Contenu

Comment j'ai infiltré les cartels de la drogue: [quand la réalité dépasse tous les "polars"]

Résumé
Klaus Barbie et les cartels de la drogue colombiens, les mafias turques et la route des Balkans, le blanchiment de l'argent des trafics dans les banques helvétiques : le commissaire Fausto Cattaneo a été de toutes ces enquêtes. Aujourd'hui lâché par ses pairs et poursuivi par les tueurs sud-américains, il dresse un bilan d'impuissance. Véritable Fregoli des opérations d'infiltration, tantôt garagiste véreux, trafiquant de haut vol, avocat marron, financier sans scrupules ou banquier cynique, il raconte de l'intérieur cet univers hallucinant où se côtoient gangsters, policiers et informateurs sans que les frontières entre chaque catégorie apparaissent toujours clairement. Entre protections politiques et rivalités policières, amateurisme des uns et manque d'audace des autres, cette démystification du monde des trafiquants de drogue conduit aussi Fausto Cattaneo, l'un des agents de pénétration les plus décorés de sa génération, à porter de graves accusations sur les étranges pratiques de certains de ses collègues comme sur la frilosité de quelques prestigieux magistrats.
Durée: 10h. 11min.
Édition: Paris, Albin Michel, 2001
Numéro du livre: 14463
ISBN: 9782226121615
CDU: 343

Documents similaires

Durée:8h. 36min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:9396
Résumé: Dans ce livre à la fois frénétique et apocalyptique, l'auteur relate son exploration de la jungle des mafias. Le tableau qu'il en dresse est effrayant. La criminalité organisée opère désormais à l'échelle mondiale et s'emploie à subvertir les Etats, ses traditionnels adversaires... Racket, proxénétisme massif, trafics d'êtres humains, de drogues, d'armes, escroqueries financières : tout est bon qui rapporte gros. L'auteur évoque sans trop s'attarder la Mafia sicilienne et les cartels colombiens, déjà largement explorés.
Lu par:Manon
Durée:10h. 26min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:33745
Résumé: La nuit tombe sur la cité Bassens. Ce 2 avril 2016, l'alimentation générale a gardé ses portes ouvertes, pour retransmettre le classico du football espagnol, FC Barcelone-Real Madrid. Les cris des supporters résonnent encore quand des rafales d'armes automatiques déchirent la nuit. Il est 22 heures, le match n'est pas achevé mais trois hommes viennent de rendre leur dernier souffle, portant à dix le nombre de victimes de règlements de compte à Marseille depuis janvier. En dépit des promesses politiques, des coups de filets anti-drogue, des opérations mains propres dans les collectivités, de l'arrestation en 2010 de Bernard Barresi et des frères Bengler, les criminels les plus redoutés de la ville, les démons de Marseille s'agitent encore. Et la cité ploie sous ce qu'il convient bien d'appeler une emprise mafieuse. Les anciens Parrains n'ont pas disparu. Ils ont seulement laissé grandir une nouvelle génération, que les pouvoirs publics n'ont pas voulu voir venir. Le Milieu a changé de têtes, il n'a pas changé de système. Trafic de drogues, rackets, armes, blanchiment, mainmise sur les marchés et les emplois publics. Des mêmes outils pour un objectif identique : dominer la ville, ses capitaux, sa politique. Dans cette enquête magistrale, Xavier Monnier revient sur un siècle d'emprise mafieuse. Des anciens au nouveaux Parrains, de Gaston Deferre aux Campanella, en passant par les nourrices des quartiers Nord, ce livre est une preuve terrifiante du pouvoir parallèle qui domine Marseille, face auquel l'Etat brille par son impuissance et son aveuglement.
Durée:9h. 14min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:26617
Résumé: Entre 2006 et 2009, le système criminel corse qui dominait le grand banditisme français depuis trente ans et étendait ses ramifications dans le monde entier s'est écroulé. Depuis, les règlements de comptes se succèdent à mesure que de nouveaux groupes tentent de prendre la place et mettre la main sur les affaires. Mais aujourd'hui, alors que le milieu corse avait su tenir à distance l'appareil policier et judiciaire, il voit ses affaires contrariées et le moindre début d'emprise est contesté par des arrestations. D'autres réseaux criminels se sont implantés sur le territoire français. Les Corses doivent désormais composer avec eux comme avec certains caïds des cités devenus trafiquants de drogue de grande envergure. C'est l'alliance inédite et généralisée entre les gros voyous traditionnels et les caïds de banlieue. Est-ce la fin des parrains corses ou une simple période de recomposition où la sélection naturelle fera son oeuvre et laissera émerger de nouvelles figures ? Pour le comprendre, il faut partir dans les villages perchés des montagnes corses comme dans les places financières de Londres ou de Genève. Depuis quatre à cinq ans, la drogue a envahi la Corse et les projets immobiliers crapuleux illustrent la pression généralisée sur le foncier insulaire. Enfermés dans leurs affaires de vendetta, désireux de conserver leurs prébendes, réfugiés dans leurs villages ou en cavale l'autre bout du monde, les membres du milieu corse tentent, comme leurs ancêtres l'ont fait dans le passé, de s'adapter aux nouvelles formes de criminalité, pour survivre et conserver leur leadership.
Durée:3h. 39min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:17083
Résumé: Ils sont partout : dans nos rues, nos journaux, nos discussions politiques. Mais que sait-on vraiment de ces vendeurs de drogue africains dont la présence muette monopolise les débats sur l'asile et sur la sécurité ? Ce livre apporte le témoignage inédit de l'un d'entre eux : son enfance dans une région en guerre, la fuite dans un pays voisin, puis son arrivée en Suisse à 17 ans, son entrée rapide dans le réseau des trafiquants de cocaïne, commerce dont il donne tous les détails, sans jamais se chercher d'excuses. Une vie faite de coups de chance et de mauvais choix, d'espoirs déçus et de fatalisme, de désoeuvrement et de belles rencontres.
Durée:15h. 4min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:20805
Résumé: «Se plonger dans les histoires de drogue est l'unique point de vue qui m'ait permis de comprendre vraiment les choses. Observer les faiblesses humaines, la physiologie du pouvoir, la fragilité des relations, l'inconsistance des liens, la force colossale de l'argent et de la férocité. L'impuissance absolue de tous les enseignements mettant en valeur la beauté et la justice, ceux dont je me suis nourri. Je me suis aperçu que la coke était l'axe autour duquel tout tournait. La blessure avait un seul nom. Cocaïne. La carte du monde était certes dessinée par le pétrole, le noir, celui dont nous sommes habitués à parler, mais aussi par le pétrole blanc, comme l'appellent les parains nigérians. La carte du monde est tracée par le carburant, celui des moeurs et des corps. Le pétrole est le carburant des moteurs, la coke celui des corps.» Après Gomorra, Roberto Saviano poursuit son travail d'enquête et de réflexion sur le crime organisé. Mais, cette fois, il sort du cadre italien pour penser à l'échelle mondiale. D'où le crime tire-t-il sa force ? Comment l'économie mondiale a-t-elle surmonté la crise financière de 2008 ? Une seule et même réponse : grâce à l'argent de la cocaïne, le pétrole blanc. Pour le comprendre, Extra pure nous convie à un voyage du Mexique à la Russie, de la Colombie au Nigeria, en passant par les Etats-Unis, l'Espagne, la France et, bien sûr, l'Italie de la ndrangheta calabraise. Au fil de cette exploration, l'auteur raconte avec une puissance épique inégalée ce que sont les clans criminels partout dans le monde. Et il va plus loin encore, car c'est tout le fonctionnement de l'économie qu'il démonte impitoyablement. Extra pure n'est ni une enquête ni un essai, ni un roman ni un récit autobiographique, mais tout cela à la fois et bien plus encore. Pour Roberto Saviano, c'est aussi l'occasion de s'ouvrir, de se confier, d'évoquer avec gravité et sincérité le danger et la solitude, le désir de mener une vie comme celle des autres et la détermination à poursuivre son combat.
Durée:7h. 45min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:33422
Résumé: Dans la première moitié du XXe siècle, l'industrie cinématographique américaine brasse les dollars. Pas étonnant qu'Hollywood ait très tôt attiré la convoitise de quelques-uns des plus grands noms du crime organisé. Lucky Luciano et Al Capone, pour ne citer qu'eux, s'affrontent par gangs interposés pour en prendre le contrôle. En s'infiltrant dans les syndicats de techniciens, de projectionnistes ou de figurants, ils mettent rapidement en place un système de racket diablement efficace. Ils tiennent à la gorge les grands studios, obligés de payer, et se mêlent au gratin du Tout-Hollywood, George Raft en tête, mais aussi Gary Cooper, Cary Grant et Howard Hughes. Thelma Todd, une plantureuse blonde platine, paiera de sa vie de s'être compromise avec "le parrain de tous les parrains". La belle Lana Turner ou Jean Harlow feront, elles aussi, les frais de ces liaisons dangereuses... A partir de témoignages de première main, comme ceux des acteurs Tony Curtis ou James Cagney, Munn construit un récit unique et haletant. Voici l'histoire vraie du crime organisé à Hollywood, comme on ne vous l'a jamais racontée.
Durée:21h. 6min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:70140
Résumé: Comment les criminels réussissent-ils à communiquer entre eux ? Pour monter un coup, ils ne peuvent pas ouvertement promouvoir leurs services. En cas de conflit, le recours aux tribunaux est exclu. Si les entreprises criminelles existent, leurs participants ont dû surmonter la double difficulté de prouver leur propre fiabilité et d'identifier les pairs dignes de confiance sans révéler des informations utiles à des rivaux ou à la police. Dans cet ouvrage, Diego Gambetta analyse un large échantillon d'entreprises criminelles de la mafia sicilienne aux gangs du Japon moderne, des organisations de prisonniers aux groupes terroristes et aux cercles de pédophiles. Il montre par quels moyens les criminels parviennent à coopérer, révèle la subtilité et l'ingéniosité de leur communication et dévoile bribes par bribes la logique cachée derrière les comportements souvent bizarres de ceux qui sont constamment tiraillés entre l'attrait du gain criminel et la crainte de sanctions sévères.
Lu par:Collectif
Durée:55min.
Genre littéraire:Audiodescription : films et séries
Numéro du livre:48112
Résumé: Genève, premier trimestre 2014. Deux ans se sont écoulés durant lesquels la banque Grangier s’est muée en parangon de la finance durable et éthique...Elisabeth est déterminée à empêcher Paul de détruire ce qu'elle a mis deux ans à construire. Mais la procureure Djourou a un coup d'avance et désormais, plus personne n'est à l'abri…
Lu par:Collectif
Durée:47min.
Genre littéraire:Audiodescription : films et séries
Numéro du livre:48111
Résumé: Genève, premier trimestre 2014. Deux ans se sont écoulés durant lesquels la banque Grangier s’est muée en parangon de la finance durable et éthique...Privée des fonds financiers et du diamant, Elisabeth n'a plus d'espoir de sauver son frère. Luc mène ses investigations journalistiques sur les liens qui unissent Grangier et les diamantaires. Il trouve un indice inattendu.
Lu par:Collectif
Durée:48min.
Genre littéraire:Audiodescription : films et séries
Numéro du livre:48110
Résumé: Genève, premier trimestre 2014. Deux ans se sont écoulés durant lesquels la banque Grangier s’est muée en parangon de la finance durable et éthique...Alors qu'Elisabeth découvre que son projet bancaire éthique est au coeur d'un sale trafic, elle est prise en étau entre les violentes menaces du ministre centrafricain à son encontre et le péril qui guette Alexandre. Peut-elle se fier à Paul pour l'aider à renverser la situation ?
Lu par:Collectif
Durée:49min.
Genre littéraire:Audiodescription : films et séries
Numéro du livre:48109
Résumé: Genève, premier trimestre 2014. Deux ans se sont écoulés durant lesquels la banque Grangier s’est muée en parangon de la finance durable et éthique...Les ravisseurs d'Alexandre exigent les fonds centrafricains ainsi qu'un diamant unique, le Coeur de Centrafrique, qui serait dans un coffre de la banque. Elisabeth doit rapidement libérer les capitaux du ministre et trouver le joyau. La procureure Djourou tente de l'en empêcher...
Lu par:Collectif
Durée:49min.
Genre littéraire:Audiodescription : films et séries
Numéro du livre:48108
Résumé: Genève, premier trimestre 2014. Deux ans se sont écoulés durant lesquels la banque Grangier s’est muée en parangon de la finance durable et éthique... Le ministre centrafricain veut récupérer ses millions avant que la justice ne les saisisse et menace Elisabeth, la contraignant à céder. Pour retrouver les fonds dissimulés dans des montages opaques, elle a besoin de Paul, Virginia et Neri, qui ont chacun leur propre stratégie...