Contenu

Lady sapiens: enquête sur la femme au temps de la préhistoire

Résumé
A partir des travaux de 33 scientifiques internationaux, une enquête sur la place et le rôle des femmes dans la société préhistorique qui reconstitue leur quotidien de chasseresses, d'artisanes et d'artistes.
Genre littéraire: Histoire/géographie
Durée: 6h. 47min.
Édition: Paris, Les Arènes, 2021
Numéro du livre: 71877
ISBN: 9791037504081
CDU: 930

Documents similaires

Lu par:Rita Petrelli
Durée:12h. 24min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:71065
Résumé: Certes, le féminisme est « à la mode », mais l’histoire et la réalité de ce mouvement restent pourtant méconnues, voire caricaturées. De A comme Adelphité à W comme Wonder Woman, Herstory est le livre de vulgarisation parfait pour celles et ceux qui souhaitent découvrir (ou approfondir) cette histoire passionnante : très bien renseigné et très précis, drôle et léger, faisant une large part à la pop culture et superbement illustré, il vous emmènera à la découverte de l’histoire sociale, politique et populaire des féminismes. Herstory est une plongée dans cette épopée fascinante qui a bouleversé nos sociétés. L’histoire de ces combats n’aura plus de secrets pour vous.
Durée:23h. 51min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:71495
Résumé: Comment les féminismes ont-ils émergé en France ? Doit-on parler de « féminisme bourgeois » ? Quels liens ont existé entre féminismes et socialismes ? Y a-t-il eu des féminismes noirs ? Les féministes étaient-elles toutes colonialistes ? Existe-t-il des féminismes religieux ? Comment s’articulent mouvements lesbien, gay, trans et mouvements féministes ? Quel a été le rôle du féminisme institutionnel ? Qu’est-ce qui est nouveau dans les groupes féministes aujourd’hui ? Qu’est-ce que révèle #Metoo sur la capacité des femmes à se mobiliser ? Ce livre entend fournir quelques clés indispensables afin de penser les féminismes d’hier et d’aujourd’hui à la lumière des grands défis contemporains, des inégalités sociales, raciales et de genre. Cette sociohistoire renouvelée des féminismes rend compte des stratégies plurielles déployées par les femmes et les hommes féministes qui ont combattu les inégalités entre les sexes et l’oppression spécifique des femmes, de la Révolution française à nos jours.
Durée:6h. 3min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:70892
Résumé: Les femmes ont une histoire, une histoire de luttes pour leurs droits, conquis, arrachés, défendus, une histoire de colère contre les discriminations, les inégalités, une "Rage against the machisme". L'historienne Mathilde Larrère retrace les combats féministes de la Révolution française jusqu'au mouvement #MeToo d'aujourd'hui, sur les pas de Louise Michel, de Gisèle Halimi, mais aussi de tant d'autres invisibilisées, comme Pauline Léon, Malika El Fassi, les colleuses contre les féminicides... A l'histoire, le livre mêle des récits, des documents d'époque, des chansons et des slogans, reflétant l'ardeur et la détermination de celles qui n'acceptent pas l'inégalité des sexes, montrant combien elles se tiennent la main au-delà des siècles. Luttes pour l'égalité, pour les droits de voter, s'instruire, se défendre, gouverner leurs propres corps, mais aussi pour l'émancipation des femmes des colonies : autant de domaines où la liberté des femmes a été bafouée, autant de droits à conquérir et à défendre, encore, aujourd'hui et demain.
Durée:1h. 42min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:70820
Résumé: "Le féminisme n'a jamais tué personne." Cette phrase est brandie depuis des décennies par le discours féministe majoritaire. Comme si les féministes cherchaient à rassurer un patriarcat pétri d'angoisse, ou à appuyer l'idée - déjà bien répandue - qu'une femme ne peut pas faire peur, qu'une femme ne peut pas être dangereuse. Mais est-il vrai que le féminisme n'a jamais tué personne ? Elles s'appellent Maria, Noura, Judith, Diana, Christabel. Elles ont fait usage de la violence contre le patriarcat. Elles ont touché au grand tabou. Pour nourrir une réflexion sur la place de la violence dans la lutte contre le patriarcat, Irene nous raconte l'histoire de ces femmes violentes.
Durée:12h. 39min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:71056
Résumé: La Normandie est l'une des provinces de France la plus riche en Histoire. Michel de Decker nous en rappelle ses plus grandes heures depuis les premières invasions des Vikings, au début du IXe siècle, jusqu'au débarquement de juin 1944. De grands moments défilent ainsi tout au long de ces pages : le départ du duc Guillaume pour l'Angleterre où il va fonder une dynastie après avoir remporté la bataille d'Hastings, en 1066; ou le siège de Château-Gaillard par Philippe-Auguste qui prélude au rattachement de la province au royaume de France. Mais il parsème aussi son texte de mille et une anecdotes savoureuses qui ressuscitent des faits étranges de la petite histoire ou des coutumes locales, aussi curieuses que pittoresques. Doté d'une érudition sans faille, écrivant avec un délicieux naturel, comme on livrerait de vieilles confidences au coin du feu, Michel de Decker s'impose ici comme un talentueux conteur.
Durée:13h. 17min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:73345
Résumé: Avril 1861-avril 1865. Quatre années pendant lesquelles un peuple encore mal soudé d'un peu plus de 30 millions d'âmes, dont 4 millions d'esclaves noirs, s'est affronté en continu, divisé en deux camps inégaux, chacun invoquant sa propre définition de la liberté. Une guerre mobilisant 3 millions de combattants sur un territoire plus vaste que l'Europe, voyant plus de 10 000 engagements militaires distincts, dont certains sont devenus les pierres angulaires de la mémoire américaine, tels Bull Run, Shiloh, Antietam ou Gettysburg... À de nombreux égards, il s'agit du premier grand conflit contemporain, puisant dans toutes les ressources d'une modernité industrielle naissante, impliquant toutes les forces vives de la jeune société américaine passée en quelques décennies d'un conglomérat de colonies émancipées à une nation démocratique minée par ses contradictions internes. Avec 750 000, peut-être 850 000 morts, c'est la guerre de très loin la plus meurtrière de l'histoire des États-Unis, ayant provoqué 160 ans de débats et de polémiques, comme un écho lointain mais toujours bien présent. Pour comprendre ce cataclysme fondateur, Vincent Bernard offre enfin le grand récit attendu sur la guerre civile américaine, nourri de sources primaires et fondé sur une impressionnante bibliographie internationale.
Lu par:Marion Martin
Durée:25h. 25min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:69303
Résumé: Relecture de ce conflit considéré lors de son déroulement comme une guerre civile mais qui est en réalité une guerre connecté à l'espace-monde et qui a des implications politiques, économiques, sociales et culturelles majeures, expliquant la crise actuelle du pays. Par ces violences extrêmes (massacres, crimes de guerre, déplacements de population), elle préfigure certains conflits du XXIe siècle.
Durée:19h. 47min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:66850
Résumé: Soixante-dix ans après le pronunciamento de Franco, ce livre reconstitue le climat politique de l'époque, éclairant les causes culturelles, sociales, politiques et géopolitiques de ce qui fut une tragédie nationale ainsi qu'une répétition générale de la Seconde Guerre mondiale. Il dresse le récit des opérations militaires et met à profit les nouveaux témoignages et les archives soviétiques.
Lu par:Daniel Martin
Durée:14h. 19min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:38740
Résumé: Analyse historique et politique de l'IRA, de sa fondation jusqu'à la fin des hostilités avec le gouvernement britannique. L'auteure étudie notamment les aspects de la guerre asymétrique ainsi que les mécanismes et les conditions nécessaires au processus de paix. Elle apporte également un éclairage sur la position de l'Irlande du Nord, depuis le conflit jusqu'au Brexit.
Durée:24h. 34min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:37973
Résumé: P. Heather examine les causes de la longue et lente fin de l'Empire romain : la géopolitique d'Attila, la déstabilisation des Empires d'Orient et d'Occident, la victoire finale (mais tardive) d'Aetius, le dernier grand consul et stratège romain.
Lu par:Manon
Durée:11h. 46min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:37835
Résumé: En mai 1968, Philippe Labro et les journalistes d'Edition spéciale ont suivi jour après jour les événements, de Nanterre au ministère de l'Intérieur en passant par la Sorbonne et les barricades. Publié en juillet de la même année, ce volume réunit leurs chroniques, dans lesquelles ils décrivent et donnent la parole aux différents acteurs, leaders des étudiants, Katangais, CRS ou encore ouvriers.
Lu par:Manon
Durée:19h. 39min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:37228
Résumé: Publié à l'origine dans Histoire de France contemporaine sous la direction d'Ernest Lavisse, ce volume retrace l'histoire de la monarchie de Juillet. Laissant dans la mémoire collective l'image d'un régime conservateur gâté par l'affairisme, l'auteur met au jour une expérience fondatrice et originale dans les domaines politique et diplomatique.