Contenu

Hitler: essai sur le charisme en politique

Résumé
Événement majeur de notre siècle, le nazisme demeure également une énigme majeure posée aux historiens. Entre l'omnipotence diabolique de Hitler et la description de son pouvoir comme celui d'un « dictateur faible » face à un appareil d'État tout-puissant, Ian Kershaw risque une vision nouvelle. Ce qui devient objet d'histoire, ce n'est plus Hitler, mais sa position exceptionnelle qui excédait la mesure d'un individu sans qualité, tribun de brasserie, déclassé social, artiste raté. Hitler exerçait une autorité charismatique, fondée sur la perception, toujours renouvelée, par la masse de qualités, d'une mission, d'un héroïsme supposés du chef. Le charisme permet enfin de tenir ensemble tous les traits que les interprétations précédentes avaient jusqu'alors séparément soulignés: le pouvoir de Hitler résultait de la collaboration, de la tolérance, des faux espoirs ou de la faiblesse de tous ceux qui, en Allemagne, occupaient une position de pouvoir ou d'influence tous reportèrent leurs attentes ou leurs ressentiments dans la personne du dictateur. Il devint l'emblème de l'activisme, la source de l'autorité légitime, l'instance de confirmation ou de sanction des faits et gestes de quiconque agissait selon les intentions qu'il prêtait au Führer. De cela résultait une combinaison sans précédent d'instabilité institutionnelle et de dynamisme hors du commun, qui, incapable de stabilisation dans des formes légales, finit dans l'autodestruction.
Genre littéraire: Histoire/géographie
Durée: 11h. 37min.
Édition: Paris, Gallimard, 1995
Numéro du livre: 12172
ISBN: 9782070419081
Collection(s): Folio. Histoire
CDU: 943

Documents similaires

Durée:3h. 17min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:34121
Résumé: "Les nuits où je ne dormais pas, j'ouvrais le velux et je m'installais sur le toit, j'étais le seul dans la cité à jouir de ce privilège, passer la nuit à la belle étoile, dans le plus grand secret. Le ciel était-il le même ici qu'au Portugal, les constellations étaient-elles visibles depuis la lucarne de la prison de Peniche où mon père avait été enfermé ?" En ce début des années soixante-dix, Olivio et sa mère viennent de fuir la dictature portugaise. Ils s'installent dans une banlieue lyonnaise et emménagent bientôt chez Max, un rapatrié d'Algérie, avec qui ils espèrent un nouveau départ. Alors que Max accepte mal l'adolescent, Olivio se lie à Ahmed, un immigré algérien de son âge, auprès de qui il trouve tendresse et réconfort.
Durée:13h. 30min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:29789
Résumé: Une nouvelle enquête sur l'entourage féminin de six leaders autoritaires du XXIe siècle : les épouses et les filles de Saddam Hussein, la femme de Khomeiny, celle du Coréen Kim Jong-Il, de Castro ou Milosevic. Leur point commun est une haine de l'Occident libéral et démocratique. ©Electre 2015
Durée:15h. 35min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:25258
Résumé: De Lénine à Bokassa, de Hitler à Salazar, comment neuf grands dictateurs du XXe siècle ont mis des femmes dans leur jeu, et avec quels résultats. Elles s'appellent Nadia, Clara, Magda, Jiang Qing, Elena, Catherine, Mira... Ils s'appellent Lénine, Mussolini, Staline, Hitler, Salazar, Mao, Ceausescu, Bokassa, Milosevic. Epouses, compagnes, égéries, admiratrices, elles ont en commun d'être à la fois amoureuses et triomphantes, trompées et sacrifiées, parfois jusqu'à la mort. A leurs hommes cruels, violents et tyranniques, elles font croire qu'ils sont beaux, charmeurs, tout puissants. Car la sexualité est l'un des ressorts du pouvoir absolu, et les dictateurs ont besoin d'enrôler les femmes dans leurs entreprises de domination. Diane Ducret raconte par le menu les rencontres, les stratégies de séduction, les rapports amoureux, l'intervention de la politique, et les destinées diverses, souvent tragiques, des femmes qui ont croisé le chemin et passé par le lit des dictateurs.
Durée:7h. 19min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:75615
Résumé: L'historienne et soviétologue décrit le système politique instauré en Russie par Vladimir Poutine. Elle démontre que ce régime autoritaire est encore ancré dans les traditions de l'URSS malgré son usage moderne de la communication. Elle analyse également la politique étrangère de la Russie à travers les évolutions de sa politique intérieure.
Durée:5h. 2min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:39418
Résumé: La romancière relate ses années de formation et, en miroir, retrace le parcours qui mène un Cambodgien à Paris où il entre en politique et en écriture, avant de devenir dictateur sous le nom de Pol Pot.
Durée:9h. 5min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:75641
Résumé: Une chronologie de l'avènement des courants totalitaires au cours de la première moitié du XXe siècle, période marquée par la marche sur Rome de B. Mussolini, l'arrivée au pouvoir d'A. Hitler ou les procès de Nuremberg et de Tokyo. L'auteur décrit l'attraction suscitée par le nazisme et le fascisme en Europe, en Amérique, en Asie, en Afrique ou au Moyen-Orient. Avec une vingtaine de portraits.
Lu par:Jean Frey
Durée:1h. 49min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:13023
Résumé: "Réfléchir sur la mort, c'est réfléchir sur la vie. C'est viser un autre art de vivre." Pour cela, Bernard Crettaz souhaite "libérer la mort de tous les ghettos où elle se trouve enfermée: médicaux, psychologiques, religieux, sectaires, médiatiques". Cette entreprise, le sociologue valaisan s'y attache depuis de nombreuses années, lui qui a fait partie des fondateurs de la Société d'études thanatologiques de Suisse romande, en 1982. Son dernier livre, Vous parler de la mort, reprend ses thèmes favoris, dans une suite de méditations. Il évoque aussi bien certains rituels que ses propres expériences, comme celle du décès de son épouse.
Lu par:Louis Belon
Durée:5h. 5min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:31761
Résumé: Une étude sociologique de la vie urbaine. L'ouvrage analyse les tensions qui parcourent cette dernière et qui revêtent de nouvelles formes. Il étudie l'organisation des coexistences en milieu urbain et révèle de nouveaux modes d'intervention et de nouveaux concepts, tels que la gouvernance urbaine.
Lu par:Louis Belon
Durée:12h. 41min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:31760
Résumé: Un bilan critique des principales problématiques théoriques de la sociologie française contemporaine (Bourdieu, Boudon, Crozier, Touraine) qui esquisse un cadre théorique nouveau avec la notion de transaction sociale. Cette notion ne se limite pas à la négociation et au compromis. Elle permet d'analyser les conflits, les arrangements sociaux et la dialectique des rapports de force.
Durée:5h. 59min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:69739
Résumé: Découvrir la place des handicapés dans les sociétés d'hier pour réfléchir à leur place dans la société d'aujourd'hui. Quel était le quotidien d’un individu handicapé ? Était-il pris en charge par les siens ? Rejeté ? Soigné ? Accompagné ? Appareillé ? Aujourd'hui, les progrès de l'archéologie permettent une lecture de plus en plus précise de cette prise en charge des infirmes, des « corps différents », des estropiés, des faibles ou des malades. Et une réflexion collective sur l'accueil de la différence dans les sociétés qui nous ont précédés... qui peut nourrir les débats actuels sur la place du handicap dans nos sociétés contemporaines.
Durée:3h. 8min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:34634
Résumé: Le roman nous plonge dans la Bulgarie communiste de la fin des années 80. A travers le regard d'une fillette de 7 ans, nous découvrons le quotidien "gris clair ou gris foncé" de la dictature. Pour tromper son ennui, la narratrice s'approprie la légende du cosmonaute dont son école honore le nom : Iouri Gagarine. Fascinée par la conquête spatiale soviétique, vantée par son grand-père, communiste émérite, elle se découvre une vocation, ou plutôt une mission secrète : devenir à son tour une héroïne de l'Espace. La chute du mur de Berlin va sonner le glas de ces enfantillages. La gamine qui se préparait à l'envol en Spoutnik déchante à mesure qu'elle découvre l'envers du décor : si ses parents se cachaient des heures entières dans la salle de bain, c'était pour écouter Radio Free Europe en espérant la fin de ce régime honni. Parmi d'autres mensonges déconcertants, elle apprend que le père Gel, alias le Père Noël, n'existe pas ou que Iouri Gagarine ne fut pas le premier homme à s'approcher de la lune... Quelques années plus tard, l'heure de la "Transition démocratique" a sonné. Alors que fleurissent les sex-shops dans son quartier, nous retrouvons notre narratrice en pleine métamorphose adolescente. Depuis qu'elle a entendu, sur des chaînes occidentales, les tubes du groupe Nirvana, sa vision du monde a changé. Résolue à devenir l'égérie d'un groupe de punk-rock, la voilà contrainte de se rabattre sur Grigor, jeune guitariste flegmatique avec lequel elle multiplie les provocations, sans succès. Dégoûtée par le carriérisme fulgurant de son cousin Andreï, devenu un politicien maffieux, elle assiste, impuissante, à l'hospitalisation de son grand-père dont les idéaux trahis virent à la confusion mentale... Ce premier roman sait trouver le ton, décalé, elliptique et nerveux, pour conjuguer l'univers intérieur de l'enfance et les bouleversements de la grande Histoire. L'héroïne, qui doit autant à l'effrontée Zazie qu'à l'intrépide Fifi Brindacier, subvertit avec une naïveté fantasque la langue de bois du totalitarisme et les faux-semblants de la démocratie.
Lu par:Manon
Durée:8h. 35min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:28995
Résumé: Lu par Manon. Elisabeth Weissman donne la parole à ces fonctionnaires qui, seul ou en comité, ont décidé d'entrer en résistance face à des mesures qu'ils jugent contraires à l'esprit de service public et destinées à le détruire.