Contenu

Petite brume

Résumé
Une tragédie contemporaine. En une journée, dans la cour de sa ferme, la vie d’un paysan bascule : tous ses biens ainsi que ses bêtes sont vendus aux enchères. Un monde s’écroule, rendu avec passion et authenticité par l’écriture charnelle de Jean-Pierre Rochat. Un roman comme un cri de détresse de la cause paysanne.
Genre littéraire: Roman terroir
Durée: 2h. 45min.
Édition: Genève, D'autre part, 2017
Numéro du livre: 36775
ISBN: 9782940518463

Documents similaires

Durée:1h. 48min.
Genre littéraire:Roman terroir
Numéro du livre:33386
Résumé: Jean-Pierre Rochat écrit comme il respire, à pleins poumons, en haut de sa montagne à la belle herbe grasse, dans la partie francophone du canton de Berne. Au petit matin brumeux, alors que persiste la mémoire des rêves, il note ses incursions dans l'étrange, puis sort soigner ses bêtes. Les messages qu'il nous adresse sentent la chèvre, le cheval ou le sapin. Ce sont "les mini-romans de sa vie". De courts récits, tour à tour narquois, lucides ou graves, par lesquels il nous insuffle sa folie, son appétit d'amour et sa poignante reconnaissance de la mort. Les fêlures insoupçonnées d'un éleveur de chevaux nous "montent au cerveau en finesse".
Durée:4h. 44min.
Genre littéraire:Roman terroir
Numéro du livre:35580
Résumé: Une histoire d'amour impossible témoignant du quotidien et de la culture de la paysannerie gasconne. ©Electre 2017
Durée:16h. 8min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:66316
Résumé: « Dans La Vache, il y a le monde d’Innerwald, ce havre qu’est l’étable, où, ballottées par les saisons, vivent et rêvent les vaches de Knuchel que nous apprenons à connaître, à reconnaître, à caresser du regard. Et puis il y a le monde social, celui des cafés où les poings s’abattent tandis que les chopes s’élèvent, où jalousies et mesquineries se tressent autour de la peur de l’étranger. Enfin, il y a le monde de l’abattoir, auquel est dévolu un chapitre sur deux, situé à sept ans du temps des pâturages. Deux traits saillent au fil des pages, qui reviennent et finissent par se mêler : xénophobie, abattage. Roman réaliste ? Récit champêtre assorti d’une critique sociale ? Vie d’une vache ? Comment décrire la sanglante odyssée de Blösch et la descente aux abattoirs d’Ambrosio ? S’il y a réalisme dans ces pages irradiées d’une minutie sensible au moindre détail, c’est un réalisme de la chair, de l’incarnation. »
Durée:3h. 12min.
Genre littéraire:Roman terroir
Numéro du livre:31084
Résumé: Coup de foudre dans le ciel serein du paysan de montagne: il tombe amoureux de son assistante agricole! Mais la bluette n'est pas une romance toute rose; il faudrait pour cela que disparaissent les désirs d'écriture et tous les écrivains qui réussissent. Il faudrait aussi que les foins se fassent tout seuls et qu'enfin les bêtes cessent de gueuler dans l'étable boueuse. Bref, vivre d'amour et d'eau fraîche laisse le berger écrivain sur la paille.
Lu par:Madiana Roy
Durée:2h. 51min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:75665
Résumé: "Les enfants, les bébés, ils les appellent les "petitous". Et c'est vrai qu'ils sont des petits touts. Qu'ils sont un peu de leur mère, un peu de leur père, un peu des grandsparents, un peu de ceux qui sont morts, il y a si longtemps. Tout ce qu'ils leur ont transmis, caché, inventé. Tout. C'est pas toujours facile d'être un petit tout, d'avoir en soi autant d'histoires, autant de gens, de réussir à les faire taire pour inventer encore une petite chose à soi". Dans une ferme, l'histoire se reproduit de génération en génération : on s'occupe des bêtes, on vit avec, celles qui sont dans l'étable et celles qui ruminent dans les têtes. Peintes sur le vif, à petites touches, les vies se dupliquent en dégradé face aux bêtes qui ont tout un paysage à pâturer. Marion Fayolle crée un monde saisissant dont la poésie brutale révèle ce qui s'imprime par les failles, par les blessures familiales, comme dans les creux des gravures en taille-douce.
Durée:18h. 27min.
Genre littéraire:Roman terroir
Numéro du livre:37895
Résumé: Contient : La vie d'un simple d'Emile Guillaumin, Compagnons de labours de Jean Robinet et Petite chronique de la boue de Marius Noguès. Des romans ayant pour cadre le milieu paysan et la campagne. Le premier se déroule dans le Bourbonnais, le suivant dans la Brie et le dernier dans le Gers.
Durée:9h. 18min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:14457
Résumé: A la fin des années septante de nombreux paysans suisses partent pour le Canada. Monique Pieri relate cette émigration dans le journal "Le Sillon Romand" aujourd'hui "Terre et Nature". Dans ce livre, l'auteur raconte l'histoire de sa mère Liliane Stähli qui, elle aussi, s'en est allé de l'autre coté de l'Atlantique. Se retrouvant seule après un divorce, elle ne peut vivre éloignée de la terre et de ses chevaux, mais elle ne trouve pas de domaine en Suisse romande qui lui convienne. Elle décide donc d'aller s'établir au Québec et d'y acheter une ferme. La force, le courage, l'entêtement de cette femme qui travaille comme un homme (ou même plusieurs !) nous tient en haleine. Au travers de l'histoire de cette famille, nous vivons une aventure qui nous fait découvrir les difficultés et les joies de l'intégration et de l'adadptation au climat parfois très rude du Québec.
Durée:2h. 25min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:69096
Résumé: Un titre évoquant la vie à la campagne, rien d’étonnant de la part de Jean-Pierre Rochat, écrivain-paysan dont la réputation a largement dépassé les limites de son Jura bernois. Le Bouc, ou trente-trois historiettes qui témoignent une fois encore de l’amour immodéré de son auteur pour… les femmes et les chevaux. Certes, il y a aussi un bouc – et quel bouc ! À lui seul, il mérite la lecture du recueil, pour son achat en Valais et, dans la nouvelle suivante, pour son arrivée dans le nouveau « harem ». Car si Rochat, de sa plus belle plume, rend hommage au sexe féminin, qu’il détaille en grand séducteur, le bouc n’est pas en reste… Au fil des années et des livres, l’auteur a peaufiné son style d’écriture parlée. Il atteint ici une sorte de perfection qui n’appartient qu’à lui (quant à son rapport aux dames, il lui vaudrait, parmi les féministes, l’étiquette de vieux macho…) Une lecture pleine de bonne humeur ! [Source : Payot]
Lu par:Marie Meylan
Durée:2h. 30min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:70105
Résumé: Jean-Pierre Rochat continue de nous émouvoir par la force de son écriture charnelle et singulière: l’écrivain-paysan a perdu sa ferme ainsi que les animaux, son cœur passionné crie famine. Un nouveau roman flamboyant, teinté de mélancolie et éclatant de sensualité
Durée:3h. 9min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:19256
Résumé: Tout commence par une fin. L'épouse de l'écrivain suisse allemand réveille une nuit l'ami paysan de son époux. Elle a mis un manteau de fourrure sur sa chemise. Son mari de fraîche date est mort. Cette psy un peu compliquée voue une grande admiration à l'agriculteur de montagne. Il connaît en plus son défunt mieux qu'elle. Pensez! Une relation de trente ans. Le livre de Jean-Pierre Rochat aurait pu nous réserver par la suite de nombreux retours en arrière, un peu comme certains films accumulent les flashbacks. Il n'en est rien. Si le texte renvoie fréquemment dans le passé, c'est par de courtes notations. Le lecteur saura ainsi que l'écrivain suisse allemand vivait dans une caravane (de luxe) sur un champ pentu. Il venait là une semaine. Deux. Au maximum un mois. Il y écrivait. L'homme partageait un peu la vie de son compagnon. Il avait ainsi appris à traire les vaches.
Lu par:Marie Meylan
Durée:2h.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:33577
Résumé: Un jour d'été, un écrivain paysan du Jura bernois quitte sa montagne, ses terres et ses bêtes pour s'aventurer le temps d'une soirée et d'une nuit dans un autre monde à l'occasion d'une manifestation littéraire dans une station de villégiature des Alpes valaisannes. Là il arrive, avec sa barbe foisonnante, sa vigueur terrienne et son regard caustique, chargé d'une histoire dont il va, comme les autres auteurs invités, offrir au fil des heures quelques aperçus détonants. A la lueur d'une lune perplexe se confrontent entre la scène et le public des mondes totalement hétérogènes. La joute apparaît périlleuse. Chez lui, chèvres et vaches attendent son retour, narquoises, sceptiques quant au bien-fondé de l'entreprise.
Durée:10h. 20min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:32885
Résumé: Rien ne destinait Franz Michael Felder (1839-1869) à laisser une trace de sa brève existence. Paysan pauvre d'une vallée perdue d'Autriche occidentale, il eut à vaincre mille obstacles, à commencer par les préjugés de son milieu, pour accéder à la littérature et à la poésie, objets précoces de son ambition. Auteur de romans, de poèmes, d'essais et d'une ample correspondance, il laisse surtout un chef-d'œuvre, publié au lendemain de sa mort : son autobiographie. S'il faut lire ce livre, ce n'est pas seulement parce qu'il s'agit probablement de la toute première fois où s'éleva, dans l'empire autrichien (et même en Europe), une voix venue des profondeurs de ce monde rural que tant de romanciers idéalisaient alors sans le connaître. En effet, voir dans les Scènes de ma vie un document sur la paysannerie, ce serait passer à côté du génie de Felder. Ce qui sidère le lecteur d'aujourd'hui, c'est l'évidence de sa vocation littéraire. Dans la langue exceptionnellement fidèle, riche et imagée de la traduction d'Olivier Le Lay, Felder parvient à rendre intensément présentes toutes les situations qu'il décrit. Dès les premières lignes du livre, il est là, en chair et en os, qui entreprend de raconter les « vies minuscules » de ses compatriotes et la sienne, sans apitoiement : simplement pour en dégager la vérité universelle.