Contenu

Ñamérique: Un voyage dans le présent de l'Amérique hispanique

Résumé
Avec ce récit de voyage, Martín Caparrós nous invite à redécouvrir l'Amérique hispanique au début du XXI? siècle, un vaste territoire qui s'étend du Mexique à l'Argentine et qu'il rebaptise ici "Ñamérique", pour souligner à la fois son étrangeté et ses liens privilégiés avec la langue espagnole.Le grand reporteur scande son périple par des escales dans des villes emblématiques comme México, la mégalopole de tous les excès, Miami, la capitale du reggaeton et de la pop latino, ou Buenos Aires, la nouvelle pépinière du football mondial ; mais il nous offre aussi des chroniques remarquables de ses séjours à La Havane, Bogotá, Caracas, Managua et la surprenante El Alto, perchée à plus de quatre mille mètres sur les montagnes de Bolivie.Au cours de son voyage, Caparrós nourrit sa réflexion par des données historiques, sociologiques et culturelles, ce qui ne l'empêche pas de l'affiner au gré des nombreuses rencontres qu'il fait sur les marchés, dans les camps de migrants, dans les stades, dans les mines, voire dans les maisons closes.
Genre littéraire: Voyage/exploration
Durée: 28h. 34min.
Édition: Paris, Gallimard, 2023
Numéro du livre: 76087
ISBN: 9782072985287
CDU: 918

Documents similaires

Durée:2h. 11min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:73029
Résumé: Sur une île, sous le regard de la population, trois hommes luttent contre une raie géante qui vit dans le fleuve. Un hymne à la nature dans lequel l'auteure démystifie l'amitié masculine, sa violence et sa loyauté.
Durée:3h. 48min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:70163
Résumé: Bonne élève est le portrait d’une jeune femme de Buenos Aires qui a fait de brillantes études en histoire de l’art dans une université du nord de l’Angleterre. De retour en Argentine, elle ne trouve pas de travail, et repart en Angleterre quelques années plus tard. Sa mère lui a donné un an pour se bâtir une nouvelle vie, l’entretenant grâce à l’héritage du père. Mais le pays est en crise lui aussi. Déclassée, elle loue des chambres de plus en plus minables, travaille dans une bibliothèque universitaire en attendant un mieux qui ne vient pas, rattrapée par la précarité. On ne peut lâcher ce premier roman optimiste et désespéré de Paula Porroni qui a créé une anti-héroïne, naufragée volontaire qui ne cherche pas à se faire aimer, comme à des années-lumière de sa propre vie.
Lu par:Yves Cuendet
Durée:5h. 52min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:74484
Résumé: Dans une rue de Buenos Aires, une feuille se détache d'un arbre. Au cours de sa chute, elle va rendre compte des vies des habitants des immeubles devant lesquels elle passe. Ailleurs dans la ville, rue du 14 Juillet, dans un quartier autrefois industriel abritant des travailleurs anarchistes duquel il ne reste rien, ni usines, ni ouvriers ni idéologies, seul le fantôme de la modernité, du progrès, de l'égalité, de la liberté, qui le hante encore, trois chiens sont dans un jardin. Leur maître les observe tandis qu'ils creusent, dans la terre et dans la mémoire. Ces deux romans provocateurs, fous et pourtant extrêmement lucides, révolutionnaires par leur langue et leur ambition viennent composer le portrait multifacettes de notre époque. Ils nous poussent à réfléchir sur nos illusions, nos peurs, la marchandisation globale et jusque de nos désirs, du concept même de désir.
Lu par:Manon
Durée:8h. 18min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:36181
Résumé: Après plusieurs années d'absence, le scénariste Federico Souza rentre pour quelques jours à Chivilcoy, le village de la pampa ou il est né et ou il a grandi. Il aurait préféré rester à Buenos-Aires, mais son père, Bicho Souza, l'a appelé tôt un matin pour lui annoncer qu'un vieil ami de la famille, Pajarito Lernu, était mort et lui avait laissé en cadeau une vache. Cet étrange héritage devient le point de départ d'une vaste cartographie du souvenir dessinée avec des lignes fines, successives et arborescentes. Federico replonge dans sa propre histoire, celle de sa famille, de son village, et d'une certaine façon, du pays tout entier. Hernan Ronsino élabore ici une mythologie minimaliste et singulière de Chivilcoy, traversée d'intenses éclats de poésie-les lueurs de la pampa-, à l'image du mystérieux manuscrit enterré par Pajarito Lernu et dont les fragments cachent, sous la terre sud-américaine, un secret inavouable et saisissant.
Durée:7h. 48min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:29492
Résumé: Avoir à la fois envie et peur de savoir. Désirer comprendre et être, d'avance, terrifié à cette seule idée. Tel est le conflit qui hante ce roman de Leopoldo Brizuela sur le Mal argentin des années de dictature et sa persistance jusqu'à ce jour. Une nuit de 2010, l'écrivain Leonardo Bazán est témoin d'une effraction au domicile de ses voisins. Il ne s'agit pas d'un simple cambriolage mais d'une opération montée par une bande organisée escortée par une voiture de police : voilà qui réveille en lui le souvenir d'une intrusion similaire, dans la même maison, en 1976. Une intervention dont lui-même et ses parents ont été les témoins et aussi, en quelque sorte, les protagonistes. Leonardo se trouve alors confronté à une vérité insupportable qu'il ne pourra se révéler à lui-même qu'en essayant de l'écrire. Et en acceptant de plonger au cœur des ténèbres. La Nuit recommencée est une enquête abyssale qui conduit le lecteur à se poser les mêmes questions que le narrateur : comment réagissons-nous lorsque l'autre est en danger et jusqu'où avons-nous conscience de notre propre lâcheté ?
Durée:3h. 47min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:30185
Résumé: Un coeur dessiné au rouge à lèvres, transpercé d'un «je t'aime» et signé «A toi». Il n'en faut pas davantage à la perspicace Inès pour découvrir que son mari la trompe, puisque, bien sûr, A toi ce n'est pas elle... Drapée dans sa dignité, elle sauve les apparences mais n'en exerce pas moins une vigilance active. C'est ainsi qu'elle surprend une conversation téléphonique sans équivoque et décide de filer discrètement le mari volage. Elle assiste alors impuissante (et soulagée ?) à l'assassinat d'A toi par les mains de son doux et, d'ordinaire du moins, si prévisible Ernesto qui vient de se défaire de sa secrétaire. Et l'auteur de déployer un thriller tragicomique addictif, avec une femme au bord de la crise de nerfs, prête à toutes les audaces pour éviter l'humiliation publique des femmes bafouées. Surtout ne jamais ressembler à sa pitoyable mère. Pendant qu'elle sillonne la ville de Buenos Aires, sanglée dans un ravissant tailleur de soie beige, subtilisant sans vergogne des pièces à conviction ou interrogeant habilement de présumés témoins qui n'ont rien vu, sa fille adolescente semble de bien méchante humeur. Se pourrait-il qu'elle ait des soucis autrement plus préoccupants ? Un portrait au vitriol des vicissitudes de la vie domestique dans la classe moyenne argentine.
Durée:15h. 33min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:31362
Résumé: Ce troisième roman - présenté d'emblée par Sabato comme son dernier - est la chronique des persécutions endurées par l'écrivain pour avoir osé peindre un monde sans esprit, livré à tous les modes de terreur. Chronique du combat d'un créateur mêlé à l'univers de ses propres personnages, chronique d'un pays où les chambres de torture voisinent avec les salons littéraires, ce livre décrit enfin une civilisation marquée par le triomphe des " ténèbres ", triomphe que symbolise cette lettre dans laquelle un anonyme, s'adressant à l'ONU, demande à être radié de la race humaine
Durée:3h. 24min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:33662
Résumé: Comédienne sur la touche, Violeta est dans une impasse : sa carrière s'enlise, ses amours sont un fiasco. Quand, à la suite d'un banal accident, elle perd une main, sa vie bascule soudain : même si elle a pu bénéficier d'une greffe, la cohabitation avec ce corps étranger est loin de se passer comme prévu, d'autant que sa main greffée semble dotée d'une personnalité singulière. D'où vient-elle ?À qui a-t-elle appartenu ? Et quel message tente-t-elle de faire passer à sa nouvelle propriétaire ? Bien décidée à découvrir la vérité, Violeta se lance alors dans une enquête pour le moins rocambolesque, à la recherche de celle à qui a appartenu sa main. Métaphore de la difficulté d'apprivoiser l'étrangeté en soi, ce roman décapant explore avec humour l'insoumission des corps pour mieux dévoiler l'omniprésence des pulsions.
Durée:7h. 11min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:75267
Résumé: A Parana, en Argentine, Juan et Juan attendent l'homme qu'ils sont censés tuer, le temps d'une longue nuit pluvieuse, tandis qu'une fête bat son plein. Elisa danse, Angel joue de la batterie, Manuel et Vicente cherchent un chien, Baltasar tente de s'enfuir et Veracruz aimerait retrouver cette ville après des décennies d'absence.
Durée:11h. 28min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:68842
Résumé: Au volant de son camion, un énigmatique saxophoniste parcourt la géographie folle des routes secondaires de la Patagonie et subit les caprices des vents omniprésents. Perdu dans l’immensité du paysage, il se trouve confronté à des situations aussi étonnantes et hostiles que le paysage qui l’entoure. Saline du Désespoir, La Pourrie, Mule Morte, Indien Méchant et autres lieux favorisent les rencontres improbables avec des personnages peu aimables et extravagants : un journaliste qui conduit une voiture sans freins et cherche des sous-marins nazis, des trinitaires anthropophages qui renoncent à la viande, des jumeaux évangéliques boliviens gardiens d’un Train fantôme, un garagiste irascible et un mari jaloux. Ce fabuleux premier roman est un vrai voyage à travers un mouvement perpétuel de populations dans un paysage dévorant, auquel le lecteur ne peut résister.
Lu par:Bernard Goyez
Durée:5h. 28min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:23941
Résumé: Lorsque Che Guevara écrit ce « manuel » à l'usage de la gauche radicale latino-américaine, en 1959-1960, les barbudos ont triomphé à Cuba depuis deux ans d'une armée régulière appuyée par Washington. Il y synthétise son expérience de l'insurrection et poursuit plusieurs objectifs : rompre avec le «fatalisme géographique» selon lequel la proximité des Etats-Unis rend impossible toute révolution, combattre le conservatisme et l'opportunisme des vieux partis communistes, redéfinir une stratégie continentale et préparer d'auu'cs victoires révolutionnaires en faisant de la cordillère des Andes la Sierra Maestra de l'Amérique latine. Selon le Che, les mouvements révolutionnaires d'Amérique latine doivent s'inspirer de trois principes confirmés par la révolution cubaine: les forces populaires peuvent gagner une guerre contre l'année du pouvoir et la guérilla est la forme de lutte la plus adaptée pour y parvenir; il ne faut pas toujours attendre que toutes les conditions soient réunies pour lancer l'insurrecrion; dans l'Amérique sous-développée, la lutte armée doit être menée dans les campagnes, où vit la majorité d'une population opprimée et exploitée. Ernesto Guevara n'estpas seulement un «guérillero héroïque». C'est un dirigeant politique et un théoricien de la révolution à la recherche d'un projet de développement alternatif. On perçoit dans ce texte les préoccupations sociales et politiques qui ont été les siennes durant les six années qu'il a passées à Cuba après la prise du pouvoir et la fin de la guerre civile.
Durée:9h. 15min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:69462
Résumé: Quand Mary Lohan monte dans l’avion pour l’Argentine, elle entreprend un voyage bien plus important pour elle que le caractère professionnel qu’il revêt officiellement. Car Mary Lohan, bostonienne depuis de nombreuses années, est aussi Marilé Lauria, née dans la banlieue de Buenos Aires. Elle avait alors les yeux bleus, elle a aujourd’hui les yeux marrons. Entre temps : un drame, la fuite, une femme rompue, et vingt années écoulées. Elle s’était promis de ne jamais revenir, elle portait en elle cette blessure qu’elle savait à jamais sienne, même si le temps lui permettait parfois de l’oublier, certes à peine une seconde, mais c’était déjà tellement ! Mais l’heure est au retour, le moment est venu de fouler le sol de ce pays qui a été le sien si longtemps, et peut-être de le croiser, lui, de le rencontrer, lui, celui qu’elle a voulu protéger par amour, celui pour qui elle a tout quitté – lui qu’elle a abandonné ? Alors le temps est aussi venu d’écrire, de lui expliquer, de lui raconter, de se raconter sans rien espérer, ou si peu… Un roman tout en pudeur pour décrire un drame, celui d’une vie qui a basculé en quelques secondes.