Contenu

Pop & psy: comment la Pop culture nous aide à comprendre les troubles psychiques

Résumé
La représentation des troubles mentaux est généralement erronée et paradoxale. D’un côté, ils exercent une fascination, des tabloïds aux nombreuses œuvres mettant en scène des troubles psychiques ; de l’autre, ils font peur, et leurs approches artistiques, souvent terrifiantes, sont prises pour argent comptant. Fréquemment abordée, la maladie mentale reste pourtant mal comprise. Se rase-t-on forcément la tête comme Britney Spears lorsqu’on est bipolaire ? La schizophrénie ressemble-t-elle à un dédoublement de la personnalité façon Black Swan ? Une série Netflix peut-elle déclencher des suicides ? Si je prends des antidépresseurs, vais-je me retrouver dans Requiem for a Dream ? Répondre à ces questions en mixant culture pop et psychiatrie, tel est le pari du Dr Jean-Victor Blanc dans ce livre à la fois sérieux, scientifique et divertissant. Ainsi souhaite-t-il rendre sa discipline, encore méconnue, accessible au grand public afin de diminuer la stigmatisation dont les personnes touchées par les troubles psychiques sont victimes
Genre littéraire: Psychologie/médecine
Durée: 6h. 30min.
Édition: Paris, Plon, 2019
Numéro du livre: 67594
ISBN: 9782259279642
CDU: 159.972

Documents similaires

Durée:12h. 16min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:5634
Résumé: Dans Le poids d'une vie, Bruno Bettelheim livre au lecteur son destin exceptionnel : sa rencontre avec la psychanalyse et la Vienne de Freud, où il a vécu. Son travail avec les enfants et les adolescents psychotiques. Une réflexion sur les descendants des morts de l'Holocauste. Écrit avec humour et lucidité, ce livre confirme la passion et le respect de Bruno Bettelheim pour les enfants, sa volonté constante de comprendre les êtres et les mobiles qui les font agir, les chaînes qui les entravent et les forces qui les animent. Un ouvrage qui permet de découvrir enfin la vie de celui qui s'est passionné pour celle des autres.
Durée:2h. 25min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:34083
Résumé: Bien que le terme "troubles bipolaires" soit généralement familier au grand public, les connaissances liées à ces troubles demeurent souvent superficielles.
Durée:7h. 37min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:20120
Résumé: Il a y encore peu, on appelait « maniaco-dépressifs » ceux que l'on nomme aujourd'hui les « bipolaires ». La maladie maniaco-dépressive évoquait ces cas spectaculaires de personnes connaissant un épisode maniaque - marqué par l'exaltation, l'euphorie extrême et un délire des grandeurs - suivi d'une phase de dépression sévère. Le changement de terminologie souligne une inflexion dans l'étiologie de la maladie. Tous les bipolaires ne relèvent pas de la forme la plus extrême, appelée TB1, où le sujet dans sa phase maniaque se sent invincible et omnipotent, se prend pour le sauveur de l'humanité ou un super-héros invincible... Il existe une autre forme (TB2) sans délire. Durant la phase d'euphorie appelée « hypomanie », le sentiment de surpuissance se manifeste par des achats compulsifs et démesurés, une sexualité débordante, une créativité intense ou une totale insouciance vis-à-vis des risques courants. Cela ne veut pas dire que le trouble soit moins grave : car justement cette absence de phase critique peut faire que la maladie passe plus inaperçue, et donc que la prise en charge soit différée. Certains troubles bipolaires sont aussi associés à la toxicomanie, l'alcoolisme ou des troubles alimentaires, ce qui complique le diagnostic. On parle alors d'états mixtes.
Durée:6h. 45min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:70193
Résumé: « Ce jour-là j’ai compris ce qui me troublait. Peut-être moins le spectacle de la douleur, de la déraison, du dénuement, que cette lutte qui ne s’éteint jamais, au bout d’un an comme de vingt, en dépit des traitements qui érodent la volonté et du sens de la défaite, ça ne meurt jamais, c’est la vie qui insiste, dont on ne vient jamais à bout malgré la chambre d’isolement et les injections à haute dose. Tous refusent, contestent, récusent, aucune folie ne les éloigne définitivement de cet élan-là. » Durant toute une année, Joy Sorman s’est rendue au pavillon 4B d’un hôpital psychiatrique et y a recueilli les paroles de ceux que l’on dit fous et de leurs soignants. De ces hommes et de ces femmes aux existences abîmées, l’auteure a fait un livre dont Franck, Maria, Catherine, Youcef, Barnabé et Robert sont les inoubliables personnages. À la folie est le roman de leur vie enfermée.
Lu par:Pierre Biner
Durée:42min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:18042
Résumé: Joseph Gabel étudie dans cet essai la signification psychopathologique du mensonge. Il définit la maladie mentale par quatre traits essentiels esseulement, perte de liberté, absence de rencontre et de valeurs dont il montre qu ils sont également caractéristiques du menteur ; pour conclure que la recherche de la vérité n est pas une activité de luxe, mais une dimension essentielle de notre santé et de notre humanité.
Durée:9h. 14min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:20648
Résumé: A cause de la guerre, du fracas de mon enfance, j'ai été, très jeune, atteint par la rage de comprendre. J'ai cru que la psychiatrie, science de l'âme, pouvait expliquer la folie du nazisme. J'ai pensé que le diable était un ange devenu fou et qu'il fallait le soigner pour ramener la paix. Cette idée enfantine m'a engagé dans un voyage de cinquante ans, passionnant, logique et insensé à la fois. Ce livre en est le journal de bord. Pour maîtriser ce monde et ne pas y mourir, il fallait comprendre ; c'était ma seule liberté. La nécessité de rendre cohérent ce chaos affectif, social et intellectuel m'a rendu complètement psychiatre dès mon enfance. Cinquante ans d'aventure psychiatrique m'ont donné des moments de bonheur, quelques épreuves difficiles, le sentiment d'avoir été utile et le bilan de quelques méprises. Mon goût pour cette spécialité est un aveu autobiographique. L'histoire de ces cinquante années raconte aussi comment j'ai traversé la naissance de la psychiatrie moderne, depuis la criminelle lobotomie, l'humiliante paille dans les hôpitaux, Lacan le précieux, la noble psychanalyse malgré ses dérives dogmatiques, l'utile pharmacologie devenue abusive quand elle a prétendu expliquer tout le psychisme, et l'apaisement que m'a apporté la théorie de l'attachement, dont la résilience, mon chapitre préféré, étudie une nouvelle manière de comprendre et de soulager les souffrances psychiques. Ce long chemin m'a conduit à tenter d'expliquer, de soulager et parfois de guérir les souffrances psychiques. Il m'a donné le plaisir de comprendre et le bonheur de soigner les âmes blessées".
Durée:1h. 16min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:68830
Résumé: Lise souffre d’un trouble bipolaire. Pour elle, une voiture rayée, un citron qu’on a oublié d’acheter, c’est dérisoire. Cette maladie est cruelle, pas seulement envers ceux qui en sont atteints, mais également envers les proches. Lise aimerait écrire à propos de ce trouble de l’humeur afin qu’on puisse mieux le comprendre. Elle voudrait dire qu’il n’y a pas que la maladie qui est un traumatisme. Mais que l’hospitalisation l’est également. Cependant trouver les mots est difficile…
Durée:6h. 16min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:36622
Résumé: Alors qu'il vient de se marier avec une jeune femme de la grande bourgeoisie, l'auteur, bipolaire en grave crise maniaco-dépressive, est emmené en hôpital psychiatrique. Enfermé une nouvelle fois, il nous plonge au coeur de l'humanité de chacun, et son regard se porte avec la même acuité sur les internés, sur le monde paysan dont il est issu ou sur le milieu de la grande bourgeoisie auquel il se frotte. Il est rare de lire des pages aussi fortes sur la maladie psychiatrique, vue de l'intérieur de celui qui la vit. Ce récit autographique est le premier livre publié par Pierre Souchon, journaliste au Monde diplomatique et à L'Humanité
Durée:11h. 18min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:68889
Résumé: Traduit de l'anglais par Pierre Kaldy. Un jour, Abigail Marsh est victime d'un accident de voiture ; un parfait inconnu lui sauve la vie au péril de la sienne, puis repart comme si de rien n'était... Des gens se jettent dans les flammes ou dans l'eau glacée pour aider des personnes en détresse qu'ils ne reverront jamais. Mais pourquoi ? Leur cerveau est-il différent du nôtre ? Pour le découvrir, la psychologue Abigail Marsh a eu l'idée originale d'étudier des adolescents psychotiques et de comparer ses données avec celles recueillies auprès de personnes extrêmement altruistes, ayant spontanément donné un rein à un inconnu. Altruistes et psychopathes est le récit incisif et vivant de cette investigation peu commune aux deux extrémités de la nature humaine. Marsh y pose une hypothèse forte : l'origine de l'altruisme est à chercher dans la façon dont une petite région de notre cerveau perçoit ou pas – à l'expression de la peur chez autrui. Nous sommes tous naturellement plus ou moins doués pour la compassion, mais certains d'entre nous, dont l'amygdale est un peu différente, pourront devenir des psychopathes... ou des héros. " Parmi tous les livres de ces dernières années, c'est un de ceux qui nous ouvre le plus l'esprit et il se lit comme un thriller. " Matthieu Ricard
Durée:8h. 12min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:17734
Résumé: Violemment secouée, à l'occasion d'une évocation en public de son père récemment disparu, par un tremblement irrépressible accompagné d'une expérience de dissociation, Siri Hustvedt décide, pour comprendre enfin la nature d'un phénomène qu'elle rapproche d'autres états-limites qu'elle a également connus, de prendre la mesure la plus exacte possible de la véritable nature des "gouffres" invisibles qui, hantant, fragilisant et formatant nos existences, sont tapis sous la vie ordinaire, afin d'affronter les mystères du moi. De la neurobiologie à la psychiatrie et à la littérature, une approche, aussi ambitieuse que personnelle, de l'histoire des pathologies mentales au fil d'une réflexion rigoureuse et lucide qui, transcendant la cartographie académique de la souffrance et de l'angoisse, aborde sans détour les rapports de la maladie avec le geste créateur.
Durée:4h. 55min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:73643
Résumé: Entre 2013 et 2017, Linda Boström Knausgård effectue plusieurs séjours en hôpital psychiatrique au cours desquels elle subit des électrochocs. Alors, pour raconter, elle doit désormais combattre l’amnésie – l’un des effets indésirables de ce traitement. Comment écrire sans souvenirs ? Par à-coups, semble nous répondre la narratrice, grâce à ces flashs qui la foudroient comme les décharges électriques qu’elle subit. Fille d’octobre est un réquisitoire contre les dérives de la psychiatrie moderne, mais également une émouvante réflexion sur l’écriture et la parentalité.
Durée:6h. 54min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:67160
Résumé: « A quoi bon expliquer l’inexplicable ? Pour nombre d’entre nous, le criminel, le tueur, n’est qu’une figure maléfique que l’on préfère chasser de notre esprit d’un revers de la main. Se confronter au mal, l’approcher par celui qui l’a commis ou celui qui l’a subi, constitue nécessairement un défi car il ne peut obéir à un schéma stéréotypé. » Jean-Luc Ployé nous dévoile les coulisses du premier travail de profilage en France, élaboré avec la gendarmerie et validé par FBI, travail qui mènera à l’interpellation de Pierre Chanal dans l’affaire des « disparus de Mourmelon ». Nous plongeons avec lui dans les coulisses d’un métier unique et fascinant : y a-t-il des formes du mal ? Existe-t-il des êtres dangereux et incurables ? Vivons-nous parmi des assassins en puissance ?