Contenu

Complètement mytho: dieux et déesses de la mythologie

Résumé
30 entrées pour présenter les plus grandes figures de la mythologie gréco-romaine avec, pour chacune d'elles, une illustration emblématique de la divinité, un bref récit sous forme d'interview, etc.

Pas disponible en CD.

Lu par: Collectif
Durée: 7h. 6min.
Édition: Paris, Le Livre de poche jeunesse, 2013
Numéro du livre: 28945
ISBN: 9782013237840
Collection(s): Le livre de poche. Jeunesse. Classique

Documents similaires

Lu par:Jean Frisch
Durée:3h. 37min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:10372
Résumé: Les symboles ont un usage bien plus quotidien qu'on ne l'imagine. Comme le disait Aristote, " le mot chien ne mord pas ", il est le symbole par lequel nous pouvons désigner la réalité du chien. Le rôle du symbolisme consiste donc à exprimer n'importe quelle idée d'une façon qui soit accessible à tout le monde. Cet ouvrage se propose d'analyser les mutations des signes depuis leur apparition jusqu'à leur lointaine métamorphose, notamment dans le domaine des mythes, et d'étudier ce qui se dresse entre la chose et l'idée : le symbole
Durée:22h. 10min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:69824
Résumé: Ces mythes de création qui, dans le recours à l’imaginaire, demandent à la vie le secret de ses origines, étaient peu connus, dispersés ou fragmentaires, souvent jamais traduits de la langue dans laquelle les grands voyageurs et les premiers ethnographes les rapportèrent. Dans un second temps – et cette démarche fera date –, Jean-Pierre Otte s’est efforcé d’amener ces grands récits de la tradition orale à l’existence écrite. Son travail dans la rigueur n’en est pas moins une transposition poétique, aussi vivante et passionnée que possible. Rendus magnifiquement, ces matins du monde ont été choisis pour être représentatifs des grands courants cosmogoniques, lesquels ne sont peut-être, malgré leurs différences, ou plutôt grâce à elles, que la diversité fabuleuse et fertile d’une unité foncière inscrite au plus profond de la mémoire du monde et de la nôtre.
Durée:14h. 2min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:16081
Résumé: Presque sans y penser, nous utilisons par dizaines des images ou les métaphores empruntées à la mythologie grecque : " prendre le taureau par les cornes ", " toucher le pactole ", " tomber de Charybde et Scylla ", suivre un " fil d'Ariane ", se perdre dans un " labyrinthe ", un " dédale " de ruelles, tomber sur une " pomme de discorde ", " jouer les Cassandres ", et tant d'autres encore. Impossible d'énumérer ici les métaphores endormies d'Océan, Sirènes, Typhon, Triton, Python et autres êtres merveilleux qui habitent incognito notre langage de tous les jours. Ce livre propose, justement, de les réveiller en racontant les histoires magnifiques qui en constituent l'origine. Mais, contrairement à une idée reçue, la mythologie ne se réduit pas à une succession de " contes et légendes ".
Lu par:Jean Frey
Durée:20h. 15min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:36742
Résumé: Cinquante lignes : telle est la modeste place qu'occupe l'histoire d'Adam et Eve dans la Bible. Pourtant, rien n'a plus durablement influencé notre conception des origines de l'homme. Ce bref épisode recèle des paradoxes prodigieux : un homme et une femme nés adultes, un serpent doué de parole, un arbre conférant la connaissance du bien et du mal… Comment cet invraisemblable récit peut-il être considéré, encore aujourd'hui, comme le miroir exact de l'aube de l'humanité ? Stephen Greenblatt, auteur de l'inoubliable Quattrocento, part ici pour une impressionnante épopée narrative en retraçant l'histoire sans fin de nos origines. Pour en toucher du doigt le coeur mystérieux, il nous emmène avec lui des récits millénaires de la Création jusqu'aux rivages darwiniens de l'évolutionnisme, en passant par les voies tumultueuses de la pensée de saint Augustin, par l'atelier des plus grands artistes de la Renaissance, de Dürer au Caravage, ou par Le Paradis perdu de Milton. Chercheur érudit et conteur passionné, l'auteur nous guide dans ce labyrinthe d'interprétations rivales, célébrant en chacun de ses détours l'inextinguible pouvoir de la narration.
Durée:1h. 16min.
Genre littéraire:Sciences/technologie
Numéro du livre:17402
Résumé:
Lu par:Manon
Durée:5h. 41min.
Genre littéraire:Contes et légendes
Numéro du livre:30679
Résumé: Il y eut une nuit qui dura trente-six heures. Une nuit mystique, où un dieu s'unit avec une mortelle. Une nuit pour mettre en mouvement le plan de Zeus, maître de l'Olympe. Celui de rendre l'humanité meilleure, en lui donnant un modèle : son fils. Alcée serait plus fort que tous les autres. Mais cela ne suffisait pas. Il lui faudrait apprendre à se dépasser. A aller plus loin, toujours, du monde des Morts jusqu'au bout de la Terre. Il lui faudrait apprendre à écouter la musique de son coeur. Et pour cela, il devrait accomplir douze travaux, et en sortir vainqueur. Il était un homme. Un conquérant. Un héros. Il est devenu Héraclès.
Lu par:Pierre Biner
Durée:5h. 5min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:39135
Résumé: De douze récits, tirés de la Bible ou de contes popu­laires, réécrits par Michael Köhlmeier, le philosophe allemand Konrad Paul Liessmann tire une morale accordée à notre temps. Traitant de sujets politiques comme le travail, la violence, le pouvoir, la frontière, mais s’interrogeant aussi sur le plaisir, la curiosité ou la beauté, cette réflexion couvre le champ tout entier de notre modernité. Que peuvent encore apprendre à notre monde cybernétique ces messages sibyllins ? Pouvons-nous puiser dans leur sagesse millénaire pour interroger nos préjugés ?
Lu par:Jean Frey
Durée:5h. 43min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:35183
Résumé: Pourquoi, dans les mythes grecs de métamorphoses végétales, les jeunes filles sont-elles transformées en arbres, tandis que les garçons donnent en mourant naissance à de jolies fleurs ? Cette question, point de départ du livre, est d’abord déterminée par la langue française, qui veut que la fleur soit un nom féminin et que l’arbre soit masculin. L’étonnement est peut-être moins grand pour un Italien habitué à penser les fleurs au masculin. Et que dire des langues qui prudemment font appel au neutre ? Mais chacun pense dans sa langue. De fait nos noms de fleur font alterner les deux genres. À côté de la rose, paradigme du féminin depuis rosa – rosam – rosae… combien de lis, de narcisses et de glaïeuls dans nos jardins ? De roses d’ailleurs (neutre en grec : rhodon) il ne sera pas question, non plus que de marguerites, ni en tant que fleurs ni en tant que filles. Et, si l’on creuse un peu, les « jeunes filles en fleurs » se révèlent plus garçonnières encore que dans le récit proustien. Françoise Frontisi-Ducroux raconte des mythes anciens où des jeunes gens, filles et garçons, exposés au désir amoureux des dieux, se transforment en plantes. Syrinx poursuivie par le dieu Pan devient une brassée de roseaux. Hyacinthe, malencontreusement frappé par le disque de son amant, Apollon, meurt en faisant naître une jacinthe. Daphné, Myrrha, Narcisse, Adonis et quelques autres connaissent un sort semblable où le tragique s’associe à l’érotique
Durée:7h. 21min.
Genre littéraire:Littérature fantastique
Numéro du livre:35413
Résumé: Lancelot... Perceval... Galaad... Ces trois chevaliers de la Table ronde, la Grande Compagnie chère au roi Arthur et à la reine Guenièvre, ont reçu de leur souverain une mission sacrée : retrouver le Graal, cette coupe qui a recueilli le sang du Christ entré en agonie et la lance du légionnaire Longin, qui l'a abrégée. Une légende et la tradition orale situent ces reliques dans la Grande île, l'Angleterre d'aujourd'hui. Chacun de ces cavaliers va entreprendre cette mission apparentée à la recherche par Jason de la Toison d'or. Durant des années, au prix d'épreuves surhumaines, ils ont parcouru en tous sens la profonde forêt primaire où les bêtes fauves voisinent avec une population encore imprégnée de moeurs barbares, et où l'histoire côtoie la légende. L'originalité de ce récit fabuleux tient au souhait du romancier de l'extraire du Moyen Age classique où la plupart des auteurs, à commencer par Chrétien de Troyes, l'ont confiné, pour la reporter en son temps réel, le vie siècle paléochrétien qui, émergeant des époques celtiques, s'achemine vers les lumières du Moyen Age. L'auteur a choisi, pour évoquer les personnages et les événements de ces temps tumultueux, un nain de la Cour du roi Arthur, Jozon Mordach. Ayant décidé de s'exiler sur sa terre natale, L'Anvern, en forêt de Brocéliande, Jozon, grâce aux événements rapportés par son ami Lancelot du Lac et par des voyageurs, a composé ce récit dans la grande solitude de l'Armorique.
Durée:5h. 51min.
Genre littéraire:Contes et légendes
Numéro du livre:17197
Résumé: En ce temps-là les dieux ne dédaignaient pas de quitter parfois leur Olympe radieux pour visiter la terre des mortels. Ainsi le voyageur dont la haute silhouette disparaissait au détour d'un chemin dans l'ombre du soir était parfois le grand Zeus lui-même, et certains jouis, au coeur de la forêt mystérieuse, lorsqu'une blanche lueur glissait entre les arbres, le bûcheron troublé devinait la tunique d'Artémis, la chasseresse... En ce même temps les héros, nés des dieux, parcouraient le monde et le remplissaient du bruit de leurs exploits.
Lu par:Michel Belon
Durée:12h. 47min.
Genre littéraire:Contes et légendes
Numéro du livre:21894
Résumé: Histoire du peuple tchouktche des origines mythologiques à nos jours et arbre généalogique de Rytkhèou lui-même, La Bible tchouktche est un roman qui puise dans la mémoire collective anecdotes et légendes : le Corbeau dont une fiente créa le village côtier d'Ouelen, les premiers cosaques explorateurs de ces confins du monde, les baleiniers décimeurs de faune, les navigateurs cartographiant les parages du détroit de Béring et les administrateurs bolcheviks partisans de la manière forte deviennent les acteurs d'une véritable saga des origines. Gardien d'une tradition orale qui n'a jamais oublié ses ancêtres, Youri Rytkhèou évoque les étapes heureuses ou tragiques qui furent déterminantes pour son peuple : épidémies destructrices, rites magiques, voyages vers les contrées voisines, découverte du monde des Blancs, assimilation forcée à l'Union soviétique. Plongé dans un univers de banquise, de côtes ingrates et de toundra stérile, au fil d'histoires d'amour ou de conflits, le lecteur suit le quotidien des chasseurs de phoques fils des baleines devenus éleveurs de rennes - des hommes qui, désormais nommés par cette Bible, entrent dans le patrimoine écrit, donc historique, du monde.
Lu par:Manon
Durée:19h. 50min.
Genre littéraire:Littérature fantastique
Numéro du livre:34717
Résumé: Nous sommes à Écorcheville, sur les bords du Styx, mieux connu pour être le fleuve des morts. Tout y est presque normal. Il pleut des salamandres, l'esclavage n'a pas été aboli, des automates permettent aux citoyens désespérés de se suicider, les fils de famille roulent à tombeau ouvert sur la corniche d'une Riviera désaffectée. Mais là comme partout ailleurs, les ambitions animent les habitants d'un univers qui pourrait être le nôtre. Dans la cité des secrets et des mensonges, hérissée de tourelles gothiques gouvernée par deux clans, Benoît Brisé rêve. Fils adoptif élevé en solitaire, il cherche son père. Cette quête intime lui fera rencontrer l'amour, apercevoir Charon le passeur du fleuve, habiter des palais, se lier d'amitié avec un faune trop affectueux. Au terme de ce voyage à la recherche de lui-même, Benoît saura que son destin était inscrit depuis toujours. Georges-Olivier Châteaureynaud nous offre ici un roman-monde : ressemblant et tendre et tragique, qu'on arpente avec jubilation.