Contenu

Santé publique année zéro

Résumé
Respectivement philosophe et praticien de santé publique, les auteurs de cet essai montrent que la période entamée avec le confinement en 2020 a provoqué une suspension de la vie démocratique contraire à l'esprit de la charte d'Ottawa de 1986. Ils exposent les effets délétères de ce nouveau libéralisme autoritaire instauré avec la pandémie et proposent une lecture critique des années Covid.
Durée: 1h. 43min.
Édition: Paris, Gallimard, 2022
Numéro du livre: 73316
ISBN: 9782072992940
Collection(s): Tracts
CDU: 300

Documents similaires

Durée:3h. 35min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:74900
Résumé: Spécialiste des virus, le médecin répond à une série de questions sur la Covid-19, la vitesse de propagation du virus dans le monde, les variations de mortalité d'un pays à l'autre, l'efficacité des vaccins ou encore le lobbying des laboratoires pharmaceutiques.
Durée:2h. 56min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:69332
Résumé: «J’essaie de tourner mes chroniques vers le “dehors”. Ce n’est pas un “moi” qui s’exprime, c’est un “moi” dans ce monde où nous rebondissons tous désormais, de jour en jour, comme des boules de flipper. Où je n’entends plus crier les enfants de l’école voisine, mais piailler les oiseaux. […] Mon but était d’y partager des choses à la fois intimes et universelles». Dans cet entretien donné au Nouvel Observateur, Éric Fottorino présente son journal du Covid-19, publié quotidiennement sur le site de l'hebdomadaire Le 1 pendant toute la durée du confinement. Durant ces 70 jours de chroniques, il aborde tous les sujets qui ont été au cœur de l’actualité française et mondiale : débats sanitaires, questionnements sur la liberté individuelle ou encore impact de la «distanciation sociale» sur les individus. Avec sa plume enlevée, Éric Fottorino livre une analyse pleine de finesse et de légèreté sur cette période irréelle, illustrée par l’humour noir des dessins de Nicolas Vial créés chaque jour autour des thématiques traitées.
Durée:47min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:77165
Résumé: Plus d'un an qu'une guerre supposée être éphémère a été déclarée. Une guerre mondiale, la troisième du nom, que personne n'avait prévue, que rien ne pouvait laisser imaginer. On connaissait le monde d'avant et ses imperfections, on se prend à rêver du monde d'après, rempli de promesses. En attendant des jours meilleurs, notre présent rime tristement avec confinement. Ce journal a pour point de départ un certain 17 mars 2020, date officielle de notre entrée en guerre. Sur un ton tour à tour grinçant, amusé, décalé et humoristique, ce récit nous fait revivre cette période si particulière qui révèle le meilleur, et parfois le pire, de nos comportements, qui renvoie à nos fragilités dans lesquelles chacun se reconnaîtra.
Durée:6h. 38min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:74698
Résumé: Ministre des Solidarités et de la Santé pendant la pandémie de Covid de 2020, O. Véran témoigne de son quotidien au coeur de la gestion de cette crise et de toutes ces conséquences, comme les débats parlementaires, les rencontres avec les familles des malades, la gestion des antivax, entre autres. Ses actions ont été empreintes de doutes, de remises en question mais aussi de fierté pour la France.
Durée:1h. 43min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:70064
Résumé: La conviction qui nous anime en prenant aujourd’hui la parole, c’est que plutôt que de se taire par peur d’ajouter des polémiques à la confusion, le devoir des milieux universitaires et académiques est de rendre à nouveau possible la discussion scientifique et de la publier dans l’espace public, seule voie pour retisser un lien de confiance entre le savoir et les citoyens, lui-même indispensable à la survie de nos démocraties. La stratégie de l’omerta n’est pas la bonne. Notre conviction est au contraire que le sort de la démocratie dépendra très largement des forces de résistance du monde savant et de sa capacité à se faire entendre dans les débats politiques cruciaux qui vont devoir se mener, dans les mois et les années qui viennent, autour de la santé et de l’avenir du vivant.
Durée:4h. 9min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:68799
Résumé: Yves Pouliquen est un grand chirurgien de l'oeil. Il a consacré sa vie à la médecine et à la science. Il a côtoyé de près, avec ses patients, la vie et la mort. Dans "Que sais-je ? Que suis-je ?", il nous livre le fruit d'une méditation personnelle, polie au fil des ans, sur le sens qu'il faut donner à la grandiose aventure du vivant sur cette Terre. "Nous sommes les héritiers privilégiés des millions d'essais évolutifs qui façonnèrent, au travers de la chaîne du vivant, ce que nous sommes physiquement et mentalement. Faut-il craindre la profondeur de la nuit d'après ? Ou l'accepter à la manière de Jean Cocteau qui faisait de cette nuit qui nous attend l'exacte réplique de celle qui nous précéda et dont nous n'avons guère de mauvais souvenirs ?" Y.P. Une magnifique méditation sur le sens de l'existence et de la mort. Une superbe leçon de vie.
Durée:5h. 42min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:70523
Résumé: Des passants se croisent dans un square, s'observent, se jaugent furtivement. Quelques jours plus tard, forcés à la réclusion, ils se trouvent confrontés à eux-mêmes, à leur vie intérieure et à la part d'inconnu, de vide ou de chaos qu'elle recèle. Un soir de pleine lune qui transforme le ciel au-dessus de la ville confinée en un miroir étrange, l'ordinaire des êtres se renverse en extraordinaire et chacun sent sa vie vaciller.
Lu par:Marion Martin
Durée:8h. 32min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:25821
Résumé: Un garçon de 15 ans qui manque de se noyer après avoir voulu imiter le héros de son film favori. Une jeune maman présentant une hémorragie massive en fin d'accouchement, séparée dans l'urgence de son fils qui l'attend seul dans sa couveuse. Un vieux monsieur confus s'improvisant champion de trampoline sur son lit d'hôpital... Autant de situations d'urgence que vivent au quotidien les médecins des services de réanimation. Avec ce journal de bord, le docteur Thierry Jullien nous emmène dans le monde méconnu et très fermé de la réanimation et des soins intensifs. Au travers d'histoires vécues, il nous invite à vivre dans l'action ces " gestes qui sauvent ", à partager les joies, les peines, les succès et les échecs des équipes, à suivre le rythme trépidant et stressant d'un service où toute erreur se paie cash et où chaque cas est un combat contre la mort.
Lu par:Marie Maunand
Durée:7h. 50min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:69773
Résumé: L’épidémie de coronavirus et l’expérience du confinement généralisé ont confronté notre pays à une épreuve inédite et singulière. Fait social total, la propagation du virus a mis à l’arrêt l’économie, bouleversé l’agenda gouvernemental et notre vie quotidienne. Durant cette période très particulière, l’IFOP, à l’initiative de Jérôme Fourquet, a réalisé une série d’enquêtes quantitatives visant à donner la mesure du niveau d’inquiétude de la population, du jugement porté par elle sur l’action des pouvoirs publics et de la façon dont ont été appliquées les consignes sanitaires. Mais, parallèlement à cette batterie d’enquêtes inédites, l’institut a également déployé, avec Le Point et la Fondation Jean-Jaurès, un dispositif d’observation au long cours : 33 Françaises et Français de toutes conditions, de tous âges et régions ont été suivis par l’équipe d’enquêteurs pendant plusieurs semaines. Comment les Français ont-ils réagi à l'évolution de l'épidémie et quelles sont leurs attentes maintenant ? Cadre télétravaillant depuis l’île de Ré versus caissière aux avant-postes, jusqu’à quel point le confinement a-t-il constitué une épreuve partagée et comment les différences ont-elles été appréhendées ? L’épidémie et le confinement ont-ils raffermi le sentiment d’appartenance collective ou exacerbé les fractures déjà à l’œuvre ? En d’autres termes, le Covid-19 a-t-il joué le rôle d’antidote ou de révélateur de l’« archipelisation » de la société française ? L’état d’esprit dans lequel les Français abordent la nouvelle phase de l’épreuve sanitaire a mûri dans le secret du confinement. Mais c’est bien lui qui déterminera la séquence dans laquelle nous entrons maintenant. Jérôme Fourquet est analyste politique, directeur du département Opinion à l’IFOP. Marie Gariazzo, Gaspard Jaboulay, François Kraus et Sarah Wolber, qui travaillent également à l’Ifop, ont écrit ce livre avec lui.
Durée:5h. 30min.
Genre littéraire:Documentaire
Numéro du livre:77201
Résumé: Les chroniques hebdomadaires écrites par l'auteur pendant trois ans, pour le journal La Croix. Il y évoque les grands faits de l'actualité, bouleversée entre autres par l'irruption de la crise de Covid-19 et le début de la guerre russo-ukrainienne, et brosse un portrait contemporain, réaliste et instructif du monde.
Lu par:Sophie Berard
Durée:3h. 52min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:74660
Résumé: L'auteur fait le constat que tandis que le monde extérieur est de plus en plus hostile (terrorisme, Covid-19, guerre en Ukraine), le foyer se transforme en cocon connecté dans lequel tout peut être regardé ou livré sans avoir à prendre le risque de sortir. P. Bruckner s'inquiète des possibilités qu'un tel comportement de repli pourrait entraîner à l'avenir.
Durée:6h. 15min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:74223
Résumé: On habite un très vieil appartement, on y a passé la moitié de sa vie, entassé un prodigieux bric-à-brac, journaux, lettres, photos, livres surtout, des livres partout - et puis un jour on est viré, il faut prendre ses cliques et ses claques. Un déménagement, écrit Michel Leiris, c'est une "fin du monde au petit pied", et c'est aussi un jugement dernier : chaque objet, pour être sauvé, est sommé de dire son histoire - un vieux chapeau parle d'un lointain voyage au Texas et d'un auteur de best-sellers internationaux, un fossile d'une plage de sable noir, au bout de la Sibérie, où Tchekhov imprima ses pas, les livres évoquent les lieux et les temps où on les a lus, la bibliothèque devient lanterne magique. Les histoires se bousculent, des paysages se déploient, sortis de l'oubli. Quand en plus la rue d'où on est chassé est celle où fut publié puis traduit l'Ulysse de Joyce, où deux librairies célèbres voyaient passer les plus grands écrivains des langues française et anglaise ; quand l'injonction de vider les lieux vous tombe dessus au moment où une pandémie assigne tout le monde à résidence... alors on se dit que ce chambardement mérite peut-être d'être raconté. On écrit ce livre. O. R.