Contenu

La vie suprême

Résumé
Nous sommes en 1873. Le jeune Besse vit dans un village montagnard. Il est pauvre, sans avenir, rêve de mener une «vie suprême» et espère un événement qui va la lui offrir. Un jour, un faux-monnayeur apparaît dans la vallée. Il s’appelle Joseph-Samuel Farinet. Appâté par le changement que ce nouveau venu promet, Besse fait tout pour devenir un de ses associés. La bande se constitue, les rêves se concrétisent, des intrigues bouleversent la petite société montagnarde… La Vie suprême est autant la reconstitution d’une époque que l’analyse d’un mythe et l’histoire d’une libération. Le roman a été inspiré à l’auteur par un de ses arrière-arrière grands-pères. Celui-ci est apparu dans la région après que des événements historiques (la fabrication de fausse monnaie) ont rendu célèbre sa vallée d’origine. Alain Bagnoud imagine une histoire expliquant sa venue.
Mots-clés: Roman HISTORIQUE
Durée: 2h. 48min.
Édition: Vevey, Ed. de l'Aire, 2020
Numéro du livre: 69039
ISBN: 9782889561469

Documents similaires

Durée:5h. 54min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:35334
Résumé: Jérôme est guitariste de rock et jeune journaliste culturel, un peu à la dérive. Lors d'un séjour à la montagne, il fait la connaissance d'un vieux bluesman qui a été son idole. Cette rencontre le lance dans une recherche fantasmatique, puis réelle, de son père, qu'il n'a pas connu. Enquêtant sur la jeunesse de sa mère, une groupie écolo et vagabonde devenue artisane, il découvre les années 70, leurs valeurs alternatives, leurs luttes politiques, leur musique, leur art, leur contestation, leur paranoïa, leur spiritualité. Dans cette entreprise, il se retrouve entre deux femmes, Carole qui fait partie d'une secte et Gloria, une actrice innocente et perverse. Conclusion ? Les réponses sont en ceux qui les cherchent. Encore faut-il les voir. Peut-être concernent-elles toujours l'acceptation de soi et l'adhésion au monde. Plus ou moins.
Durée:6h. 12min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:74424
Résumé: Jeune écrivain prometteur, Pablo a publié un seul livre avant de se taire. Après sa mort vingt ans plus tard, une rumeur bruisse: il aurait laissé un roman magistral. Son amie Sibylle se met à la poursuite du manuscrit. La quête lui fait découvrir le passé de Pablo et croiser des personnages hors normes: ses maîtresses et ses amants, des artistes, des mystiques, des militants freudiens, des névrosés, des adeptes de paradis artificiels… Cette investigation suscite des questions auxquelles Sibylle essaie de répondre : Qu’est-ce qui constitue l’identité d’un être? Qu’est-ce qui provoque et sous-tend la création? Qu’est-ce que c’est, finalement, la réussite d’une vie?
Lu par:Claude Fissé
Durée:7h. 28min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:14845
Résumé: Un jeune garçon s'éveille le matin de son anniversaire dans un village vigneron des années soixante. C'est un grand jour pour lui : il va entrer dans l'âge de raison. Un état qu'il attend avec impatience. On le suit pendant cette journée entre l'école, les vignes, l'église, sa famille et les gens du village. Il affronte le fait de grandir, tente de percer les allusions et les secrets des adultes, de comprendre l'univers qui l'entoure, aidé par des rencontres improbables, par le rêve de l'ailleurs et la magie de l'écrit. Autour de cette initiation se déploie toute une société rurale avec sa hiérarchie, ses règles, son idéologie, sa lutte contre une sauvagerie crainte, sa transformation rapide, ses tensions entre modernité et tradition, ses personnages typiques et antagonistes. Instituteurs, paysans, curé, sorcier détenteur de " secrets ", femmes, immigrés venus d'ailleurs, ouvriers, entrepreneurs actifs. Sur un autre plan, il y a les rêveries, les récits, le livre de leçons de choses utilisé à l'école dans lequel l'enfant voit une version idéale, compréhensible et enchanteresse du monde. Il y a, aussi, les pouvoirs de la langue. Grâce à elle, l'enfant conçoit que le monde n'est pas toujours ce qu'il semble être, qu'il est plus riche et complexe qu'il ne le paraît. Alain Bagnoud est né en 1959 à Chermignon dans les vignobles valaisans. Ancien collaborateur au Nouveau Quotidien. Actuellement, il enseigne le français à Genève. Père de quatre enfants, auteur de quatre romans. En 2005, il publie avec succès Saint Farinet.
Lu par:Eline Roess
Durée:5h. 39min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:18444
Résumé: Que faire quand on a vingt ans, qu'on rêve de devenir artiste? Que choisir? La musique? La peinture? Ecrire? Tiraillé par les rêves et les espoirs, un jeune homme cherche sa voie. Entre la ville et sa commune natale, il passe des salles de l'université à un vernissage ou à un bal de campagne. Des aventures amoureuses imprévues et des découvertes autour de la sexualité l'attendent tout au long de cette journée d'automne rythmée par un vieux blues de Marclette Honoré. Le Blues des vocations éphémères se passe dans le début des années 80. Il est la troisième étape d'une entreprise d'autofiction, à laquelle appartiennent aussi les deux derniers livres de l'auteur, La Leçon de choses en un jour et Le Jour du dragon.
Lu par:Claude Fissé
Durée:7h. 41min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:16226
Résumé: Début des années 1970. C'est la Saint Georges, jour de fête dans un village montagnard. Le garçon qui est le personnage principal du Jour du dragon fait ce jour-là l'expérience des commencements : entrée dans la fanfare, première amourette, visite chez un peintre citadin, invitation à une boum. Pris dans la lutte que les idées apportées par le vent de l'époque mènent contre les valeurs traditionnelles, tiraillé entre la fanfare et le rock, le fendant et le pétard, la campagne et la ville, le catholicisme et les doctrines orientalisantes, l'adolescent éprouve le mouvement du monde et la fluctuation des repères. Un changement qui coïncide avec son évolution personnelle. Tout le récit est placé sous le signe du dragon. Cet animal fabuleux, emblème du paganisme, est aussi le gardien des trésors cachés, la clé d'une vie intérieure et le détenteur d'une puissance créatrice convoitée.
Durée:5h. 12min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:72096
Résumé: Alexandre est le prête-plume d'un homme politique genevois. Celui-ci reçoit des photos envoyées par un mystérieux "vengeur occulte" qui semble le suivre. Il charge Alexandre d'en retrouver l'expéditeur. L'enquête conduira ce dernier dans les milieux de l'art contemporain, des affaires et de la politique. Il sera mêlé a? deux assassinats et découvrira finalement quelques petites choses sur le monde – et sur lui-même.
Durée:4h. 57min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:17641
Résumé: Dans son avant-propos écrit lors de la réédition de Nuages dans la main, Alice Rivaz retrace le climat tempétueux de la guerre d'Espagne constituant le fond de son roman : " Durant toutes les années précédant le conflit mondial armé qui valut à l'humanité cinq millions de cadavres, j'avais suspendu à une des parois de mon bureau une immense carte de l'Europe où mes camarades et moi posions chaque matin un regard angoissé sur l'Espagne. " Avec ce texte engagé, ancré dans l'histoire, Alice Rivaz nous offre un roman passionnant au parfum de tragédie qui fera date dans l'histoire littéraire.
Lu par:Madiana Roy
Durée:2h. 37min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:72565
Résumé: Des affaires réclament Madame de Staël à Paris. Elle emmène Marguerite avec elle, ainsi que Léonce. Ce voyage est l’occasion de passer par le château des parents de la jeune fille, à Etrabonne, pour tenter de découvrir ce qui leur est arrivé. Les bribes d’informations qu’ils y récoltent les convainquent de poursuivre tous trois leur enquête à Paris, auprès d’un mystérieux Club helvétique.
Lu par:
Durée:2h. 28min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:72017
Résumé: Marguerite, jeune fille souffrant d'amnésie partielle, est accueillie dans la demeure des Necker, les parents de Germaine de Staël, en 1791. Germaine la prend sous sa protection et tente d'en savoir plus sur ses origines mystérieuses. Dans ce tome 3, un grand bal est organisé à Coppet, à loccasion de lanniversaire de Madame de Staël. Marguerite est folle de joie et sactive pour les préparatifs. Mais au milieu de cette joyeuse agitation, des rivalités éclatent, une invitée surprise sème la pagaille, et un magnifique mouchoir brodé disparaît Cette broderie aurait-elle un lien avec le passé de Marguerite ?
Durée:9h. 23min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:71992
Résumé: Que faire quand on est enfermé dans sa chambre, à l’hôpital, en prison et qu’on redoute de n’en sortir que pour mourir ? La glorieuse imposture raconte le séjour d’André Chénier à Saint-Lazare. Il y croise le peintre Suvée, le poète Roucher, la mère abbesse de Montmartre, devenu «Mont-Marat», la belle Aimée de Coigny, mais aussi le ci-devant marquis de Sade, dorénavant «Louis Sade, homme de lettres, chef de la section des Piques». Chénier est exécuté le 7 thermidor de l’an II (25 juillet 1794), deux jours avant la chute de Robespierre et la fin de la Terreur. Ainsi hymnes, pamphlets et satires devenaient des crimes. Ecrire pouvait coûter la vie.
Durée:3h. 21min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:75477
Résumé: Depuis l'adolescence Mara est habitée par un tableau suspendu dans le salon de son H.L.M. Willibald, qui a acheté cette toile dans les années 1920, la hante toute autant. Lorsqu'il fuit Vienne en 1938, il n'emporte que ce Sacrifice d'Abraham, soigneusement plié dans sa valise. Entrepreneur et collectionneur juif, il refait sa vie au Brésil, loin des siens. Lors d'un séjour en Toscane chez sa mère Antonia, Mara déchiffre les lettres de Willibald qu'elle retrouve dans un hangar. Elle observe les photos, assaille de questions Antonia, "qui sait mais ne sait pas".
Durée:6h. 29min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:75426
Résumé: Ce roman relate la rencontre entre le général de Gaulle et Bernanos, qui eut lieu le 5 décembre 1946 à Colombey-les-Deux-Églises. Rien n’avait alors filtré, si ce n’est que le Général tenait à lui présenter sa fille Anne, «sa joie», disait-il. Ce «dialogue des morts» nous plonge dans les Mémoires de guerre en train de naître tout autant que dans l’œuvre romanesque et polémique de Bernanos. S’y croisent Churchill, Malraux, Claudel, Camus et surtout Stefan Zweig, qui rendit visite à l’auteur de Mouchette près de Barbacena, dans la forêt brésilienne, quelques jours avant de se donner la mort.