Contenu

Gratitude

Résumé
L'auteur, atteint d'un cancer en phase terminale, livre dans cet ouvrage ses réflexions sur ce qu'il a vécu et son attitude face à la fin de vie. Devant la réaction des gens confrontés au décès d'un proche ou au présage de leur propre disparition, il partage son expérience et sa préparation. ©Electre 2017

Pas disponible en CD.

Genre littéraire: Essai/chronique/langage
Durée: 34min.
Édition: Paris, Bourgois, 2016
Numéro du livre: 34061
ISBN: 9782267032314
CDU: 610

Documents similaires

Durée:12h. 11min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:66678
Résumé: L'homme qui prenait sa femme pour un chapeau Olivier Sacks décrit dans ce livre les affections les plus bizarres, celles qui atteignent l'homme non seulement dans son corps, mais dans sa personnalité la plus intime et dans l'image qu'il a de lui-même. Il nous fait pénétrer dans un royaume fantastique, peuplé de créatures étranges : un marin qui, ayant perdu la notion du temps, vit prisonnier d'un instant perpétuel ; un homme qui se prend pour un chien et renifle l'odeur du monde ; un musicien qui prend pour un chapeau la tête de sa femme, et bien d'autres... Tentatives aussi pour poser les jalons d'une médecine nouvelle, plus complète, qui, traitant le corps, ne refuserait pas de s'occuper de l'esprit, et même de l'âme.
Lu par:Julie Legrand
Durée:7h. 32min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:25880
Résumé: Les livres précédents d'Oliver Sacks nous ont montré l'originalité de sa démarche : aborder des maladies ou des affections comme autant de " mondes " particuliers, autant de modes d'existence et de conscience spécifiques. C'est à un voyage dans le monde de la surdité qu'il nous convie cette fois-ci, en nous racontant, tout d'abord l'histoire de ce monde. La difficulté pour les sourds d'entrer dans le langage les a longtemps fait considérer comme intellectuellement inférieurs - jusqu'au jour où l'abbé de l'Epée, au XVIIIe siècle, à Paris, les écouta - c'est-à-dire observa la langue de signes qu'ils pratiquaient déjà entre eux, et, à partir d'elle, mit au point un système de communication gestuel. Mais ce livre est plus qu'une histoire. Il montre également ce que la surdité peut nous apprendre à tous, sur notre condition d'êtres parlants. Ce que les sourds donnent à voir, à qui les écoute, c'est bel et bien une autre façon, aussi riche que celle des entendants, de pratiquer le langage - une autre manière d'être humain.
Durée:16h. 57min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:16242
Résumé: La musique peut nous émouvoir jusqu'au tréfonds de notre être, nous inciter à danser ou nous rendre tristes et nostalgiques. Quand on est un neurologue aussi compétent qu'Oliver Sacks, ouvert, comme lui, à bien d'autres disciplines, et surtout mélomane de longue date, comment peut-on comprendre et décrire ce pouvoir ? ... La musique est médicalement bienfaisante : elle anime des parkinsoniens incapables de se mouvoir, apaise des patients atteints de la maladie d'Alzheimer et parvient même à restituer des souvenirs à certains amnésiques. Notre dimension musicale est ici décrite dans son étendue et sa profondeur, d'un point de vue scientifique, philosophique et spirituel.
Lu par:Manon
Durée:12h. 18min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:33519
Résumé: Lu par Manon Le neurologue fait le récit de sa vie : sa jeunesse obsédée par les motos, sa famille, ses premières expériences de jeune médecin, ses amours romantiques et intellectuelles, ses influences littéraires et scientifiques, son expérience d'auteur de best-sellers, etc. Il est décédé en 2015. ©Electre 2016
Durée:8h. 13min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:18582
Résumé: Oliver Sacks évoque ici des personnes qui parviennent à se déplacer dans le monde et à communiquer avec autrui bien qu'elles aient perdu des aptitudes que beaucoup d'entre nous tiennent pour indispensables : la perception tridimensionnelle de l'espace, la capacité de reconnaître les visages, la possibilité de lire, le sens de la vue... Pour tous, le défi à relever consiste à s'adapter à un mode d'être totalement différent. Il y a Lilian, pianiste de concert qui devient incapable non seulement de lire la musique, mais même de reconnaître les objets quotidiens ; Sue, neurobiologiste qui n'a jamais vu en trois dimensions avant d'acquérir soudain, à plus de cinquante ans, une vision stéréoscopique ; Howard, romancier prolifique qui parvient à continuer à écrire après l'accident vasculaire cérébral qui lui a ôté la possibilité de lire ; il y a enfin le Dr Sacks lui-même, qui raconte l'histoire de son propre cancer oculaire et décrit les effets déconcertants de sa perte de la vision de l'oeil droit. L'Œil de l'esprit témoigne de la complexité de la vision et du cerveau tout autant que de la force de la capacité humaine d'adaptation. Il nous montre comment, à partir de la perception, le cerveau organise une vision cohérente et intelligible, comment cette construction peut être perturbée, et comment pourtant, même alors, on peut continuer à vivre, voire explorer des mondes nouveaux.
Durée:1h. 45min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:72968
Résumé: Eric Zemmour instrumentalise l'histoire de France en en proposant une vision personnelle pour servir ses visions idéologiques. De la première croisade à l'assassinat de Maurice Audin, de Clovis aux mutinés de 1917, de Saint Louis au Maréchal Pétain, un collectif d'historiens choisit de répondre et de corriger point par point ses erreurs les plus flagrantes.
Durée:1h. 43min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:70064
Résumé: La conviction qui nous anime en prenant aujourd’hui la parole, c’est que plutôt que de se taire par peur d’ajouter des polémiques à la confusion, le devoir des milieux universitaires et académiques est de rendre à nouveau possible la discussion scientifique et de la publier dans l’espace public, seule voie pour retisser un lien de confiance entre le savoir et les citoyens, lui-même indispensable à la survie de nos démocraties. La stratégie de l’omerta n’est pas la bonne. Notre conviction est au contraire que le sort de la démocratie dépendra très largement des forces de résistance du monde savant et de sa capacité à se faire entendre dans les débats politiques cruciaux qui vont devoir se mener, dans les mois et les années qui viennent, autour de la santé et de l’avenir du vivant.
Durée:2h. 50min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:72910
Résumé: Une réflexion de l'historien sur les motivations qui amènent l'être humain à vouloir cultiver la terre et sur la place du jardin dans la société moderne. L'auteur évoque les grands jardins européens, Versailles, Ninfa en Italie, Sissinghurst en Angleterre comme les enclos verdoyants plus intimistes, les poètes qui ont exploré la question du paysage, de Jaccottet à Sackville-West.
Durée:1h. 10min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:74452
Résumé: C’est un abécédaire choisi. Il va de Arbres à Vaches en passant par Chemins, Journal, ou Tracteurs. Ce serait l’os des choses, leur velours ; et comme une déclaration d’amour répétée vingt-six fois.
Durée:3h. 30min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:75664
Résumé: De l'enfance au cœur de la nature, aux longues errances de la jeunesse, Catherine Poulain, retirée aujourd'hui dans le Médoc, raconte les bêtes, frêles insectes, saumon au ventre ouvert, grands fauves tristes et fauconne borgne. Elle confronte son humanité au silence et à la sauvagerie des animaux, impuissante à les rejoindre, à les accompagner.
Lu par:Pierre Biner
Durée:2h. 43min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:76358
Résumé: « Depuis toujours nous aimons les dimanches. Depuis toujours nous aimons nous réveiller sans l’horrible sonnerie du matin qui fait chuter nos rêves et les ampute à vif. Depuis toujours nous aimons lanterner, buller, extravaguer dans un parfait insouci du temps. Depuis toujours nous aimons faire niente, ou juste ce qui nous plaît, comme il nous plaît et quand cela nous plaît. » En réponse aux bien-pensants et aux apologistes exaltés de la valeur travail, Lydie Salvayre invite avec verve et tendresse à s’affranchir de la méchanceté des corvées et des peines. Une défense joyeuse de l’art de paresser qui possède entre autres vertus celle de nous ouvrir à cette chose merveilleuse autant que redoutable qu’est la pensée.
Lu par:Martine Dubos
Durée:3h. 16min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:72741
Résumé: Un essai consacré à la critique littéraire. L'auteur retrace sa naissance au XIXe siècle, dans un contexte de démocratie libérale, de liberté d'expression et d'essor de la presse. Convoquant les figures de Sainte-Beuve, Walter Benjamin ou Maurice Nadeau, il souligne que les critiques ont toujours su s'adapter aux changements structurels de la littérature.