Contenu

Pestes et épidémies au Moyen Age: VIe-XVe siècles

Résumé
Une synthèse illustrée des épidémies et des foyers infectieux de lèpre et de choléra du XIIe au XVe siècle en Europe. Avec un descriptif de chaque maladie, des portraits de médecins et de sages-femmes, des remèdes et des prescriptions. L'ouvrage évoque également les conséquences historiques, politiques et religieuses de ces maux sur la société et sur les moeurs.
Genre littéraire: Histoire/géographie
Durée: 2h. 30min.
Édition: Rennes, Ouest-France, 2018
Numéro du livre: 66604
ISBN: 9782737377754
Collection(s): Histoire
CDU: 940

Documents similaires

Durée:6h. 45min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:32684
Résumé: L'histoire, d'hier et d'aujourd'hui, des grandes découvertes de la médecine dans différents domaines : naissance, greffes, opérations de chirurgie réparatrices. L'ouvrage est accompagné d'images provenant des émissions "Aventures de médecine".
Durée:5h. 49min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:18351
Résumé: Pour Galien, 129-199 ap. J.-C., médecin grec dont l'influence a été sans égale jusqu'aux temps modernes, on ne saurait limiter la médecine à ses catégories, telles que l'anatomie, la physiologie ou la thérapeutique. Son dessein, énoncé avec la plus grande acuité dans les présents traités, est plus vaste. Partant du jeu complexe des passions humaines et de la conception matérialiste qu'il s'en fait (les passions dépendent de la chimie des humeurs corporelles), il élabore une hygiène psychique par bien des aspects radicale. Elle prend en compte la correction des erreurs de l'âme aussi bien que des limitations innées ou acquises de la nature humaine, théorie dont on ne trouve guère d'équivalent dans l'Antiquité. Et qui pose cette question essentielle : la médecine du corps est-elle aussi médecine de l'âme, et donc du comportement humain, dans ses dimensions individuelles et sociales ? Peut-elle, doit-elle prendre le pas sur la pédagogie et la philosophie ? Somme toute : la médecine doit-elle être le moteur de toute éthique ?
Durée:7h. 54min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:18139
Résumé: Les chirurgiens d'aujourd'hui oublient souvent qu'ils n'existent que grâce au cul du Roi Soleil, quand à bout d'artifices, les médecins en robe longue ne peuvent qu'appeler en consultation un dénommé Félix, barbier de son état, pour qu'il tente de guérir le Roi de sa fistule anale. Car après bien des péripéties, Félix parvient à obtenir la guérison du postérieur royal... Il demande alors au Roi de créer enfin le métier de chirurgien en le séparant de la « barberie », ce qui va engendrer bien des discussions avec les médecins et d'inattendus conflits d'intérêts. Qu'y a-t-il de plus banal que se laver les mains ? Qui ne sait pas aujourd'hui qu'il s'agit du moyen le plus simple mais incontournable pour éviter la contagion ? Et pourtant Ignace Semmelweis doit subir en 1850 toutes les avanies du monde pour avoir supplié ses confrères de l'hôpital de Vienne de bien vouloir le faire, afin de sauver les jeunes femmes qui mouraient les unes après les autres d'infections dans les suites de couches.
Durée:8h. 20min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:34140
Résumé: Contradictions, errements, lubies, impasses, sadisations la psychiatrie, en France et dans le monde, a une histoire qui peut faire peur quand on l'examine de près, car, comme toute discipline médicale, elle a eu du mal à naître. Au nom de quoi, par exemple, pendant la Grande Guerre, les Poilus recevaient-ils des décharges électriques pour retourner au front ? Comment les psychiatres allemands ont-ils justifié les expériences qu'ils menaient sur les fous pendant le nazisme ? Comment a-t-on pu penser un jour que la malaria pouvait guérir de la psychose ? Entourés par une dizaine d'experts - des psychiatres principalement mais aussi un hépatologue, un ethnologue et un épistémologue -, Boris Cyrulnik et Patrick Lemoine débattent sur le passé de cette discipline qui a peiné à exister, mais surtout proposent de se concentrer sur la seule question qui vaille pour demain : quelle confiance accorder à la psychiatrie ? Quels garde-fous mettre en place ? Et que serait une société sans psychiatrie ?
Durée:5h. 40min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:69803
Résumé: A 97 ans, le professeur J. Bernard se raconte : enfance pleine de lectures, médecine d'autrefois tragiquement impuissante, recherches pour les premiers traitements contre les leucémies. Il évoque la Résistance, la prison, la mort et, avec un peu d'ironie, les académies auxquelles il appartient. Un homme qui a beaucoup vécu, lu et connu et se montre sage et curieux face à la grande inconnue.
Durée:10h. 8min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:71698
Résumé: Le récit de la lutte menée par l'humanité contre la maladie. L'auteur débute par les maladies ordinaires et décrit des remèdes qui se sont montrés inefficaces. Il aborde chronologiquement la peste noire, la syphilis, la lèpre, la tuberculose, la variole, le typhus, les maladies tropicales et la grippe espagnole. Un chapitre est consacré aux maladies mentales, dont l'hystérie féminine.
Durée:21h. 40min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:68045
Résumé: La lutte contre le cancer est une histoire humaine : une aventure pleine de découvertes, et une célébration de la ténacité des hommes. Le besoin de connaître ce vieil ennemi est plus fort que jamais. Des premiers traitements chirurgicaux, novateurs mais brutaux, aux travaux des époux Curie sur les radiations ; de la mise au point de la chimiothérapie jusqu'au traitement des patients de l'auteur lui-même, ce livre captivant retrace un combat plusieurs fois centenaire. Dévoilant en un récit exceptionnel le chemin parcouru pour résoudre l'un des grands mystères de la science, Siddhartha Mukherjee offre un aperçu fascinant de nos progrès futurs. [Prix Pulitzer]
Lu par:Jean Frey
Durée:8h. 53min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:17949
Résumé: En une soixantaine de textes courts, François Béguin, ancien directeur de la Maternité de Genève, évoque l'évolution spectaculaire de l'obstétrique moderne, les avancées, défis et problèmes qui ont marqué cette spécialisation durant la deuxième moitié du XXe siècle. L'auteur soulève les questions posées par la médicalisation de la reproduction humaine et aborde, sous le prisme de son expérience personnelle, divers sujets de controverse : interruption volontaire de grossesse, accouchement à domicile, rôle de la sage-femme, médecines douces, Mouvement de libération des femmes, prostitution, aide médicale au suicide, obstétrique et religion, xénophobie, etc. Il relève la notion de beauté caractéristique de la grossesse et de la naissance, la relation entre les arts et le début de la vie. Alliant souvenirs et réflexion, François Béguin livre ici un témoignage authentique, subtil, teinté d'humour, qui esquisse les contours d'une profession passionnante.
Durée:12h. 39min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:71056
Résumé: La Normandie est l'une des provinces de France la plus riche en Histoire. Michel de Decker nous en rappelle ses plus grandes heures depuis les premières invasions des Vikings, au début du IXe siècle, jusqu'au débarquement de juin 1944. De grands moments défilent ainsi tout au long de ces pages : le départ du duc Guillaume pour l'Angleterre où il va fonder une dynastie après avoir remporté la bataille d'Hastings, en 1066; ou le siège de Château-Gaillard par Philippe-Auguste qui prélude au rattachement de la province au royaume de France. Mais il parsème aussi son texte de mille et une anecdotes savoureuses qui ressuscitent des faits étranges de la petite histoire ou des coutumes locales, aussi curieuses que pittoresques. Doté d'une érudition sans faille, écrivant avec un délicieux naturel, comme on livrerait de vieilles confidences au coin du feu, Michel de Decker s'impose ici comme un talentueux conteur.
Lu par:Manon
Durée:12h. 21min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:39439
Résumé: Plus d’un demi-siècle après l’indépendance de l’Algérie, est-il possible de raconter sans manichéisme et sans œillères la guerre au terme de laquelle un territoire ayant vécu cent trente ans sous le drapeau français est devenu un État souverain ? La conquête et la colonisation au xixe siècle, le statut des différentes communautés au xxe siècle, le terrible conflit qui ensanglanta l’Algérie et parfois la métropole de 1954 à 1962, tout est matière, aujourd’hui, aux idées toutes faites et aux jugements réducteurs. Avec ce livre, Jean Sévillia affronte cette histoire telle qu’elle fut : celle d’une déchirure dramatique où aucun camp n’a eu le monopole de l’innocence ou de la culpabilité, et où Français et Algériens ont tous perdu quelque chose, même s’ils l’ignorent ou le nient.
Durée:10h. 48min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:65280
Résumé: Les dirigeants de Vichy n’ont réussi à imposer inaction et silence qu’à leurs propres femmes. Car jamais, dans leur histoire, les Françaises ne se sont autant engagées que pendant la Seconde Guerre mondiale. Dans ce bel essai, Michèle Cointet dresse le portrait de cette France au féminin, des collaborationnistes et familières du pouvoir, telles la Maréchale ou Josée Laval, aux résistantes et déportées. En suivant les destins des nombreuses volontaires de la France libre, des chefs de la Résistance, Berty Albrecht ou Marie-Madeleine Fourcade, et des petites mains, l’auteur restitue les formes multiples de l’engagement des femmes dans la guerre. Car si les convictions politiques en étaient parfois le moteur, il fut souvent le fait d’une éducation patriotique et d’une éthique. Une dimension que l’on retrouve dans la difficile question de la déportation féminine. Autant de questions renouvelées par le regard d’une historienne avertie des réalités de la société française et qui éclaire d’une manière inédite l’histoire des femmes jusque dans l’après-guerre. La voie de leur intégration à la vie politique était en effet ouverte.
Lu par:Carole Beuron
Durée:8h. 41min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:74697
Résumé: Si l'histoire des peuples russe et ukrainien commence au Moyen Age, dans le berceau commun de la Russie kiévienne, elle diffère à partir du XIIIe siècle, qui ouvre une longue phase de développement séparé. Elle est retracée ici, en revenant sur leurs interactions mais aussi sur les processus de distanciation de leurs trajectoires ainsi que sur leurs cultures mémorielles.