Contenu

Le pays de l'innocence: enfance et adolescence de François Mitterrand

Résumé
Un portrait de F. Mitterrand à l'adolescence qui permet de découvrir ses racines provinciales et catholiques dans une France de droite, entre 1916 et 1930. ©Electre 2017
Durée: 1h. 15min.
Édition: Paris, R. Laffont, 2017
Numéro du livre: 35875
ISBN: 9782221104583
CDU: 944

Documents similaires

Lu par:Pierre Biner
Durée:10h. 40min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:14204
Résumé: La mauvaise vie qu'il décrit est la seule qu'il a connue. Il l'a gardée secrète en croyant pouvoir la maîtriser. Il l'a racontée autrement à travers des histoires ou des films qui masquaient la vérité. Certains ont pu croire qu'il était content de son existence puisqu'il parvenait à évoquer la nostalgie du bonheur. Mais les instants de joie, les succès, les rencontres n'on été que des tentatives pour conjurer la peine que sa mauvaise vie lui a procurée.
Lu par:Pierre Biner
Durée:7h. 36min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:15090
Résumé: Frédéric Mitterrand nous emmène à Cannes, lors du dernier festival où il était invité à présider un jury d'enseignants. Journée après journée, il nous livre ses carnets secrets : ses rencontres, ses impressions, mais aussi les souvenirs très personnels que mémoire et mélancolie réveillent en lui. Un 'étoile et toiles' intime où l'on croise Anna Magnani et Pedro Almodovar, Rita Hayworth, John Huston et tant d'autres : la magie du septième art se mêle aux confessions d'un homme qui écrit pour 'se consoler comme il peut de ses remords'.
Durée:10h. 47min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:68793
Résumé: Un récit écrit à hauteur d’homme, vivant, tendu, marqué par la passion et la violence, sur les convulsions de la haine en politique et le rapport de fascination entre hommes de pouvoir et écrivains. Le 2 décembre 1851, le président de la République Louis Napoléon Bonaparte viole la Constitution et s’empare de tous les pouvoirs avant de se faire proclamer empereur. Un homme suit pas à pas, depuis des mois, celui qu’on appelle désormais Napoléon III. Il le connaît fort bien et l’a souvent rencontré. Il dénonce son forfait et s’oppose à lui farouchement. C’est Victor Hugo, député de l’Assemblée dissoute et écrivain célèbre. Dans ce combat, l’empereur se révèle bien plus stratège et subtil que la caricature qu’on en a faite. Quant au second, il apparaît tel qu’il est vraiment : génial, égocentrique, autoritaire avec ses proches. Ce duel passionné entre le voleur et son ombre durera vingt ans. Jusqu’à la chute honteuse de l’aventurier politique et l’apothéose du prophète du retour de la République…
Lu par:Pierre Biner
Durée:4h. 36min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:30416
Résumé: « Et voici qu'après tant d'années je n'arrive toujours pas à choisir entre le général de Gaulle et François Mitterrand ! J'ai tenté à plusieurs reprises de sortir d'un tel dilemme pour comprendre ce que je n'ai pas encore compris. Comme lorsque j'ai écrit ce texte, il y a longtemps, que je l'ai relu, repris - à tel point qu'il est devenu un autre - mais sans en modifier le ton car il se lit avec les mots de l'enfance et que c'est à ce moment-là que tout s'est noué, de telle sorte qu'au fond je n'ai pas changé. » Une adolescence conjugue deux veines littéraires chères à Frédéric Mitterrand : celle du mémorialiste et celle de l'auteur intimiste. Avec toujours la même liberté d'esprit, il évoque ici une jeunesse qui ressemble à celle de toute une génération, mais où s'ébauche, sur un ton allègre, le portrait d'une personnalité singulière.
Durée:6h. 28min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:65601
Résumé: Le Palais fédéral est une jungle. Une jungle dominée par quatre espèces : les élus, les fonctionnaires, les journalistes, et les lobbyistes. Dans les couloirs du Palais, ce petit monde se fréquente intensément, se parle beaucoup, et s’écoute un peu. Ou pas. On se tutoie, on boit des verres, on s’embrasse. Et plus, si entente. Parfois même sans entente. Bref, c’est un vaudeville en vase clos, voire à huis clos : les lobbyistes conseillent des élus qui font des lois dont parlent les journalistes dans des articles que lisent les fonctionnaires. En bougonnant. Car, en général, les fonctionnaires n’aiment ni les journalistes, ni les lobbyistes, et encore moins les parlementaires : derrière son apparente obséquiosité, l’administration n’oublie jamais qu’elle seule comprend vraiment les lois, et que c’est elle qui commande, au final. Bien que les fonctionnaires ne puissent rien faire sans des élus qui existent grâce aux journalistes et aux lobbyistes. Qui, eux, se nourrissent de la jungle. Et ainsi de suite. Bref, c’est un ménage à quatre légèrement incestueux, avec ses petits secrets, ses querelles, ses coups bas… mais qui finit toujours par s’entendre. En général. Car tout n’est pas toujours si simple : parfois, des politiciens français s’en mêlent…
Durée:9h. 42min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:25851
Résumé: "Chacun contribue à changer le monde, ne serait-ce que par sa façon de se comporter à l'égard de l'Autre. Puis-je immodestement affirmer que j'ai exercé une influence sur mon temps un peu plus que la plupart des gens ? Grâce à un ensemble de chances, même si, au départ, les circonstances ont relevé plutôt de la tragédie". Né en 1925, professeur à Sciences Po pendant trente-six ans ainsi qu'à Polytechnique, HEC, Stanford University, journaliste à La Croix, au Monde, à Ouest-France et dans les radiotélévisions allemandes, Alfred Grosser a effectivement été, durant soixante ans, un homme de réflexion et d'influence. Engagé pour la compréhension franco-allemande depuis 1947, il tient en Allemagne la place d'observateur-participant. Athée, il ne cesse de jouer un rôle un peu analogue dans le catholicisme français. Dans ce livre-bilan, il expose sa méthode de pensée et d'action, son rapport au politique, et fustige les abus des puissants de l'économie et la béance des inégalités dans notre société. La dénonciation de "la foire sur la place" que constitue le milieu parisien ne l'empêche pas de présenter ses joies culturelles qui comprennent aussi le sport, mais surtout la musique. Ces joies - étendues à celles du couple et de la famille - n'empêchent pas son interrogation insistante sur la souffrance et la mort, dans leur réalité et dans la façon dont elles sont perçues aujourd'hui. En fin de compte, Alfred Grosser rectifie l'image donnée par Albert Camus : il est un Sisyphe heureux parce que, à chaque chute, la pierre reste un peu plus haut qu'à la retombée précédente.
Durée:12h. 31min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:14472
Résumé: Depuis qu'à la tête de l'UMP Nicolas Sarkozy s'est lancé dans la course à la présidence, Jean-François Achilli, journaliste politique à France Inter, suit Nicolas Sarkozy partout, de très près, durant un an dans sa course à l'Elysée et note chaque jour dans ses carnets des choses vues et entendues. Au cours de ses déplacements effrénés, ministériels ou électoraux, le candidat se confie sans retenue sur tous les sujets, ses adversaires, Chirac et Villepin, sa vie privée, son avenir... Jamais complaisant ni dupe, Jean-François Achilli saisit avec le talent d'un mémorialiste une suite de séquences et de propos détonants qui mettent en scène et éclairent celui qui sera, qu'on le veuille ou non, l'un des personnages-clés du paysage politique des prochaines années... Des scènes surprenantes, des anecdotes, des confidences inédites... Un récit de terrain, vivant et drôle.
Durée:9h. 13min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:36024
Résumé: "La nation rassemblée et l'état d'urgence décrété, nous vivons un moment souverainiste. Mais à quel prix, et sous quelles conditions, pouvons-nous vivre ensemble ? Cette question fait clivage. Le souverainisme est ce nouveau spectre qui hante le monde. Rien de plus normal pourtant, car la question de la souveraineté est fondatrice de la démocratie. Elle fonde la communauté politique, ce que l'on appelle le peuple, et définit un ordre politique. Partout en Europe et dans le monde s'exprime la volonté populaire de retrouver sa souveraineté. Que ce soit face aux incohérences de l'Union européenne sur la crise des réfugiés, ou face aux questions suscitées par le déni de la souveraineté grecque des institutions de la zone Euro, la souveraineté est la question d'aujourd'hui. Si elle a pris une place centrale dans le débat, c'est bien parce qu'elle touche à quelque chose d'essentiel : la liberté. Celle de faire et de décider, en son propre nom comme de manière collective. Mais qui dit souveraineté dit aussi peuple et laïcité. Aujourd'hui plus que jamais, il est impératif de rejeter les définitions du peuple fondées sur l'ethnie ou la religion, et d'affirmer la nature historique et politique de cette notion. Faire disparaître du champ politique le principe de souveraineté ne peut se justifier que par une volonté de faire disparaître aussi le principe de démocratie. Il ne faut alors pas s'étonner de ce que la société glisse vers l'anomie et la guerre de "tous contre tous"." J.S. Un essai de sciences politiques pour nous aider à penser la société et reconstruire le lien républicain.
Durée:5h. 51min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:39246
Résumé: A travers ce document inédit, Maria Khodynskaya-Golenishcheva, diplomate à la Mission permanente de la Fédération de Russie auprès des Nations unies à Genève, expose pour la première fois le point de vue russe sur la crise syrienne...Après plusieurs vaines tentatives russo-américaines, un accord russo-turc met fin à la bataille d'Alep en décembre 2016, seconde ville et capitale économique de la Syrie. Les bases d'une nouvelle dynamique proche et moyenne-orientale sont enfin jetées. Le Yalta régional qui en résulte change la face du monde au Proche et Moyen-Orient, mais aussi en Asie centrale, en Afrique et en Méditerranée. Après la guerre, la diplomatie et la paix ? Mais à quel prix ? Face à la "propagande médiatique occidentale", Moscou dénonce une véritable "arme de communication massive" qui aura fortement contribué à enrayer le processus de paix. Autre dynamique qui sera lourde de conséquences : la méfiance exacerbée des Nations unies qui, au motif de défendre les droits de l'homme, aura trop souvent fait obstruction à la lutte anti-terroriste poursuivie par les autorités syriennes, la Russie et leurs alliés.
Durée:15h. 37min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:39554
Résumé: Né d'une Américaine et d'un Kényan, Barack Obama, sénateur de l'Illinois, brigue l'investiture démocrate. Face à Hillary Clinton, la bataille s'annonce rude, mais passionnante. Car Obama séduit, grâce à son indiscutable charisme, mais surtout par sa façon de faire de la politique : débarrassée des incessantes luttes partisanes, transcendant les divisions pour s'atteler aux problèmes concrets. Problèmes qu'il passe en revue dans son livre, évoquant en profondeur l'insécurité économique des familles américaines, les inégalités croissantes, les tensions raciales et religieuses, les menaces terroristes... Convaincu que c'est en revenant aux principes fondateurs de leur Constitution que les Américains parviendront à relancer un système en panne et un gouvernement qui s'est dangereusement coupé de la grande masse de la population, Barack Obama - père de famille aimant et chrétien adversaire de tous les intégrismes - fait passer un souffle d'air frais sur le monde politique et représente d'ores et déjà un espoir de renouveau pour des millions de citoyens. Un livre-programme en même temps qu'une profession de foi argumentée, à lire d'urgence pour imaginer ce que pourrait être l'après-Bush.
Durée:3h. 51min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:14698
Résumé: Ce soir de 31 décembre, elle s'était dit qu'il devait être seul. Alors elle était passée, juste un moment. Il était assis dans son fauteuil, l'oreille collée à son poste de radio (...) Après quelque temps, il s'était levé enfin, avait regardé Maria. La jeune fille avait cru voir que son regard brillait à travers un écran de larmes indéchiffrables. Maria avait décidé qu'elle resterait un peu, ce soir-là, avec ce vieil homme. Pour l'écouter. Dans le récit d'une vie qui se confond avec l'histoire d'un siècle de barbarie.
Lu par:Manon
Durée:5h. 30min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:37831
Résumé: Condisciple d'Emmanuel Macron à Sciences Po, l'auteure témoigne du parcours estudiantin du président et d'autres personnalités politiques également élèves dans cette école.