Contenu

L'amère patrie: histoire des Antilles françaises au XXe siècle

Résumé
En 2009, les grandes grèves qui ont secoué la Guadeloupe et la Martinique ont surpris journalistes comme politiques en métropole, révélant ainsi la méconnaissance de ces îles. Tenues à l’écart de l’histoire coloniale, ces anciennes colonies sucrières ont pourtant eu un destin très singulier dans l’empire français. En 1848, avec l’abolition de l’esclavage, les Antillais sont déclarés citoyens français, mais l’acquisition de la liberté ne change en rien leur quotidien. À partir du retour de la République en 1870, c’est la revendication de l’égalité qui scande l’histoire des Antilles françaises. Elle est portée par une bourgeoisie de couleur qui souhaite se conformer au modèle de civilisation incarné par la mère patrie. Cette quête paraît aboutir en 1946, quand la Guadeloupe et la Martinique deviennent des départements français. Pourtant, la véritable égalité, notamment sociale et économique, est sans cesse différée. Les solutions proposées, souvent perçues comme discriminantes, renforcent le sentiment des Antillais d’être des laissés-pour-compte de la République. En se fondant sur un travail d’archives considérable et sur la connaissance intime qu’il a de ces îles, Jacques Dumont montre comment les revendications politiques se sont peu à peu déplacées sur le terrain de l’identité culturelle, creusant encore le malentendu entre les Antilles et la métropole. En retraçant la montée des désillusions, tout au long du XXe siècle, en Guadeloupe et en Martinique, il comble une lacune majeure de notre histoire.

Pas disponible en CD.

Genre littéraire: Histoire/géographie
Durée: 11h. 8min.
Édition: Paris, Fayard, 2010
Numéro du livre: 24443
ISBN: 9782213651569
CDU: 944

Documents similaires

Durée:18h. 44min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:71294
Résumé: Patrie de la flamboyante impératrice Sissi et du compositeur de génie Mozart, l'Autriche est un pays qui fait rêver. Mais quelle réalité se cache derrière les robes de bal tournoyantes et les délicieux cafés viennois, ces belles images d'Epinal que nous connaissons tous ? Car si l'extraordinaire richesse culturelle de l'Autriche attire et séduit, le rôle qu'elle a joué dans l'histoire de l'Europe est trop souvent méconnu. Ce petit pays de quelques' millions d'habitants a autrefois porté l'empire de Charles Quint, et fut le théâtre privilégié des luttes religieuses et politiques qui ont façonné l'Europe moderne. De grands souverains s'y sont succédé, tels Léopold Pr, le rival de Louis XIV, Marie Thérèse, qui tint tête à Frédéric de Prusse, ou encore l'empereur François-Joseph, dont le long règne de soixante-huit ans fut parmi les plus populaires. Objet de terribles convoitises, l'Autriche joua également un rôle crucial dans le déclenchement des grands conflits mondiaux du XXe siècle. De la prise de pouvoir par la maison de Babenberg au Xe siècle aux crises identitaires des années 2000, en passant par l'Anschluss qui poussa à l'exil de nombreux artistes et intellectuels - dont Stefan Zweig et Sigmund Freud -, Hélène de Lauzun, jeune historienne passionnée et passionnante, nous offre une remarquable synthèse qui nous plonge au coeur de l'histoire d'un pays fascinant, carrefour de la civilisation européenne.
Durée:9h. 18min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:72773
Résumé: De la guerre de Crimée à la chute de l'URSS, huit dates clés sont analysées pour mettre en lumière les conséquences des décisions politiques prises en Russie entre le milieu du XIXe et la fin du XXe siècle.
Durée:20h. 18min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:71144
Résumé: Voici une somme indispensable pour qui s'intéresse aux multiples facettes de la revendication bretonne, des origines à nos jours. Ce vaste panorama retrace les moments forts des luttes menées en Bretagne tant pour son identité que pour sa langue et sa culture, sans tabou et avec toute la rigueur historique nécessaire. Chaque étape donne lieu à une fine présentation du contexte économique, politique et social qui sert de marqueur à la construction du mouvement breton (l'Emsav), des intellectuels celtomanes du XIXe siècle aux activistes du FLB, du régionalisme naissant aux formes les plus exacerbées du nationalisme, des errances de l'Occupation à l'exubérant revival culturel d'après-guerre, et au CELIB. Tout ce jeu d'acteurs s'inspire de la légitimité du combat pour l'identité, inséparable du droit à vivre, travailler et surtout décider au pays. L'histoire de la revendication bretonne traduit, en définitive, le désir en Bretagne d'une réelle alternative à l'État-nation jacobin, dans une Europe fédérale des peuples.
Lu par:Rita Petrelli
Durée:12h. 24min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:71065
Résumé: Certes, le féminisme est « à la mode », mais l’histoire et la réalité de ce mouvement restent pourtant méconnues, voire caricaturées. De A comme Adelphité à W comme Wonder Woman, Herstory est le livre de vulgarisation parfait pour celles et ceux qui souhaitent découvrir (ou approfondir) cette histoire passionnante : très bien renseigné et très précis, drôle et léger, faisant une large part à la pop culture et superbement illustré, il vous emmènera à la découverte de l’histoire sociale, politique et populaire des féminismes. Herstory est une plongée dans cette épopée fascinante qui a bouleversé nos sociétés. L’histoire de ces combats n’aura plus de secrets pour vous.
Durée:10h. 15min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:70980
Résumé: Où sont allés les plus aventureux des Phéniciens, des Égyptiens, des Grecs, des Romains ? Certains ont-ils déjà fait le tour de l’Afrique ? Que connaissent-ils à la fin de l’Antiquité du reste de la Terre habitée ? Où sont arrivés Indiens et Chinois ? Ces questions sont essentielles pour connaître l’étendue et l’intensité des relations entre les grandes civilisations. Dès l’Antiquité, Europe, Afrique et Asie étaient en contact. Il n’a pas fallu attendre Marco Polo ou les Grandes Découvertes pour voir des hommes et des femmes se déplacer et échanger marchandises et savoirs à très longue distance. De l’Islande au Vietnam, des côtes d’Afrique aux steppes de Mongolie, poussés par le vent de mousson comme le bateau du Palmyrénien Honaînû en route pour l’Inde ou au rythme lent des caravanes contournant le bassin du Tarim, marins, marchands ou ambassadeurs parcourent et décrivent des pays lointains. Ce que les Grecs connaissent et reçoivent de l’Inde, ce que les Chinois savent de Rome, ce que l’Inde emprunte à l’art et à la pensée grecs, sans négliger les expéditions dirigées vers l’Europe du Nord ou l’Afrique subsaharienne, un monde méconnu se découvre, où l’on trouve aussi bien des Indiens égarés sur les côtes danoises que des Grecs emportés par les vents à Zanzibar ou à Ceylan, tandis qu’un ambassadeur chinois hésite à se lancer sur le golfe Persique. À partir de textes, vestiges archéologiques et inscriptions, Maurice Sartre raconte les premières rencontres de trois continents, révélant à nos yeux la naissance d’un monde unique.
Durée:7h. 4min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:73095
Résumé: En France, le prestige gustatif est un acte de diplomatie : vingt historiens retracent et commentent les repas qui ont présidé aux grands moments de l'histoire de France : le repas au mariage d'Henri IV avec Marguerite de Valois, le dîner servi lors de l'inauguration du canal de Suez ou encore la table de Louis XIV signant la paix des Pyrénées. Avec l'interprétation gastronomique de grands chefs.
Lu par:Daniel Martin
Durée:13h. 6min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:70282
Résumé: Trois historiens, spécialistes de la Résistance, ont décidé de conjuguer leurs expertises, de croiser leurs regards, de se soumettre à une critique réciproque et exigeante. S’appuyant sur une abondante littérature, les auteurs se sont attachés à dérouler un récit qui prend parfois à rebours, comme dans le cas de la mémoire de la Résistance, les thèses communément admises. Chacun des dix-sept chapitres du livre s’ouvre sur un document visuel – photo d’identité, reproduction d’une feuille clandestine, cliché d’une scène publique ou privée – qui illustre une facette de cette histoire, saturée de représentations mais si pauvre en illustrations. Ces documents variés font ainsi office de portes d’entrée vers un monde par nature difficile à saisir, celui de la lutte clandestine. Tout en suivant la trame chronologique de la période, depuis les premières manifestations du refus en 1940 jusqu’aux libérations du territoire à l’été et à l’automne 1944, c’est bien une approche anthropologique du phénomène qui a été privilégiée. Elle conduit à mettre l’accent sur la densité extrême du temps résistant, à scruter ses pratiques et ses sociabilités, à interroger aussi les liens qui se tissent peu à peu avec la société. Elle cherche à comprendre ce que vivre en Résistance pouvait concrètement signifier. Soumis à un danger permanent, sans modèle préalable auquel se référer, l’univers clandestin de la Résistance, enfoui et invisible, n’aura en réalité jamais cessé d’inventer sa propre action. Il a généré des expériences d’une extrême variété tout en exposant l’ensemble de ses protagonistes, où qu’ils aient oeuvré, à des risques identiques et mortels.
Durée:3h. 8min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:68717
Résumé: Les auteurs nous racontent l'histoire mal connue de près de vingt mille civils qui durent se réfugier dans les diverses carrières souterraines de Caen et des communes voisines pendant la Bataille de Caen en juin et juillet 1944. Le livre dresse une vue d'ensemble de la vie souterraine des réfugiés en trois chapitres : le premier replace l'histoire dans le contexte du commencement de la bataille de Normandie et le début de l'exode vers les carrières souterraines. Le deuxième raconte la vie quotidienne des réfugiés illustrée par les photographies des objets encore en place et d'autres témoins archéologiques. Le troisième concerne les sites eux-mêmes. Après un rappel de l'histoire des carrières de pierre à bâtir, les sites à réfugiés sont présentés sous forme de fiches synthétiques. Pour finir, la démarche archéologique suivie pour l'étude des carrières-refuges est détaillée. En plus des photographie et de l'étude archéologique, l'ouvrage s'appuie sur des témoignages édités ou recueillis, des articles de journaux de la Libération et quelques ouvrages rédigés juste après guerre. Rassemblés, tous les souvenirs dessinent une nouvelle vision du déroulement de la bataille de Caen.
Durée:3h. 51min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:73752
Résumé: A travers des drames qui se sont déroulés au cours de l'été 1944 concernant des exécutions de villageois, cet ouvrage plonge dans les heures les plus noires de la guerre, celles des règlements de compte entre collaborateurs supposés ou réels et résistants du maquis de la Serre. Il se fonde sur des témoignages et des archives pour croiser les destins de ces hommes à l'heure de la Libération.
Durée:7h. 42min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:73517
Résumé: Une présentation détaillée de l'offensive de Kharkov, en Ukraine, qui oppose les troupes de Staline aux Allemands pendant la Seconde Guerre mondiale. Des cartes permettent de replacer la bataille au coeur de la campagne du printemps 1942 et de l'ensemble de la guerre germano-soviétique.
Durée:9h. 2min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:70825
Résumé: Agent secret de Churchill pendant la guerre, saboteur, père des nageurs de combat français, forestier et pétrolier en Afrique, acteur dans un film de Jean-Luc Godard : Robert, dit «Bob», Maloubier, 87 ans, a traversé le XXe siècle comme un aventurier. Bob Maloubier, c'est aussi une gueule. Une «grande gueule». Moustache blanche façon major des Indes, oeil pétillant, blazer bleu marine avec le blason du Special Boat Service (nageurs de combat britanniques) dont il est breveté, insigne des nageurs de combat français au cou. Il nous raconte aujourd’hui ses deux années épiques passées au sein de la section française du Special Operations Executive (SOE), créé par Winston Churchill, en juillet 1940, pour effectuer les sabotages et opérations spéciales contre les troupes allemandes en France occupée. Engagé dans le SOE à 19 ans, il a vécu l’Exode, les blessures, les prisons allemandes, une évasion de Bizerte envahi par l’Afrika Korps, l’assassinat de l’amiral Darlan par son ancien camarade de lycée Fernand Bonnier de la Chapelle... Il quitte l’armée britannique avec le grade de capitaine et la prestigieuse décoration Distinguished Service Order, accordée seulement à une soixantaine de Français pendant la guerre. Avec plein d’émotion, de verve et de faconde, il nous plonge dans le bain de l’époque, où coups tordus et héroïsme se mêlent, et dans la peau de ces combattants de l’ombre. On pourrait croire à un roman. C’est pourtant l’histoire vraie d’un héros de la guerre, l’un des deux derniers survivants du SOE.
Durée:11h. 20min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:71822
Résumé: La Seconde Guerre mondiale a duré près de six années, aussi longues que terribles. Une durée qui s'explique par les formidables moyens que les belligérants déployèrent sur terre, sur mer et dans les cieux - rendant vain d'espérer abattre l'ennemi par une campagne unique -, mais aussi, et pour une large part, par les erreurs commises. Si Hitler ne s'était pas obstiné à gagner la bataille d'Angleterre, si la France, en mai 1940, n'avait pas imprudemment lancé ses forces en Belgique et aux Pays-Bas, si les Anglo-Américains n'avaient pas débarqué en Afrique du Nord... la face de la guerre en eût été changée et sa durée vraisemblablement raccourcie. En traquant les fautes commises par les deux camps, ce livre, sans jamais céder aux vertiges de l'uchronie, vise particulièrement à explorer la rationalité des acteurs. Car les décisions prises par les dirigeants politiques ou les chefs militaires reposaient sur un ensemble de paramètres qu'il importe de décrire, afin de comprendre pourquoi ils menèrent à l'échec. Informations parfois imparfaites, moyens souvent limités, hypothèses par moment fallacieuses : autant de facteurs qui conduisirent, plus d'une fois, au désastre. Malgré les enjeux colossaux d'une guerre où des millions de vies étaient en jeu, l'orgueil, l'obstination, le carriérisme et l'opportunisme pesèrent également lourdement dans la prise de (mauvaises) décisions. Autant de cas de figures célèbres ou méconnus qu'illustrent, de Stalingrad à "Market Garden", de la stratégie navale des Japonais à l'insurrection de Varsovie, vingt contributions proposées par les meilleurs spécialistes de la Seconde Guerre mondiale. Des chapitres courts et enlevés au service d'une lecture novatrice du conflit.