Contenu

La saga des Windsor: de l'Empire britannique au Commonwealth

Résumé
Windsor ! C'est à la fois la plus grande forteresse du monde toujours habitée et le nom choisi par le roi George V en 1917, en pleine Première Guerre mondiale, pour effacer la consonance germanique des souverains Saxe-Cobourg-Gotha alors que le Royaume-Uni se bat contre l'Empire allemand. Mais qui aurait pu penser que ce nouveau patronyme, difficilement imposé, serait, à la veille de la Seconde Guerre mondiale, synonyme d'un scandale sans précédent ? Edouard VIII ne règne que huit mois et abdique par amour pour une Américaine deux fois divorcée, Mrs Wallis Simpson ! En renonçant au trône, le fils aîné de George V devient, le 11 décembre 1936, le duc de Windsor, charmeur et pacifiste, compromis dans ses relations bienveillantes à l'égard du régime national-socialiste. Et c'est son frère, courageusement parvenu à se débarrasser de son bégaiement, qui lui succède sous le nom de George VI. De l'Angleterre encore imprégnée du prestige de la légendaire reine Victoria au long règne d'Elizabeth II, de l'Empire britannique dominant le monde d'avant 1914 au Commonwealth des Nations, des gentlemen en chapeau melon aux Beatles, de l'immense figure de Churchill au destin tragique de la princesse Diana puis au mariage de William et de Kate qui a séduit deux milliards de téléspectateurs, voici l'extraordinaire saga d'une lignée de monarques, de reines, de princes et de princesses dont les destins sont de véritables romans. Dans leurs joies comme dans leurs malheurs, ils continuent de fasciner par un unique mélange de traditions et d'audaces. Windsor? Une passionnante synthèse britannique.
Genre littéraire: Histoire/géographie
Durée: 17h. 18min.
Édition: Paris, Librairie académique Perrin, 2011
Numéro du livre: 19308
ISBN: 9782262037147
CDU: 941

Documents similaires

Durée:15h. 18min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:30602
Résumé: A l'été 1914, l'Europe est très majoritairement monarchique : sur vingt-deux Etats, dix-neuf sont des royaumes, des empires, des principautés ou des grands-duchés. Aujourd'hui, ils ne sont plus que dix sur vingt-huit. Les deux guerres mondiales provoquent l'écroulement de quatre empires pour la première (Allemagne, Russie, Autriche-Hongrie, Empire ottoman) et de quatre royaumes (Italie, Yougoslavie, Roumanie, Bulgarie) pour la seconde. Ces souverains, qui étaient-ils ? Et les femmes qui partageaient leur existence, qui étaient-elles ? De l'ambition à l'aveuglement, du courage à la faiblesse, de la jalousie à l'abnégation, quels furent leurs triomphes et leurs échecs ? Comment vécurent-ils leur gloire, leurs épreuves et la montée des extrêmes de l'entre-deux-guerres marquée par l'avènement des totalitarismes ? Etaient-ils conscients des conséquences de leurs actes ? Ou furent-ils incapables d'arrêter l'engrenage des nationalismes ? Quelles furent leurs vies personnelles, leurs amours et leurs passions secrètes ? Circonstance exceptionnelle : ces monarques, qui vont s'unir, se combattre et parfois se trahir, sont presque tous parents, liés par le sang et leurs mariages respectifs. Ainsi la "guerre des rois" sera-t-elle un incroyable règlement de comptes familial à l'échelle d'un continent puis du monde. Avec le talent qui le caractérise, Jean des Cars raconte un demi-siècle de drames humains (l'errance des Habsbourg), de crimes (l'assassinat des Romanov), de guerres, de défaites, de créations et de disparitions d'Etats.
Lu par:Jean Des Cars
Durée:1h. 17min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:17424
Résumé:
Lu par:Jean Des Cars
Durée:1h. 34min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:17408
Résumé: En 1898, Sissi était assassinée à Genève par un anarchiste italien. Depuis, l'impératrice d'Autriche et reine de Hongrie est devenue un mythe. Souveraine à la beauté légendaire, fantasque et solitaire, elle a inspiré peintres, poètes, psychanalystes, cinéastes... Voyageuse acharnée, Sissi se réfugie aux frontières du non-conformisme, plus lucide que bien des diplomates sur les déchirements balkaniques. Pendant cinq ans, l'enquête de Jean des Cars l'a conduit dans l'ancien empire des Habsbourg à la rencontre des descendants de Sissi, et à la recherche des archives et de souvenirs inédits.
Lu par:Jean Des Cars
Durée:1h. 12min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:17396
Résumé:
Lu par:Jean Des Cars
Durée:1h. 3min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:17365
Résumé:
Durée:10h. 17min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:76433
Résumé: La plus longue et la plus romanesque histoire d'amour que la monarchie britannique ait jamais connue : celle du roi Charles III et de Camilla. Une histoire dans laquelle Lady Diana n'est pas qu'une " victime "... Lorsque Charles, prince de Galles, est devenu roi sous le nom de Charles III le 8 septembre 2022, son épouse Camilla, duchesse de Cornouailles, est devenue reine consort, ainsi que l'a décidé la reine Elizabeth II le 5 février 2022. C'est l'aboutissement de plus de cinquante ans de passion (leur première rencontre se situe en 1971), de doutes, de souffrances, de persévérance, de scandales, de tragédies et d'opprobre avant que cet amour " non négociable " triomphe avec la bénédiction de Sa Majesté la reine qui, elle aussi, a dû affronter les conséquences de cette romance hors normes. Une histoire d'amour qui est à rapprocher de celle de l'arrière-grand-mère de Camilla, Alice Keppel, avec Edouard, prince de Galles, qui deviendra le roi Edouard VII en 1901 à la mort de sa mère, la reine Victoria. Même la belle-mère de Diana, la romancière à succès Barbara Cartland, n'aurait osé imaginer un tel scénario. Dans cette histoire, la " princesse des coeurs " joue le rôle de la victime tragique mais on verra que la vérité n'est pas toujours aussi simple. Une enquête haletante riche en découvertes et qui surprendra plus d'un lecteur.
Lu par:Claude Rozier
Durée:10h. 17min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:21992
Résumé: Chaque 1er janvier, le Concert du Nouvel An fait salle comble et sa diffusion en direct, par de très nombreuses chaînes de télévision, rassemble des millions d'amateurs à travers le monde. Et, pour finir, les spectateurs privilégiés scandent de leurs mains le rythme de la célèbre Marche de Radetzky qui, c'est l'usage, clôt cet hommage à la capitale mondiale de la musique, Vienne. Vienne ! Le coeur de l'Europe. Tradition et modernité s'y côtoient depuis des siècles, le classique et l'avant-garde cohabitent avec intelligence et harmonie. Vienne traditionnelle et impériale, Vienne bourgeoise et populaire, Vienne triomphante, Vienne humiliée, Vienne républicaine et socialiste, annexée, vengée, bombardée, occupée et enfin libre depuis 1955, voici les grandes heures d'une métropole où est né l'art de vivre. Elle a survécu à toutes les modes et on vient y respirer un parfum subtil, la civilisation. Les merveilleux cafés, véritables institutions commémorant, à leur façon, les deux sièges des Turcs aux XVIe et XVIIe siècles et où l'on peut passer une journée à lire ou à écrire sans être dérangé ; les musées aux fabuleuses collections des princes mécènes ; la plus grande salle de bal d'Europe et les écoles où l'on enseigne toujours la valse en habit et robe longue ; l'Art Nouveau qui fait sécession avant 1900 pour que les inspirations de Gustav Klimt, d'Otto Wagner et de Joseph Hoffmann puissent éclore ; les églises baroques dont les vitraux ont vibré au génie des plus grands musiciens, de Haydn à Mahler : cette ville est un tourbillon d'Art et d'Histoire.
Durée:13h. 55min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:23238
Résumé: La Russie ne cesse de retrouver son passé impérial. Cette spectaculaire réconciliation a débuté en juillet 1998: lors de l'inhumation des restes de la fusille du dernier tsar, assassinée à Ekaterinbourg en 1918, Boris Eltsine demande publiquement pardon pour " les crimes du bolchevisme, du stalinisme et de leurs successeurs ". Jean des Cars, témoin privilégié de cette cérémonie, raconte coalisent la dynastie des Romanov, de 1613 à 1917, est à nouveau entrée dans l'Histoire. Si quelques hautes figures comme Pierre 1er le Grand ou Catherine II ont toujours été estimées, on assiste au retour dans la mémoire collective de Paul 1er Alexandre 1er ou encore Alexandre III. Le temps des tsars est reconsidéré après la désinformation imposée par la Révolution, la guerre civile et la dictature. Et la Russie d'aujourd'hui découvre enfin ses souverains, ceux qui ont bâti le plus vaste pays du monde.
Durée:11h. 53min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:77215
Résumé: Un dictionnaire thématique consacré aux monarchies ainsi qu'aux dynasties régnantes à travers le monde, de l'Europe au Japon en passant par le Proche-Orient et le Moyen-Orient.
Lu par:Manon
Durée:14h. 18min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:34688
Résumé: En 1898, Sissi était assassinée à Genève par un anarchiste italien. Depuis, l'impératrice d'Autriche et reine de Hongrie est devenue un mythe. Souveraine à la beauté légendaire, fantasque et solitaire, elle a inspiré peintres, poètes, psychanalystes, cinéastes. Voici la Sissi historique, cette princesse bavaroise qui, en 1854, épouse l'empereur François-Joseph. A Vienne, on la critique ; à Budapest, sous le prénom d'Erzsébet, on la vénère, car elle défend le nationalisme magyar contre l'emprise autrichienne. Voyageuse acharnée, Sissi se réfugie aux frontières du non-conformisme, plus lucide que bien des diplomates sur les déchirements balkaniques. Pendant cinq ans, l'enquête de Jean des Cars l'a conduit dans l'ancien empire des Habsbourg à la rencontre des descendants de Sissi, et à la recherche des archives et de souvenirs inédits.
Lu par:Jean Frey
Durée:9h. 1min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:39497
Résumé: En avril-mai 1988, l’affaire de la prise d’otages de la grotte d’Ouvéa, en Nouvelle-Calédonie, menée par un groupe d’indépendantistes s’est soldée par une intervention militaire et un bilan de vingt et un morts, dont dix-neuf Kanak. Parmi les victimes, Alphonse Dianou, vingt-huit ans, musicien, ancien sémina­riste se destinant à la prêtrise, admirateur de Gandhi et militant charismatique du FLNKS (Front de libé­ration nationale kanak et socialiste). Terroriste ou martyr ? Français ou “barbare” kanak ? Pacifiste ou assassin ? Chrétien ou communiste ? Le personnage – avec ses légendes contradictoires et paradoxales – a longtemps intrigué Joseph Andras, qui est parti en Kanaky sur les traces de cette figure des luttes anticolonialistes du xxe siècle. Portrait d’un homme complexe et passionnant, ce livre est également journal de voyage dans un archipel méconnu et délaissé, récit de rencontres et d’échanges, reconstitution documentée d’un épisode sanglant de l’histoire récente, réflexion sur les vestiges de l’empire français. Le tout dans un style à la fois tranchant et lyrique, avec un engagement ardent, une curiosité patiente et attentive, qui sont la marque des écrits de Joseph Andras.
Durée:26h. 37min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:74775
Résumé: Le 17 août 1945, à peine sortie de la guerre, l'Indonésie, premier pays colonisé à franchir ce pas, proclame son indépendance. Présents dans l'archipel depuis le début du XVIIe siècle, les Pays-Bas ne la reconnaîtront que le 27 décembre 1949. Au fil d'une étude aussi passionnée que passionnante, David Van Reybrouck scrute et restitue les étapes de cette grande aventure humaine et politique. Il s'agit pour lui d'examiner les événements et luttes qui ont conduit à l'indépendance tout en inscrivant l'histoire indonésienne dans un contexte international. Son projet est, en effet, de saisir, par le biais du "modèle" indonésien, l'histoire de l'émancipation des peuples non européens tout au long du siècle écoulé et son incidence sur le monde contemporain. L'auteur analyse une myriade de sources et retrace quelque cinq cents ans d'histoire économique, diplomatique et politique, de l'époque dite prémoderne à nos jours. Mais il s'intéresse tout autant aux souvenirs, aux récits des témoins de cette époque, rencontrés lors d'une enquête de terrain de plusieurs années, menée à travers tout l'archipel, ainsi qu'au Japon et au Népal. Mêlant à parts égales histoire et mémoire, ce livre bruisse de mille voix, qui composent une fresque absolument unique. Peut-être parce qu'il est à la fois historien, journaliste, voyageur, conteur, parce que sa lecture du monde est politique et poétique, David Van Reybrouck sait non seulement redonner leur place à ceux qui ont vécu l'histoire, mais aussi amener l'histoire à notre portée : Revolusi nous emporte autant qu'il nous instruit.