Contenu

Moisson

Résumé
« Moissons » est une constellation de courts récits ancrés dans des lieux particuliers; à la fois oraison et invocation, les textes sont composés de visions, de visages et de paysages. Parmi les mille raisons qui poussent à parler, l'auteur choisit l'attitude du voleur de feu.
Genre littéraire: Essai/chronique/langage
Durée: 3h. 25min.
Édition: Sierre, Monographic, 2015
Numéro du livre: 33134
ISBN: 9782883412378

Documents similaires

Durée:1h. 50min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:67562
Résumé: Des histoire brèves, des réflexions...
Lu par:Lisette Vogel
Durée:1h. 54min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:36020
Résumé: Plus connue comme chroniqueuse des grands espaces, la reporter, écrivaine et photographe Laurence Deonna offre ici une tout autre facette d’elle-même : la chronique sur chaise.Le cercle des prépuces disparus… Mon voisin de palier était un terroriste… L’histoire de Saint- Poutine racontée aux tout petits… De la Barbie à la barbarie… Ils sont vingt-sept ces courts textes dont les titres vous mettent d’emblée au parfum d’un style à la fois profond, férocement drôle et férocement bien écrit.
Durée:2h. 58min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:70476
Résumé: Avec Jacob, personnage biblique de la Genèse et compagnon d’insoumission, Laurence Verrey a engagé sa lutte: déjouer les pièges du silence et le poids du passé pour accéder au droit à l’existence, à la terre vierge de l’écriture. La quête de sa voix singulière, sa part de sel, a lieu de nuit. Cette traversée évoque les tourments de l’enfance, l’affrontement avec l’homme, le lien entre l’écriture et la mère, et se vit avec l’ange, allié et révélateur invisible. Le récit retrace l’histoire de Jacob lorsqu’il revient au pays de sa naissance pour retrouver son frère et combat avec le mystérieux adversaire qui le blesse et le bénit. Si le manuscrit a mis une trentaine d’années pour voir le jour, il garde le même caractère d’urgence.
Durée:20min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:70716
Résumé: Poète et prosatrice, Anne Fontaine a cherché ses sources d'inspiration dans la grande tradition lyrique française. Son œuvre, raffinée et existentielle, célèbre la beauté du monde et les métamorphoses de la vie et du cœur. Elle a beaucoup publié dans des revues et des quotidiens vaudois.
Durée:11h. 49min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:33628
Résumé: Des fragments poétiques, des réflexions en prose, une par minute...
Lu par:Janick Quenet
Durée:2h. 52min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:35158
Résumé: "La Fée Valse" voudrait ne pas être un recueil de fantasmes éculés, mais une féerie. Éros y jouerait volontiers, au sens le plus large et comme dans un rêve où la chair est tellement plus réelle – comme dans un poème dont le verbe exulterait. Car ce serait avant tout une affaire de mots que ce livre de baise, au sens rabelaisien, sans rien de la gauloiserie égrillarde trop souvent liée à ce qualificatif. Ainsi ce recueil kaléidoscopique serait-il joyeux et grave, allègre et pensif, tendre et mélancolique, sérieux et ludique au sens du jeu le plus varié ; aussi "La Fée Valse" découlerait-elle de la même recherche d’une pureté sans âge dégagée des corsets de la morale, sans obsession morose ni provocation criseuse, lâchée dans ses cabrioles matinales et vivant ensuite au gré des journées, de la jeune baise aux vieux baisers, sans cesser de rire ni de sourire à la bonne vie divine.
Durée:2h. 56min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:67828
Résumé: En vingt-neuf instantanés, l’auteur retrace cinquante ans de cinéma et raconte les moments clés de son parcours de réalisateur. On rencontre en coulisses quelques monstres sacrés tels Béjart, Chessex ou Carla Del Ponte, mais aussi de parfaits inconnus qui ont marqué par leur empreinte les ?lms du cinéaste. Pour Schüpbach, l’expérience du réel a souvent dépassé la ?ction, semant son chemin de petits cailloux blancs.
Durée:1h. 25min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:70835
Résumé: Un monologue intransigeant dans lequel l'auteur se raconte, de l'histoire de ses grands-parents qui ont échappé aux rafles du Vel d'Hiv aux voix enregistrées dans le métro en passant par un cadeau de Noël décevant ou des femmes qu'il n'a pas réussi à aimer.
Lu par:Pierre Biner
Durée:4h. 34min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:18940
Résumé: Dans ce livre, Franz-Olivier Giesbert qui se dit croyant depuis le jour de sa naissance, raconte sa foi à travers ses expériences, ses voyages, les oeuvres et les personnages qui l'ont marqué, de Saint François d'Assise à la philosophe Simone Weil, sans oublier Julien Green ou Norman Mailer. Ce n'est pas un témoignage ni une profession de foi, mais plutôt un récit très personnel où Franz-Olivier Giesbert construit et déconstruit la petite religion, sur fond de panthéisme, qu'il s'est fabriquée à partir du christianisme, d'abord avec sa mère, catholique et philosophe, puis, avec tous les évènements et toutes les découvertes qui ont rythmé sa vie. Ce livre circule à travers les époques et les oeuvres. Il vous emmène dans un temple de Pagan, en Birmanie, ou à Big Sur, en Californie, jusqu'aux plus belles pages de Giordano Bruno sur le cosmos, ou de Jacques Derrida sur les animaux, en passant par des souvenirs d'enfance ou encore un hymne au végétarisme.
Durée:3h. 26min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:67104
Résumé: "Je ne m'étais jamais mise auparavant dans les conditions d'écrire par obligation" , confie Elena Ferrante en ouverture de ce recueil. La romancière, dont l'identité n'a jamais été révélée, se dévoile à travers ces cinquante et une chroniques, publiées de façon hebdomadaire dans le Guardian, en 2018. Evoquant tour à tour la société, la politique, l'écriture, le cinéma, la ville, Elena Ferrante parle de son rapport au monde, et nous invite à repenser le nôtre. Son introspection touche à l'universel lorsqu'elle réfléchit aux liens familiaux, amicaux, à la maternité, toujours attentive à affirmer la puissance du féminin.
Durée:1h. 33min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:75096
Résumé: Isabelle Cornaz a vécu longuement à Moscou où elle a travaillé en qualité de journaliste. Se remémorant les détails de sa vie moscovite, elle dresse, dans La nuit au pas, un portrait ambivalent de la ville. S'y dévoile le corps de Moscou, ses cours intérieurs, ses lieux invisibles et les marques de sa gentrification. Le récit s'éloigne ponctuellement de la capitale depuis la proche banlieue jusqu'au cercle polaire, en survolant les villes secrètes de Russie. Entre le songe des souvenirs et la réalité de la guerre qui traverse le récit comme des déflagrations, on avance au pas dans ce paysage désormais inaccessible à l'auteure. "J'ai commencé ce texte en me questionnant sur mon rapport à la ville, sur le désir et la difficulté de la saisir, d'en décrire les pulsions et les motifs - et je l'ai terminé avec le sentiment d'un territoire sombrant, s'autodétruisant au point de se dissoudre". La nuit au pas est un récit sur notre rapport à l'espace, à la mémoire et à la disparition.
Durée:3h. 4min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:73566
Résumé: Objet bâtard comme le fruit des amours d’un teckel et d’un lévrier afghan, ce livre concentre des formes et des sujets variés: essais convoquant des personnalités de la pop culture (Burt Lancaster, Dirk York), de l’art et de la littérature (Flannery O’Connor, Marina Abramovic, Allen Ginsberg, Paul Thek, Dean Martin, Paul Newman), fictions fabriquées à partir d’oeuvres d’artistes contemporains (Nina Childress, Jean-Luc Manz, Joëlle Flumet), poèmes bricolés se servant de matériaux trouvés (manuels de développement personnel, injonctions contemporaines au bonheur), ainsi qu’une lettre d’aveux de l’auteure à ses filles à propos d’une paire de cochons d’Inde.