Contenu

Pourquoi les Khmers rouges

Résumé
En avril 1975, les Khmers rouges entrent dans Phnom-Penh. Un nouveau régime est établi dans la terreur, celui du Kampuchéa démocratique. Mus par l’ambition de rattraper les révolutions soviétique et chinoise et de parvenir au paradis communiste avant les Vietnamiens, les nouveaux dirigeants expulsent par dizaines de milliers les habitants des villes et créent un système carcéral étendu à l’ensemble du pays, où la faim et la torture devinrent les principaux instruments de contrôle d’une population qui, entre 1975 et 1979, comptera plus de deux millions de victimes. Pour mettre au jour les mécanismes de cette effroyable machine à exterminer, cette enquête documentée s’arrête aussi bien au rôle de Norodom Sihanouk qu’à l’influence de la Chine maoïste, à l’itinéraire intellectuel des deux leaders, Pol Pot et Nuon Chea, qu’à l’héritage de la civilisation bouddhiste… Enrichie et actualisée, cette nouvelle édition prend également en compte les procès des derniers hauts dirigeants de l’Angkar, Nuon Chea et Khieu Sâmphan, qui ont eu lieu à l’été 2014, et auxquels l’auteur a pu assister. Autant d’éléments qui permettent de mieux saisir comment, dans l’indifférence générale, cette tragédie a pu avoir lieu, marquant définitivement l’histoire d’un pays privé en trois années de près d’un quart de ses habitants.
Genre littéraire: Histoire/géographie
Durée: 12h. 16min.
Édition: Paris, Vendémiaire, 2016
Numéro du livre: 70077
ISBN: 9782363582393
Collection(s): Révolutions
CDU: 95

Documents similaires

Durée:6h. 50min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:18577
Résumé: « À treize ans, je perds toute ma famille en quelques semaines. Mon grand frère, parti seul à pied vers notre maison de Phnom Penh. Mon beau-frère médecin, exécuté au bord de la route. Mon père, qui décide de ne plus s'alimenter. Ma mère, qui s'allonge à l'hôpital de Mong, dans le lit où vient de mourir une de ses filles. Mes nièces et neveux. Tous emportés par la cruauté et la folie khmères rouges.J'étais sans famille. J'étais sans nom. J'étais sans visage. Ainsi je suis resté vivant, car je n'étais plus rien » Trente ans après la fin du régime de Pol Pot, qui fit 1, 7 million de morts, l'enfant est devenu un cinéaste réputé. Il décide de questionner un des grands responsables de ce génocide : Duch, qui n'est ni un homme banal ni un démon, mais un organisateur éduqué, un bourreau qui parle, oublie, ment, explique, travaille à sa légende. L'élimination est le récit de cette confrontation hors du commun.
Durée:7h.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:14277
Résumé: De mère vietnamienne et de père français, Denise Affonço était promise à une existence paisible au Cambodge jusqu'à ce que les Khmers rouges fassent basculer sa vie. En avril 1975, les autorités françaises rapatrient leurs ressortissants. Denise Affonço fait le choix de rester aux côtés de son mari, chinois et communiste convaincu, espérant que les Khmers rouges mettront fin aux cinq années de guerre civile contre la république khmère pro-américaine corrompue.
Lu par:Edgard Raeber
Durée:9h. 56min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:36756
Résumé: Avril 1975. L'armée de Pol Pot envahit Phnom Penh, mettant un terme brutal à l'enfance de Loung Ung. D'origine chinoise, la petite fille a grandi dans un milieu privilégié, entourée de six frères et soeurs. La famille quitte la capitale en toute hâte et erre de village en village, se faisant passer pour des paysans analphabètes, avant d'être contraints de se séparer, sans espoir de retrouvailles. Enrôlée en tant qu'"enfant-soldat", la fillette connaîtra la famine, la torture, les camps de travail et toutes les humiliations engendrées par le totalitarisme. Son témoignage nous plonge au coeur d'une des plus grandes tragédies du XXe siècle, qui a décimé plus d'un quart de la population cambodgienne.
Durée:21h. 29min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:36703
Résumé: Ce livre, en tout point exceptionnel, est le fruit de plusieurs années de travail dans le cadre d'un programme de recherche au CNRS. Il propose une approche résolument transdisciplinaire et comparative pour tenter de " penser " les processus de violence qui aboutissent aux massacres et aux génocides de l'époque moderne. Comment de tels crimes de masse sont-ils possibles ? Quelles manipulations du langage et des esprits interviennent pour préparer le " passage à l'acte ", notamment en élaborant, préalablement, un imaginaire et une justification ? Comment s'enclenche et s'affole la mécanique du meurtre ? L'auteur fonde principalement son enquête sur plusieurs exemples : la Shoah, les nettoyages ethniques de l'ex-Yougoslavie, le génocide des Tutsis au Rwanda et encore les génocides arménien et cambodgien. Par l'ampleur de la documentationutilisée, la richesse des références bibliographiques, l'exigence permanente de l'analyse, ce livre est à la fois vertigineux et sans équivalent. On ne s'était sans doute jamais approché d'aussi près de cette énigme insondable, de ce " trou noir " devant lequel vacille l'entendement humain.
Durée:9h. 38min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:70913
Résumé: Plaque tournante du débarquement de Normandie, Caen fut, à ce titre, le théâtre d'événements importants dans l'histoire de la libération de la France. Le récit de cette époque est illustré par de nombreux documents d'époque.
Lu par:Frederic
Durée:5h. 30min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:26105
Résumé: Fils d'Edouard III, roi d'Angleterre et duc d'Aquitaine, Edouard de Woodstock, dit le Prince noir, prouve très jeune ses capacités guerrières à Crécy puis à Poitiers où il fait prisonnier le roi de France. En 1362, son père le prépose au gouvernement de l'Aquitaine érigée en principauté.
Durée:4h. 26min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:36142
Résumé: Sorbonne plage est le surnom donné dans les années 1930 à la presqu'île de l'Arcouest, où venaient passer leurs vacances des savants tels Marie Curie et Jean Perrin, pionniers de la recherche nucléaire, porteurs d'un idéal scientifique et humaniste fracassé par la Seconde Guerre mondiale. Cet essai est une réflexion sur leurs parcours et le bombardement atomique. ©Electre 2017
Durée:13h. 10min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:72419
Résumé: Recueil d'études sur l'histoire de l'héroïsme et des combats livrés pour l'honneur. Journalistes et historiens relatent des épisodes connus ou méconnus de l'histoire durant lesquels des femmes et des hommes se sont sacrifiés pour une cause, une personne, une idéologie ou une patrie : cathares, chouans, samouraïs, communards, cristeros, combattantes kurdes, entre autres.
Durée:4h. 48min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:72396
Résumé: Dans ces entretiens, P. Mauger relate l'histoire de ses jeunes années, notamment l'annonce de l'armistice de juin 1940 qui le révolte et son obsession de continuer le combat. Il tente de gagner l'Angleterre, échoue et devient agent de liaison d'un réseau de renseignement à Nantes. Trahi, incarcéré et interrogé par la Gestapo à la Santé et à Fresne, il est déporté plus de deux ans à Mauthausen.
Durée:3h. 19min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:72384
Résumé: Lamartine fit de Charlotte Corday l'héroïne du livre 14 de L'histoire des Girondins, où il la salua comme la "Jeanne d'Arc de la liberté", la "Némésis antique" et l'"ange de l'assassinat".
Durée:7h. 40min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:72382
Résumé: Présentation des acteurs ayant oeuvré pour aider Napoléon à s'emparer du pouvoir à partir de 1793, qu'ils soient soldats, politiciens, scientifiques, commerçants ou financiers comme l'homme politique Jean-Jacques-Régis de Cambacérès, le militaire Auguste Frédéric Viesse de Marmont et le banquier Jean-Frédéric Perregaux.
Durée:1h. 23min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:71954
Résumé: Jeune médecin de Corfou du début du XIXe siècle, Jean Capodistrias devient un brillant diplomate auprès du tsar. Ce dernier le dépêche en Suisse pour sauver le pays de l'implosion ; il parvient également à sauver l'indépendance des cantons de Vaud et d'Argovie contre les velléités de Berne qui souhaite récupérer ses anciennes colonies. De plus, en fin négociateur, il réussit à faire coucher sur papier la neutralité helvétique au sein d'un traité international. Il est l'un des premiers à plaider la fin de l'esclavage et c'est lui enfin qui favorise l'instauration d'une collaboration internationale en temps de paix – un véritable précurseur des Nations unies. Cette vie à multiples facettes est marquée également par son engagement en faveur de l'indépendance de la Grèce. Lorsque ce pays est enfin libéré de la domination ottomane, c'est Capodistrias qui devient le premier président. Mais les problèmes sont insurmontables, la fin tragique est alors inévitable.