Contenu

Napoléon III et Victor Hugo, le duel

Résumé
Un récit écrit à hauteur d’homme, vivant, tendu, marqué par la passion et la violence, sur les convulsions de la haine en politique et le rapport de fascination entre hommes de pouvoir et écrivains. Le 2 décembre 1851, le président de la République Louis Napoléon Bonaparte viole la Constitution et s’empare de tous les pouvoirs avant de se faire proclamer empereur. Un homme suit pas à pas, depuis des mois, celui qu’on appelle désormais Napoléon III. Il le connaît fort bien et l’a souvent rencontré. Il dénonce son forfait et s’oppose à lui farouchement. C’est Victor Hugo, député de l’Assemblée dissoute et écrivain célèbre. Dans ce combat, l’empereur se révèle bien plus stratège et subtil que la caricature qu’on en a faite. Quant au second, il apparaît tel qu’il est vraiment : génial, égocentrique, autoritaire avec ses proches. Ce duel passionné entre le voleur et son ombre durera vingt ans. Jusqu’à la chute honteuse de l’aventurier politique et l’apothéose du prophète du retour de la République…
Genre littéraire: Histoire/géographie
Durée: 10h. 47min.
Édition: Paris, XO, 2019
Numéro du livre: 68793
ISBN: 9782845634510
CDU: 944

Documents similaires

Lu par:François Goy
Durée:1h. 15min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:35875
Résumé: Un portrait de F. Mitterrand à l'adolescence qui permet de découvrir ses racines provinciales et catholiques dans une France de droite, entre 1916 et 1930. ©Electre 2017
Lu par:Pierre Biner
Durée:4h. 36min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:30416
Résumé: « Et voici qu'après tant d'années je n'arrive toujours pas à choisir entre le général de Gaulle et François Mitterrand ! J'ai tenté à plusieurs reprises de sortir d'un tel dilemme pour comprendre ce que je n'ai pas encore compris. Comme lorsque j'ai écrit ce texte, il y a longtemps, que je l'ai relu, repris - à tel point qu'il est devenu un autre - mais sans en modifier le ton car il se lit avec les mots de l'enfance et que c'est à ce moment-là que tout s'est noué, de telle sorte qu'au fond je n'ai pas changé. » Une adolescence conjugue deux veines littéraires chères à Frédéric Mitterrand : celle du mémorialiste et celle de l'auteur intimiste. Avec toujours la même liberté d'esprit, il évoque ici une jeunesse qui ressemble à celle de toute une génération, mais où s'ébauche, sur un ton allègre, le portrait d'une personnalité singulière.
Lu par:Pierre Biner
Durée:10h. 40min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:14204
Résumé: La mauvaise vie qu'il décrit est la seule qu'il a connue. Il l'a gardée secrète en croyant pouvoir la maîtriser. Il l'a racontée autrement à travers des histoires ou des films qui masquaient la vérité. Certains ont pu croire qu'il était content de son existence puisqu'il parvenait à évoquer la nostalgie du bonheur. Mais les instants de joie, les succès, les rencontres n'on été que des tentatives pour conjurer la peine que sa mauvaise vie lui a procurée.
Lu par:Pierre Biner
Durée:7h. 36min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:15090
Résumé: Frédéric Mitterrand nous emmène à Cannes, lors du dernier festival où il était invité à présider un jury d'enseignants. Journée après journée, il nous livre ses carnets secrets : ses rencontres, ses impressions, mais aussi les souvenirs très personnels que mémoire et mélancolie réveillent en lui. Un 'étoile et toiles' intime où l'on croise Anna Magnani et Pedro Almodovar, Rita Hayworth, John Huston et tant d'autres : la magie du septième art se mêle aux confessions d'un homme qui écrit pour 'se consoler comme il peut de ses remords'.
Durée:15h. 11min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:72538
Résumé: Berlin, 1945. Le destin de la capitale allemande a été scellé en février, durant la conférence de Yalta : les puissances victorieuses – États-Unis, Grande-Bretagne, France et Union soviétique – divisent les ruines en quatre zones d’occupation. Sur le papier, cela semblait une solution pragmatique. En réalité, une fois que les Alliés n’ont plus été unis par l’objectif commun de vaincre l’Allemagne, ils n’ont pas tardé à retrouver leur hostilité d’avant-guerre. Le vernis de civilité entre Occidentaux et Soviétiques devait voler en éclats de manière spectaculaire à Berlin. Des systèmes rivaux, des idéologies contraires et des personnalités antagonistes ont fait de la capitale allemande un champ de bataille explosif. Berlin année zéro raconte la première bataille de la guerre froide comme jamais elle ne l’a été auparavant. Récit d’une rivalité terrible, c’est avant tout l’histoire d’individus imparfaits qui étaient déterminés à gagner. Giles Milton fait un travail magistral en nous donnant à comprendre les motivations et la pensée de tous les acteurs clés à chaque moment crucial. Une histoire d’une tension inouïe, qui a eu une influence profonde, et souvent sous-estimée, sur le monde contemporain.
Durée:3h. 17min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:71663
Résumé: "Dans les camps, il y a ceux qui survivent et ceux qui ne survivent pas. Il y a ceux qui reviennent et ceux qui ne reviennent pas. Personne ne sait pourquoi. C'est quelque chose qui vient du ciel. Il y a des anges, forcément. Je le crois. J'ai toujours eu deux anges avec moi. Je les ai toujours. Pourquoi ? Pourquoi moi ? Peut-être parce qu'il fallait que je revienne. Il fallait que je dise ce que d'autres ne diraient pas, que j'écrive ce que personne n'écrirait. Je ne sais pas. Je n'y suis pour rien." Quelques semaines avant de mourir, Marceline Loridan-Ivens, déportée à Auschwitz-Birkenau à quinze ans dans le même convoi que Simone Veil, s'est confiée à David Teboul et Isabelle Wekstein-Steg. Ceci est son dernier récit.
Durée:16h. 24min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:73220
Résumé: Novembre 401 avant notre ère, nord de Babylone. Dix mille mercenaires armés comme les trois cents aux Thermopyles. Tous leurs chefs ont été massacrés par les Perses. Isolés au cœur de l’empire perse, ils décident de survivre à tout prix. Pour cela, ils vont devoir s’ouvrir un chemin au travers de territoires hostiles, harcelés par des ennemis dix fois plus nombreux, du nord de l’Irak à l’Arménie, pour rejoindre la mer Noire, à mille cinq cents kilomètres de là. Ces « hommes de bronze » avancent dans la neige, transis de froid, avec leurs équipages et leurs concubines. Ils n’ont cependant aucun mépris pour leurs adversaires : ils découvrent, émerveillés, les richesses de cette immense contrée. Le récit héroïque de leur expédition prend ainsi l’allure d’une épopée mais aussi d’un extraordinaire voyage d’exploration et de découverte. Elu général par ceux qu’on appelle désormais les Dix-Mille, magistral écrivain d’action, Xénophon livre le premier reportage de guerre au Moyen-Orient, doublé d’un récit ethnographique.
Durée:2h. 6min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:70175
Résumé: Dans un dialogue implacable, d'une telle intensité dramatique qu'il semble avoir été écrit pour la scène, les Athéniens, sûrs de leur supériorité en nombre et en force, proposent aux Méliens de se soumettre sans combattre et de gagner ainsi leur "liberté" sous leur protection, sans quoi, ils seront exterminés sans pitié. Cette conception pour le moins "inédite" de la liberté associée à la soumission fonde la politique impérialiste d'Athènes. Elle deviendra un modèle absolu de la violence politique qu'exerce une puissance qui confond "force" et "justice", "argument moral" et "stratégie militaire", et qui a traversé les siècles sans prendre la moindre ride. [Edition bilingue français-grec]
Lu par:Bernard Dieu
Durée:13h. 38min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:69142
Résumé: Ce livre entreprend de relater et de clarifier, à destination d'un large public, le poids encore très actif de l'esclavage dans nos sociétés. Reprenant les grandes étapes qui ont mené de l'esclavage méditerranéen puis africain et atlantique aux processus de colonisation européenne dans trois continents (Afrique, Amérique et Asie), il donne les clés historiques de la définition de la race, et dévoile ses fondements économiques, anthropologiques et politiques. Parce qu'elle est aussi celle des notions de liberté, d'égalité, de travail et qu'elle engage nos identités, l'histoire de l'esclavage tire le fil de la construction de l'Europe, et révèle l'ordre racial qui régit notre monde contemporain.
Lu par:Daniel Martin
Durée:12h. 2min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:68267
Résumé: La Seconde Guerre mondiale a été marquée par le développement des forces spéciales et des actions commandos chez tous les acteurs du conflit : cette guerre non conventionnelle faite de « coups de main » à l’intérieur des lignes ennemies a souvent joué un rôle crucial dans la guerre, jusqu’à renverser des rapports de force qui semblaient inéluctables. Pour la première fois, un ouvrage francophone offre un point de vue d’ensemble sur cette « guerre dans la guerre » à travers trente des plus spectaculaires opérations commandos conduites sur tous les fronts, analysant succès et échecs. Tous les groupes sont ici présentés, des plus connus (SAS britanniques, FFI français, spetsnaz soviétiques, hommes torpilles du prince Borghese, commandos paras allemands…) aux plus méconnus (commandos skieurs finlandais, norvégiens, résistants, commandos japonais, Chindits…).
Durée:10h. 28min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:74471
Résumé: Jusqu’à ce qu’elle survienne, la guerre criminelle que Vladimir Poutine a déclenchée contre l’Ukraine nous paraissait impensable. Elle nous oblige à prendre la mesure des oublis ou des dénis qui nous ont tant aveuglés. Et ils sont nombreux. Ils relèvent de l’histoire méconnue de la grande Europe dont les lignes de fracture enfouies mais toujours actives convergent autour de Kiev. Une histoire de plus de mille ans, déterminée avant tout, nous explique Jean-François Colosimo, par les cultures religieuses : les trois monothéismes et les trois confessions du christianisme n’ont cessé de se rencontrer et de se confronter en Ukraine, cette terre frontalière tour à tour écartelée entre le choc des empires, la déflagration des totalitarismes et le réveil des nations.
Durée:10h. 4min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:68980
Résumé: Cofondateur, en 1929, de la revue Annales, le grand historien Marc Bloch fut une des victimes de Klaus Barbie. Fusillé le 16 juin 1944 à Saint-Didier-de-Formans (Ain), près de Lyon, il laissait inachevé un ouvrage de méthodologie, Apologie pour l'histoire ou Métier d'historien - sous-titré dans son plan le plus ancien ou Comment et pourquoi travaille un historien -, qui fut publié en 1949 par Lucien Febvre. L’édition ici présentée de l’ouvrage posthume de Marc Bloch est celle que son fils aîné, Étienne Bloch, livrait il y a vingt-cinq ans : le texte y apparaît dans son intégralité et sans modification aucune. On découvre dans ces pages l’œuvre dans sa forme intégrale et cette œuvre prenant forme, le travail d’un homme la construisant et d’un historien affirmant l’intérêt de l’histoire, légitimant une science historique, définissant des pratiques, des objectifs, une éthique, son "métier". On y redécouvrira aussi la modernité de cette réflexion, du regard porté sur l’histoire, cette "science en marche", cette "science des hommes dans le temps", grâce auquel se fonde l’espoir que "les sociétés consentiront enfin à organiser rationnellement, avec leur mémoire, leur connaissance d’elles-mêmes".