Contenu

Paul Doumer: la République audacieuse

Résumé
Du siège de Paris en 1870 aux crises des années 1920 en passant par la Grande Guerre, Paul Doumer est l'un des rares hommes politiques à avoir accompagné la IIIe République de bout en bout. Incarnation du modèle républicain, il participe à tous les grands dossiers politiques jusqu'à sa victoire à l'élection présidentielle de 1931.
Genre littéraire: Histoire/géographie
Mots-clés: Politique
Durée: 15h. 14min.
Édition: Ceyzérieu (Ain), Champ Vallon, 2022
Numéro du livre: 74555
ISBN: 9791026710301
Collection(s): Epoques,
CDU: 944

Documents similaires

Durée:4h. 56min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:70985
Résumé: Elle a été la femme la plus puissante de la France contemporaine, mais personne n’a jamais raconté son histoire. Pendant près d’une décennie, Marie-France Garaud a régné depuis la coulisse sur la vie politique de notre pays. Conseillère de Georges Pompidou à l’Élysée, elle faisait et défaisait les carrières dans son bureau. Le gaullisme tourne alors la page du Général, et une nouvelle génération cherche à se faire une place. Avec son alter ego, Pierre Juillet, Garaud jette son dévolu sur Jacques Chirac, un jeune ministre ambitieux au caractère incertain, avec l’idée d’en faire un président à son image. Autoritaire et conservatrice, charmante et libre, la conseillère exerce sur lui un véritable empire. Telle Agrippine, mère et régente de Néron, cette Poitevine jouit du pouvoir par procuration. Jusqu’à la chute, et à la rupture. Cette enquête documentée et vivante jette enfin la lumière sur une femme iconique, la première « spin doctor » à la française.
Durée:7h.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:29395
Résumé: Le 11 janvier 1996, lors des obsèques de François Mitterrand, la France entière découvre le visage d'Anne Pingeot. La maîtresse de l'ancien président de la République, la mère de Mazarine, au premier rang à côté de Danielle, l'épouse officielle : l'image fera le tour du monde, émouvante pour les uns, scandaleuse pour les autres. Depuis ce jour, Anne Pingeot est retournée dans l'obscurité. Obstinément silencieuse. Que veut-elle dissimuler ? Sa force de caractère, seule femme qui savait tenir tête à François Mitterrand ? Ou son ambition, elle qui, comme les reines de France, a laissé son empreinte sur le patrimoine national, veillant à la réalisation du Grand Louvre et au réaménagement des Tuileries ? Par-delà l'exercice du pouvoir, ce livre raconte l'histoire d'une rencontre entre un homme mûr, voluptueux, d'une intelligence rouée, et une jeune fille de dix-huit ans qui n'a presque rien connu de la vie. L'histoire d'un amour interdit. D'une captivité. D'un secret d'alcôve devenu secret d'Etat.
Lu par:Agnès Hatt
Durée:18h. 45min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:31149
Résumé: Un journal où l'analyse se mêle à l'anecdote, aux coulisses diplomatiques, aux portraits des principaux acteurs politiques du conflit. Un essai sur l'état de l'Europe qui donne aussi à voir de l'intérieur ce qu'est un intellectuel à la fin du XXe siècle.
Durée:6h. 23min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:72649
Résumé: Mêlant portraits, dialogues, souvenirs, récits de déjeuners à l'Elysée ou de promenades sur les quais de Seine, l'histoire de la dernière relation amoureuse secrète de F. Mitterrand avec Claire, jeune étudiante en droit de cinquante ans sa cadette, rencontrée en 1988.
Durée:43h. 22min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:72774
Résumé: Une biographie du général de Gaulle qui évoque ses talents politiques, son pragmatisme mais aussi ses paradoxes et ses ambiguïtés. L'auteur narre son parcours en le rattachant aux faits politiques, intellectuels, sociaux et géopolitiques de son temps, tels que l'histoire coloniale de l'Europe, la place de la France dans le monde ou les institutions de la Ve République.
Lu par:François Goy
Durée:1h. 15min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:35875
Résumé: Un portrait de F. Mitterrand à l'adolescence qui permet de découvrir ses racines provinciales et catholiques dans une France de droite, entre 1916 et 1930. ©Electre 2017
Durée:6h. 28min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:65601
Résumé: Le Palais fédéral est une jungle. Une jungle dominée par quatre espèces : les élus, les fonctionnaires, les journalistes, et les lobbyistes. Dans les couloirs du Palais, ce petit monde se fréquente intensément, se parle beaucoup, et s’écoute un peu. Ou pas. On se tutoie, on boit des verres, on s’embrasse. Et plus, si entente. Parfois même sans entente. Bref, c’est un vaudeville en vase clos, voire à huis clos : les lobbyistes conseillent des élus qui font des lois dont parlent les journalistes dans des articles que lisent les fonctionnaires. En bougonnant. Car, en général, les fonctionnaires n’aiment ni les journalistes, ni les lobbyistes, et encore moins les parlementaires : derrière son apparente obséquiosité, l’administration n’oublie jamais qu’elle seule comprend vraiment les lois, et que c’est elle qui commande, au final. Bien que les fonctionnaires ne puissent rien faire sans des élus qui existent grâce aux journalistes et aux lobbyistes. Qui, eux, se nourrissent de la jungle. Et ainsi de suite. Bref, c’est un ménage à quatre légèrement incestueux, avec ses petits secrets, ses querelles, ses coups bas… mais qui finit toujours par s’entendre. En général. Car tout n’est pas toujours si simple : parfois, des politiciens français s’en mêlent…
Durée:1h. 30min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:10568
Résumé: Comment se fait-il que les hommes combattent pour leur servitude comme s'il s'agissait de leur salut ? Cette question, qui sera reprise par Spinoza et réactualisée par la domination totalitaire, est au cœur du Discours de la servitude volontaire de La Boétie. Loin d'être un pamphlet d'inspiration libérale et démocratique, comme l'a cru à tort la postérité, ce livre reste à découvrir ; Pierre Clastres et Claude Lefort s'efforcent ici d'arracher La Boétie à la méconnaissance. N'est-il pas le grand antagoniste à la hauteur de Machiavel ? Comme si leurs deux noms symbolisaient le paradoxe du politique : Machiavel pensait le pouvoir avec la liberté ; La Boétie pensait le pouvoir contre la liberté.
Lu par:Manon
Durée:7h. 25min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:28438
Résumé: A partir de confidences, bons mots et anecdotes, la journaliste politique brosse le portrait de F. Hollande entre cruauté et indulgence, et analyse les évolutions du personnage public et privé depuis son élection à la présidence de la République.
Durée:9h. 47min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:67520
Résumé: L'historienne raconte la révolution portugaise en mettant l'accent sur le rôle essentiel des luttes anticoloniales antérieures et sur l'importance de la mobilisation des ouvriers et des habitants pendant dix-neuf mois face au pouvoir en place. Elle montre que ce processus révolutionnaire reste vivace jusqu'au coup d'arrêt du 25 novembre 1975, où se met en place un régime libéral
Lu par:Agnès Hatt
Durée:12h. 16min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:29401
Résumé: Reconnaissance des responsabilités de l'Etat dans la Shoah par Jacques Chirac, repentance des évêques de France, tentatives pour faire inscrire dans la loi les aspects positifs de la colonisation, pénalisation de la négation du génocide des Arméniens, etc. Plus que jamais les historiens d'aujourd'hui doivent faire avec l'interventionnisme des politiques, plus que jamais, ils doivent se protéger contre les tentatives d'instrumentalisation de leur travail. Facteur aggravant, ils sont profondément divisés : les uns rejettent le concept même de lois mémorielles, les autres adoptent des positions plus nuancées. Tous sont profondément perturbés à la fois comme chercheurs et comme citoyens. Avec rigueur et clarté, parfois avec humeur, Marc-Olivier Baruch, l'un de nos meilleurs spécialistes de Vichy, démêle la nébuleuse des problèmes qui se posent aux historiens aujourd'hui. Entre le droit, qui a beaucoup évolué depuis trente ans, les exigences de l'opinion et le poids du politique, leur voie est étroite. Eloge vibrant de la véritable liberté de la recherche, cet essai, brillant et stimulant, est le premier à poser dans leur ensemble les problèmes relatifs aux questions les plus brûlantes de l'histoire.
Durée:24h. 14min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:25904
Résumé: Lorsque la Révolution commence, le marquis de Condorcet occupe une situation privilégiée dans la société. Mathématicien célèbre à vingt-cinq ans, secrétaire perpétuel de l'Académie des sciences à trente-deux ans, il est membre de l'Académie française et inspecteur des Monnaies. Ami de Voltaire et d'Alembert, il apparaît comme le dernier des encyclopédistes. Il est célèbre dans toute l'Europe des Lumières et lié aux plus brillants esprits du temps. Disciple de Turgot, il a vécu à ses côtés ses réformes et sa disgrâce. Enfin il est le mari heureux de la belle et spirituelle Sophie de Grouchy. Cet homme comblé est aussi un homme passionné de justice. Il s'est élevé contre toutes les erreurs judiciaires de la fin de l'Ancien Régime. Ami des Noirs, il lutte contre l'esclavage et la traite. Ami des Protestants et des Juifs, il milite pour la reconnaissance de leur citoyenneté. Adversaire de la peine de mort, il soutient la cause de l'abolition. Et il est le seul à réclamer pour les femmes l'égalité entière des droits. Dès le début de la Révolution, cet intellectuel s'engage dans la lutte politique. Sous la Constituante, il se prononce parmi les premiers en faveur de la République. Député à la Législative, il propose son célèbre plan d'Instruction publique qui inspirera un siècle plus tard les fondateurs de l'Ecole républicaine. Député à la Convention, il refuse par conviction abolitionniste de voter la mort du Roi et rédige le projet de Constitution le plus démocratique qu'on ait élaboré jusqu'alors. Partisan de l'union des républicains, il se détache de ses amis Girondins sans pour autant rallier les Montagnards. Décrété d'accusation en juillet 1793, il se cache à Paris jusqu'en mars 1794. Il écrit alors l'Esquisse d'un tableau des Progrès de l'Esprit humain, son œuvre maîtresse. Pour ne pas compromettre la sûreté de celle qui l'héberge, il quitte son refuge. Arrêté, il est trouvé mort dans sa cellule le 29 mars 1794. Telle fut la vie de cet intellectuel engagé qui connut l'échec politique mais dont la pensée, selon le mot de Jean Jaurès, fait partie du patrimoine de la République.