Contenu

Résister à la corruption

Résumé
Membres d'une association de lutte contre la corruption, les auteurs expliquent que, sans le savoir, les citoyens sont victimes de ce fléau car, contraints de payer toujours plus d'impôts, ils bénéficient de moins en moins de services publics. Ils examinent les effets sur l'économie, le vivre ensemble et la confiance en les élus et exposent les moyens d'instaurer une résistance citoyenne.
Durée: 1h. 43min.
Édition: Paris, Gallimard, 2022
Numéro du livre: 73309
ISBN: 9782072992155
Collection(s): Tracts
CDU: 300

Documents similaires

Durée:1h. 14min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:67181
Résumé: L'essayiste déplore les obstacles aux aspirations démocratiques en Tunisie après la révolution de jasmin et l'éviction de Ben Ali. L'auteur rappelle les conséquences de la colonisation sur la vie politique après l'indépendance et analyse le retour en force de l'islamisme, à l'encontre de ses convictions humanistes.
Durée:1h. 35min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:67337
Résumé: L'écrivain et avocat François Sureau, dans le prolongement de ses prises de positions publiques récentes, fait état des nouvelles menaces pesant sur nos libertés civiques et individuelles. Le titre de son essai reprend la célèbre citation de François-René de Chateaubriand, « sans la liberté il n'y a rien au monde, elle seule donne du prix à la vie ».
Durée:1h. 58min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:70935
Résumé: « Le seul conseil qu’une personne puisse donner à une autre à propos de la lecture c’est de ne demander aucun conseil, de suivre son propre instinct, d’user de sa propre raison, d’en arriver à ses propres conclusions. » (Virginia Woolf. L'Art du roman) Rien, dans aucune librairie, ne saura jamais s’opposer à la liberté de choix laissée à chacune et chacun. À quoi bon des librairies, direz-vous ? Les librairies sont les lieux privilégiéset ordonnés de la présence des livres, celle de leur matérialité et de leur lumière, sans lesquelles aucune décision n’est permise. La possibilité d’évoluer parmi eux associe au silence nécessaire des livres la parole de ceux qui en sont au quotidien les jardiniers. Appelons les libraires.
Lu par:Carole Beuron
Durée:1h. 26min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:69136
Résumé: «Et si le care devenait, enfin, l’affaire de tous?» À la racine des inégalités de notre organisation sociale, il y a cette idée qu’une femme, c’est toujours un peu moins légitime, compétent, important qu’un homme. Voilà pourquoi on craint, à chaque soubresaut de l’histoire, que ne se réalise la prédiction de Simone de Beauvoir : «Il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse, pour que les droits des femmes soient remis en question.» De fait, la parole d’expertise et de pouvoir des hommes a repris le dessus durant la crise, alors même que nous redécouvrions que le vaste peuple, aussi indispensable qu’invisible, des travailleurs qui prennent soin des autres était massivement constitué de femmes. De sorte que le combat féministe pour l’égalité peut s’identifier à la défense d’un projet de société qui, au nom de notre vulnérabilité commune, reconnaisse enfin une valeur au travail du soin et à la contribution de chacun plutôt qu’au pouvoir de quelques-uns. Telle est l’éthique démocratique du care.
Lu par:Daniel Martin
Durée:1h. 28min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:69138
Résumé: L’Université se retrouve en première ligne du front numérique. En ouvrant la voie à une adoption plus large du «distanciel» dans l’enseignement supérieur, la crise pandémique va accentuer les évolutions profondes déjà engagées dans les apprentissages universitaires et leurs évaluations. Elle met au jour sa vulnérabilité aggravée à l’emprise toujours plus forte des logiques managériales sur un lieu dont la vocation critique consiste pourtant à les tenir à bonne distance. Car le numérique n’est pas une forme vide ; il porte en soi certaines manières de faire et de dire auxquelles, précisément, l’Université ne saurait sans résistance se plier, au nom d’un enseignement libre, incarné et divers – et par là aussi, de son temps. Il y a urgence à agir.
Durée:1h. 18min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:71824
Résumé: Un essai consacré au militantisme des universitaires sensibles aux thèses communautaristes qui, selon l'auteure, dénaturent la recherche et appauvrissent la variété des ressources conceptuelles au sein de l'enseignement supérieur par l'adoption intransigeante de thèses particulières sur le genre, la race et les discours de domination.
Durée:1h. 43min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:73316
Résumé: Respectivement philosophe et praticien de santé publique, les auteurs de cet essai montrent que la période entamée avec le confinement en 2020 a provoqué une suspension de la vie démocratique contraire à l'esprit de la charte d'Ottawa de 1986. Ils exposent les effets délétères de ce nouveau libéralisme autoritaire instauré avec la pandémie et proposent une lecture critique des années Covid.
Lu par:Marc Lévy
Durée:1h. 9min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:72308
Résumé: Chef de service de neurochirurgie d'un CHU, l'auteur dénonce l'impact du néolibéralisme sur l'institution hospitalière, réputée pour son excellence. Il critique le dessein inavoué de rabattre le soin dans la technicité abstraite et gestionnaire, au mépris de ce qui fait son identité même, l'humain. Cette transformation s'exprime par le langage managérial désormais utilisé en contexte hospitalier.
Durée:1h.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:65953
Résumé: Les pôles définissent l’axe de rotation de notre planète. Nous découvrons aujourd’hui qu’en prêtant attention à ces zones extrêmes et remarquables, au-delà de la curiosité et de l’émerveillement ébahi qu’elles nous inspirent, nous nous exposons à des questionnements inédits et mesurons l’étendue de nos responsabilités. Grand arpenteur des paysages polaires, le romancier François Garde, qui fut administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises (2000-2005), tire de sa connaissance intime des extrémités boréales et australes, et de son plaisir à la faire partager, une juste vision de ce que ces espaces sont aussi devenus pour nous : une source d’inquiétude, une raison d’agir et le marqueur de notre destinée. Mais si les pôles ont leur géopolitique, indissociable de l’évolution globale de nos sociétés et du gouvernement du monde, ils ont aussi leur morale, faite d’obstination et de patience, d’humilité et de solidarité. C’est au nom de celle-ci que François Garde intervient dans le débat.
Durée:2h. 5min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:75810
Résumé: Des linguistes francophones de Belgique, de France, de Suisse et du Canada appellent à faire la distinction entre une faute de français et l'évolution de la langue. Ils déconstruisent dix idées reçues sur le bon usage de la langue française et présentent trente propositions pour les éviter et percevoir toutes les richesses linguistiques apportées par l'usage populaire.
Durée:1h. 45min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:72968
Résumé: Eric Zemmour instrumentalise l'histoire de France en en proposant une vision personnelle pour servir ses visions idéologiques. De la première croisade à l'assassinat de Maurice Audin, de Clovis aux mutinés de 1917, de Saint Louis au Maréchal Pétain, un collectif d'historiens choisit de répondre et de corriger point par point ses erreurs les plus flagrantes.
Durée:1h. 43min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:70064
Résumé: La conviction qui nous anime en prenant aujourd’hui la parole, c’est que plutôt que de se taire par peur d’ajouter des polémiques à la confusion, le devoir des milieux universitaires et académiques est de rendre à nouveau possible la discussion scientifique et de la publier dans l’espace public, seule voie pour retisser un lien de confiance entre le savoir et les citoyens, lui-même indispensable à la survie de nos démocraties. La stratégie de l’omerta n’est pas la bonne. Notre conviction est au contraire que le sort de la démocratie dépendra très largement des forces de résistance du monde savant et de sa capacité à se faire entendre dans les débats politiques cruciaux qui vont devoir se mener, dans les mois et les années qui viennent, autour de la santé et de l’avenir du vivant.