Contenu

L'enfant de la chance

Résumé
J'avais dix ans quand, par cette matinée ensoleillée du début août 1944, notre train est arrivé aux abords du camp de concentration d'Auschwitz... Dès que nous sommes descendus de notre wagon, les hommes ont reçu l'ordre de s'aligner d'un côté et les femmes de l'autre. Les SS n'arrêtaient pas de nous hurler d'avancer, en frappant et en donnant des coups de pied à ceux qui n'obéissaient pas tout de suite. J'avais trop peur pour pleurer ou même faire un signe de la main à ma mère et je suis resté tout contre mon père. Né en 1934 de parents juifs allemands, Thomas n'a pas encore cinq ans quand il connaît successivement ghetto et camps de travail, en Slovaquie où il vivait avec sa famille, puis en Pologne. Ensuite, ce sera Auschwitz, où il va être séparé de sa mère, puis de son père. Alors pourquoi se dit-il "enfant de la chance"? D'abord parce qu'il avait eu cinq ans pour apprendre à survivre dans des conditions inhumaines. Ensuite parce qu'il a échappé à la terrible sélection, à Birkenau, où aucun enfant n'était épargné. Il a traversé l'enfer, tous les jours, tout le temps. Jusqu'à onze ans. Mais le récit qu'il en fait aujourd'hui est stupéfiant. Il ne juge pas, ne commente pas, il raconte. Il a su redevenir le petit garçon qui voulait vivre un jour, une heure de plus. Pour qui un morceau de pain, une cuillerée de soupe, un peu de paille dans ses chaussures devenaient une question de vie ou de mort. Il a gardé la voix d'un enfant dont le courage, la résilience sont exceptionnels - bouleversants. Thomas Buergenthal est un des spécialistes les plus réputés mondialement en matière de droit international et de droits de l'homme. Il est aujourd'hui juge à la Cour internationale de justice de La Haye. L'enfant de la chance est traduit ou en cours de traduction dans quinze pays.

Pas disponible en CD.

Lu par: Denis Gey
Genre littéraire: Histoire/géographie
Durée: 6h. 7min.
Édition: Paris, Mercure de France, 2010
Numéro du livre: 24558
ISBN: 9782715229372
Collection(s): Bibliothèque étrangère
CDU: 940

Documents similaires

Durée:13h. 1min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:14071
Résumé: L'histoire que raconte ce livre est vraie. Il y a bien eu pendant des années à Zurich une riche antiquaire qui faisait commerce de meubles et de tableaux volés par elle à des familles juives en Allemagne au début de la guerre. Jusqu'au jour où une survivante qui passait par hasard devant son magasin reconnut dans la vitrine une petite table en marqueterie qui lui avait appartenu... Mais si la trame est exacte, Michael Pye a écrit un roman. Auteur réputé de polars -Taking lives, ou Destins violés, a été une best-seller international et un grand film hollywoodien - il construit avec une très grande habileté une histoire pleine de suspense. Lucia, son " héroïne " est aussi séduisante que machiavélique. Une moitié du livre se passe à Berlin, pendant la guerre, et c'est essentiellement à travers le regard du petit garçon de Lucia que nous comprenons peu à peu les trafics auxquels se livre sa mère - mais qui restent incompréhensibles pour lui. Près de cinquante ans plus tard, quand la vérité éclatera, il ne le supportera pas. Savait-il ? Se doutait-il ? Il emportera son secret avec lui.
Lu par:Manon
Durée:9h. 23min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:30498
Résumé: "Où allons-nous ? a chuchoté Agnès. Dans la brousse", ai-je dit. Mais qu'est-ce que j'en savais ? Près de la chapelle, on a traversé un épais nuage de fumée et j'ai entendu un bruit de verre brisé. Les rebelles cassaient les fenêtres à coups de gourdin. De la fumée sortait par la porte. A côté, la Jeep était en feu et on avait peur qu'elle explose. On a franchi le portail de l'école et avancé dans l'allée, puis sur la route. On a marché et marché dans la nuit, bientôt hors de tout sentier. Je distinguais la longue file de filles. Plus tard, j'ai appris que nous étions environ cent quarante. L'enlèvement des cent trente-neuf élèves du collège St Mary's d'Aboke, en Ouganda, a eu lieu dans la nuit du 10 octobre 1996. C'est à partir de ce fait réel que Susan Minot a écrit Trente filles. Terrifiées, brutalisées, pour la plupart violées, ces fillettes vont vivre un enfer. Si une des religieuses de leur école, lancée à leur poursuite, réussit à en sauver cent neuf, quel va être le sort des trente autres ? En contrepoint de leur histoire, il y a celle de Jane, une journaliste américaine venue en Afrique enquêter sur ce drame. Au fil des jours, elle devra abandonner ses certitudes et ses a priori, ainsi qu'une certaine forme d'insouciance, pour regarder en face la réalité africaine. Jusqu'à sa bouleversante rencontre avec Esther, une des petites rescapées.
Durée:11h. 26min.
Genre littéraire:Roman d'amour
Numéro du livre:68927
Résumé: Robbie et Emily vivent un amour sans faille. Après dix ans d'une cruelle séparation, ils se sont retrouvés par miracle et ne se sont plus jamais quittés. Quarante-trois ans plus tard, Robbie fête ses quatre-vingts ans, entouré de sa jolie famille, un fils, des petits-enfants, un amour indéfectible pour Emily, son inséparable... Mais cet amour apparemment si parfait contient de nombreuses zones d'ombre. En réalité, ils ne se sont jamais mariés. Pourquoi ? Leur fils a été adopté dans des conditions plus que troubles, ce qu'il ignore. Pourquoi ? Ils avaient chacun une autre vie autrefois, et ils ont dû rompre avec leur passé et leurs familles. Pourquoi ? En remontant dans le temps, l'incroyable secret de Robbie et Emily se révèle peu à peu.
Durée:15h. 21min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:75048
Résumé: Sherill Tippins nous raconte l'histoire et la biographie du Chelsea Hotel de New York, à travers le récit captivant des vies que le Chelsea a croisées : de ses premiers jours en tant que communauté coopérative, après sa fondation en 1884 par l'architecte français Philip Hubert, en passant par ses périodes pop, rock et punk. Le Chelsea n'a cessé d'évoluer à travers les événements et les personnes qu'il a rencontrés. Les deux récessions de 1893 et 1903 ont obligé les propriétaires à transformer l'immeuble d'appartements en hôtel. Des invités inattendus sont arrivés : des survivants du naufrage du Titanic en 1912, des marins et des soldats de la Première Guerre mondiale, des artistes du nouveau Fillmore East au début des années 1970. Même des policiers de la ville y sont passés, au moins deux fois : après la mort de Dylan Thomas en 1953 et le meurtre de Nancy Spungen, la petite amie de Sid Vicious, en 1978. Il est difficile de citer les noms de nombreux écrivains, poètes, peintres et artistes américains importants qui n'ont pas vécu ou séjourné au Chelsea à un moment donné. De Dylan Thomas à Bob Dylan, de Virgil Thomson à Leonard Cohen, de John Sloan à Christo, le Chelsea ne s'est pas contenté de les héberger, il les a également nourris et inspirés. Mais le Chelsea reste un mystère : pourquoi et comment cet hôtel est-il devenu la plus grande et la plus ancienne communauté connue d'artistes ? Dans le palais des rêves en est l'histoire intime et fascinante.
Durée:10h. 8min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:22289
Résumé: C'est sous le règne de Philippe Auguste que naît la villecapitale. Nommant baillis et prévôts, administrant un authentique budget, le roi façonne aussi le visage de Paris : en 1100, la construction de Notre-Dame est à demi achevée, les rues et les places de l'île de la cité sont pavées, et des murs d'enceinte se dressent autour de la rive gauche. La population - quelque 50 000 habitants - est aussi dense qu'elle est mélangée : prostituées et clercs vivent parfois dans la même maison, les unes au rez-de-chaussée, les autres à l'étage. Pour ressusciter cette ville dont le Paris d'aujourd'hui conserve des traces, John Baldwin, professeur d'histoire médiévale à l'université Johns Hopkins de Baltimore et grand spécialiste de Philippe Auguste, s'est fixé une règle : n'exploiter que des sources comprises entre 1190 et 1210. La méthode se révèle féconde, qui met au jour, tel un instantané, les unions rocambolesques de Philippe Auguste et ses démêlés avec le pape, les débats sur le crédit, l'essor de la scolastique ou encore l'art d'aimer des théologiens...
Durée:10h. 52min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:32902
Résumé: En Inde, Anil, fils aîné d'un riche propriétaire terrien, s'envole pour les Etats-Unis afin d'y poursuivre ses études de médecine. Sa mère est soulagée de ce départ qui l'éloigne de Leena, la fille d'un pauvre métayer, soupçonnant les tendres sentiments qui unissent les jeunes gens. Chacun de leur côté, Anil et Leena doivent surmonter des épreuves avant de prendre finalement leur destin en main.
Lu par:Manon
Durée:6h.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:28293
Résumé: Le petit peuple des juifs pieux polonais avant la première guerre mondiale défile devant le juge rabbinique et se confie à sa femme. Leur garçonnet n'en perd pas une miette et voudrait bien percer les secrets des grands. Ces souvenirs se lisent avec délectation.
Durée:7h. 35min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:33702
Résumé: Après avoir exercé aux États-Unis pendant quinze ans, le docteur Neel Dev-Roy est revenu en Inde pour travailler dans un hôpital de New Delhi. Plein d'enthousiasme au début, il va vite se heurter à une insupportable bureaucratie, une déplorable gestion et surtout une corruption à tous les échelons. Confronté au cas si douloureux de la jeune et jolie Mitali Dotto, plongée dans le coma après avoir été poignardée, il va se battre pour essayer de sauver cette patiente qui n'intéresse personne : pas d'argent, pas de famille, pas de relations. Mais il devra redoubler d'efforts, après avoir découvert que Mitali est enceinte de trois mois. Ce n'est plus pour une vie, mais pour deux, qu'il lutte désormais, contre à peu près tout le monde.
Durée:9h. 45min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:18406
Résumé: Au début, il y a eu deux couples, qu'a priori tout séparait : d'abord Kavita et Jasu, deux pauvres paysans indiens pour qui la naissance d'une fille est une catastrophe, au point que, la mort dans l'âme, la jeune mère confie son bébé à un orphelinat. Ensuite, de l'autre côté de la terre, aux Etats-Unis, il y a Somer et Krishnan, médecins tous les deux, elle américaine, lui indien, qui ne peuvent pas avoir d'enfant. Ils vont donc décider d'adopter une petite fille en Inde - qui sera celle de Kavita. A Asha, si jolie, si gâtée, ils vont donner amour, excellente éducation, avenir. Mais celle-ci va vouloir un jour connaître ses origines, ses racines. Sa quête ne sera pas facile...
Lu par:Manon
Durée:10h. 59min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:27786
Résumé: Leningrad, juin 1941, la ville est encerclée. De nombreux artistes y vivent. Parmi eux, le compositeur D. Chostakovitch travaille à sa Septième symphonie. Il est exfiltré avec sa famille et les musiciens des deux orchestres. Sa partition terminée, il est réintroduit clandestinement pour faire jouer son oeuvre. Les haut-parleurs sont dirigés vers les lignes allemandes. Inspiré de faits réels.
Durée:5h. 51min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:32932
Résumé: Il est difficile encore aujourd'hui de se représenter ce que pouvait être réellement la vie sous dictature communiste - en l'occurrence, ici, celle des artistes sous la férule stalinienne. Staline les surveillait de près : il fallait obéir, sinon... Un trait de plume du tyran vous condamnait à mort. Et quand un des plus grands musiciens de l'époque, jusque-là plutôt en faveur, découvre un matin dans La Pravda un article qui le démolit, il sait que ses jours sont comptés. Il s'agit de Dimitri Chostakovitch. On est en 1936. Et la question essentielle, cruciale, que pose ce nouveau roman de Julian Barnes, c'est : que fallait-il faire ? Et en corollaire, qu'est-ce que moi j'aurais fait ? Le fracas du temps est bien un roman - même si tous les faits sont avérés : les hallucinantes conversations avec Staline, les comparutions devant des " juges " qui ne savent même pas lire une partition... On a beaucoup critiqué Chostakovitch d'avoir cautionné le régime, d'avoir été un " collabo ". Mais on ne doit pas oublier qu'il risquait sa vie mais aussi celle de sa femme, celle de ses enfants et celle de sa mère ! Un romancier peut aller plus loin que l'historien dans l'exploration de l'âme d'un immense artiste, un être complexe, attachant, qui se débattait comme il pouvait dans le chaos de son époque, en essayant de ne pas renoncer à " sa " musique. Oui, que fallait-il faire ? Julian Barnes nous laisse trouver les réponses.
Lu par:Manon
Durée:4h. 22min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:29555
Résumé: Lu par Manon . Erika, artiste, a une trentaine d'années. Liée à Alex, un photographe, elle vit avec lui et avec Karen, la jeune élève de ce dernier. Lorsque Karen apprend qu'elle est très malade, elle appelle au secours Erika, qui ne lui répond pas. A la mort de la jeune femme, Erika s'enfuit dans une île lointaine. De là-bas, elle s'adresse à Alex à travers de longs récits enregistrés au magnétophone.