Contenu

Handicap: quand l'archéologie nous éclaire

Résumé
Découvrir la place des handicapés dans les sociétés d'hier pour réfléchir à leur place dans la société d'aujourd'hui. Quel était le quotidien d’un individu handicapé ? Était-il pris en charge par les siens ? Rejeté ? Soigné ? Accompagné ? Appareillé ? Aujourd'hui, les progrès de l'archéologie permettent une lecture de plus en plus précise de cette prise en charge des infirmes, des « corps différents », des estropiés, des faibles ou des malades. Et une réflexion collective sur l'accueil de la différence dans les sociétés qui nous ont précédés... qui peut nourrir les débats actuels sur la place du handicap dans nos sociétés contemporaines.
Genre littéraire: Histoire/géographie
Durée: 5h. 59min.
Édition: Paris, le Pommier :, 2018
Numéro du livre: 69739
ISBN: 9782746516397
Collection(s): Le collège

Documents similaires

Lu par:Louis Belon
Durée:5h. 5min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:31761
Résumé: Une étude sociologique de la vie urbaine. L'ouvrage analyse les tensions qui parcourent cette dernière et qui revêtent de nouvelles formes. Il étudie l'organisation des coexistences en milieu urbain et révèle de nouveaux modes d'intervention et de nouveaux concepts, tels que la gouvernance urbaine.
Lu par:Louis Belon
Durée:12h. 41min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:31760
Résumé: Un bilan critique des principales problématiques théoriques de la sociologie française contemporaine (Bourdieu, Boudon, Crozier, Touraine) qui esquisse un cadre théorique nouveau avec la notion de transaction sociale. Cette notion ne se limite pas à la négociation et au compromis. Elle permet d'analyser les conflits, les arrangements sociaux et la dialectique des rapports de force.
Lu par:Jean Frey
Durée:1h. 49min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:13023
Résumé: "Réfléchir sur la mort, c'est réfléchir sur la vie. C'est viser un autre art de vivre." Pour cela, Bernard Crettaz souhaite "libérer la mort de tous les ghettos où elle se trouve enfermée: médicaux, psychologiques, religieux, sectaires, médiatiques". Cette entreprise, le sociologue valaisan s'y attache depuis de nombreuses années, lui qui a fait partie des fondateurs de la Société d'études thanatologiques de Suisse romande, en 1982. Son dernier livre, Vous parler de la mort, reprend ses thèmes favoris, dans une suite de méditations. Il évoque aussi bien certains rituels que ses propres expériences, comme celle du décès de son épouse.
Durée:13h. 42min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:24506
Résumé: Que saurions-nous de nos très lointains ancêtres et de l'histoire de notre monde, sans les travaux précurseurs d'un H.-C. Rawlinson, d'un J.-J. Winckelmann, d'un J.-F. Champollion, d'un H.-R Eydoux? Sans la curiosité et l'opiniâtreté de ces authentiques savants et de leurs pairs, quels préjugés ou quelles ignorances ne traînerions-nous pas sur les civilisations sumériennes, pharaoniques ou romaines, ou bien encore sur "nos ancêtres les Gaulois"? Bien plus que l'explorateur qui appréhende notre connaissance géographique de la planète, l'archéologue, lui, élargit la compréhension de nous-mêmes. Au cours des deux derniers siècles, aussi riches que l'ère de Colomb et de Magellan, l'archéologie a repoussé les connaissances des civilisations disparues pour élargir le champ de l'expérience de l'évolution de l'humanité. Dans ce premier volume, qui nous emmène au cœur d'aventures archéologiques décisives, des fouilles hasardeuses de Pompéi au déchiffrage des écritures cunéiformes et hiéroglyphiques, du désert de Pétra aux hauteurs du Machu Picchu, l'auteur nous révèle comment l'érudition, le bon sens, l'intuition et parfois la chance sortirent de l'oubli et des idées fausses des civilisations entières.
Lu par:Manon
Durée:8h. 35min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:28995
Résumé: Lu par Manon. Elisabeth Weissman donne la parole à ces fonctionnaires qui, seul ou en comité, ont décidé d'entrer en résistance face à des mesures qu'ils jugent contraires à l'esprit de service public et destinées à le détruire.
Durée:4h. 59min.
Genre littéraire:Sciences/technologie
Numéro du livre:34661
Résumé: Les nanotechnologies sont des technologies de pointe très récentes qui pourtant nous accompagnent déjà au quotidien (cosmétiques, vêtements, automobile, médecine, etc.). En quelques décennies, elles sont devenues un enjeu mondial dans lequel sont impliqués non seulement chercheurs, industriels et Etats, mais aussi les citoyens que nous sommes. Les nanotechnologies ne sont en effet pas uniquement une affaire de physique ou de chimie, elles sont un défi posé à la société quant à la manière de réussir leur inscription sociétale. C'est l'objet de cet ouvrage que d'essayer de comprendre ceux qui font des nanotechnologies, pourquoi ils le font, quelles sont celles qui sont déjà commercialisées et celles qui font débat. Cette connaissance est essentielle car, en fonction de ce que nous ferons de ces nanotechnologies, l'humanité prendra des tours bien différents.
Lu par:Manon
Durée:4h. 38min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:39235
Résumé: Le géographe étudie les effets de la disparition des classes moyennes en France. Leur existence témoignait jusqu'alors de la bonne santé économique du pays et de la justice dans l'accès au travail depuis les Trente Glorieuses. Elle se traduit par la fin du débat démocratique : deux bourgeoisies, l'une de gauche et l'autre de droite, s'affrontent dans les urnes désertées par les classes populaires. ©Electre 2018
Durée:4h. 53min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:67411
Résumé: Ancien magistrat et avocat général à la cour de Paris, l'auteur porte un regard sur l'évolution de la magistrature ces quarante dernières années et explique comment les juges, guidés par leur idéologie, ont transformé la justice en une arme politique. L'auteur dénonce le formatage des élèves magistrats, les pressions du pouvoir et les relations ambiguës entretenues avec les médias.
Durée:5h. 13min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:30454
Résumé: Yorkshire, labrador, bichon à poil frisé, husky, pitbull ou rottweiler, la population canine française s'élevait à 7,42 millions d'individus en 2012. Pourquoi tant de chiens ? Quelles étranges relations entretient-on avec ces compagnons à poil ? Et, surtout, que révèlent-elles sur les humains qui les nouent ? « Tel maître, tel chien », dit l'adage populaire. Christophe Blanchard reprend la maxime à son compte : à partir de différents binômes maîtres/chiens, de la mémère à caniche au punk à chien, il s'agit en réalité pour lui de croquer la société française contemporaine. Dans une vie de chien, tout commence avec l'enfance, celle des jeunes maîtres et de leurs fidèles toutous, dont la fiction a ossifié les archétypes, qu'ils s'appellent Lassie, Rintintin ou Milou. Certains finiront dans des cimetières canins, dont on peut étudier la symbolique et les épitaphes. Mais, au-delà de ce compagnonnage biographique et affectif, le quadrupède est aussi et surtout devenu un produit de consommation courante. Il existe tout un marché du chien dont on peut suivre les ramifications économiques. Si avoir un chien est facile, avoir du chien n'est pas à la portée du tout-venant : le sociologue se livre ainsi à une étude comparée des chiens de luxe - triomphe de l'inutilité canine - et des chiens de SDF - revanche des corniauds et des bâtards. Quand la question canine croise de manière inattendue celle de la classe et de la race...
Lu par:Agnès Hatt
Durée:10h. 5min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:28760
Résumé: Pour la première fois dans la France contemporaine, quatre cents candidates et candidats issus de l'immigration, surtout nord-africaine, se sont présentés aux élections législatives en juin 2012, principalement dans des circonscriptions populaires. Gilles Kepel, aidé par l'Institut Montaigne, a "zigzagué l'Hexagone" entre janvier 2013 et janvier 2014 pour en rencontrer une centaine. Pourquoi et comment ont-ils choisi d'entrer en politique afin d'incarner la souveraineté du peuple français ? Avec pour matériau le Journal de ces voyages et le verbatim de ces entretiens, Passion française saisit un état de crise sociale et politique sans précédent, qui voit les polémiques sur l'identité française et l'islam, sur l'exclusion et le rejet du "système" battre leur plein, tandis que le Front national rafle la mise, y compris, au-delà du paradoxe, dans certaines cités. Gilles Kepel polarise son récit sur deux régions emblématiques : Marseille et ses quartiers nord, Roubaix, la ville la plus pauvre de France, l'une et l'autre héritières d'une riche culture ouvrière. Dans les deux cas, il observe la prégnance des marqueurs de l'islam dans le tissu social et les aspirations démocratiques de la jeune génération.
Durée:6h. 8min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:25943
Résumé: Soudain, ils sont devenus riches. Très riches. Millionnaires. Et ce fut par le seul fait du hasard. Pour la première fois, la Française des Jeux a permis à des sociologues d'entrer en contact avec des « grands gagnants » du jeu Loto®. Pour la première fois aussi, ces gagnants ont accepté de participer à des entretiens approfondis. Ce qu'ils disent, c'est une vie bouleversée, c'est la joie, mais ce sont aussi de multiples questions touchant à la famille et aux amis, au travail, à l'argent, aux rêves à réaliser, avec en toile de fond ce paradoxe : parce que leur éducation ne les y a pas préparés, la plupart des gagnants doivent surtout apprendre à être riches ! Comment apprivoiser la richesse subite : tel est finalement l'un des principaux thèmes de cet essai qui, au-delà des magnifiques portraits de gagnants qu'il propose, est le premier à analyser en profondeur et à mettre en perspective cette forme de richesse.
Lu par:Louis Belon
Durée:12h. 39min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:31940
Résumé: Présentation de ce courant de la sociologie américaine contemporaine centré sur l'étude des relations entre individus, de son développement à partir des philosophes pragmatistes et de l'école de Chicago, de ses concepts majeurs et de l'apport de l'ethnométhodologie.