Contenu

Louis Soutter, probablement

Résumé
Aujourd'hui mondialement reconnus, les dessins et les peintures de Louis Soutter (1871- 1942) n'ont été remarqués de son vivant que par un cercle restreint de connaisseurs. Parmi eux, Le Corbusier et Jean Giono ont été subjugués par le trait libre de l'artiste, vrai sismographe de l'âme. Formé à la peinture académique, violoniste talentueux, marié à une riche Américaine, puis directeur de l'Ecole des beaux-arts de Colorado Springs, Soutter mène pourtant, dès 1902, une vie d'errance jusqu'à son internement forcé à l'âge de 52 ans dans un asile pour vieillards du Jura suisse. C'est là qu'il parvient à donner forme à l'une des œuvres les plus inclassables de l'histoire de l'art. Il fallait une langue souple et subtile pour faire ressentir l'étrangeté de cet homme et nous entraîner le long d'une vie marquée par la solitude, ponctuée aussi par quelques éclats de lumière et transportée surtout par la puissance de la création. [Source : éditeur]
Genre littéraire: Biographie/témoignage
Mots-clés: Peintre
Durée: 5h. 57min.
Édition: Genève, Ed. Zoé, 2016
Numéro du livre: 32563
ISBN: 9782889273423

Documents similaires

Durée:6h. 18min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:30391
Résumé: Ce sont quatre personnages à la dérive et héritiers, à leur insu, d'un passé douloureux. Chacun manifeste, avec sa voix, avec ses mots, son isolement et son délaissement. Le père est à Paris. Il tient un journal intime où il raconte son obsession à regarder mourir ses poissons rouges et comment le sommeil, petit à petit, le quitte. La fille, vive et sensuelle, divulgue ses aventures romaines et décrit des scènes de martyre. Le fils, à Damas, adresse des missives d'un humour désespéré à un destinataire inconnu. La mère, enfin, évoque un passé qui surgit au hasard de photographies anciennes et non classées. Les membres de cette famille ne se parlent pas, ne s'écrivent pas, mais chacun dévoile, à sa manière, le passé dont il a hérité. Quel geste, quel événement, a pu provoquer cet éclatement ? Chaque récit possède une écriture forte et affûtée pour qu'apparaissent avec réussite les figures de cette famille décomposée où s'enchevêtrent désirs et violence.
Durée:4h. 55min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:19969
Résumé: "Pauvre type !" Prononcée avec calme par un adolescent dans une file de supermarché, cette interjection bouleverse son destinataire, le héros de ce livre. Sans le savoir, l'adolescent vient de fissurer la vie intérieur d'un homme qui se protège par une routine sans faille, un homme certain qu'aucun événement extraordinaire ne doit venir briser la logique implacable de l'existence qu'il s'est construite. Pour éviter que son monde ne vacille, l'homme se résout à s'enregistrer sur son téléphone portable. Il raconte son quotidien : le travail, la bibliothèque, les collègues, le tapis de course, les quelques amis, la famille, la multitude de livres lus pour trouver quelques rares phrases à ajouter à son petit panthéon privé. Rien n'y fait. Le "pauvre type" le hante.
Durée:5h. 26min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:16087
Résumé: Marie-Rose, généreuse, idéaliste et orgueilleuse, aimerait que Boniface écrive. Boniface préfère rester « inoccupé et anonyme, et de loin ». Houspillé par sa belle, Boniface peine à cultiver son indolence désabusée et se voit devenir le héros don quichottesque d'aventures finalement très joyeuses. D'érudit paresseux, il apprend sous nos yeux à devenir gourmand de la vie. Et même passionné. Boniface a l'amour de la différence, Marie-Rose est une enthousiaste critique. Alors tout le monde est égratigné : les riches et les pas riches, les célèbres et les pas célèbres, la pensée unique, les snobs, les travailleurs, les ados, les écrivains, les journalistes, les inspirés et les sportifs.
Lu par:Simone Chaix
Durée:3h. 57min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:12409
Résumé: Roman personnel. 4ème de couverture : Pourquoi cette mère, avec le cadet de ses fils, marque-t-elle autant de différences? Et pourquoi des larmes le jour de l' accouchement? Ce troisième fils, elle le vante et elle le persécute, elle le distingue et elle le tourmente. Devenu adulte, le dernier fils reconstitue son enfance grâce aux objets qu'il voit ou découvre dans l'appartement parental. Et si les objets se mettaient à parler? Et si les objets détenaient la clé de l'énigme?...
Durée:5h. 56min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:66500
Résumé: Mais Albert Gos n’est pas un homme d’atelier bien que son antre, où il tenait salon, ait vu défiler de nombreux artistes, musiciens et poètes, antre transformé, décoré en chalet d’alpage. Il aime la montagne et la parcourt assidûment, suivant les préceptes de son Maître Barthélémy Menn. Il proclamait : « J’adorais le plein air, l’analyse du paysage et la liberté surtout ». Dans ses souvenirs, il relate quelques-unes de ses expériences avec beaucoup de retenue et d’humour. Bien sûr, la montagne : il sera reconnu comme un peintre alpestre, notamment chantre du Cervin. Il ne dédaigne pas cependant, les vergers lumineux, le Léman et ses barques, les jardins intimes
Durée:2h. 39min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:38006
Résumé: Un jour, j’étais chez Degas. Il attendait un célèbre marchand de tableaux. Il venait de terminer un pastel représentant une femme sortant du bain. Tableau d’une harmonie délicieux dans la gamme orangée. - Je m’en vais, lui dis-je, je vous laisse seul avec votre homme, pourtant je ne serais pas fâché de savoir les observations qu’il fera … - Il va dire : je ne comprends pas le bras et la main qui soutiennent les cheveux. - Alors ? - Je lui répondrai : Comment voulez-vous que je vous les explique ? Le lendemain je revis Degas. - Eh bien ! et le marchand ? - Ca s’est passé exactement comme je vous l’ai dit. - Mais a-t-il emporté le pastel ? - Parbleu ! [Source: Amazon, 2018]
Durée:3h. 34min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:33326
Résumé: Paula Modersohn-Becker, née le 8 février 1876 à Dresde et morte le 21 novembre 1907 (à 31 ans) à Worpswede, est une artiste peintre allemande, et l'une des représentantes les plus précoces du mouvement expressionniste dans son pays. Originaire de Dresde, Son style, particulièrement original, est le fruit d'influences multiples, aux confins de la tradition et de la modernité. Bien sûr, cette biographie (nouveau territoire pour l'auteur de Il faut beaucoup aimer les hommes) reprend tous les éléments qui marquent la courte vie de Paula. Mais elle les éclaire d'un jour à la fois féminin et littéraire. Elle montre, avec vivacité et empathie, la lutte de cette femme parmi les hommes et les artistes de son temps, ses amitiés (notamment avec Rainer Maria Rilke), son désir d'expression et d'indépendance sur lesquels elle insiste particulièrement
Durée:19h. 5min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:65621
Résumé: Walter Isaacson, auteur best-seller de " Steve Jobs ", tisse dans cet ouvrage unanimement salué par la critique un récit de la vie intime et publique de Léonard de Vinci, basé sur les milliers de pages des carnets qu'il a laissés et de nouvelles découvertes sur sa vie et son oeuvre. Il dépeint l'émergence de son génie, alimenté par une curiosité passionnée, une capacité d'observation de tous les instants et une imagination sans limites. La créativité de Léonard trouve sa source à la croisée des sciences humaines et de la technologie. Il a épluché la chair des cadavres, dessiné les muscles qui actionnent les lèvres, puis peint le plus mémorable sourire de l'histoire sur la Joconde. Il a exploré les mathématiques de l'optique, montré comment les rayons lumineux frappent la cornée et produit les illusions des perspectives changeantes de La Cène. Sa capacité à combiner l'art et la science reste aujourd'hui encore la recette ultime de l'innovation. Son inadéquation aux moeurs de l'époque (Léonard était un enfant illégitime, gay, végétarien, gaucher, facilement distrait et parfois hérétique) a décuplé sa créativité. Sa vie nous rappelle l'importance d'inculquer à nos enfants comme à nous-mêmes la nécessité de toujours remettre nos connaissances en question, de faire preuve d'imagination et, à l'instar de tous les rebelles talentueux et inadaptés qui ont marqué l'histoire, de penser différemment.
Lu par:Manon
Durée:2h. 19min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:35957
Résumé: Biographie romancée de Jean-Siméon Chardin, artiste du XVIIIe siècle qui s'opposa par la liberté de son trait aux peintres historiques acclamés pour leurs toiles néo-classiques et académiques tout en assumant les charges de tapissier des Salons et trésorier de l'Académie. ©Electre 2017
Lu par:Daniel Redard
Durée:2h. 53min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:10898
Résumé: Le comte Balthazar Klossowski de Rola, qui signe de son seul petit nom de Balthus, a traversé le siècle le dos résolument tourné à toutes les avant-gardes et le regard aimanté vers les grands peintres du passé, dont il a fait les maîtres vénérés de ses classes autodidactes. Pour traduire ses visions intérieures nourries d'une scrutation aiguë du monde, il veut en retrouver l'attitude religieuse et la perfection du métier. Jalonnant une œuvre dont le premier opus, dessiné à 8 ans, illustre dans un petit livre préfacé par Rilke l'histoire du chat Mitsou, quelques thèmes reviennent sans cesse : les portraits de jeunes filles voluptueusement alanguies et perdues dans le secret de leurs rêves, des paysages élégiaques aux tons doux de terres et de lumière, des compositions étranges où l'on retrouve, comme des symboles récurrents dont l'artiste garde le sens pour lui seul, des chats et des miroirs. Créée au début de 1999, la Fondation Comte de Rola projette l'installation d'un musée Balthus à proximité du Grand Chalet de Rossinière où il s'est installé depuis 1977.
Durée:3h. 3min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:70746
Résumé: « Che-vro-let ! Che-vro-let ! » : début XXe siècle, l’Amérique est ébahie devant les prouesses de Louis Chevrolet. Né en Suisse en 1878, le jeune homme a grandi en Bourgogne où il est devenu mécanicien sur vélo avant de rejoindre, près de Paris, de florissants ateliers automobiles. En 1900, il quitte la France pour le continent américain. Très vite, au volant des bolides du moment, Fiat ou Buick, il s’impose comme l’un des meilleurs pilotes de course. En parallèle, il dessine, conçoit et construit des moteurs. Ce n’est pas tout, avec Billy Durant, le fondateur de la General Motors, Louis crée la marque Chevrolet. Billy Durant la lui rachète pour une bouchée de pain et obtient le droit d’utiliser le nom de Chevrolet en exclusivité. Des millions de Chevrolet seront vendues sans que Louis ne touche un sou. Peu lui importe. L’essentiel est ailleurs. Pied au plancher, Michel Layaz raconte la vie romanesque de ce personnage flamboyant qui mêle loyauté et coups de colère, bonté et amour de la vitesse. À l’heure des voitures électriques, voici les débuts de l’histoire de l’automobile, avec ses ratés, ses dangers et ses conquêtes.
Lu par:Michel Joyet
Durée:3h. 58min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:12871
Résumé: La Joyeuse Complainte de l'idiot est le récit d'un internat peu ordinaire où vivent des adolescents encore moins ordinaires. En effet, La Demeure accueille de jeunes garçons dont l'intelligence décalée n'a pu s'accommoder du monde environnant. Racontée par l'un de ses membres, cette communauté tire force et originalité de son impérieuse présidente-directrice générale, Madame Vivianne.