Contenu

Recherche par mot-clé: Judaïsme

46 résultats. Page 1 sur 3.

Durée:2h. 48min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:76014
Résumé: Fracassée comme tant d’autres après le massacre perpétré par le Hamas le 7 octobre 2023 en Israël, l’auteur voit son monde s’effondrer. Elle dont la mission consiste à porter la souffrance des autres sur ses épaules et à la soulager par ses mots, se trouve soudain en état de sidération, impuissante et aphasique. Dans la fièvre, elle écrit alors ce petit traité de survie, comme une tranche d’auto-analyse qui la fait revenir sur ses fondements existentiels. Le texte est composé de dix conversations réelles ou imaginaires : conversation avec ma douleur, conversation avec mes grands-parents, conversation avec la paranoïa juive, conversation avec Claude François, conversation avec les antiracistes, conversation avec Rose, conversation avec mes enfants, conversation avec ceux qui me font du bien, conversation avec Israël, conversation avec le Messie. Comme toujours avec l’auteur, le va et vient entre l’intime et l’universel, entre l’exégèse des textes sacrés et l’analyse de la société actuelle, entre la gravité du propos et l’humour comme politesse du désespoir, parvient à transformer le déchirement en réparation, l’inconfort en force, l’inquiétude en réassurance et le doute en savoir.
Durée:12h. 43min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:75410
Résumé: Murielle Szac relève un nouveau défi : explorer la voix d'une femme de la Bible. Tsippora, épouse de Moshé, femme noire, héroïne moderne, devient le témoin privilégié des plus grands récits de l'humanité.
Durée:7h. 10min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:74480
Résumé: Rachel a fait de la restriction calorique sa religion. À 24 ans, sa vie est rythmée par de petits rituels créés dans l’espoir de garder le contrôle de son alimentation. Son obsession?: ne pas prendre de poids. Mais lorsqu’elle rencontre Miriam, ses certitudes vacillent… Car Miriam, son corps épanoui, ses rondeurs, ses yaourts glacés et sa famille juive orthodoxe, l’attire irrésistiblement. Alors, quand son désir charnel se confond presque avec l’appétit renouvelé pour les plaisirs de la table, et que le sentiment d’avoir trouvé une famille s’en mêle, la vie de Rachel se complique sérieusement. Les Sept Nuits de Miriam confirme le talent et surtout l’imagination débordante de Melissa Broder. Elle nous offre ici une histoire très contemporaine d’appétit, de sexe et de quête spirituelle.
Lu par:Marc Levy
Durée:3h. 44min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:75542
Résumé: Sartre a écrit ce livre à la fin de la deuxième guerre mondiale, en se focalisant principalement sur l'antisémitisme français et chrétien. Sa première démarche est de démontrer que l'antisémitisme n'est pas une opinion mais une passion. Dans ce mot d'opinion il entend une signification assez stricte en excluant tout goût irrationnel, qui ne se base sur rien de concret et dont on ne peut pas débattre. Un antisémite est avant tout un être passionné à qui on ne peut pas faire entendre raison. le but de Sartre est bien sûr d'empêcher les antisémites de se réfugier derrière la liberté d'opinion.
Durée:4h. 31min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:74181
Résumé: A cinq ans, Roland ne marche toujours pas. Il vit dans un HLM du XIIIe arrondissement de Paris avec sa famille juive séfarade d’origine marocaine. Un appartement plein de vie d’où Roland ne peut sortir, si ce n’est dans les bras de sa mère. La religion et la culture juives tiennent dans sa vie une place primordiale. Très croyante et surprotectrice, elle le garde à l’écart du monde extérieur. L’appartement est devenu son territoire, d’où il observe avec fascination les va-et-vient de ses frères et sœurs et de leurs amis. Mais c’est en regardant la télévision qu’il découvre le monde. Il se passionne pour les émissions de variétés et pour Sylvie Vartan, « étoile parmi les étoiles ». Un jour, alors qu’il a six ans, un miracle se produit : il réussit enfin à marcher.
Durée:3h. 9min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:73694
Résumé: Quelle a été la vraie vie de Jésus ? À Nazareth, au début de notre ère, deux très jeunes enfants jouent dans la rue. « Mamzer ! » lance l’un à son camarade. « Bâtard ! ». Personne, dans le petit village de Nazareth, n’ignore que Marie a fauté avec un légionnaire romain. Elle est une fille-mère, rejetée et méprisée. Jésus comprend pourquoi, tout autant qu’elle, il sera à jamais exclu de sa communauté : telle est l’exigence de la loi juive à l’égard des bâtards. Grandissant, Jésus n’a d’autre entreprise que de réformer cette règle d’exclusion. Jusqu’au jour où il rencontre un autre mamzer. Outre d’être un bâtard, Judas est laid, brillant, et révolutionnaire. Il a un plan. S’appuyant sur le beau, non moins brillant, et réformateur Jésus, il met en marche sa vengeance. Quelle est la part de sincérité, quelle est la part de calcul de ces deux jeunes hommes parcourant la Palestine avec un message d’inclusion ? Un roman audacieux, étonnant, passionnant, qui réinterprète la vie de Jésus dans ses plus grands épisodes. Sa présentation aux docteurs de la loi, son sermon sur la Montagne, la multiplication des pains, les quarante jours dans le désert, tant d’autres moments de la culture religieuse universelle sont revisités à l’aune de l’inguérissable blessure d’enfance de Jésus et de sa relation aussi fructueuse que dangereuse avec Judas.
Durée:1h. 27min.
Genre littéraire:Théâtre
Numéro du livre:72584
Résumé: Dans le texte, un homme (joué sur scène par une femme…) affirme qu’il est Abraham Ajar, le fils d’Emile, rejeton d’une entourloupe littéraire. Il demande ainsi au lecteur/spectateur qui lui rend visite dans une cave, le célèbre « trou juif » de La Vie devant soi : es-tu l’enfant de ta lignée ou celui des livres que tu as lus ? Es-tu sûr de l’identité que tu prétends incarner ? En s’adressant directement à un mystérieux interlocuteur, Abraham Ajar revisite l’univers de Romain Gary, mais aussi celui de la kabbale, de la Bible, de l’humour juif… ou encore les débats politiques d’aujourd’hui (nationalisme, transidentité, antisionisme, obsession du genre ou politique des identités, appropriation culturelle…). Le texte de la pièce est précédé d'une préface Delphine Horvilleur sur Romain Gary et son œuvre. Dans chacun des livres de Gary se cachent des « dibbouks », des fantômes qui semblent s’échapper de vieux contes yiddish, ceux d’une mère dont les rêves l’ont construit, ceux d’un père dont il invente l’identité, les revenants d’une Europe détruite et des cendres de la Shoah, ou l’injonction d’être un « mentsch », un homme à la hauteur de l’Histoire.
Durée:9h. 56min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:72562
Résumé: Décembre 2017, banlieue de Lyon. Samuel Vidouble retrouve sa famille maternelle le temps d’un dîner de Hanoukkah haut en tohu-bohu et récits bariolés de leur Algérie, de la prise de Constantine en 1837 à l’exode de 1962. En regardant se consumer les bougies du chandelier, seul objet casé dans la petite valise de Mamie Baya à son arrivée en France et sujet de nombreux fantasmes du roman familial – il aurait appartenu à la Kahina, une reine juive berbère –, il décide de faire le voyage, et s’envole pour Constantine. Il espère aussi retrouver Djamila, qu’il a connue à Paris, la nuit des attentats, et qui est partie faire la Révolution pour en finir avec l’Algérie de Bouteflika. Derrière les identités multiples, légendaires, réelles ou revendiquées – passé berbère, religion juive, langue arabe, citoyenneté française –, c’est l’appartenance à une communauté géographique qui se dessine : le vrai pays de ces Orientales, c’est la Méditerranée, la Méditerranée des exilés d’hier et d’aujourd’hui, la Méditerranée d’Homère et d’Albert Cohen, d’Ibn Khaldun et d’Albert Camus.
Durée:54min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:72200
Résumé: Le rabbin et le psychanalyste - deux professions qui pour beaucoup représentent une promesse de révélation du sens. C'est par exemple la démarche très caricaturale du patient qui souhaite à tout prix que son psychanalyste interprète son rêve et lui en révèle sa signification sans ambiguïté, mettant fin à toute équivoque possible. Celui qui écoute, qui lit, serait donc détenteur d'une lecture "vraie", d'un sens authentique, signant la fin de la possibilité de toute autre lecture. Delphine Horvilleur explique ici combien cette théorie de l'interprétation comme théorie du signe serait en réalité gage de la mort de l'interprétation, en l'enfermant dans une fidélité stérile et sourde.
Durée:4h. 55min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:72117
Résumé: Rachele est en colère contre son père qui ne veut pas qu’elle tienne le rôle de Marie dans la représentation de la Nativité de l’école, à la veille des vacances. Car Rachele, 12 ans, est juive. Elle vit dans une grande ville du Nord de l'Italie, son père est avocat, tout comme son grand-père. Ce dernier se montre certes plus compréhensif face au désir de sa petite-fille, mais la situation se complique quand Rachele comprend que son père, qui vient de subir des examens médicaux, est sans doute gravement malade. En parlant avec les différents membres de sa famille et notamment sa grand-mère, la fillette commence à saisir les enjeux de la question qu’elle a soulevée par rapport à l’histoire familiale. Elle se décide alors à demander un autre cadeau de Noël à son père…
Durée:5h. 50min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:72100
Résumé: Dans ce récit lumineux et poignant, l’auteur évoque son enfance de jeune Français d’Algérie à travers son ambivalence originelle d’homme entre deux rives et deux religions : situation qui lui valait d’être qualifié d’imposte. Lorsque la guerre éclate, le héros choisit l’Algérie française a` laquelle son père ne croit pas. L’élève moyen qui ne parvient pas à avoir son bac se retrouve dans un camp de rétention, mêlé à des gens qui ne sont pas les siens, arrêté pour une cause a` laquelle il ne croit plus. Conflit insoluble : le narrateur voudrait être Juif mais il bute sur cette association des contraires. Il n’est pas si difficile de devenir professeur, il suffit d’y mettre le temps. On peut, lorsqu’on vient d’un milieu pauvre, apprendre les bonnes manières, il suffit d’observer les autres. Mais être Juif ?
Lu par:
Durée:7h. 3min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:72026
Résumé: « Fuchs est un créateur exceptionnel, un des piliers de la littérature yiddish. » Isaac Bashevis Singer Inédite en France, l’oeuvre d’Avrom Moschè Fuchs est un singulier trésor exhumé de la littérature yiddish. Considéré comme le meilleur nouvelliste de sa génération, il peuple ses textes de personnages insolites et rares, et s’attache à décrire le quotidien des petites gens, depuis les prostituées d’une Vienne décadente aux pieux paysans de l’arrière-pays galicien. Introduite par Rachel Ertel, la présente sélection couvre près d’un demi-siècle de création et révèle la richesse et l’acuité de la plume de ce maître du genre bref, témoin des blessures, des reliques et de la modernité du XXe siècle.
Durée:8h.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:71624
Résumé: Ils vivent en Suisse, au Japon, à New York, Los Angeles ou Tel-Aviv. Ce sont des hommes et des femmes de tous âges qu'a priori rien ne rapproche. Et pourtant... Saisis à un moment décisif de leur parcours, les personnages d'Etre un homme sont poussés à questionner le sens profond de leur existence. Pour certains, il s'agit de leur judéité. Pour d'autres, des liens familiaux, amoureux ou amicaux qui les unissent. Une aura de mystère les entoure, comme si une présence invisible les accompagnait. Dans ce recueil de nouvelles conçu avec l'ampleur d'un roman, Nicole Krauss fait mouche par la justesse et la poésie de son écriture. Elle tient une place à part dans le paysage littéraire américain et le prouve une fois de plus. Magistralement.
Durée:8h. 12min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:71595
Résumé: « Il découvrit qu’il n’était pas un découvreur – à la fois trop misérable et trop rusé pour les étoiles. » Enfant, Joseph Brill s’était cru promis aux plus hauts mérites. Il se voyait enseigner aux générations futures les lumières de l’Esprit moderne autant que la tradition juive. Mais le temps passant, il a renoncé à ses grandes ambitions. Jusqu’au jour où Beulah Lilt et sa mère franchissent la porte de sa modeste école du Middle West. Le cœur tremblant comme à l’approche d’une révélation, Joseph se penche sur le mystère de sa vie.
Durée:13h. 38min.
Genre littéraire:Humour-satire
Numéro du livre:71244
Résumé: Nul n'est prophète en son pays ! Comme son grand-père nazi zélé, son père amateur de massages douteux, sa mère fervente masochiste, Xavier Radek ne supporte pas la souffrance... Fort de ce noble héritage, il s'est fixé pour mission de devenir le consolateur du peuple juif. Leader charismatique ou imposteur ? Malgré une circoncision qui lui coûtera un testicule, Xavier reste convaincu de ses aspirations messianiques, et ses tribulations burlesques et cruelles le mèneront jusqu'en Terre promise. Avec Le Messie juif, farce d'une effrayante lucidité, Arnon Grunberg offre une vision corrosive de la condition humaine.
Durée:19h. 51min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:70698
Résumé: Tous les Juifs ne sont pas ashkénazes ou séfarades ! Il existe des dizaines de communautés méconnues dispersées en Afrique noire, dans le Caucase, en Inde, en Chine, en Amazonie ou encore aux Caraïbes. Elles remontent à la plus haute Antiquité ou, au contraire, aux dernières décennies – et il en naît de nouvelles chaque année ou presque Unique en son genre, le présent ouvrage dirigé par Edith Bruder nous invite à découvrir près d’une cinquantaine de ces diasporas, soit qu’elles aient été isolées géographiquement comme les communautés de Kaifeng, en Chine, ou celle des montagnes du Kurdistan – les seules à parler encore araméen –, soit qu’elles se prévalent d’une manière singulière de vivre leur identité juive, comme les Caraïtes de Crimée, les Subbotniks de Russie ou les Dönmeh de Salonique.
Durée:8h. 31min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:70390
Résumé: Pendant des années, Monika Sznajderman a connu le poids du silence. Son père n’avait jamais voulu parler de sa famille, de son odyssée à travers les camps, de sa fuite et de son retour à Varsovie. Jusqu’à ce que des photos lui parviennent d’Australie, envoyées par des parents dont elle ne connaissait même pas l’existence. « Faux poivre est un livre extraordinaire qui montre l’enchevêtrement des histoires ayant fait la Pologne. L’auteure reconstitue le destin de ses aïeux juifs, trouvant des traces de leur existence dans les journaux, les archives d’infimes indices éparpillés entre le ghetto de Varsovie, Radom et jusqu’à l’Amérique et l’Australie. Elle présente avec le même soin les parents et ancêtres de sa mère, issus d’une pittoresque famille de la noblesse polono-saxonne. Leur histoire se déroule à Varsovie, à Moscou, en Volhynie, sur les domaines et les grandes villes que bouleversaient les Années folles. Monika Sznajderman évoque ces deux mondes avec une égale dévotion, nous faisant prendre conscience à la fois de la fugacité de l’existence et de la complexité des identités polonaises, ainsi que de la valeur et du sens de la mémoire.
Durée:6h. 55min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:70160
Résumé: Il existe à New York une rue au nom évocateur : Division Avenue. Elle se situe dans une partie spécifique de Brooklyn, le quartier juif orthodoxe. C’est là que vit Surie Eckstein, qui peut s’enorgueillir d’avoir vécu une vie bien remplie : mère de dix enfants, elle passe des jours tranquilles avec sa famille. Alors qu’elle pensait être ménopausée, Surie découvre qu’elle est enceinte. C’est un choc. Une grossesse à son âge, et c’est l’ordre du monde qui semble être bouleversé. Surie décide de taire la nouvelle, quitte à mentir à sa famille et à sa communauté. Avec Division Avenue, Goldie Goldbloom trace le portrait empathique, tendre et saisissant d’une femme à un moment charnière de son existence. Et nous livre un roman teinté d’humour où l’émancipation se fait discrète mais pas moins puissante. [Prix roman Payot 2021]
Durée:5h. 49min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:69871
Résumé: Etre rabbin, c’est vivre avec la mort : celle des autres, celle des vôtres. Mais c’est surtout transmuer cette mort en leçon de vie pour ceux qui restent : « Savoir raconter ce qui fut mille fois dit, mais donner à celui qui entend l’histoire pour la première fois des clefs inédites pour appréhender la sienne. Telle est ma fonction. Je me tiens aux côtés d’hommes et de femmes qui, aux moments charnières de leurs vies, ont besoin de récits. » A travers onze chapitres, Delphine Horvilleur superpose trois dimensions, comme trois fils étroitement tressés : le récit, la réflexion et la confession. Le récit d’ une vie interrompue (célèbre ou anonyme), la manière de donner sens à cette mort à travers telle ou telle exégèse des textes sacrés, et l’évocation d’une blessure intime ou la remémoration d’un épisode autobiographique dont elle a réveillé le souvenir enseveli. Nous vivons tous avec des fantômes : « Ceux de nos histoires personnelles, familiales ou collectives, ceux des nations qui nous ont vu naître, des cultures qui nous abritent, des histoires qu’on nous a racontées ou tues, et parfois des langues que nous parlons.
Durée:16h. 5min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:69504
Résumé: Le sous-titre de ce livre est significatif : philosophie du judaïsme, c'est-à-dire enquête rationnelle ayant pour but de découvrir si et comment le judaïsme répond valablement aux " questions ultimes " posées à l'homme par le monde, l'humanité, la mort, l'avenir, l'au-delà, la liberté, Dieu et la révélation. Selon l'auteur, le judaïsme est une réalité, un drame historique, ce n'est pas seulement un sentiment ou une expérience ; le judaïsme affirme la réalité d'événements d'où il a tiré son origine, il enseigne des vérités fondamentales, il revendique d'être l'engagement d'un peuple envers Dieu. La tâche que s'est assignée Abraham Heschel est d'expliquer le sens de ces événements, et de faire comprendre la vision du monde et le sens de la vie qu'ils impliquent.