Quelques jours plus tard, on s'est donné rendez-vous dans un salon de thé. Je me rappelle que c'était l'hiver et qu'il y avait un vent terrible. J'étais fatiguée, un peu malade. Je marchais dans la rue en pestant, en me demandant pourquoi je perdais ainsi mon temps.
Durée:17h. 27min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:26543
Résumé: Depuis sa création, Le Canard enchaîné écorne les pouvoirs, n'est lié à aucun parti et n'a d'autre souci que de railler l'ordre et la censure. Mais au tournant des années 1970, l'hebdomadaire satirique change radicalement. Dans cette enquête rigoureuse, ponctuée par des anecdotes piquantes, Karl Laske et Laurent Valdiguié reviennent sur la véritable saga du volatile. Ou comment le journal d'influence est devenu influencé.
Durée:2h. 30min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:68702
Résumé: « Bâtonner », c’est copier-coller une dépêche en la remaniant à la marge. Symptôme ordinaire d’une dépossession des travailleurs, le bâtonnage illustre ce que l’argent fait au journalisme : la concurrence s’intensifie, la production de contenus s’accélère, l’information en vient à être usinée en série. Et tandis que les éditorialistes pontifient, les petites mains de la profession, de plus en plus précaires, perdent le sens de leur métier. La fusion du néolibéralisme et du numérique détériore la nature de leur travail et les conditions de son exercice. Dès lors, pourquoi les journalistes continuent-ils à consentir à ce qu’ils font ? Fruit d’une longue enquête, ce livre décrit les ressorts de l’aliénation d’une profession déqualifiée et disqualifiée, qui certes proteste mais continue de se croire indispensable à la vertu publique. Toujours plus prompte à « décoder » les fake news des autres, elle en oublie que le journalisme-marchandise n’est pas l’ami du peuple, mais un vice qui corrompt la pensée et, avec elle, la possibilité de la démocratie.
Durée:2h. 30min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:3876
Résumé: Dans «Sombras de Lima», l'une des cinq nouvelles réunies par Sylviane Roche dans Les Passantes, la narratrice remarque à la terrasse d'un café de Lima un homme étrange, d'une élégance désuète, seul à une table et en proie à toutes les nervosités de l'attente. Soudain l'homme se lève d'un bond, s'arrête sur le bord du trottoir, s'incline légèrement puis revient en paraissant accompagner une personne invisible qu'il fait asseoir en face de lui et avec laquelle il poursuit une conversation animée... S'agit-il d'un fou, d'un maniaque, d'un illusionniste ? Quelle est la clé de cette scène insolite, de ce jeu étrange... Ni fou, ni maniaque, mais amoureux, épris d'une ombre. L'histoire de Don Alfredo n'est qu'un instant minuscule sauvé par un regard et une écriture. Il en va également ainsi des autres nouvelles des Passantes...
Durée:2h. 59min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:6598
Résumé: Dans "Septembre", Sylviane Roche retrace l'histoire d'un deuil, du long retour à la vie d'Hélène, jeune avocate, qui vient de perdre l'homme qu'elle aimait. Le désarrois de cette femme face à une mort subite et à la détresse qui en découle captive le lecteur dès les premières lignes du récit. Diego, le défunt, est présenté sans ménagement ni explications. Son comportement machiste le rend contradictoire, fragile, peu à peu attachant. Au présent de la convalescence d'Hélène se mêlent des souvenirs de son passé qui ne font qu'accentuer l'intensité de l'émotion qui se dégage de "Septembre". Dans ce roman, passion, mort, famille, quête du bonheur et amitié féminine défilent en toute légèreté sous la plume de Sylviane Roche.
Durée:3h. 9min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:18985
Résumé: De toute façon, qu'est-ce que la vie, sinon un tissu qui se mite peu à peu, avec des trous de plus en plus gros, de plus en plus rapprochés, jusqu'à ce qu'il tombe en poussière? De la vie de Rosine, il ne reste que des lambeaux.
Durée:8h. 36min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:18611
Résumé: « Aujourd'hui, il est devenu banal d'être en délicatesse avec ses collègues de travail, en conflit plus ou moins larvé avec ses supérieurs, de ne plus savoir par quel bout prendre ses subordonnés. Dans la vie privée, on ignore ses voisins, on a du mal à se faire de vrais amis. Quant aux relations amoureuses, elles sont périlleuses : peur de s'engager et une fois qu'on est marié, dans deux cas sur trois, divorce. Même nos enfants, on ne les comprend plus guère et d'ailleurs, ils nous le rendent bien. En tant que psychiatre, je vois tous les jours des personnes empêtrées dans des maladresses relationnelles qui conduisent à l'échec. Pourquoi ce fiasco et surtout, comment en sortir ? Il me semble que nous avons toutes sortes d'idées fausses sur les relations humaines. Par exemple que plus on donne, plus on reçoit, alors que c'est exactement le contraire qui se produit. Bien d'autres croyances erronées conduisent le grand Amour dans l'impasse ou font virer la relation mère-enfant au cauchemar. En racontant des histoires vraies, mais aussi en empruntant d'autres modèles de compréhension aux neurophysiologistes, aux éthologues et aux anthropologues, je voudrais mettre au jour les fondements élémentaires de la relation humaine afin d'en définir, pour chacun, le bon usage au quotidien. »
Durée:6h. 46min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:20992
Résumé: La plupart d'entre nous avons été éduqués dans un esprit de compétition, de jugement, d'exigence et de pensée de ce qui est " bon " ou " mauvais ". Au mieux, ces conditionnements peuvent conduire à une mauvaise compréhension des autres, au pire, ils provoquent colère ou frustration, et peuvent conduire à la violence. Une communication de qualité entre soi et les autres est aujourd'hui une des compétences les plus précieuses. Par un processus en quatre points, Marshall Rosenberg met ici à notre disposition un outil très simple dans son principe, mais extrêmement puissant, pour améliorer radicalement et rendre vraiment authentique notre relation aux autres. Grâce à des histoires, des exemples et des dialogues simples, ce livre nous apprend principalement : à manifester une compréhension respectueuse à tout message reçu, à briser les schémas de pensée qui mènent à la colère et à la déprime, à dire ce que nous désirons sans susciter d'hostilité, à communiquer en utilisant le pouvoir guérisseur de l'empathie. Bien plus qu'un processus, c'est un chemin de liberté, de cohérence et de lucidité qui nous est ici proposé. Cette nouvelle édition est entièrement mise à jour, enrichie de nouveaux cas, d'un chapitre inédit sur la relation compassionnelle à soi-même et d'une préface d'Arun Gandhi, petit-fils du Mahatma Gandhi.
Durée:4h. 23min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:18637
Résumé: Comment survivre dans un monde sans pitié, où seule compte l'apparence, où émotivité rime avec faiblesse, où authenticité est synonyme de niaiserie et où duplicité et tromperie sont reines ? Avec humour et esprit, Adam Soboczynski nous livre les ficelles du jeu social dans un petit traité aussi jubilatoire qu'impertinent. Trente-trois histoires tirées de la vie de tous les jours, autant de maximes fondatrices d'un nouvel art : feindre pour mieux s'accomplir. Ou comment tirer son épingle du jeu dans cette jungle de faux-semblants qu'est devenue la société contemporaine.
Lu par:Michel Méron
Durée:1h. 26min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:65561
Résumé: Preneuse de son pour l'émission de télévision Envoyé spécial durant des années, l'auteure fait le récit du dernier tournage auquel elle a participé à propos des violences faites aux femmes en Palestine. Elle témoigne des conditions et des secrets de fabrication de ce type de reportage, critiquant le manque d'objectivité des journalistes.
Durée:8h. 15min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:38717
Résumé: Marie Tesserat est une jeune journaliste inexpérimentée mais ambitieuse. Elle réussit à manipuler Serge Mathusier pour obtenir une interview alors que cet écrivain célèbre voue une haine farouche à la presse. Furieux, ce dernier la séquestre dans sa maison de Noirmoutier et l'oblige à se pencher sur un drame familial qui a brisé sa famille pendant la Seconde Guerre mondiale.
Durée:10h. 11min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:71364
Résumé: En tant qu'héritière de la branche information de l'agence Havas, créée par Charles-Louis Havas en 1832, l'AFP est la doyenne des agences de presse. Pourtant son travail est méconnu du grand public alors que ses informations sont présentes dans les journaux, les sites web d'actualités, les télévisions et les radios du monde entier. Société sans capital, soumise à des logiques politiques, journalistiques et commerciales particulières, l'AFP a su préserver son indépendance éditoriale à l'égard des pouvoirs politiques et économiques ainsi que son réseau mondial en restant fidèle à ses principes fondamentaux : fournir une information fiable, vérifiée et immédiate. Son nom est devenu un label, synonyme d'une information de qualité au temps des réseaux sociaux et des infox.