Contenu

Le maître du Talmud

Résumé
Paris, 1240. L'ombre du Moyen Âge plane sur la cour de saint Louis. Complots, rumeurs, trafics, meurtre mystérieux d'un enfant... jamais les enjeux de pouvoir n'ont été si violemment discutés. Au coeur de tous les débats, le dogme et le fanatisme religieux. Le sang coulera-t-il de nouveau ? Justice sera-t-elle faite ? Eliette Abécassis trace une fresque fascinante où se mêlent l'amour et la haine, la passion et la dévotion, la fidélité et la traîtrise. Et s'affirme, après Qumran et Le Trésor du Temple, comme un des auteurs phares du thriller historique et religieux.
Genre littéraire: Policier/épouvante
Durée: 9h. 14min.
Édition: Paris, Albin Michel, 2018
Numéro du livre: 36812
ISBN: 9782226328656

Documents similaires

Durée:10h. 4min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:32788
Résumé: Réflexions sur la place de la pensée juive, sur ce que l'idée de République doit aux Hébreux, sur Lacan et la Kabbale, sur l'unicité d'Auschwitz, sur la notion de peuple élu, sur ce que veut dire être Juif, sur le rapport entre le politique et l'être Juif. Un itinéraire personnel, familial et intellectuel.
Durée:8h. 31min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:70390
Résumé: Pendant des années, Monika Sznajderman a connu le poids du silence. Son père n’avait jamais voulu parler de sa famille, de son odyssée à travers les camps, de sa fuite et de son retour à Varsovie. Jusqu’à ce que des photos lui parviennent d’Australie, envoyées par des parents dont elle ne connaissait même pas l’existence. « Faux poivre est un livre extraordinaire qui montre l’enchevêtrement des histoires ayant fait la Pologne. L’auteure reconstitue le destin de ses aïeux juifs, trouvant des traces de leur existence dans les journaux, les archives d’infimes indices éparpillés entre le ghetto de Varsovie, Radom et jusqu’à l’Amérique et l’Australie. Elle présente avec le même soin les parents et ancêtres de sa mère, issus d’une pittoresque famille de la noblesse polono-saxonne. Leur histoire se déroule à Varsovie, à Moscou, en Volhynie, sur les domaines et les grandes villes que bouleversaient les Années folles. Monika Sznajderman évoque ces deux mondes avec une égale dévotion, nous faisant prendre conscience à la fois de la fugacité de l’existence et de la complexité des identités polonaises, ainsi que de la valeur et du sens de la mémoire.
Lu par:Marc Levy
Durée:3h. 44min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:75542
Résumé: Sartre a écrit ce livre à la fin de la deuxième guerre mondiale, en se focalisant principalement sur l'antisémitisme français et chrétien. Sa première démarche est de démontrer que l'antisémitisme n'est pas une opinion mais une passion. Dans ce mot d'opinion il entend une signification assez stricte en excluant tout goût irrationnel, qui ne se base sur rien de concret et dont on ne peut pas débattre. Un antisémite est avant tout un être passionné à qui on ne peut pas faire entendre raison. le but de Sartre est bien sûr d'empêcher les antisémites de se réfugier derrière la liberté d'opinion.
Durée:2h. 48min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:76014
Résumé: Fracassée comme tant d’autres après le massacre perpétré par le Hamas le 7 octobre 2023 en Israël, l’auteur voit son monde s’effondrer. Elle dont la mission consiste à porter la souffrance des autres sur ses épaules et à la soulager par ses mots, se trouve soudain en état de sidération, impuissante et aphasique. Dans la fièvre, elle écrit alors ce petit traité de survie, comme une tranche d’auto-analyse qui la fait revenir sur ses fondements existentiels. Le texte est composé de dix conversations réelles ou imaginaires : conversation avec ma douleur, conversation avec mes grands-parents, conversation avec la paranoïa juive, conversation avec Claude François, conversation avec les antiracistes, conversation avec Rose, conversation avec mes enfants, conversation avec ceux qui me font du bien, conversation avec Israël, conversation avec le Messie. Comme toujours avec l’auteur, le va et vient entre l’intime et l’universel, entre l’exégèse des textes sacrés et l’analyse de la société actuelle, entre la gravité du propos et l’humour comme politesse du désespoir, parvient à transformer le déchirement en réparation, l’inconfort en force, l’inquiétude en réassurance et le doute en savoir.
Durée:2h. 37min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:30926
Résumé: L'auteur explique les idées fausses, les pièges et les théories du complot qui sous-tendent la problématique de l'antisémitisme.
Durée:10h. 37min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:31342
Résumé: On les appelle les "sortants", ces hommes et ces femmes issus des milieux utra-orthodoxes israéliens qui, un jour, décident de se fondre dans la vie laïque. Ce choix douloureux, coupure brutale avec leur famille, les plonge dans un univers inconnu, souvent sans ressources, privés d'éducation autre que religieuse. Là d'où ils viennent, la vie est réglée de façon précise et immuable, soumise à une loi implacable mais rassurante. Là où ils vont, ils sont seuls face à eux-mêmes. Ce sont ces cheminements chaotiques d'un monde à l'autre que Florence Heymann restitue à travers une enquête de terrain attentive et sensible. L'auteur se met elle-même en scène, bénévole dans une association d'aide aux sortants, à Jérusalem. Elle dresse des portraits hauts en couleurs et attachants : des dissidents, des "apostats sortis du placard", des suicidaires, des marginaux, des "kippas roses", des voyous - autant de déserteurs réclamant simplement le droit de choisir leur vie. Leurs récits nous donnent un aperçu du monde religieux, ultra fermé, ritualisé, dans lequel même le sexe et le téléphone sont estampillés cashers. Certaines sorties du "ghetto" sont réussies, d'autres tragiques. Elles sont toujours un voyage fascinant dans lequel l'apprentissage de la liberté s'avère semé d'embûches, de doutes et de questions.
Durée:9h. 7min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:73640
Résumé: Ce livre constitue une tentative de compréhension de faits qui, au premier coup d'œil, et même au second, semblaient simplement révoltants. Comprendre, toutefois, ne signifie pas nier ce qui est révoltant et ne consiste pas à déduire à partir de précédents ce qui est sans précédent ; ce n'est pas expliquer des phénomènes par des analogies et des généralités telles que le choc de la réalité s'en trouve supprimé. Cela veut plutôt dire examiner et porter en toute conscience le fardeau que les événements nous ont imposé, sans nier leur existence ni accepter passivement leur poids, comme si tout ce qui est arrivé en fait devait fatalement arriver. Comprendre, en un mot, consiste à regarder la réalité en face avec attention, sans idée préconçue, et à lui résister au besoin, quelle que soit ou qu'ait pu être cette réalité. " (Hannah Arendt) Sur l'antisémitisme est la première partie de l'œuvre magistrale d'Hannah Arendt, Les Origines du totalitarisme.
Durée:3h. 45min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:39520
Résumé: Sartre avait montré dans Réflexions sur la question juive comment le juif est défini en creux par le regard de l’antisémite. Delphine Horvilleur choisit ici de retourner la focale en explorant l’antisémitisme tel qu’il est perçu par les textes sacrés, la tradition rabbinique et les légendes juives. Dans tout ce corpus dont elle fait l’exégèse, elle analyse la conscience particulière qu’ont les juifs de ce qui habite la psyché antisémite à travers le temps, et de ce dont elle « charge » le juif, l’accusant tour à tour d’empêcher le monde de faire « tout » ; de confisquer quelque chose au groupe, à la nation ou à l’individu (procès de l’« élection ») ; d’incarner la faille identitaire ; de manquer de virilité et d’incarner le féminin, le manque, le « trou », la béance qui menace l’intégrité de la communauté. Cette littérature rabbinique que l’auteur décortique ici est d’autant plus pertinente dans notre période de repli identitaire que les motifs récurrents de l’antisémitisme sont revitalisés dans les discours de l’extrême droite et de l’extrême gauche (notamment l’argument de l’« exception juive » et l’obsession du complot juif). Mais elle offre aussi et surtout des outils de résilience pour échapper à la tentation victimaire : la tradition rabbinique ne se soucie pas tant de venir à bout de la haine des juifs (peine perdue…) que de donner des armes pour s’en prémunir. Elle apporte ainsi, à qui sait la lire, une voie de sortie à la compétition victimaire qui caractérise nos temps de haine et de rejet.
Lu par:Marc Levy
Durée:5h. 35min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:67258
Résumé: Une étude de l'affaire Dreyfus, de ses aspects judiciaires, de ses principaux protagonistes et de sa représentation dans les médias, qu'il s'agisse de la presse, de la littérature ou du cinéma. L'engagement d'Emile Zola, le rôle des expertises et le poids de l'antisémitisme sont abordés.
Lu par:Jean Frey
Durée:16h. 24min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:15928
Résumé: Après Mea Culpa, premier pamphlet de Céline inscrit dans l'actualité de son temps (critique du régime communiste après un séjour en URSS), l'écrivain entreprend la rédaction de Bagatelles pour un massacre, violent pamphlet qu'il écrit durant le deuxième semestre 1937... Il est néanmoins indiscutable que l'antisémitisme de l'écrivain est pour la première fois publiquement affiché dans ce pamphlet. La littérature antijuive est à cette époque très répandue et ce depuis la fin du XIXe siècle, période faste pour les écrivains antisémites (Drumont, Vacher de Lapouge...). Cette vague est relancée dans les années 1920 avec la publication des Protocoles des Sages de Sion, faux programme juif de conquête du monde. Céline reprend à son compte les nombreux stéréotypes véhiculés sur les juifs, enrichit son texte d'une foule de citations, parfois approximatives ou modifiées...
Durée:5h. 52min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:34550
Résumé: Un enfant né sous X apprend à la fin de son adolescence que sa vraie mère était juive. Comme le léopard, il ne pourra gommer les taches que présuppose ce genre de révélation et sera tué par un antisémite
Durée:12h. 52min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:31143
Résumé: Russie, début du XXe siècle. Yakov Bok, menuisier juif accusé du meurtre rituel d'un enfant, est arrêté et emprisonné pendant plusieurs années avant que s'ouvre le procès qui l'innocentera. Prix Pulitzer de fiction 1966.