Contenu

Une voiture rayée, c'est dérisoire

Résumé
Lise souffre d’un trouble bipolaire. Pour elle, une voiture rayée, un citron qu’on a oublié d’acheter, c’est dérisoire. Cette maladie est cruelle, pas seulement envers ceux qui en sont atteints, mais également envers les proches. Lise aimerait écrire à propos de ce trouble de l’humeur afin qu’on puisse mieux le comprendre. Elle voudrait dire qu’il n’y a pas que la maladie qui est un traumatisme. Mais que l’hospitalisation l’est également. Cependant trouver les mots est difficile…
Durée: 1h. 16min.
Édition: Vevey, Ed. de l'Aire, 2020
Numéro du livre: 68830
ISBN: 9782889561421

Documents similaires

Durée:2h. 25min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:34083
Résumé: Bien que le terme "troubles bipolaires" soit généralement familier au grand public, les connaissances liées à ces troubles demeurent souvent superficielles.
Durée:6h. 16min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:36622
Résumé: Alors qu'il vient de se marier avec une jeune femme de la grande bourgeoisie, l'auteur, bipolaire en grave crise maniaco-dépressive, est emmené en hôpital psychiatrique. Enfermé une nouvelle fois, il nous plonge au coeur de l'humanité de chacun, et son regard se porte avec la même acuité sur les internés, sur le monde paysan dont il est issu ou sur le milieu de la grande bourgeoisie auquel il se frotte. Il est rare de lire des pages aussi fortes sur la maladie psychiatrique, vue de l'intérieur de celui qui la vit. Ce récit autographique est le premier livre publié par Pierre Souchon, journaliste au Monde diplomatique et à L'Humanité
Durée:7h. 37min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:20120
Résumé: Il a y encore peu, on appelait « maniaco-dépressifs » ceux que l'on nomme aujourd'hui les « bipolaires ». La maladie maniaco-dépressive évoquait ces cas spectaculaires de personnes connaissant un épisode maniaque - marqué par l'exaltation, l'euphorie extrême et un délire des grandeurs - suivi d'une phase de dépression sévère. Le changement de terminologie souligne une inflexion dans l'étiologie de la maladie. Tous les bipolaires ne relèvent pas de la forme la plus extrême, appelée TB1, où le sujet dans sa phase maniaque se sent invincible et omnipotent, se prend pour le sauveur de l'humanité ou un super-héros invincible... Il existe une autre forme (TB2) sans délire. Durant la phase d'euphorie appelée « hypomanie », le sentiment de surpuissance se manifeste par des achats compulsifs et démesurés, une sexualité débordante, une créativité intense ou une totale insouciance vis-à-vis des risques courants. Cela ne veut pas dire que le trouble soit moins grave : car justement cette absence de phase critique peut faire que la maladie passe plus inaperçue, et donc que la prise en charge soit différée. Certains troubles bipolaires sont aussi associés à la toxicomanie, l'alcoolisme ou des troubles alimentaires, ce qui complique le diagnostic. On parle alors d'états mixtes.
Durée:7h. 55min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:35353
Résumé: Lila et Adèle sont soeurs. Belle, brillante, passionnée, Lila ne rêve que de mener la grande vie. Hélas elle est victime de bipolarité, cette terrible maladie où le meilleur côtoie le pire. Adèle est douce, tendre, responsable. Les années passant, de lourds soupçons pèsent sur Lila. Autour d'elle, plusieurs événements tragiques, toujours liés à des affaires d'argent. Mais sans jamais la moindre preuve. Voyant sa soeur s'attaquer à celui qu'elle aime, les yeux d'Adèle s'ouvrent enfin. Menant une discrète enquête, elle découvre la vérité. Mais cela suffira-t-il à sauver Vivien ? C'est dans les beaux paysages du Périgord Noir, où flottent les arômes de truffe et de bon vin, que se passe cette histoire de famille comme Janine Boissard excelle à les raconter, mêlée d'un suspense qui ne faiblit jamais.
Durée:5h. 12min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:35492
Résumé: Est-ce qu’on peut vivre avec un virus bipolaire qui vous culbute du ciel en enfer, avec le poids d’un inceste qui tourne à la tragédie ou les manies sexuelles d’on ne sait qui dans la maison ? Peut-on vivre avec une passion pour l’écriture qui vous exclut du monde, avec les exigences d’une mystérieuse femme fantôme ou les injonctions d’un ami intime proche de l’intégrisme ? Avec le deuil d’une épouse que peut-être on aurait dû mieux aimer ? On peut ou on ne peut pas. La vie continue ou ne continue pas. Dans Toi aussi, où se côtoient le réalisme des récits et l’imaginaire des nouvelles, l’auteur laisse le plus souvent, au terme d’un trajet difficile, leur chance à ses personnages tourmentés, dont lui-même fait partie.
Durée:9h. 16min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:68809
Résumé: C’est l’histoire d’un livre sur le yoga et la dépression. La méditation et le terrorisme. L’aspiration à l’unité et le trouble bipolaire. Des choses qui n’ont pas l’air d’aller ensemble, et pourtant : elles vont ensemble.
Durée:6h. 30min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:67594
Résumé: La représentation des troubles mentaux est généralement erronée et paradoxale. D’un côté, ils exercent une fascination, des tabloïds aux nombreuses œuvres mettant en scène des troubles psychiques ; de l’autre, ils font peur, et leurs approches artistiques, souvent terrifiantes, sont prises pour argent comptant. Fréquemment abordée, la maladie mentale reste pourtant mal comprise. Se rase-t-on forcément la tête comme Britney Spears lorsqu’on est bipolaire ? La schizophrénie ressemble-t-elle à un dédoublement de la personnalité façon Black Swan ? Une série Netflix peut-elle déclencher des suicides ? Si je prends des antidépresseurs, vais-je me retrouver dans Requiem for a Dream ? Répondre à ces questions en mixant culture pop et psychiatrie, tel est le pari du Dr Jean-Victor Blanc dans ce livre à la fois sérieux, scientifique et divertissant. Ainsi souhaite-t-il rendre sa discipline, encore méconnue, accessible au grand public afin de diminuer la stigmatisation dont les personnes touchées par les troubles psychiques sont victimes
Durée:7h. 40min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:74788
Résumé: La nuit du 8 au 9 juillet 1998, une famille rentre chez elle après une journée passée ensemble; elle se trouve face à un homme armé qui tue la mère, Lucie, le fils aîné, Maxime, et blesse le père, Simon, et le fils cadet, David. L’enquête aboutit, une année plus tard, à l’arrestation du meurtrier, et à celle de l’instiguateur des meurtres, qui est David, le fils cadet. À partir de là, le roman devient l’histoire d’un homme qui aimait son fils et continue de l’aimer. Il essaie d’entrer en contact avec lui, lui dit qu’il l’aime jusque devant ceux qui le jugent, commence à attendre après sa condamnation le moment où ils se rencontreront, moment que David n’ose ou ne veut pas affronter.
Durée:2h. 51min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:71786
Résumé: À l’hôpital, auprès de Wallace inconsciente, Tom est désemparé. Dans un monologue qui se poursuit au fil des jours, il tente d’établir un contact, peut-être illusoire, avec la gisante. De son côté, Wallace est prisonnière d’un lieu incertain où se multiplient les cauchemars. Des mots surgissent. Parviendront-ils à donner forme au chaos et à dessiner une issue?
Durée:6h. 41min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:69157
Résumé: Stettler a plus de cinquante-cinq ans. Célibataire endurci, vivant seul depuis que sa mère est morte, il est le décorateur en chef du plus grand magasin de la ville, Les Quatre Saisons. Ses vitrines, pleines de goût et de créativité, confinent souvent à l'oeuvre d'art, et le succès qu'elles rencontrent a placé leur concepteur au rang de quasi-artiste. Or voilà que le vieux propriétaire meurt et que ses fils en profitent pour faire souffler un vent nouveau sur tout le magasin. Ils décident d'engager un jeune décorateur qui se chargera désormais — en alternance avec Stettler — de la mise au point des vitrines. Non pas un assistant, mais un successeur désigné, un rival, un ennemi. Le monde de Stettler tremble sur ses fondations, au diapason d'une époque — 1968 — de remise en cause totale de la société. Lui est épouvanté de tous ces changements. Se sentant menacé, il se met à espionner son rival et fomente une vengeance. Mais que faire contre ces deux ennemis autrement plus redoutables : le temps et l'âge ? Seule lui permet de se ressaisir la correspondance qu'il entretient avec la célèbre pianiste Lotte Zerbst, longtemps écoutée religieusement à la radio avant qu'il ne se soit décidé à lui écrire des lettres d'admiration... auxquelles elle finit par répondre. Il se prend même à espérer une rencontre. Avec une délicatesse et un art du contrepoint remarquables, Alain Claude Sulzer éclaire, sous la lumière des vitrines d'un grand magasin, l'éternel combat des anciens et des modernes.
Lu par:Josette Adami
Durée:3h. 48min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:75964
Résumé: Meret est infirmière dans un grand hôpital. Le docteur l’a recrutée pour son sens de l’empathie. Elle soulage les gens de leur douleur, et grâce à une intervention d’un nouveau genre, leur offre une vie meilleure. Jusqu’au jour où une patiente ne se réveille pas. Sarah, dont Meret tombe amoureuse, confirme ses premiers doutes envers l’opération. Et quand on fait comprendre à Meret qu’on pourrait l’aider, elle aussi, à revenir sur le droit chemin de l’amour, c’est toute sa vision du monde qui bascule. Un roman d’une profonde douceur tendu d’un bout à l’autre. Comme si sous la surface lisse, des eaux vives n’attendaient qu’une fissure pour déferler. Une histoire d’émancipation, qui est aussi l'histoire d'un amour intense.
Durée:4h. 55min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:75469
Résumé: Le 30 août 1965, une partie du glacier de l’Allalin s’effondrait sur le chantier de construction du barrage de Mattmark, coûtant la vie à 88 ouvriers. Ce jour-là, Luigi a disparu sous les glaces. Joseph, son ami, présent à ses côtés, a survécu. Le choc subi l’a rendu amnésique, jusqu’à perdre son nom. Pourtant, c’est lui qui, dans une recherche entamée bien des années plus tard, réunira Clémence, l’amante, Sveva, la veuve, Hector et Vittoria, le fils et la fille, qui se découvrent frère et soeur à près de 40 ans. Le récit suit chacun d’eux, qui se croisent, se reconnaissent, s’oublient, se perdent ou affrontent, chacun à leur manière, la vie et ses souvenirs. Des Alpes aux ruelles de Rome en passant par les places ombragées d’un bourg en bord de mer, les espoirs et les rêves se rejoignent, dans un mouvement d’exil perpétuel, d’oubli dévastateur et de racines perdues.