Contenu

Laisse pas traîner ton fils

Résumé
Automne 2017. Sofiane, 17 ans, filme deux agresseurs en train de torturer un jeune avant de le jeter dans le canal. Le lynchage est publié sur les réseaux sociaux. Quelques jours plus tard, il est arrêté et incarcéré. Une histoire inspirée d'un fait divers macabre et réel, qui invite à s'interroger sur les facteurs de cette violence juvénile et les moyens d'y remédier.
Genre littéraire: Policier/épouvante
Durée: 3h. 59min.
Édition: Paris, Points, 2022
Numéro du livre: 75282
ISBN: 9782757891582
Collection(s): Points

Documents similaires

Durée:6h. 49min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:15806
Résumé: Alors que les phénomènes de violence paraissent de plus en plus prégnants dans l'actualité quotidienne, cet ouvrage cherche à en comprendre les logiques et à en préciser les limites. Parler de la violence n'a guère de sens tant ce vocable réunit des phénomènes très différents et des manifestations plurielles. L'auteur ambitionne de les passer en revue. Pour autant, il s'agit de mettre à nu les logiques communes d'adhésion à la violence (pourquoi devient-on violent ?), de déroulement des violences (comment s'opère le passage à l'acte ?) et de transformation de ces phénomènes (la violence évolue-t-elle ?).
Durée:12h. 27min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:69254
Résumé: Après l'affaire Verplanck, le sergent Lloyd Hopkins du LAPD voit sa carrière mise à l'arrêt. Sa femme a demandé le divorce et il ne voit plus ses filles. Peltz l'envoie enquêter discrètement sur la disparition d'un autre policier, Jack Herzog. Ses investigations le poussent à faire le lien avec le braquage d'un magasin d'alcools au cours duquel trois personnes ont été assassinées.
Durée:1h. 32min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:37871
Résumé: Au collège, Blaise est un adolescent angoissé et colérique qui se défend avec ses poings. Il finit par être exclu de l'établissement. Depuis chez lui, il voit que la violence est présente partout.
Durée:2h. 44min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:37483
Résumé: La veille de son retour à Paris, Markus entame une errance à travers les bas-fonds de Djibouti. Durant cette ultime nuit africaine, entre scènes de violence et plongées poétiques, il croise aussi bien des prostituées que des militaires en proie à une profonde solitude qui lui révèlent la violence et la beauté du pays. Premier roman.
Durée:3h. 16min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:34446
Résumé: "Jeff, vendeur de voitures d'occasion, marié à Janet, père de Bea, Elvis, et Anne, est enlevé par un psychopathe qui le séquestre et le torture durant plusieurs semaines avant d'être pris in extremis. Quelques années plus tard Elvis travaille pour l'armée américaine et vit dans une cave, Anne est à l'asile, Bea est mariée à un prédicateur passablement dérangé, et Jeff vit au sommet d'un terril en interdisant à quiconque d'approcher. Cette « famille modèle » se réunit pour les obsèques de Janet morte en Inde après avoir fui bien des années auparavant mari et enfants. A partir de là et de nouveau : folie pure, déchaînement des pulsions, et recherche désespérée de la petit maison dans la prairie...Tableau apocalyptique mais réjouissant d'une société moribonde et d'une construction familiale pathologique" (Source : Editeur)
Lu par:Anne Tardy
Durée:5h. 33min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:72687
Résumé: Le Léviathan est un cinéma de quartier où une faune bigarrée et interlope se donne rendez-vous pour un moment d'oubli et de répit dans le quotidien. Dans les profondeurs de ce lieu, règne Jacob, un mystérieux personnage qui dirige une organisation criminelle. Une nuit, plusieurs bandes rivales tentent de le renverser pour s'approprier son pouvoir sans limites.
Durée:4h. 43min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:68648
Résumé: A l'approche des élections fédérales, le Gouverneur – candidat à sa réélection – tente de maquiller l'explosion de la criminalité. Les morgues de l'Etat débordent de corps anonymes, que l'on dissimule en les transférant dans un camion frigorifique. Le tombeau roulant est conduit par Vieux et Gros, deux hommes au passé sombre que tout oppose. Gros est un sicario repenti qui fuit la violence ; Vieux recherche sa fille unique, sans doute assassinée, et pense qu'elle pourrait se trouver dans la remorque. Leur consigne est claire : le camion doit rester en mouvement. Vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Sans autre arrêt autorisé que pour les nécessaires pleins de carburant. Si les deux hommes dérogent aux règles, ils en sont certains, ils iront en grossir la cargaison. Partageant la minuscule cabine, se relayant pour conduire, Vieux et Gros se dévoilent peu à peu l'un à l'autre dans la sécurité relative que leur confère leur dépendance mutuelle.La rencontre avec un archéologue les oblige à réfléchir sur leur passé, leur rapport à la mort et au sacrifice, modifie leur regard sur le monde. Cette route semée d'embûches les conduira-t-elle au légendaire Mitclán, le lieu des morts auquel les défunts accèdent à l'oubli après un long voyage à travers le monde d'en bas ?
Lu par:Annie Chollet
Durée:3h. 38min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:69552
Résumé: Ici, c’est La Fourrière : un village de nulle part où l’on vit retiré et un peu hors-la-loi. Les gamins tabassent les chiens, dépècent les agneaux et jouent au milieu des carcasses d’animaux. Les charognes s’entassent, dégoulinent, ça sent la mort dans toutes les maisons. Puis vient le temps de partir. Aller voir le monde. Trouver une issue. Entre tendresse et rage, camaraderie et violence, l’été se termine, l’enfance aussi.
Lu par:Manon
Durée:2h. 4min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:38064
Résumé: Un jeune homme est réfugié dans la maison de vacances de ses parents, en bord de mer. Cela ne « va » pas, tout l’engloutit, la pensée de sa mère, sa relation avortée à la seule femme qu’il ait aimée, sa non-existence sociale. C’est un être effrondré, un funambule qui marche au-dessus du vide. Alors qu'il retrouve les siens pour la fête des mères, il apprend qu'il doit se rendre avec son père à un rendez-vous médical dont il ne sait rien. Après La maladroite et L’administrateur provisoire, Alexandre Seurat poursuit son exploration des failles familiales. Il plonge le lecteur dans un monde sans repères, dont on ne sait si l’absence de limites tient à la folie du personnage ou à la violence du monde extérieur. [Source: Babelio, 2018]
Lu par:Pierre Jeudy
Durée:2h. 10min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:70638
Résumé: Elle, petite fille aux origines modestes. Envie de vivre plus forte que la mort. Elle, adolescente aux rêves de prince charmant. Bal des illusions perdues. Elle, femme libre, jalousée, traquée. Sacrifiée pour enterrer le passé. Il revient au fils de découvrir les secrets de famille. Histoires de haine et d’amour. Elle, la mère.
Lu par:Paula Viala
Durée:6h. 14min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:70034
Résumé: John Smythe est venu s’installer avec ses enfants, Cathy et Daniel, dans la région d’origine de leur mère, le Yorkshire rural. Ils y mènent une vie ascétique mais profondément ancrée dans la matérialité poétique de la nature, dans une petite maison construite de leurs mains entre la lisière de la forêt et les rails du train Londres-Édimbourg. Dans les paysages tour à tour désolés et enchanteurs du Yorkshire, terre gothique par excellence des sœurs Brontë et des poèmes de Ted Hughes, ils vivent en marge des lois en chassant pour se nourrir et en recevant les leçons d’une voisine pour toute éducation. Menacé d’expulsion par Mr Price, un gros propriétaire terrien de la région qui essaye de le faire chanter pour qu’il passe à son service, John organise une résistance populaire. Il fédère peu à peu autour de lui les travailleurs journaliers et peu qualifiés qui sont au service de Price et de ses pairs. L’assassinat du fils de Mr Price déclenche alors un crescendo de violence ; les soupçons se portent immédiatement sur John qui en subit les conséquences sous les yeux de ses propres enfants… Ce conte sinistre et délicat culmine en une scène finale d’une intense brutalité qui contraste avec la beauté et le lyrisme discret de la prose de l’ensemble du roman.
Durée:1h. 42min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:70820
Résumé: "Le féminisme n'a jamais tué personne." Cette phrase est brandie depuis des décennies par le discours féministe majoritaire. Comme si les féministes cherchaient à rassurer un patriarcat pétri d'angoisse, ou à appuyer l'idée - déjà bien répandue - qu'une femme ne peut pas faire peur, qu'une femme ne peut pas être dangereuse. Mais est-il vrai que le féminisme n'a jamais tué personne ? Elles s'appellent Maria, Noura, Judith, Diana, Christabel. Elles ont fait usage de la violence contre le patriarcat. Elles ont touché au grand tabou. Pour nourrir une réflexion sur la place de la violence dans la lutte contre le patriarcat, Irene nous raconte l'histoire de ces femmes violentes.