Contenu

Une histoire du corps au Moyen Age

Résumé
Le corps a trop longtemps été oublié par l'histoire et les historiens. Or, il constitue l'une des dynamiques majeures de l'Occident. De l'abstinence des prêtres aux délices du pays de cocagne, du christianisme au paganisme, du rire au don des larmes dont saint Louis était dépourvu, de la mode vestimentaire aux sports, du célibat à l'amour courtois, d'Héloïse à Abélard jusqu'à saint François, le corps est le siège d'une tension fondamentale. À travers l'étude de la matrice de la modernité qu'est le Moyen Âge, Une histoire du corps au Moyen Âge sert à la compréhension d'un monde qui n'est autre que le nôtre.
Genre littéraire: Histoire/géographie
Durée: 6h. 8min.
Édition: Paris, Liana Levi, 2003
Numéro du livre: 12629
ISBN: 9782867463235
Collection(s): Histoire
CDU: 930.8

Documents similaires

Durée:12h. 9min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:21325
Résumé: L'Europe contemporaine est une longue histoire qui commence avant la venue du christianisme, et se continue avec son reflux. A l'œil qui sait voir, comme celui de Jacques Le Goff, apparaissent des traces, des strates successives de nombreuses mutations, depuis les ruines de l'Empire romain jusqu'aux découvertes du XVIe siècle. L'historien les met au jour, les explore, pour montrer combien l'Europe contemporaine hérite, emprunte, reprend bien des caractères de cette " Europe " médiévale qui n'est pas tout à fait la nôtre, mais représente un moment important dans sa constitution : unité potentielle et diversité fondamentale, métissage des populations, divisions et oppositions Ouest-Est/Sud-Nord, primat unificateur de la culture. De l'échec carolingien à la " belle " Europe des villes et des universités, Jacques Le Goff nous entraîne dans un intense voyage à rebours, dans l'espoir que, comprenant mieux leur provenance, les Européens construisent mieux leur avenir.
Lu par:Jean Frey
Durée:4h. 34min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:20136
Résumé: Ni thèse, ni synthèse, cet essai peut être lu comme l'aboutissement d'une longue recherche. Et d'une réflexion sur l'histoire, sur les périodes de l'histoire occidentale, au centre de laquelle le Moyen Âge est mon compagnon depuis 1950. Il s'agit donc d'un ouvrage que je porte en moi depuis longtemps, des idées qui me tiennent à cœur. Écrit en 2013, à l'heure où les effets quotidiens de la mondialisation sont de plus en plus tangibles, ce livre-parcours pose des questions sur les diverses manières de concevoir les périodisations dans l'histoire : les continuités, les ruptures, les manières de repenser la mémoire de l'histoire. Traitant du problème général du passage d'une période à l'autre, j'examine un cas particulier : la prétendue nouveauté de la « Renaissance » et son rapport au Moyen Âge auquel j'ai consacré avec passion ma vie de chercheur. Reste le problème de savoir si l'histoire est une et continue ou sectionnée en compartiments ? ou encore : s'il faut vraiment découper l'histoire en tranches ? Jacques Le Goff
Durée:6h. 52min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:65340
Résumé: L'ouvrage explore l'imaginaire médiéval au travers de ses deux composantes majeures : les héros, comme Charlemagne, le Cid, le roi Arthur, Roland, la papesse Jeanne, Robin des Bois, sans oublier la fée Mélusine et l'enchanteur Merlin, mais aussi le renard et la licorne ; et, les merveilles, trois édifices ou puissances qui dominent la société, à savoir la cathédrale, le château Fun et le cloître. L'iconographie médiévale ignore les frontières entre le naturel et le surnaturel, l'ici-bas et l'au-delà, et couvre un large espace géographique. Cette histoire de l'imaginaire est aussi une histoire clans la longue durée, présentant ces héros et merveilles tels que le Moyen Âge les a construits, vénérés, puis légués aux siècles futurs où ils continuent à vivre, notamment grâce à de nouveaux supports d'histoire comme le cinéma et la bande- dessinée.
Durée:16h. 51min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:37672
Résumé: Une exploration du Moyen Age à travers 112 portraits d'hommes et de femmes, réels ou fictifs, qui témoignent d'une époque de questionnements, d'échanges et de découvertes, radicalement éloignée de son image obscurantiste. Parmi ces personnages : Attila, Abélard et Héloïse, Charlemagne, Saladin, Thomas d'Aquin, Nicolas Oresme, Mélusine ou encore Robin des Bois.
Durée:4h. 18min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:36192
Résumé: Saviez-vous qu'il a existé un 30 février 1712 en Suède ? Qu'à l'inverse, aux îles Samoa, le 30 décembre 2011 a été supprimé ? Qu'aux îles Diomède, dans le Pacifique, on peut "voir" demain et "regarder" hier ? Que la France s'est mise à l'heure allemande en 1940, pour ne plus en changer ? Que Thérèse d'Ávila est morte dans la nuit du 4 au 15 octobre 1582 ? Car le temps est comme l'air qu'on respire : invisible et impalpable. Et si sa mesure obéit aujourd'hui à des règles rigoureuses qui nous semblent évidentes, elles sont loin d'être parfaites, universelles ou immuables... Dans ce recueil d'histoires courtes riches en anecdotes, Olivier Marchon nous guide dans l'histoire de la mesure du temps et de ses bizarreries, à travers une multitude de calendriers et de mesures horaires exotiques, fruits d'une science exacte au contact d'un monde qui ne l'est pas.
Durée:11h. 51min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:36291
Résumé: Une histoire de la révolution néolithique, marquée par l'invention de l'agriculture et de l'élevage. Ces dix millénaires, peu étudiés à l'école, sont pourtant ceux qui voient apparaître la sécurité alimentaire, la sédentarisation humaine, l'accroissement de la population, mais aussi les tensions sociales, les inégalités et les guerres.
Lu par:Guy Landelle
Durée:2h. 30min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:66604
Résumé: Une synthèse illustrée des épidémies et des foyers infectieux de lèpre et de choléra du XIIe au XVe siècle en Europe. Avec un descriptif de chaque maladie, des portraits de médecins et de sages-femmes, des remèdes et des prescriptions. L'ouvrage évoque également les conséquences historiques, politiques et religieuses de ces maux sur la société et sur les moeurs.
Durée:18h. 18min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:67219
Résumé: Engagées en première ligne dans la politique de contrôle et d'exclusion du gouvernement de Vichy entre 1940 et 1944, la gendarmerie et la police françaises ont, plus que toute autre institution, dû affronter le dilemme : « servir face à l'ennemi ou servir l'ennemi ». Car désobéir à ses supérieurs, pour un gendarme ou un policier, c'est aller à l'encontre de l'essence même de sa formation. Mais si une partie d'entre eux ont appliqué les ordres par discipline, par antisémitisme, par peur ou par intérêt, nombreux sont ceux qui ont aidé à faire passer la ligne de démarcation ou la frontière à des Juifs, à cacher des résistants, à dissimuler des armes... Même s'ils n'ont pas rejoint un réseau ou un mouvement de résistance, leur action a permis de sauver de nombreuses vies. Or cette histoire-là est totalement ignorée.
Durée:11h. 32min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:65773
Résumé: Après avoir retracé les étapes du processus des accords d'Evian signés le 18 mars 1962 afin de mettre fin à la guerre d'Algérie, cet essai revient sur les enlèvements et les assassinats de Français, civils ou militaires, sur le sol algérien en dépit des engagements pris par les deux parties. La situation des pieds-noirs est examinée jusqu'en juillet 1964, date du retour des derniers contingents.
Lu par:Manon
Durée:12h. 21min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:39439
Résumé: Plus d’un demi-siècle après l’indépendance de l’Algérie, est-il possible de raconter sans manichéisme et sans œillères la guerre au terme de laquelle un territoire ayant vécu cent trente ans sous le drapeau français est devenu un État souverain ? La conquête et la colonisation au xixe siècle, le statut des différentes communautés au xxe siècle, le terrible conflit qui ensanglanta l’Algérie et parfois la métropole de 1954 à 1962, tout est matière, aujourd’hui, aux idées toutes faites et aux jugements réducteurs. Avec ce livre, Jean Sévillia affronte cette histoire telle qu’elle fut : celle d’une déchirure dramatique où aucun camp n’a eu le monopole de l’innocence ou de la culpabilité, et où Français et Algériens ont tous perdu quelque chose, même s’ils l’ignorent ou le nient.
Durée:7h. 47min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:39351
Résumé: Le 6 août 1945, une bombe de quatre tonnes vitrifie la ville d'Hiroshima. Trois jours plus tard, une nouvelle bombe pulvérise Nagasaki. Morts et irradiés se compteront par dizaines de milliers. Ce massacre précipite la reddition du Japon et montre à l'URSS la puissance destructive des Etats-Unis. Dissuader plutôt que détruire : telle sera désormais la règle. Guerre de Corée en 1951, expédition franco-britannique à Suez en 1956, tension extrême entre Américains et Soviétiques à Cuba en 1962, guerre du Kippour en 1973... Depuis 1945, à sept reprises, le monde a frôlé l'apocalypse. Ce livre raconte ces instants dramatiques où la planète fut au bord du brasier nucléaire. Et où le pire ne fut parfois évité qu'à l'ultime minute, jusqu'au récent bras de fer entre Trump et Kim Jong-un.
Durée:6h. 20min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:26652
Résumé: Quelle était la durée du temps de travail d'un gardien de camp de concentration ? Préférait-il jouer aux cartes, pratiquer la boxe ou se délasser en lisant un roman policier ? Sa famille vivait-elle avec lui ? Il n'existait aucune étude systématique des gardiennes et des gardiens. A partir des archives de la SS et des dossiers constitués après 1945 lors de l'épuration, Fabrice d'Almeida reconstitue la stratégie de gestion des ressources humaines que Himmler et ses adjoints ont mise en œuvre, non seulement pour permettre aux bourreaux d'accomplir leur office, mais surtout pour éviter qu'ils s'ennuient. A Auschwitz, les gardiens n'ont pas seulement exterminé des femmes et des enfants, ils ont aussi tué le temps. Les tueurs nazis ont joui de loisirs savamment organisés alors qu'à la même époque les surveillants du Goulag étaient laissés dans une condition à peine supérieure à celle des détenus. En adoptant l'angle de vue des tueurs, le livre ne prétend pas excuser leur crime. Mais ce regard dérangeant dévoile le management de l'entreprise SS et les choix des leaders nazis dont l'ambition était de donner à leurs auxiliaires une vie agréable. Jeux, lectures, cinémas, théâtres, bordel et vie de famille : le temps libre était pensé dans le détail. Tout cela banalisait la nature du «travail».