Contenu

Betibou

Résumé
Une ex-écrivain, un journaliste novice spécialiste des faits divers et un chroniqueur policier de la vieille école s'allient pour mener une enquête criminelle, sur fond de corruption, de domination des politiques sur les médias et de suprématie de l'argent.

Pas disponible en CD.

Genre littéraire: Policier/épouvante
Durée: 11h. 8min.
Édition: Arles, Actes sud, 2013
Numéro du livre: 28318
ISBN: 9782330014186
Collection(s): Lettres latino-américaines

Documents similaires

Lu par:Manon
Durée:2h. 45min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:29563
Résumé: Lu par Manon .Le mythe de la cité enchantée revisité, grâce aux légendes indiennes. L'auteur transfigure une Atlantide amazonienne dans laquelle ont sombré tous les navires, toutes les figures et toutes les passions.
Durée:7h. 5min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:24233
Résumé: Tommy a douze ans, et une maladie cardiaque qui lui interdit les jeux turbulents des garçons de son âge. Caché sous une table, il s’amuse à enregistrer sur son Mp3 le joyeux verbiage d’un banquet nuptial. Et voilà que l’on parle de sa mère, brutalement disparue dix ans plus tôt. Une brèche s’ouvre dans les secrets si bien gardés d’une famille recomposée, comme il en existe tant. La vie que tous croyaient ordonnée et paisible dérape, et les liens se distendent à mesure que l’histoire se tisse. Dans les non-dits de l’autre, chacun cherche sa propre vérité. L’enfant découvre à travers la mort violente de sa mère l’improbable “faute” de la judéité. Le père voit se raviver l’abyssale impuissance à protéger ceux qu’il aime. Et la belle-mère d’affronter une fragilité qui lui vient de l’enfance, une incapacité d’aimer et d’être aimée. Le reste est silence explore avec grâce la part d’ombre de chacun – cet infime espace intime auquel même l’amour ne peut donner accès – pour rappeler que c’est l’addition de toutes ces blessures qui constitue la pierre angulaire de l’édifice familial.
Durée:14h. 13min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:36718
Résumé: Dans les brumes du Lancashire où elle est née, le Paris bohème des années 1930 où elle s'élève au contact des surréalistes, ou sous le soleil ardent du Mexique où elle choisit d'ancrer sa vie, Leonora Carrington, artiste peintre, romancière et dramaturge, était jusqu'en mai 2011 le dernier symbole vivant de "l'amour fou". Une vie comme un roman pour la "Fiancée du vent" de Max Ernst, qui place l'art au centre de ce monde et l'aimera jusqu'à la folie : celle qui passe par l'expérience d'un établissement psychiatrique plutôt que l'aliénation goûtée par les surréalistes. L'odyssée de Leonora, tout en fuites, tant géographiques que mentales, porte les rêves et les cauchemars du XXe siècle : l'irruption du nazisme et de la guerre, les exactions de l'Espagne franquiste, mais aussi la résistance et la fraternité, la ferme conviction que l'art peut transformer les consciences. A tourner les pages du livre de sa vie, on côtoie Breton, Eluard, Ernst, Bunuel, Picasso ou Duchamp, Peggy Guggenheim dans sa fameuse galerie de New York... On s'attache surtout à une femme incandescente, viscéralement libre et passionnée, surréaliste par nature. Source : Payot]
Durée:9h. 15min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:69462
Résumé: Quand Mary Lohan monte dans l’avion pour l’Argentine, elle entreprend un voyage bien plus important pour elle que le caractère professionnel qu’il revêt officiellement. Car Mary Lohan, bostonienne depuis de nombreuses années, est aussi Marilé Lauria, née dans la banlieue de Buenos Aires. Elle avait alors les yeux bleus, elle a aujourd’hui les yeux marrons. Entre temps : un drame, la fuite, une femme rompue, et vingt années écoulées. Elle s’était promis de ne jamais revenir, elle portait en elle cette blessure qu’elle savait à jamais sienne, même si le temps lui permettait parfois de l’oublier, certes à peine une seconde, mais c’était déjà tellement ! Mais l’heure est au retour, le moment est venu de fouler le sol de ce pays qui a été le sien si longtemps, et peut-être de le croiser, lui, de le rencontrer, lui, celui qu’elle a voulu protéger par amour, celui pour qui elle a tout quitté – lui qu’elle a abandonné ? Alors le temps est aussi venu d’écrire, de lui expliquer, de lui raconter, de se raconter sans rien espérer, ou si peu… Un roman tout en pudeur pour décrire un drame, celui d’une vie qui a basculé en quelques secondes.
Durée:6h. 17min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:72623
Résumé: Dans ce roman de formation, mais aussi de désillusion, l'écrivain brésilien évoque avec nostalgie ses années de jeunesse à Brasilia, marquées par les idéaux de 1968, la liberté sexuelle et la contre-culture. Il décrit une génération animée par le désir d'émancipation et fracassée par la violente répression de la dictature militaire, dans une ville sans mémoire qui s'était rêvée en utopie urbaine.
Durée:4h. 18min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:70220
Résumé: Afin de fuir la répression qui règne en Argentine et d’échapper aux débordements qu’elle engendre, le protagoniste — avocat et écrivain comme Héctor Tizón — abandonne sa maison et tente de gagner la frontière bolivienne. Dans l’univers silencieux et immobile des hauts plateaux commence alors le travail de la mémoire : pour que le vent ne balaie pas toutes les traces ; pour que subsistent, par-delà les stigmates de la dictature et son cortège de désolation, les gestes, les visages et les parfums. Ecrit en demi-teinte, servi par une plume qui suggère plus qu’elle ne dévoile, voici le récit d’un exilé attentif à la vanité des mots et aux enseignements du silence.
Durée:4h. 47min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:17884
Résumé: Pour Elena, atteinte de la maladie de Parkinson, le temps se mesure en cachets de dopamine. Son cerveau n'est plus qu'un roi détrôné, incapable de se faire obéir sans ce capricieux émissaire. Quand on lui annonce l'invraisemblable suicide de sa fille, Rita, elle sait qu'il lui faut mener sa propre enquête, et qu'elle a besoin d'aide. Vingt ans plus tôt, elle a sauvé des griffes d'une faiseuse d'anges une jeune femme qui lui envoie chaque année un émouvant gage de bonheur familial. Alors, au prix d'un effort titanesque rythmé par ses pilules, elle traverse Buenos Aires pour demander à Isabel, qu'elle n'a jamais revue, d'acquitter sa dette : prêter son corps valide pour retrouver le meurtrier supposé. Mais le malentendu est abyssal entre les deux femmes. Qui doit payer et pour quoi ?
Durée:3h. 6min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:14107
Résumé: Quatrième de couverture : Quand Amadeo Donadieu partit avec une autre femme, me laissant prête pour la noce, ma soeur Ermelinda m'annonça la nouvelle un matin très tôt avant que je me lève. Je suis restée clouée au lit - jusqu'au soir pensais-je - par une forte douleur dans les jambes, puis tout le jour suivant, espérant trouver un soulagement à ma peine. Et ainsi de suite : trente-six ans au lit (si mes comptes sont exacts), entre deux morts comme un plongeur entre deux eaux. " Ainsi s'exprime Aurelia dans l'épitaphe (elle en a la manie) qu'elle dicte à l'une de ses soeurs avant de mourir. On aura compris que le récit d'Arnaldo Calveyra - Le Lit d'Aurelia - est en vérité, une fable. Mais quelle fable que le poète argentin a composée avec cette sorte de lyrisme subtil qui ancre le rêve dans la réalité (à moins que ce ne soit l'inverse) ! Ce récit de la déréliction et du refus - car c'est sa vieillesse qu'en se mettant au lit la jeune Aurelia a décidé d'attendre - se déploie en effet tel un paysage dont l'immobilité est transformée par la quotidienne alternance du clair et de l'obscur. De telle sorte que la si lente mort d'Aurelia demeure, la dernière page tournée, comme un chant de vie et de passion. HUBERT NYSSEN
Durée:2h. 45min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:23681
Résumé: Un photographe fasciné par les paupières, une spectatrice de scène d'onanisme incongrue, un quidam qui découvre dans un jardin botanique sa vraie nature de cactus, un chasseur d'odeurs qui traque sa Fleur dans les toilettes pour dames..., qu'ils soient monomaniaques, voyeurs ou paranoïaques, tous les personnages ici mis à nu portent l'obscur attrait des conduites déviantes jusqu'au cœur de notre Luna Park ordinaire. Certains tentent d'en guérir, les autres se laissent porter par l'amer plaisir. Tenant fermement son cap dans les eaux troubles du malaise, de l'obscène, de ce que l'on préfère généralement ignorer, l'auteur dévoile dans leur plus déconcertante intimité les âmes tourmentées qui croisent notre route. Dans la grâce équivoque que recèle cette zone grisée, frontière entre la beauté et la laideur, erre souvent le "monstrueux" qui nous habite.
Durée:3h. 47min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:30185
Résumé: Un coeur dessiné au rouge à lèvres, transpercé d'un «je t'aime» et signé «A toi». Il n'en faut pas davantage à la perspicace Inès pour découvrir que son mari la trompe, puisque, bien sûr, A toi ce n'est pas elle... Drapée dans sa dignité, elle sauve les apparences mais n'en exerce pas moins une vigilance active. C'est ainsi qu'elle surprend une conversation téléphonique sans équivoque et décide de filer discrètement le mari volage. Elle assiste alors impuissante (et soulagée ?) à l'assassinat d'A toi par les mains de son doux et, d'ordinaire du moins, si prévisible Ernesto qui vient de se défaire de sa secrétaire. Et l'auteur de déployer un thriller tragicomique addictif, avec une femme au bord de la crise de nerfs, prête à toutes les audaces pour éviter l'humiliation publique des femmes bafouées. Surtout ne jamais ressembler à sa pitoyable mère. Pendant qu'elle sillonne la ville de Buenos Aires, sanglée dans un ravissant tailleur de soie beige, subtilisant sans vergogne des pièces à conviction ou interrogeant habilement de présumés témoins qui n'ont rien vu, sa fille adolescente semble de bien méchante humeur. Se pourrait-il qu'elle ait des soucis autrement plus préoccupants ? Un portrait au vitriol des vicissitudes de la vie domestique dans la classe moyenne argentine.
Durée:17h. 47min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:75413
Résumé: Clanton, Mississippi, 1990. Jake Brigance est impliqué dans une affaire qui soulève la controverse lorsque le juge lui demande de défendre Drew Gamble, un garçon timide de seize ans, accusé d'avoir tué un policier local. La majeure partie des habitants réclament un procès rapide et la peine de mort, mais Jake creuse et découvre que l'histoire est plus complexe qu'elle n'y paraît. Son combat pour que Drew échappe à la chambre à gaz met en grand péril sa carrière, ses finances, et la sécurité de sa famille. Un thriller mené tambour battant, aussi haletant que poignant, empli d'intelligence et - surtout - d'humanité.
Lu par:Anne Fauche
Durée:12h. 59min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:34759
Résumé: Lacy Stoltz travaille pour le BJC, le service de l'inspection judiciaire. Avocate, sa mission consiste à mener l'enquête quand on lui rapporte des manquements à l'éthique. Après neuf ans dans ce service, elle sait que la plupart des écarts de conduite sont dus à l'incompétence, rarement à la corruption. Mais parfois de véritables affaires arrivent sur son bureau : un avocat, Greg Myers, anciennement radié du barreau, prétend qu'une magistrate de l'Etat de Floride a détourné plus d'argent que tous les juges véreux réunis. Elle serait mêlée à la construction d'un casino sur une réserve indienne sous l'emprise de la Coast Mafia, qui se sert largement dans la caisse. La juge reçoit sa part du butin et ferme les yeux sur ces activités illicites. L'alliance est solide. Tout le monde y trouve son compte. Lacy Stoltz comprend aussitôt que l'affaire risque d'être dangereuse. Le danger est une chose. La mort en est une autre.