Contenu

D'Havas à l'AFP: histoire d'une agence de presse unique

Résumé
En tant qu'héritière de la branche information de l'agence Havas, créée par Charles-Louis Havas en 1832, l'AFP est la doyenne des agences de presse. Pourtant son travail est méconnu du grand public alors que ses informations sont présentes dans les journaux, les sites web d'actualités, les télévisions et les radios du monde entier. Société sans capital, soumise à des logiques politiques, journalistiques et commerciales particulières, l'AFP a su préserver son indépendance éditoriale à l'égard des pouvoirs politiques et économiques ainsi que son réseau mondial en restant fidèle à ses principes fondamentaux : fournir une information fiable, vérifiée et immédiate. Son nom est devenu un label, synonyme d'une information de qualité au temps des réseaux sociaux et des infox.
Genre littéraire: Histoire/géographie
Durée: 10h. 11min.
Édition: Paris, L'Harmattan, 2020
Numéro du livre: 71364
ISBN: 9782343213156
Collection(s): Historiques
CDU: 002

Documents similaires

Durée:5h. 23min.
Genre littéraire:Sciences/technologie
Numéro du livre:25940
Résumé: Désormais au centre de nos activités les plus quotidiennes, Internet offre l'accès à des services toujours plus performants, au public comme aux organisations. Des usages et des comportements nouveaux se font jour, qu'il est nécessaire d'articuler, de gérer et de penser. Espace de tous les possibles, Internet fascine autant qu'il effraie. Cet ouvrage, dont les premières éditions ont accompagné avec succès l'essor d'Internet lorsque le réseau en était encore à ses balbutiements, dresse aujourd'hui un constat entièrement rénové et mis à jour des aspects positifs de la croissance exponentielle du Web, mais aussi des risques nouveaux qu'elle engendre. Il propose de réfléchir à ce "village global", d'interroger la place qu'occupe cet outil de communication sans précédent, et de comprendre les enjeux dont il est l'objet.
Durée:3h. 17min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:68718
Résumé: La critique des médias est à la mode : tribunes libres, pamphlets, émissions parodiques dénoncent - à juste titre - les journalistes aux ordres, les manipulations de l'information, l'emprise de la « pensée unique »... Et pourtant, rien ne change : nombre de lecteurs et de téléspectateurs partagent ces indignations, sans modifier pour autant leurs habitudes de « consommation » des médias. Et ces derniers, loin d'être ébranlés par ces critiques, semblent même en être confortés. C'est ce paradoxe surprenant qu'explore cet essai original, fruit de la collaboration entre une journaliste et un philosophe. À partir de nombreux exemples puisés dans l'actualité récente - du fonctionnement des « Guignols de l'info » au traitement du conflit algérien ou de la guerre au Kosovo -, Florence Aubenas et Miguel Benasayag livrent une analyse décapante des mécanismes de fabrication de l'information et de leurs effets. En montrant la façon dont l'idéologie de la communication façonne le travail quotidien des journalistes, ils mettent à jour les illusions qu'elle véhicule : l'obsession de la recherche des « faits vrais », l'idéal de transparence, loin de mieux rendre compte du réel, contribuent à le rendre inintelligible. Et la « révélation » des scandales, loin d'entraîner des révoltes citoyennes, contribue à fabriquer une société de l'impuissance. Pour sortir de ces impasses, pour sortir aussi du confort illusoire du radicalisme « anti-médias », les auteurs explorent les voies de ce que pourrait être un autre journalisme, un autre rapport des citoyens à l'information.
Lu par:Nicole Roche
Durée:5h. 27min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:26429
Résumé: Facebook est entré discrètement dans nos vies. Et les a profondément changées. Les réseaux sociaux, Google et consorts ont modifié nos rapports aux autres. Les frontières du public et du privé se sont brouillées. Ce qui ne semblait être que des logiciels geek pour étudiants marginaux est à l'origine d'un changement de norme social. Plus encore, ils peuvent devenir une arme, révolutionnaire, ou d'ordre personnel. Tous connectés, amis, nous voilà réduits à des lignes de code dans un vaste réseau nébuleux. Et d'un clic, on disparaît ! Ou presque... Alors, vous « likez » ?
Lu par:Manon
Durée:3h. 1min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:39453
Résumé: Un réfugié sans-papiers hébergé par une femme charitable avoue avoir commis un meurtre dans une lettre qu’il n’enverra jamais. Une femme abandonnée par son amant pour lequel elle a quitté le Liban retrouve la lettre par hasard et se met à écrire à son tour, comme pour conjurer le sort, dans la chambre d’hôtel où elle attend sans trop d’espoir la fin de ses vingt ans d’errance. Jamais postée, oubliée, la lettre se retrouve par hasard entre les mains d’un autre étranger, bourreau du conflit syrien, qui, à son tour, raconte des épisodes scabreux de son passé, mais la lettre tombe entre les mains d’un autre réfugié. Et ainsi de suite, des lettres anonymes sont relayées par d’autres qui n’arriveront jamais à leurs destinataires. En une centaine de pages troublantes de bout en bout, Hoda Barakat campe des personnages, hommes et femmes, en butte à la misère sociale et à leurs propres démons, et pointe l’incommunicabilité humaine dans notre village planétaire, féru de ses moyens de communication.
Durée:10h. 48min.
Genre littéraire:Sciences/technologie
Numéro du livre:26160
Résumé: Internet, l'une des inventions les plus révolutionnaires de ces dernières années, a bouleversé notre approche du renseignement et notre rapport à l'information. Les différentes plates-formes offertes par le réseau se révèlent à la fois sources d'information, de manipulation, de promotion ou encore de déstabilisation. Si les plus aguerris sauront sans doute gérer les attaques perfides d'ennemis devenus volatiles, les plus naïfs paieront cher leurs innocentes publications sur les détails de leur Vie intime disséminés sur les réseaux sociaux et autres blogs... Comment les moteurs de recherche fonctionnent-ils ? Que gardent-ils de nos requêtes Est-il possible d'identifier tut internante en combinant l'ensemble de ses recherches Qui remplit le Web ? D'où vient l'information et est-elle fiable ? C'est à ces questions devenues incontournables que cet ouvrage se propose de répondre.
Durée:17h. 27min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:26543
Résumé: Depuis sa création, Le Canard enchaîné écorne les pouvoirs, n'est lié à aucun parti et n'a d'autre souci que de railler l'ordre et la censure. Mais au tournant des années 1970, l'hebdomadaire satirique change radicalement. Dans cette enquête rigoureuse, ponctuée par des anecdotes piquantes, Karl Laske et Laurent Valdiguié reviennent sur la véritable saga du volatile. Ou comment le journal d'influence est devenu influencé.
Durée:2h. 30min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:68702
Résumé: « Bâtonner », c’est copier-coller une dépêche en la remaniant à la marge. Symptôme ordinaire d’une dépossession des travailleurs, le bâtonnage illustre ce que l’argent fait au journalisme : la concurrence s’intensifie, la production de contenus s’accélère, l’information en vient à être usinée en série. Et tandis que les éditorialistes pontifient, les petites mains de la profession, de plus en plus précaires, perdent le sens de leur métier. La fusion du néolibéralisme et du numérique détériore la nature de leur travail et les conditions de son exercice. Dès lors, pourquoi les journalistes continuent-ils à consentir à ce qu’ils font ? Fruit d’une longue enquête, ce livre décrit les ressorts de l’aliénation d’une profession déqualifiée et disqualifiée, qui certes proteste mais continue de se croire indispensable à la vertu publique. Toujours plus prompte à « décoder » les fake news des autres, elle en oublie que le journalisme-marchandise n’est pas l’ami du peuple, mais un vice qui corrompt la pensée et, avec elle, la possibilité de la démocratie.
Lu par:Nathalie
Durée:12h. 22min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:32622
Résumé: Histoire de ce journal, de sa création par Jean Jaurès en 1904 jusqu'à son interdiction en 1939. Le quotidien d'abord socialiste devient l'organe du Parti communiste français et sera traversé par de nombreux débats. Sous la direction de Marcel Cachin, il vit au rythme des inflexions du parti : front unique ouvrier, bolchévisation, classe contre classe, Front populaire.
Durée:9h. 27min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:72666
Résumé: Trente ans après, se basant sur de nombreux témoignages, les auteurs reviennent sur les circonstances qui ont mené à la chute du mur de Berlin et à la réunification allemande. Ils examinent les conséquences politiques et sociales, quasi immédiates, de l'événement et décryptent le monde qui en a résulté.
Durée:5h. 32min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:76919
Résumé: Publié en 1941, ce témoignage de G. Jouve, journaliste arrivé à Berlin en décembre 1937 pour prendre la tête de l'agence de presse Havas, restitue deux années d'observation de l'intérieur de la dictature nationale-socialiste. Il dépeint les dirigeants du Troisième Reich qu'il a côtoyés et analyse les rouages de la terreur mise en place par les nazis jusqu'à son retour forcé en France.
Lu par:Michel Méron
Durée:1h. 26min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:65561
Résumé: Preneuse de son pour l'émission de télévision Envoyé spécial durant des années, l'auteure fait le récit du dernier tournage auquel elle a participé à propos des violences faites aux femmes en Palestine. Elle témoigne des conditions et des secrets de fabrication de ce type de reportage, critiquant le manque d'objectivité des journalistes.
Durée:8h. 15min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:38717
Résumé: Marie Tesserat est une jeune journaliste inexpérimentée mais ambitieuse. Elle réussit à manipuler Serge Mathusier pour obtenir une interview alors que cet écrivain célèbre voue une haine farouche à la presse. Furieux, ce dernier la séquestre dans sa maison de Noirmoutier et l'oblige à se pencher sur un drame familial qui a brisé sa famille pendant la Seconde Guerre mondiale.