Contenu

Dark Island: roman

Résumé
Lorsque Venn propose à Shirin de l'épouser, il ne l'a vue qu'une fois, une décennie plus tôt. Elle avait seize ans. C'était à Port-Breton, où Shirin allait en vacances. De la côte, elle pouvait contempler la petite île de Storn, qui la fascinait - elle lui vouait même un culte secret. Mais jamais elle n'avait imaginé s'y rendre, jusqu'à sa rencontre avec l'héritier de Storn : Venn Le Breton, qui l'emmena découvrir l'île. Dix ans plus tard, Venn ignore que c'est de Storn dont Shirin est tombée amoureuse. Devenu son mari, il fera tout pour la plier à sa domination perverse et repousser Cristina, l'amie intime de Shirin venue partager leur huis clos au château de Storn. L'auteur, Vita Sackville-West (1892-1962), issue de l'aristocratie anglaise, y a puisé les personnages de ses romans, dont "Toute passion abolie" et "Haute Société". Il est temps de redécouvrir l'audacieux "Dark Island", qui fit se dresser bien des sourcils lors de sa parution en 1934.
Durée: 8h. 30min.
Édition: Paris, Autrement, 2011
Numéro du livre: 18041
ISBN: 9782746715059
Collection(s): Littérature

Documents similaires

Lu par:Gérald Bloch
Durée:5h. 1min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:17241
Résumé: Rose et Walter forment un couple d'âge mûr jouissant de tout le confort et de toute la respectabilité de la très bonne société anglaise, mais leur union n'a jamais été consommée. Rose se consume d'amour pour un mari froid qui lui préfère son chien. Durant un week-end de Pâques, deux tragédies vont cependant les rapprocher.
Durée:4h. 16min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:30389
Résumé: «Il y a maintenant trois semaines que nous sommes en mer. C'était peut-être une idée folle de suivre Laura.» Une croisière autour du monde aux côtés de la femme qu'il aime. C'est ainsi qu'Edmund Carr, journaliste d'une cinquantaine d'années, a choisi de passer les derniers mois qu'il lui reste à vivre. Il a délibérément caché à Laura, la jeune veuve dont il est épris, la nature de ses sentiments et le mal qui l'accable. Au fil des jours, Edmund sent la passion grandir en lui, et avec elle, la jalousie. Pourquoi Laura passe-t-elle autant de temps avec le séduisant colonel Dalrymple ? Que faisait-il au sortir de sa cabine en pleine nuit ? Huis-clos amoureux dans l'univers confiné d'un paquebot de luxe, La Traversée amoureuse confirme le talent d'observatrice de Vita Sackville-West et son incroyable modernité.
Durée:5h. 47min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:17226
Résumé: À quatre-vingt-huit ans, Lady Slane hérite de son mari et découvre avec horreur, qu'elle n'a plus rien de commun avec sa famille. Elle satisfait le souhait de ses enfants en revendant la demeure familiale, mais, plutôt que d'aller s'incruster chez l'un ou l'autre, elle s'isole dans une vieille maison repérée trente ans plus tôt dans le quartier alors peu huppé de Hampstead. Elle sympathise avec le propriétaire qui, sans la connaître, semblait l'attendre. Elle accepte même l'amitié de l'entrepreneur. Et avec sa dame de compagnie française, Genoux, elle se souvient. Elle revoit et revit un ancien amour inaccompli. C'était aux Indes, dont son mari était le vice-roi. Il a suffi d'un geste au-dessus d'un berceau, d'une voilette soulevée par la brise pour revivre d'intenses moments...
Lu par:Monique Gay
Durée:5h. 5min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:20240
Résumé: Roger Liddiard, un jeune romancier, raconte les événements troublants qu'il a vécus à Westease, où il s'est installé. Le recteur du village est assassiné et sa fille semble être la coupable idéale. Amoureux de la jeune femme, Liddiard ne veut pas croire en sa culpabilité et mène sa propre enquête. Il soupçonne Wyldbore Ryan, un peintre célèbre, cynique et capricieux.
Durée:3h. 15min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:20719
Résumé: Son fils (1922). Un fils unique revient en visite chez sa mère. Elle imagine déjà entre eux une intimité retrouvée et savoure à l'avance ce moment. Lorsqu'il est là, elle surprend une conversation téléphonique entre sa petite amie et lui : « Oui, quelle affreuse corvée... J'ai tellement envie de rentrer, de te retrouver... » La mère entend tout et monte se coucher. L'engagement (1930). Un homme annonce à la femme qu'il courtise depuis huit ans, au moment où elle s'est enfin décidée à lui céder, qu'il en a rencontré une autre. Est- elle bouleversée, derrière sa pudeur, ou soulagée ? Subtile déception sentimentale. Cet été là (1932). Quatre jeunes, quatre amis. Des vacances idylliques. Mais la belle mécanique se dérègle. Cruauté, jalousie, modernité. « Ils étaient vraiment tous pareils. Minces, désinvoltes, et (à leur manière) très intéressants. Très asexués, également, ou du moins c'est ce qu'ils revendiquaient. Pourtant, il se produisit quelque chose qui fit tout basculer. » Patience (1922) Un couple : le mari rêve d'une autre vie pendant que sa femme fait une patience (jeu de cartes). L'incommunicabilité, la solitude... Justice (1924). Un inconnu raconte son aventure au narrateur : il avait deux amis, un couple qui l'avait accueilli chez lui. Il a eu une aventure avec la femme, qu'il sentait délaissée. Quelques jours plus tard, le mari l'a invité à une sortie en bateau. Il l'a drogué et abandonné en pleine mer sur une bouée à cloche. Vengeance...
Durée:3h. 21min.
Genre littéraire:Voyage/exploration
Numéro du livre:14481
Résumé: Au milieu des années 1920, Vita Sackville-West et son époux, le diplomate et célèbre écrivain Harold Nicolson, décident de suivre une ancienne piste empruntée par les caravanes à travers les montagnes qui se dressent au sud-ouest d'Ispahan. Dans la meilleure tradition des globe-trotters anglais, ils n'ont aucune raison particulière de faire ce voyage. Vita n'a rien d'une aventurière née : "J'ai horreur des montagnes" et "J'ai horreur des tentes", s'exclame-t-elle, tandis que son cher Harold, ayant "comme de bien entendu" oublié son veston, évolue drapé dans la cape des montagnards persans, avec l'air romantique d'un pingouin. Mais ne suivent-ils pas, après tout, la route empruntée jadis par Alexandre pour gagner l'Inde et ne sont-ils pas sur la trace d'oignons rarissimes d'iris et de tulipes pour leur jardin anglais ? Parmi tous les inconforts du voyage, Vita note ses impressions sur la vie des nomades contraints, année après année, de franchir ces montagnes d'un pas las ; elle photographie un derviche à cheval qui dégringole aussitôt de sa monture, tandis que Harold, absorbé dans la relecture de son manuscrit, ne perd pas une occasion de l'accabler de reproches parce qu'elle l'a emmené se perdre au milieu des nomades. A dos d'âne et en voiture, un voyage sentimental où l'on respire à six mille pieds d'altitude.
Durée:13h. 14min.
Genre littéraire:Voyage/exploration
Numéro du livre:71136
Résumé: Au cours d’un séjour en Sibérie, Sophy Roberts découvre avec étonnement que sur cette terre méconnue et hostile demeurent de nombreux pianos d’exception, en grande partie envoyés là-bas après la révolution de 1917, puis durant le régime soviétique tant cet instrument bourgeois fut banni des foyers russes. L’auteure décide alors de partir à la recherche d’un de ces pianos perdus et s’enfonce dans le passé terrible de cette région glaciale. C’est ainsi que se déploie une quête extraordinaire qui nous fait voyager dans des paysages à la fois enchanteurs et terrifiants. Entre carnet de voyage et grand récit littéraire mêlant l’aventure à l’intime, Les pianos perdus de Sibérie nous fait arpenter un continent fascinant pour retracer plus de deux cents ans d’histoire russe enfouis dans des instruments capables comme aucun autre de bouleverser l’âme humaine.
Lu par:Nicole Tual
Durée:15h. 51min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:74333
Résumé: Pompéi, 74 av. J.-C. Amara, jeune Grecque réduite en esclavage après la ruine de sa famille, est vendue à L'antre des louves, un bordel tenu par Félix, brutal et imprévisible. Grâce à ses rencontres au sein du monde des prostituées, elle retourne le patriarcat à son avantage. Premier roman.
Durée:5h. 4min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:71283
Résumé: Le fils se demande si aujourd'hui le père serait capable de regarder en arrière, et de se rendre compte du chemin qu'ils ont parcouru ensemble, vers les limites. Il ne le pense pas. Non, il ne pense pas que le père soit capable d'envisager quoi que ce soit qui n'ait pour finalité davantage de mer et de sel. Ce qui a été infligé en route est secondaire. Qu'ils finissent tous deux noyés, que les poissons éventrés hurlent en silence tandis qu'il leur arrache les organes un à un. Rien ne peut rivaliser avec l'immensité de l'eau ni le murmure de l'écume. Le déséquilibre est écrasant. A bord de La Gueuse, un navire de pêche vétuste, un père et son fils livrent une lutte quotidienne contre un océan mourant, charriant tour à tour poissons et réfugiés. La démence de l'un vient nourrir la solitude de l'autre. Fouettés par les embruns de l'Atlantique, deux mondes irréconciliables affrontent l'abysse.
Durée:17h. 58min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:76397
Résumé: Helena a grandi entre l'Angleterre et la Grèce. Bien qu'en conflit avec sa famille, sa mère grecque l'envoie chaque été à Athènes auprès de ses grands-parents. Helena y découvre un pays, une culture et une langue qui la fascinent. Tous les ans, elle attend impatiemment de retrouver ces paysages ensoleillés. Mais elle craint son grand-père, un homme austère et dur, qui semble cacher un lourd secret. Des années plus tard, installée dans l'appartement que ses grands-parents lui ont légué, Helena prend conscience, avec stupeur, que son grand-père a participé à la dictature des colonels. Puis, en fouillant, elle découvre de nombreuses œuvres d'art. Après plusieurs étés passés sur des terrains de fouilles archéologiques, elle sait qu'elle détient un véritable trésor. Mais également qu'il n'est probablement pas légitime. Comment ses grands-parents ont-ils pu obtenir de telles antiquités ? Helena se lance alors sur la piste de leur origine et essaie de réparer les actions de son grand-père.
Durée:19h. 16min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:17967
Résumé: Tout entier inscrit dans le mysticisme kabbalistique du chiffre 12, improbable fil d'Ariane, ce roman en spirale nous conte en autant de chapitres à l'énonciation mystérieuse, le dernier jour de la vie de Geoffrey Firmin. Un consul en poste à Quauhnahuac et qui, tout imbibé d'alcool qu'il soit et quelque précaire que soit son statut à un moment de rupture diplomatique entre l'Angleterre et le Mexique, cherche à conserver sa dignité,. Plus que sa vie, ce sont les méandres éthyliques de son esprit, la profondeur de ses blessures et le palpable de ses angoisses que le diplomate anglo-indien nous invite à venir toucher. L'énonciation suit le fil de sa pensée, à l'instar de ces quelques phrases : « ... Nuit : à nouveau le corps-à-corps nocturne avec la mort, les trépidations d'orchestre démoniaque dans la chambre, les lambeaux de sommeil terrifié, les voix dehors par la fenêtre, la venue de foules nouvelles imaginaires, scandant mon nom par moquerie, les clavecins du noir. Comme s'il n'y avait pas suffisamment de bruits réels au coeur de ces nuits couleur de cheveux gris. Pas comme le lancinant vacarme des cités américaines, ces bandages qu'on arrache à de grands géants angoissés. Mais le hurlement des chiens parias, les coqs annonçant l'aube à longueur de nuit, les plaintes, les cognements sourds qui s'avèrent être tassements de plumes blanches contre les fils télégraphiques au fond des jardins ou bien volaille perchée dans les pommiers, la douleur éternelle, jamais assoupie du Grand Mexique. »
Durée:7h. 38min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:30630
Résumé: Lilith Collett, la « dame de fer », ne reviendra pas sur sa décision : le jardin familial doit être détruit. Et ce ne sont pas ses enfants qui l'en empêcheront. Mais voici qu'entre en scène Miguel Angel Gippini Algaron Lopez de Rego, barman de son état et fiancé d'une des filles de Lilith. Ce redoutable séducteur, capable de semer la zizanie dans un couple d'homosexuels et de faire tourner la tête à Victoria et Gillyflower - les deux « méchantes fées » de ce conte cruel -, n'épargnera personne. Tandis que le domaine familial et le jardin centenaire sont impitoyablement démantelés, chacun donne libre cours à ses pires inclinations.