Contenu

Recherche par lecteur : Bertrand

625 résultats. Page 2 sur 32.

Durée:1h. 51min.
Genre littéraire:Théâtre
Numéro du livre:73147
Résumé: Quelques jours de la vie d'une femme de ménage que la dame émancipée a d'abord voulu recevoir comme une amie pitoyable. Mais la dame émancipée a beau avoir le cœur sur la main, elle ne se départit pas de son égoïsme foncier et la femme de ménage qui n'a pas sa langue dans sa poche le lui fait bien sentir.
Durée:4h. 47min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:72574
Résumé: Voici l'extraordinaire destin d’Augustin Mouchot, fils de serrurier, professeur de mathématiques, qui, au milieu du XIXe siècle, découvre l'énergie solaire. La machine qu’il construit, surnommée Octave, finit par séduire Napoléon III. Présentée plus tard à l’Exposition universelle de Paris en 1878, elle parviendra pour la première fois, entre autres prodiges, à fabriquer un bloc de glace par la seule force du soleil. Mais l’avènement de l’ère du charbon ruine le projet de Mouchot que l’on juge trop coûteux. Dans un ultime élan, il tentera de faire revivre le feu de son invention en faisant "fleurir le désert" sous le soleil d’Algérie. Avec la verve savoureuse qu'on lui connaît, Miguel Bonnefoy livre dans ce roman l'éblouissant portrait d’un génie oublié.
Durée:5h. 42min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:74023
Résumé: Au cours d'une attaque de fourgon, Max Dodman, convoyeur de fonds, tue quatre braqueurs et blesse Thomas Bonyard, un adolescent qui se trouvait sur les lieux par hasard. Thomas est défiguré et injustement accusé d'avoir volé un sac de billets. Il rumine sa vengeance pendant trente ans avant de croiser à nouveau la route de Max, qui a échappé à la justice en lui faisant porter le chapeau.
Durée:9h. 26min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:72537
Résumé: Joyce salua Flann O'Brien comme son égal. Les rares romans de ce dernier - considéré par ses pairs comme " l'écrivain irlandais le plus irlandais de tous les temps " - sont un régal pour tous ceux qui goûtent, dans la fiction, le genre dévoyé. Ce qu'explique à merveille Linda Lê, préfacière de l'ouvrage dont il est ici question : " Ecrit en 1940, refusé par tous les éditeurs et publié seulement après la mort de Flann O'Brien. Le Troisième policier inaugure un nouveau genre de thriller : le " véli-vélo insoluble " " ... Où l'on croise des policiers philosophes partisans d'une théorie selon quoi " les gens qui passent leur vie à bicyclette voient leur personnalité confondue avec celle de l'engin (...) et dont la principale obsession est de traquer les bicyclettes avant un taux élevé d'humanité "... Le polar métaphysique à son sommet.
Durée:5h. 20min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:72179
Résumé: Au fil des pages du Fond de l’encrier, c’est à une leçon de sagesse et de dépouillement que l’auteur nous convie. On le voit se débarrasser peu à peu de tout le superflu qui encombrait son corps et son esprit, déposer sans se retourner les bagages inutiles, se libérer des habitudes, des savoirs, des convictions, des idées auxquels il a cessé de croire.
Durée:24h. 20min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:72154
Résumé: Votre meilleur ami vient de mourir, il vous a laissé en héritage deux cartons de vieux papiers : des lettres, des photographies, des carnets, et un petit mot vous invitant à vous pencher sur «tout ce fatras des jours anciens». Vous vous plongez dans ces archives: vous y retrouvez la présence lumineuse de votre ami; mais vous y découvrez aussi des secrets, des recoins d’ombre qui vous surprennent, parfois vous bouleversent, des énigmes dont vous allez fébrilement tenter de débrouiller le mystère – un étrange médaillon renfermant le portrait d’une jeune fille inconnue, une mort mystérieuse sur un quai de gare désert, un «grand secret» dont il est question – à demi-mots – dans plusieurs lettres… Chemin faisant, c’est aussi votre propre vie et celle de vos amis communs qui ressurgissent au hasard d’une page, d’une photographie, d’une confidence, d’une anecdote; des souvenirs, des épisodes de vos histoires que vous pensiez perdus à jamais dans les sables du temps. Tout un «petit monde» reprend vie sous vos yeux: vous assistez à la grande pantomime de la vie, un bal masqué qui parfois tourne à la danse macabre. Jusqu’à ce que tombe le rideau sur la réplique ultime: È finita la commedia! Merveilleuse comédie de la vie où l’ombre portée de la mort donne aux vivants un air de grandeur et de noblesse qui n’en finit pas de nous inspirer.
Durée:25h. 16min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:72092
Résumé: Comment écrire sur ce qui nous dépasse ? Comment fixer par des mots les épiphanies, ces instants de transcendance qui déterminent le cours d’une vie ? Ces expériences se nourrissent de mystère, elles sont insaisissables, évanescentes, elles ne peuvent être réduites aux mots, toujours traitres, toujours approximatifs ! Elles cessent d’être lumineuses dès qu’elles sont couchées sur le papier. Voici le roman fou, drôle, cruel, et terriblement émouvant d’un écrivain monumental trahi par les mots, à la poursuite d’une vérité impossible
Durée:7h. 40min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:72069
Résumé: Fuyant ses démons intérieurs, un bibliothécaire quinquagénaire sujet à l’anxiété décide de troquer le Royaume-Uni pour une ancienne station britannique du sud de l’Inde. Hébergé par un pasteur et sa fille adoptive, il réapprend au fil des jours à apprécier les plaisirs les plus simples. Charmé par la jeune femme, il en vient à songer que son destin pourrait être de lui offrir une vie meilleure. Mais les tensions religieuses et politiques menacent – ce cadre idyllique n’est peut-être pas le havre de paix qu’il avait imaginé. Dans ce roman envoûtant où l'étrange innocence des personnages cache une sourde révolte, Carys Davies dépeint les malentendus qui surviennent lorsque des imaginaires que tout oppose se rencontrent. D’une écriture parfaitement maîtrisée, elle explore la solitude des uns et les rêves des autres dans un monde fracturé par la cruauté, le fanatisme, le passé colonial et le présent nationaliste.
Durée:4h. 19min.
Genre littéraire:Roman animalier
Numéro du livre:72042
Résumé: Au bar l’Abreuvoir, où se réunissent les chiens du quartier, personne n’a de nouvelles de Teo ni de Boris le Beau. Tous sentent que leur absence cache quelque chose de louche, voire de sinistre. Et Negro, lutteur à la retraite aux cicatrices profondes, le sait mieux que quiconque. Pour lui, cela ne fait pas un pli : il lui faut replonger dans son ancienne vie et les sauver des sanglants combats organisés par les hommes. Mais pourra-t-il faire face aux molosses plus jeunes et pleins d’arrogance qu’il affrontera dans l’arène ?
Durée:13h. 17min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:73345
Résumé: Avril 1861-avril 1865. Quatre années pendant lesquelles un peuple encore mal soudé d'un peu plus de 30 millions d'âmes, dont 4 millions d'esclaves noirs, s'est affronté en continu, divisé en deux camps inégaux, chacun invoquant sa propre définition de la liberté. Une guerre mobilisant 3 millions de combattants sur un territoire plus vaste que l'Europe, voyant plus de 10 000 engagements militaires distincts, dont certains sont devenus les pierres angulaires de la mémoire américaine, tels Bull Run, Shiloh, Antietam ou Gettysburg... À de nombreux égards, il s'agit du premier grand conflit contemporain, puisant dans toutes les ressources d'une modernité industrielle naissante, impliquant toutes les forces vives de la jeune société américaine passée en quelques décennies d'un conglomérat de colonies émancipées à une nation démocratique minée par ses contradictions internes. Avec 750 000, peut-être 850 000 morts, c'est la guerre de très loin la plus meurtrière de l'histoire des États-Unis, ayant provoqué 160 ans de débats et de polémiques, comme un écho lointain mais toujours bien présent. Pour comprendre ce cataclysme fondateur, Vincent Bernard offre enfin le grand récit attendu sur la guerre civile américaine, nourri de sources primaires et fondé sur une impressionnante bibliographie internationale.
Durée:7h. 36min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:73342
Résumé: Fidèle à sa méthode, l'auteure confronte les différentes sources premières de la tradition musulmane pour reconstituer l'épisode de l'assassinat de 'Umar, le deuxième calife à succéder au prophète Muhammad, au cours de la dixième année de son règne, que le récit officiel occulte sans l'effacer totalement. Ce faisant, elle formule une explication sur les raisons de cet événement décisif.
Durée:6h. 11min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:73308
Résumé: Dans l'imagerie populaire, la Révolution française est présentée comme un immense élan de libération contre la tyrannie. Mais cette période cruciale de notre histoire fut aussi le théâtre d'une tragédie qui a passablement écorné l'image d'Epinal car la Révolution a eu son côté sombre avec l'instauration de la Terreur et les exécutions de masse qui en ont découlé. Historien de profession, G. Lenotre a retracé l'histoire de la guillotine, principal et emblématique outil de la répression. Dans ce livre, il nous dresse le portrait des bourreaux, qu'ils soient amateurs, comme Collet de Charmoy ou professionnels, comme la lugubrement célèbre famille Sanson dont il raconte l'histoire. Où était dressée la guillotine ? Que faisait-on des suppliciés ? Qui étaient ces gens qui créèrent un véritable culte à cet instrument tant redouté ? Que devinrent les bourreaux une fois la fièvre retombée ? Autant de questions auxquelles il est répondu dans ce livre aussi terrifiant qu'incontournable.
Durée:21h. 35min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:72002
Résumé: Vous tenez entre les mains un roman puissant, sauvage et magnifique. On y pénètre comme dans une terre inconnue, jamais arpentée, et si rayonnante de vie (et de mort) qu’on voudrait que le voyage ne finisse jamais. Décembre 1941. Le Bouk aux Sangliers est un village perdu au nord de Bornéo. Jadis repaire de pirates, de coolies et de chercheurs d’or, il a gagné son nom au terme d’une lutte épique des chasseurs contre les premiers occupants, les sangliers. Mais cette année-là, ce ne sont pas les bêtes qui déferlent sur le village mais l’armée japonaise. Dans une langue flamboyante, La Traversée des sangliers nous immerge dans le vivant à l’état pur, dans un maelström de sensations, d’odeurs de fruits mûrs et de cris des grands coucals et des éperviers bleus. A la suite de chasseurs opiomanes, d’Emily aux bras annelés de bracelets, de la vieille sorcière Mapopo, et d’une ribambelle d’enfants, nous parcourons les sentiers d’une jungle ensorcelante traversée par la violence, la magie et le rêve. Et par éclairs, la beauté.
Durée:1h. 22min.
Genre littéraire:Humour-satire
Numéro du livre:71977
Résumé: "Plutôt mourir ! me dit-elle. Et dire que ce que je voulais par-dessus tout c'était lui faire plaisir ! " Max Aub publie ses Crimes exemplaires au Mexique en 1956 et depuis ce petit brûlot est devenu un classique de l'humour noir. Considéré par ses aficionados comme un véritable livre culte, on y trouve cent trente assassinats commis en toute bonne foi, et pour le seul plaisir. Cynisme, férocité et drôlerie se mêlent dans ces confessions affûtées comme des lames de couteau...
Durée:3h. 45min.
Genre littéraire:Humour-satire
Numéro du livre:71936
Résumé: "Je n'avais jamais mangé de chien de ma vie, et je n'avais aucune intention de commencer maintenant. "Resservez-moi juste un bout du copilote" , dis-je en tendant mon assiette". C'est bien beau d'aller chercher des traces de vie sur Mars, mais si on tombe sur un Martien, on lui dit quoi ? A cette question, l'humoriste Jack Handey apporte une réponse des plus caustiques, ainsi qu'à bien d'autres problèmes absurdes : comment préparer son squelette pour qu'il soit le plus effrayant possible après sa mort ? Au volant, aimez-vous renverser les auto-stoppeurs, et pourquoi ? Peut-on se comporter en bon voisin quand on habite à côté du couple Dracula ? Saviez-vous qu'Alfred Einstein et Al Capone étaient les meilleurs amis du monde ? Connaissez-vous Toonces, le chat qui savait conduire ? Ce recueil de plus de quarante textes comiques, loufoques et décapants, signé par l'un des plus grands humoristes américains contemporains (à découvrir absolument), détendra les neurones, ainsi que les zygomatiques, de tous les amateurs éclairés d'humour noir et nonsensique de haut vol, de Robert Benchley à Woody Allen, et des amateurs de stand-up de qualité.
Durée:2h. 13min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:71926
Résumé: Marc Dugain habite dans une maison posée sur une falaise, en Bretagne. Il vit entouré d'animaux : un lapin géant, des poules, un chat, et... deux brebis "Soay" , une espèce rare. Aux habitants qui lui demandent régulièrement d'acheter son terrain, il répond : "Et pourquoi mes moutons ne pourraient pas avoir une vue mer ? " Il a donc adopté leur regard pour écrire son autoportrait. Ce point de vue ovin l'oblige à ne rien s'épargner, ni la férocité, ni la mise à nu. Avec ce texte inattendu, à la fois exploit littéraire et manifeste pour la nature, c'est le règne animal tout entier qui prend sa revanche sur les hommes. Marc Dugain raconté par ses moutons : sauvagement audacieux.
Durée:8h. 43min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:71913
Résumé: A Attrape-Flèche, en plein bayou du Mississippi, au coeur d'une faune sauvage et d'une flore luxuriante, on aime, on flingue, on cherche comment percer dans le show-business... Tout ça, peut-être, pour oublier que sous la surface des eaux sombres où s'égarent parfois des dauphins, il n'y a qu'un grand vide silencieux. Un soir, quand deux "gentils enfants" - en vérité, des tueurs sans pitié venus braquer la station-service du coin - se font abattre, les déflagrations seront perçues bien au-delà, et très vite, c'est la ville entière qui sera sous le choc. Que ce soit Hydro, le jeune amateur de tartes aux pêches, le Prince des Ténèbres et ses envolées théâtrales, le doux shérif Chisholm et sa splendide épouse, ou Morgan l'as de la gâchette, tous vont se demander au fond d'eux-mêmes s'ils ne sont pas responsables du drame, et partir en quête de cette paix intérieure qui leur fait défaut depuis trop longtemps et que seuls des proches peuvent apporter. Par une écriture limpide, presque fluide, tout en rythmes et sonorités, La Mélancolie de celui qui vise juste de Lewis Nordan nous balade d'être en être et de coeur en coeur comme une chanson de blues. Il nous offre un récit onirique marqué d'un optimisme lumineux, et si l'humour affleure, c'est pour mieux révéler l'humanité, dans sa beauté et ses fêlures.
Lu par:Bertrand
Durée:3h. 50min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:72958
Résumé: Fils adoptif de J. Baker, l'auteur évoque ses souvenirs d'enfance, notamment au château des Milandes. Outre les nombreuses rencontres de l'artiste avec des personnalités illustres telles que Dalida, Gilbert Bécaud, Jackie Kennedy ou encore Fidel Castro, il met en lumière l'engagement de sa mère contre la ségrégation raciale aux Etats-Unis puis dans la Résistance en France.
Durée:18h. 27min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:71784
Résumé: La famille Pelletier Trois histoires d’amour, un lanceur d’alerte, une adolescente égarée, deux processions, Bouddha et Confucius, un journaliste ambitieux, une mort tragique, le chat Joseph, une épouse impossible, un sale trafic, une actrice incognito, une descente aux enfers, cet imbécile de Doueiri, un accent mystérieux, la postière de Lamberghem, grosse promotion sur le linge de maison, le retour du passé, un parfum d’exotisme, une passion soudaine et irrésistible. Et quelques meurtres.
Durée:6h. 32min.
Genre littéraire:Théâtre
Numéro du livre:71746
Résumé: 1187, Jérusalem. Au cœur du chaudron brûlant allumé par les Croisades. Saladin vient de reprendre la ville aux Croisés. Victorieux, il agit vis-à-vis des juifs et des chrétiens dans un esprit de tolérance inconnu jusqu'alors. Seuls les Templiers, qui tuent en invoquant Dieu, ne trouvent pas grâce à ses yeux. Or, fait inouï, il vient justement d'en épargner un, un jeune. Et Jérusalem bruit de rumeurs. Ce jeune homme, alors qu'il erre, mélancolique, par les rues de la ville, sauve à son tour des flammes une jeune fille juive- acte, lui, hors normes pour un Templier... Le père de cette dernière, un riche marchand, revient d'un long voyage... La " folle journée " peut commencer. En imaginant ainsi la rencontre d'un musulman apôtre de la tolérance, d'un juif sympathique, et d'un chrétien assailli par le doute, Lessing, en 1779, bouscule les représentations de son temps (et du nôtre ?).