Contenu

Murambi, le livre des ossements: roman

Résumé
Construit comme une enquête et un réquisitoire, avec une extraordinaire lucidité, le roman de Boubacar Boris Diop nous éclaire sur l'ultime génocide du XXe siècle mieux que tous les essais et témoignages. Avec une sobriété d'un classicisme exemplaire, l'auteur expose les faits, ses rouages et ses ressorts cachés : quelques personnages en situation, avant, pendant et après le génocide, se racontent et se croisent, s'aiment et se confessent. Jessica, la miraculée qui sait et comprend du fond de son engagement ; Faustin Casana, membre des Interahamwe ; le docteur Joseph Karekezi, notable hutu naguère modéré, qui organisa et coordonna le massacre de Murambi ; le colonel Etienne Périn, officier de l'armée française; Cornelius Karekezi enfin, qui, de retour au pays quatre ans après le drame, découvre l'épouvantable responsabilité de son père. En vrai romancier, Boubacar Boris Diop nous interdit les faux-fuyants qui voudraient folkloriser les drames africains pour mieux les oublier. En "raconteur d'éternité", avec toute la rigueur d'un talent sans faille, il nous oblige à regarder en face notre réalité, qu'on voudrait sauve de tout autre désastre humain.
Durée: 7h. 48min.
Édition: Paris, Zulma, 2014
Numéro du livre: 29971
ISBN: 9782843046780
Collection(s): Z a

Documents similaires

Durée:5h. 58min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:72523
Résumé: Liwa Ekimakingaï a passé son enfance et continue d'habiter chez sa grand-mère, Mâ Lembé, car sa mère, Albertine, est morte en lui donnant la vie. Il est employé comme cuisinier à l'hôtel Victory Palace de Pointe-Noire. Et il attend de rencontrer l'amour. Un soir de 15 août où l'on fête l'indépendance du pays, il réunit ses plus beaux atours à peine achetés l'après-midi, et assez extravagants, pour aller en boîte. Au bord de la piste de danse, la belle Adeline semble inatteignable. Pourtant, elle accepte ses avances, sans toutefois se compromettre. Elle signera sa fin.
Durée:5h. 8min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:37136
Résumé: L'enfant n'était pas encore née, mais Io-Anna s'était tatoué son prénom futur dans le bas du dos : Joyce. Et Grace, la belle-mère, devineresse, enchanteresse et guérisseuse, avait été visitée par une vision prometteuse. " Confiance est le chemin de ce qui échappe au malheur. " Cette parole, Io-Anna l'a laissée en dépôt auprès de Grace afin qu'elle soit transmise plus tard à Joyce. Car elle ne sait pas si elle aura le cœur à lui dire, elle-même, ce qu'elle a eu pourtant le cœur à vivre : comment, pour échapper à un ordre patriarcal honni, elle s'est enfuie sur un vélo, à travers la boue des marais, avec Sunday le colporteur qui deviendra plus tard le père de l'enfant ; comment la petite Joyce leur est arrivée, inanimée, sur un radeau flottant. " Il faut se mettre à trois pour faire un enfant ", dit Grace, " le mâle, la femelle et l'Invisible. " Au pied de l'acacia, l'arbre de l'innocence, un magnifique hymne au courage de vivre, porté par trois générations de femmes en révolte dans l'Afrique d'aujourd'hui.
Durée:4h. 45min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:36046
Résumé: Dans une langue vive et fluide, riche et imagée, directe, Djibril, le jeune héros de ce roman poignant de bout en bout, raconte son amour contrarié pour la belle Hilwa, en plein cœur des meurtrières années 1980 au Tchad.
Durée:8h. 43min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:34210
Résumé: Au seuil de la Vie Eternelle, Elizabeth patiente. A ses côtés, dix animaux tués lors de conflits armés. Aucune âme ne sera autorisée à passer avant qu'elle n'ait fourni la preuve irréfutable de sa foi. Alors pour tromper l'ennui, elles racontent leur histoire. Une moule victime de Pearl Harbour, un ours affamé durant le siège de Sarajevo, un chien fauché sur le Front Est de la Seconde Guerre mondiale, un perroquet mort sous les bombes à Beyrouth en 2006, ou encore une tortue (ayant appartenu à la fille de Tolstoï !) égarée dans l'espace pendant la Guerre Froide... Pourquoi les animaux suscitent-ils une empathie que nous semblons incapables d'éprouver envers nos semblables ? A travers ces dix trajectoires, et autant d'hommages littéraires - à Jack Kerouac, Sylvia Plath ou encore Colette -, Ceridwen Dovey nous offre une fable malicieuse aux accents philosophiques. Regard sur le monde animal, victime collatérale de notre absurde brutalité, mais aussi sur l'humanité, cette relecture de l'Histoire contemporaine en dix chapitres nous rappelle le pouvoir de rédemption de la littérature et de l'imaginaire.
Lu par:Madiana Roy
Durée:12h. 8min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:66311
Résumé: Nul ne s’aventure sans appréhension à Sangomar, ce bout de terre inhabitée où, dans la tradition animiste sérère, se rassemblent les djinns et les âmes des défunts. Sur l’île voisine, la jeune Coumba entame un long veuvage, recluse chez sa belle-mère. Elle vient de perdre son mari dans le naufrage du Joola, en 2002, au large du Sénégal.Dès la nuit tombée, après le cortège des prières rituelles et des visites obligées, Coumba peut enfin faire face à son chagrin, consigner les souvenirs heureux, invoquer les morts. Alors, sa chambre s’ouvre grand aux veilleurs de Sangomar, esprits des ancêtres et des naufragés qui lui racontent leur destin et la mèneront à la rencontre de son « immortel aimé ». Un grand roman de liberté et d’amour fou, porté par le souffle ensorcelant de Fatou Diome.
Durée:6h. 24min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:12957
Résumé: Quatrième de couverture: Quoi qu'elle fît, Mariama Bâ n'arrivait pas à convaincre que les événements contés dans Une si longue lettre ne relevaient pas de son expérience, en d'autres termes, que le récit ne fût pas, pour une large part, autobiographique. Avec Un Chant écarlate, la question ne se posera pas; il s'agit, en effet, d'un univers résolument vu de l'extérieur. Nous avons affaire à un roman important par le nombre des personnages et par la complexité de l'ingrigue. L'analyse situationnelle est menée d'une plume qui ne s'éssoufle pas, les psychologies individuelles sont fouillées et les structures sont mises en place d'une main ferme. La sensibilité, bien sûr, reste celle de cette romancière dont le premier livre avait enlevé les coeurs d'assaut, et dont les Lettres Sénégalaise déplorent la disparition prématurée (morte en août 1981) .
Durée:3h. 58min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:13360
Résumé: C'est son âme toute entière que Calixthe Beyala met dans ses romans, sans retenue, sans fausse pudeur, avec cette franchise décidée et directe qui s'appelle la liberté et cet excès d'existence qui s'appelle le tempérament. On n'entre pas dans son dernier roman, Amours sauvages, il nous happe. Il nous emporte dans une histoire bourrée de personnages aussi drus et denses que le style de l'écrivain : de Pléthore, grand écrivain maudit mais décevant, à Eve-Marie, l'héroïne, qui comme l'auteur, originaire du Cameroun, ne manque ni d'énergie ni de charme, en passant par Pégase, disséqueur de cadavres, et Flora-Flore, la voisine du troisième " une brune à frange aussi longue qu'une asperge et qui ne pouvait pas vivre sans les coups de son type ", en passant par le docteur Sans-Souci, mademoiselle Babylisse et le tirailleur Bassonga, sans compter le somptueux et mystérieux Océan, trop aimé mais qui aime trop les hommes. (amazon.fr)
Lu par:Madiana Roy
Durée:6h. 55min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:32582
Résumé: Sahara mauritanien. Issue de la tribu des Oulad Mahmoud, la belle Rayhana, promise à un avenir paisible, voit son horizon s'assombrir. Son amant, un brillant ingénieur au verbe clinquant, a disparu. La jeune fille est enceinte. Pour éviter le déshonneur, sa mère la contraint à abandonner son enfant et la marie de force. Mais Rayhana se rebelle. Elle s'enfuit, troquant l'univers clos du campement contre le tumulte des villes d'Atar et de Nouakchott. A la recherche éperdue de son fils, elle trouve soutien et réconfort auprès d'une esclave affranchie, d'un homosexuel raffiné et d'un étudiant idéaliste qui tentent de la protéger de la fureur des siens. Car pour se venger, dans un geste de défi superbe, Rayhana a emporté avec elle le tambour sacré de la tribu, scellant ainsi son destin à la rage des hommes. Une épopée du désert contemporaine où se télescopent la modernité et les traditions ancestrales, l'Etat et les codes tribaux, l'oppression et le désir de liberté des jeunes filles, le tam-tam et les téléphones portables. Au-delà des contrastes, s'esquisse le tableau tout en finesse d'une société fascinante, éclairante sur l'actualité du monde
Durée:3h. 1min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:31805
Résumé: Durant ses vacances à Kankan, Tambada, brillant étudiant, rencontre Madeleine, une lycéenne, qu'il entreprend de séduire, confiant dans ses chances de décrocher un emploi à l'Université de Conakry. Mais ses espoirs se heurtent à la réalité d'un pays miné par une administration corrompue et décadente.
Durée:5h. 37min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:30954
Résumé: L'histoire de Petit Piment, un jeune orphelin de Pointe-Noire, au Congo, effectuant sa scolarité dans une institution d'accueil catholique. Il profite de la révolution socialiste pour s'évader. Adolescent, il commet toutes sortes de larcins puis trouve refuge auprès de Maman Fiat 500, tenancière de maison close, et de ses dix filles. .
Durée:8h. 47min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:22126
Résumé: Ce roman est dominé par un personnage: le docteur Kofi-Marc Tingo, tout d'abord, étudiant en France où déjà sa personnalité hors du commun s'affirme ; puis en Afrique où, avec sa femme blanche, il exerce la médecine. Son savoir, la maîtrise de soi dont il fait preuve, ses pouvoirs sur les êtres trouvent leur source et leur efficacité dans deux traditions. Celle proprement africaine, fondée sur des connaissances d'un autre ordre et sur la pharmacopée africaine; l'autre rationaliste, issue d'Europe. Marc Tingo est la synthèse vivante des approches méthodiques spécifiques de la science occidentale, et " d'une puissance archaïque, d'une force nègre " à laquelle il a été initié. Le docteur Tingo reste toutefois un Africain moderne, sa victoire sur le vieux Djessou, dont le nom signifie " la Mort ", symbolise aussi une Afrique ouverte au progressisme des lumières. Par sa maîtrise des techniques littéraires et de la langue française, l'auteur conduit implacablement le lecteur vers l'idéal d'accomplissement visé par l'étonnant personnage que ce roman propose à notre attention et à notre admiration. Publié pour la première fois en 1979, L'Initié a complètement été revu, corrigé, remanié, restructuré et redimensionné par l'auteur. Tout en laissant intacts les problèmes fondamentaux: quarante ans d'indépendance n'ont rien changé ; l'Afrique francophone, au lieu de se prendre en main, de s'affirmer par ses idées, actes et réalisations, vit encore à la traîne en acceptant de recevoir des leçons, même de ceux qui n'ont ni l'intelligence, ni les compétences de nombre de ses ressortissants contraints à l'exil.
Lu par:Madiana Roy
Durée:5h. 23min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:18304
Résumé: « Le temps, c'est comme l'eau du fleuve. On a l'impression qu'elle passe, mais elle est toujours là. Va au bord du fleuve à n'importe quel moment, il y a toujours de l'eau et tu puises si tu en veux. Crois-moi, le temps ne passe pas, Mwana. Il passerait pour aller où ? » C'est avec cette conviction, continuellement insufflée par sa grand-mère Iyo, que Mwana grandit. La vie est belle à Douala, quelle que soit la saison. Belle et pleine de péripéties souvent amusantes que ce roman raconte comme de vives voix. Mais tout va devenir différent à partir du jour où, adolescent, Mwana entrera à l'école. Et découvrira, tout surpris, un tyran à l'air conciliant pourtant : la montre. À vrai dire, avec Mwana, c'est tout un continent qui est ainsi pris au piège d'un temps nouveau. Car maintenant, même en Afrique et n'en déplaise à Iyo, le temps s'est mis à passer. Bel et bien. Comme partout ailleurs dans le monde.