Contenu

La tyrannie des modes de vie: sur le paradoxe moral de notre temps

Résumé
Les modes de vie sont ce qui nous affectent le plus, et pourtant ils sont hors de notre contrôle. Il y a là un paradoxe : nous, individus réputés libres et démocratiques, sommes dans les fers des modes de vie. Ceux-ci nous imposent en effet des attentes de comportement durables (avoir un travail, être consommateur, s'intégrer au monde technologique, au monde administratif, au monde économique,...) auxquels nous devons globalement nous adapter. Ce paradoxe démocratique est renforcé par un paradoxe éthique : c'est au moment où l'on assiste à une véritable inflation éthique, par la multiplication des comités, chartes, conseils, règlements, labels éthiques en tout genre, tous censés protéger les droits individuels, que le modes de vie de plus en plus contraignants étendent comme jamais leur emprise sur les individus. Ce qui veut dire que toute ce dispositif éthique sert, en réalité, à blanchir le système et les modes de vie qui en découlent, qui peuvent ainsi étendre leur emprise en étant éthiquement pasteurisés. Notre éthique ne sert donc pas à critiquer le système ni les modes de vie, mais à les accompagner dans leur marche triomphale. Enrayer cette marche est le défi éthique et politique majeur de notre temps.
Genre littéraire: Essai/chronique/langage
Durée: 2h. 38min.
Édition: Lormont, le Bord de l'eau, 2015
Numéro du livre: 30720
ISBN: 9782356873729
CDU: 303.372

Documents similaires

Durée:9h. 4min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:74095
Résumé: Une étude autour du socle philosophique sur lequel pourrait s'établir une politique de l'accueil et du respect du vivant sous toutes ses formes. L'auteur oppose l'éthique et le doute philosophiques menant à la vérité aux certitudes qui fondent les idéologies et justifient la violence.
Durée:4h. 23min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:18637
Résumé: Comment survivre dans un monde sans pitié, où seule compte l'apparence, où émotivité rime avec faiblesse, où authenticité est synonyme de niaiserie et où duplicité et tromperie sont reines ? Avec humour et esprit, Adam Soboczynski nous livre les ficelles du jeu social dans un petit traité aussi jubilatoire qu'impertinent. Trente-trois histoires tirées de la vie de tous les jours, autant de maximes fondatrices d'un nouvel art : feindre pour mieux s'accomplir. Ou comment tirer son épingle du jeu dans cette jungle de faux-semblants qu'est devenue la société contemporaine.
Durée:5h. 41min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:30912
Résumé: Cet essai met en lumière le lien entre l'individu, le collectif et la durabilité de la démocratie. L'auteure montre que la normalisation des êtres dans une société uniforme peut être un frein à la construction d'un Etat démocratique et comment, au contraire, la valeur subjective de chacun doit être considérée comme un rempart aux dérives.
Durée:11h. 51min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:16450
Résumé: L'obligation d'"être soi-même" est le mot d'ordre de la nôtre. Mais, passé l'évidence du droit à l'autonomie personnelle, rien n'est clair. "Soi-même" existe-t-il vraiment ? Jean-Claude Kaufmann, pour avoir perçu le sens de nos comportements les plus anodins, nous connaît mieux que personne. Il inflige ici, mine de rien mais preuves à l'appui, une sévère et utile correction à quelques-unes de nos croyances les mieux ancrées.
Durée:6h. 19min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:72943
Résumé: Sentences et réflexions sur les hommes, leurs vices et vertus, sur la société et ses hypocrisies. Sur le ton de l’ironie, le moraliste analyse avec lucidité les rapports humains de ses contemporains.
Lu par:Myriam Danard
Durée:1h. 37min.
Genre littéraire:Pratique/cuisine/alimentation
Numéro du livre:25884
Résumé: Précis d'art ménager avec des méthodes pour enlever les taches, fabriquer des produits d'entretien naturels et des astuces pour faire briller toute la maison.
Durée:4h. 44min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:39307
Résumé: Il faut s’en alarmer : la culture est aujourd’hui attaquée dans tous ses territoires. Arts plastiques, littérature, cinéma, musique... Au nom des bonnes mœurs, de la lutte contre le racisme ou la souffrance animale et autres nobles causes, des ligues de vertu du troisième millénaire et des citoyens ordinaires manifestent, agissent auprès des élus, pétitionnent sur les réseaux sociaux, toujours pétris des meilleures intentions. Sous des prétextes apparemment légitimes, le principe de liberté d’expression, avec ses limites communément admises (racisme, antisémitisme…), subit d’incessants coups de boutoir. Il existe pourtant des solutions médianes, permettant de concilier le devoir de mémoire, le respect de l’égalité entre les citoyens, le droit des minorités, avec l’amour de l’art et de la liberté. La clé est sans doute dans la pédagogie, le développement d’appareils critiques repensés. Il est urgent d’analyser ce que cherche à imposer cette nouvelle morale en forme de censure, de dire par qui elle est pensée et activée, d’où elle vient, quels intérêts elle sert, de montrer ses limites et ses paradoxes. Nous devons préserver la culture de ces revendications qui fusent à la vitesse d’un tweet.
Durée:9h. 23min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:19221
Résumé: Ce début de XXIe siècle est traversé par une telle succession de crises - écologique, économique et politique - qu'il voir refleurir le vieux mythe de la fin des temps. Nous nous trouvons confrontés aujourd'hui à au moins dix bouleversements inédits dans notre histoire. Pour trouver une mutation similaire, il faut remonter non pas à la Renaissance, ni à la fin de l'Empire romain, mais au tournant du néolithique, lorsque, il y a plus de dix mille ans, les groupes humains abandonnèrent le mode de vie nomade pour se sédentariser. On assista alors à un changement radical du rapport de l'homme à lui-même et au monde, dont nous sommes les ultimes héritiers. Aujourd'hui, ce n'est pas la fin du monde que nous connaissons, mais la fin d'un monde, celui fondé sur la prééminence du cerveau rationnel et logique par rapport au cerveau émotionnel et intuitif, sur l'exploitation mercantile de la nature, sur la domination du masculin sur le féminin. Frédéric Lenoir montre ici que la guérison est possible. Illustrant les impasses de la fuite en avant (le progrès à tout-va) comme celles du retour en arrière (démondialisation, écologie radicale, intégrismes religieux), il exprime sa conviction que l'humanité peut dépasser cette crise planétaire par une profonde transformation de nos modes de vie et de pensée...
Durée:1h. 35min.
Genre littéraire:Pratique/cuisine/alimentation
Numéro du livre:65986
Résumé: 1 mois pour tout ranger, libérer votre maison et votre esprit ! Faire du vide dans la maison pour retrouver son calme intérieur. Le thème du rangement, un grand classique. Le rangement et le minimalisme, deux tendances qui s'accordent parfaitement pour faire du tri efficacement, ne plus dépenser trop, ne plus accumuler sans limites et ne plus se sentir oppressé à la vue de ces tas de babioles futiles. Un plan détaillé pour s'organiser pas à pas et se débarrasser du superflu au fur et à mesure.
Durée:7h. 14min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:25762
Résumé: Nous avons pris l'habitude de dissimuler ce qui se passe en nous afin d'acheter la reconnaissance, l'intégration ou un confort apparent plutôt que de nous exprimer tels que nous sommes. Nous avons appris à nous couper de nous-même pour être avec les autres. La violence au quotidien s'enclenche par cette coupure : la non-écoute de soi mène tôt ou tard au non-respect de l'autre. Cessez d'être gentil, soyez vrai ! est un seau d'eau lancé pour nous réveiller de notre inconscience. Il y a urgence à être d'avantage conscients de notre manière de penser et d'agir. Le message de Cessez d'être gentil, soyez vrai ! est plus actuel que jamais.
Lu par:Annie Belet
Durée:2h. 30min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:75263
Résumé: Lorsque le héros sort de chez lui en pantoufles, laissant ses clefs à l'intérieur, il éprouve subitement le pouvoir de ses charentaises et la manière dont sa vie, pourtant banale, peut en être changée. Face à ses collègues, sa famille, ses amis et les forces de l'ordre, il se lance pendant trois jours dans un combat inattendu pour imposer sa si tranquille façon de marcher et de regarder les gens.
Durée:12h. 23min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:70055
Résumé: Cet ouvrage traite de la nécessité et de la difficulté, pour chacun, de donner un sens à sa vie dans une société quelquefois en mal de repères. Il dresse un tableau critique de l'histoire du concept d'identité et propose une théorie de la quête identitaire individuelle en phase avec l'actualité de la société moderne. Être sujet de son existence, dessiner le cours de sa vie, implique un travail complexe, éprouvant et risqué. En nous ouvrant les portes de la fabrique à s’inventer, ce livre donne à voir ce processus de construction où alternent passion créative et désarroi, implosions individuelles et explosions collectives. Jean-Claude Kaufmann examine cette nécessité pour l’individu moderne d’avoir une histoire propre et éclaire ce faisant une notion omniprésente et cependant extrêmement vague dans notre société : celle de l’identité. Pour le meilleur et pour le pire, nous sommes désormais entrés dans l’âge des identités. La théorie de la quête identitaire individuelle, en phase avec l’actualité de la société moderne, est posée ici.