Contenu

Le Jardin des piqûres: vision d'un centenaire sur sa vie, le siècle écoulé et les jours qui restent

Résumé
L’ancien patron de presse livre «le vécu et l’expérience d’un centenaire, qui est allé jusqu’au bout de la route» et aussi la sagesse d’une vie de lectures et de réflexions. Il a étudié les philosophes et le bouddhisme et sait avec Spinoza qu’«on ne peut méditer que sur la vie elle-même. Inutile, donc, de se préparer à mourir, mais on peut s’exercer à la vie, à la rendre plus claire, directe, plus utile et généreuse». Il porte à la langue et au style l’attention particulière qui, selon le critique J.-L. Kuffer, fait de ses écrits «un mélange d’épicurisme souriant et de désenchantement indulgent, de flegme frotté de cynisme et de bonhomie… un vrai bonheur d’écriture et de narration».
Genre littéraire: Essai/chronique/langage
Durée: 6h. 43min.
Édition: Vevey, Ed. de l'Aire, 2021
Numéro du livre: 70368
ISBN: 9782889561766

Documents similaires

Durée:3h. 13min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:37310
Résumé: Réflexions sur la capacité à se souvenir des sensations et des moments heureux qui font la richesse de la vie. Françoise Héritier se confie et nous fait partager son amour des mots et son goût de vivre.
Durée:5h.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:71108
Résumé: Une sélection commentée de cinquante chefs-d'oeuvre littéraires que l'auteur juge essentiels à sa survie personnelle, constituée de grands classiques, d'oeuvres contemporaines ou encore d'ouvrages d'écrivains méconnus ou sous-estimés. Un manifeste en faveur de la littérature sous la forme d'une déclaration d'amour à ses oeuvres fétiches.
Durée:3h. 37min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:65627
Résumé: Leur relation n'était pas seulement celle d'un romancier et de sa traductrice, c'était aussi celle de deux amis qui se parlaient sans cesse. De quoi parlaient-ils ? D'écriture, de langues, d'amour, d'animalité, d'enfance. De la terreur d'être traqué. Ils partageaient également quelques silences. Lorsqu'il disparaît en janvier 2018, la jeune femme ne peut se résoudre à perdre cette voix dont l'écho résonne si puissamment en elle. Après un temps de sidération, elle cherche à la retrouver, par tous les moyens. Sa quête la conduira jusqu'en Ukraine, à Czernowitz, la ville natale de l'écrivain. Il pourra alors prendre sa place, dans le faisceau des vivants.
Durée:1h. 25min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:70835
Résumé: Un monologue intransigeant dans lequel l'auteur se raconte, de l'histoire de ses grands-parents qui ont échappé aux rafles du Vel d'Hiv aux voix enregistrées dans le métro en passant par un cadeau de Noël décevant ou des femmes qu'il n'a pas réussi à aimer.
Lu par:Agnès Baron
Durée:5h. 48min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:67957
Résumé: Des sentiments furtifs, des instantanés, des coups de coeur et des coups de gueule du musicien chanteur. "Tous les jours, ou presque, j’aime quelque chose ou quelqu’un, un instant, une lumière, un objet, un regard, une blague ou une caresse. Presque tous les jours, je déteste un sabotage, un frein, une complaisance ou un microbe."
Durée:2h. 23min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:75512
Résumé: A Chambois (Orne), le village où il a grandi, M. Onfray observe les ravages du temps et de la modernité et se remémore des souvenirs où cohabitent ses parents, la fondatrice d'une école catholique à qui l'auteur attribue son éveil intellectuel et la nature, longuement évoquée à travers ses grillons, ses couleuvres, ses plantes ou ses fleurs.
Durée:6h. 32min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:75184
Résumé: Essai paru à l'origine en 1977 où l'auteur, mêlant sa réflexion et ses expériences à sa réception d'oeuvres artistiques, construit des notices rassemblées dans de courts chapitres pour donner vie et consistance au discours amoureux en relation avec le langage. Tirage limité.
Durée:4h. 56min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:75821
Résumé: Entre histoire médiévale, histoire de l'édition, historiographie et autobiographie, M. Pastoureau raconte l'élaboration de son premier ouvrage, La vie quotidienne en France et en Angleterre au temps des chevaliers de la Table ronde et, à travers elle, son propre parcours de jeune historien devenu chercheur inclassable.
Durée:2h. 32min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:36737
Résumé: Entre la vie d’Aga et celle d’Alix, il y a près de 6 000 ans, quelque deux cent cinquante générations: d’un côté, le temps, déjà fort lointain, du premier village, créé par une aveugle imaginant l’avenir au bord d’un lac amoureux des montagnes; et, de l’autre, le temps actuel d’une planète de plus en plus globalisée qui, à force de fracas, devient sourde à la nature. Entre ces deux vies, il y a aussi des traits d’union, des échos que l’on peut entendre si l’on écoute avec le cœur, qui résonnent – du Jura aux Alpes, mais aussi dans les villes et les océans, et même sur une île bretonne aux oiseaux – pour transporter les valeurs de fidélité et de liberté ; qui montrent enfin que la clé de l’avenir du monde et des êtres humains réside dans la capacité de conjuguer les différences. Comme on le fait là ou lac et montagne se parlent.
Durée:5h. 52min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:65004
Résumé: "Je décris dans cet essai sur les îles et les villes un projet de système politique issu de mes réflexions monomaniaques concernant la vie en société dans un Etat idéal – à tous les niveaux – que je refaçonne sans cesse. Convaincu que certaines idées peuvent être réalisées, je tiens à les éclaircir pour mieux les communiquer. Pour mieux m’en désapproprier. D’ailleurs, rien ne me fait plus plaisir de constater, parfois, que certaines de ces propositions que je croyais originales se concrétisent déjà dans l’actualité – ou l’ont été dans le passé. Alors, je me sens comme l’inventeur en spéléologie qui découvre une grotte préhistorique ; il n’a rien créé, il a trouvé. En fait, on n’invente jamais rien à partir de rien ; on déterre quelque chose qui existait sans qu’on le sache, que ce soit par ignorance personnelle ou générale. Puis on pousse plus loin la trouvaille pour voir où cela conduit. Hasard et nécessité dans l’univers en expansion. Bref, comprendre ou inventer (après avoir beaucoup tâtonné) c’est du pareil au même. Eurêka ! Tout en m’efforçant d’élaborer une pensée cohérente, je raconte par-ci par-là certains épisodes de mon parcours qui ont accompagné ces cogitations. Pour faire image par du vécu, car l’image fixe l’idée. Y a photos." (Michel Bory)
Lu par:Pierre Biner
Durée:9h. 35min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:31535
Résumé: Soixante-douze proses pour Berlin, toutes parues dans le principal quotidien de la capitale, le Berliner Tageblatt : quatre d'entre elles en 1907 et 1908, toutes les autres entre 1925 et 1933, alors que Robert Walser vit à Berne. " Comme mes mots bondissent devant moi ! Mes petits mots sont des enfants qui jouent avec moi. " Walser écrit ici comme il se promène, dans une disponibilité tendre et joyeuse à la vie et à ses incitations. De là, la diversité des thèmes qu'il aborde à l'intention de ses lecteurs berlinois, avec une acuité souvent prémonitoire : les tourniquets de la violence et du raffinement, de la domination et de la soumission, le féminisme, la séduction, l'automobile, le cinéma, la lecture... Non pas en essayiste, bien sûr, mais en jongleur, grâce à la vitalité et à la vivacité d'une langue qui réveille le lecteur en pleine phrase, appelant à son sens des nuances et du paradoxe. Un insolite cortège de personnages déroule ses fastes ; on y reconnaîtra quelques doubles décalés de l'écrivain, tel ce Bavard taciturne et volubile, ou tel cet Enfant du bonheur qui ne laisse pas les bien-pensants en repos. Mais ces histoires qui n'en sont pas nous conduisent toujours ailleurs, c'est-à-dire à nous-mêmes.
Durée:6h. 9min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:15036
Résumé: Quatrième de couv. : Si Lausanne ne fut jamais vraiment un haut lieu de littérature, la capitale vaudoise n'en a pas moins été, du Moyen Age à nos jours, le cadre d'une activité constante de l'édition et de la vie littéraire, avec des échappées sur l'Europe entière. Qualifiée de "petite Athènes du nord" au temps de Voltaire, notre ville vit naître au début du XXe siècle, avec C.F. Ramuz et les Cahiers vaudois, une littérature romande à part entière marquée par la triple influence de la Réforme, du romantisme allemand et du goût français. Les grandes aventures de La Guilde du Livre et de Rencontre, avant l'essor impressionnant de l'édition romande dans les années soixante, ont permis à plusieurs générations d'écrivains de s'exprimer et de trouver un public. Après une évocation de Lausanne à travers ce que les écrivains en ont écrit, un portrait caustique de l'âme romande, un bref apreçu de chaque époque et un hommage aux artisans et passeurs du livre, ces Impressions d'un lecteur à Lausanne invitent à la découverte plus détaillée des oeuvres contemporaines foisonnant à l'enseigne de la "seconde jeunesse" annoncée.