Contenu

Souvenirs du futur

Résumé
Ce récit évoque les souvenirs de Maximilien Sterrer, le héros, qui a effectué un voyage expérimental à bord d'un coupe-temps, lequel l'a transporté en 1957 mais a raté de dix ans la date de son retour et l'a déposé en 1928 au lieu de 1938. Riche en références littéraires (M. Boulgakov, A. Rémizov), ce roman décrit la folie du monde à la veille de la Seconde Guerre mondiale.
Genre littéraire: Science-fiction
Durée: 3h. 43min.
Édition: Lagrasse (Aude), Verdier, 2010
Numéro du livre: 68810
ISBN: 9782864326199
Collection(s): Slovo

Documents similaires

Durée:1h. 26min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:35342
Résumé: Rien n'est jamais trop étrange pour Krzyzanowski. Voilà qu'un de ses grands textes - tout petit en nombre de pages - que l'on croyait perdu à jamais vient de réapparaître aux archives à Moscou, restitué en 1995 par le FSB (ex-KGB) puis oublié au fond d'une réserve. S'il n'a pas valu à son auteur d'être arrêté, c'est peut-être parce que celui-ci portait par hasard le même nom qu'un grand révolutionnaire, ou parce qu'il était un écrivain à ce point invisible que l'absence de reconnaissance dont il a tant souffert lui a pour finir sauvé la vie. Et l'on ne sait toujours pas de quelle "affaire" relevait ce dossier. S'agissait-il du texte original confié à une dactylo qui aurait été arrêtée ? D'un exemplaire donné à lire à un écrivain qui se serait fait confisquer ses écrits ? Mystère... Quant à la rue Involontaire, elle existait réellement à l'époque : quelques coudes zigzaguant dans le quartier de l'Arbat où vivait Krzyzanowski avaient "involontairement" formé une petite rue. Celle-ci figure aujourd'hui encore sur les cartes, mais... est introuvable dans la réalité. Rue Involontaire est composé de sept lettres écrites par l'écrivain et son coauteur, la vodka. N'ayant personne à qui écrire, Krzyzanowski les adresse au premier venu ou à la fenêtre qui reste allumée la nuit, et les expédie par la fente de son vasistas. Avec une noirceur joyeusement désespérée, il approche à pas grincés de l'autobiographie. Ce récit est accompagné de deux petits textes ivres et foutraques, et d'extraits des carnets de l'écrivain.
Durée:4h. 5min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:35723
Résumé: " Ne seriez-vous pas tenté, citoyen, par l'acquisition d'un système philosophique ? Avec double perspective sur le monde : s'oriente à la fois sur le micro et le macrocosme. Conçu d'après une méthode stricte et sûre. Répond aux grandes questions... pour un petit prix. Vous hésitez, citoyen. Pourtant, cette conception du monde, que je suis également prêt à vous laisser à crédit, est tout ce qu'il y a de plus original ; jamais usée par aucune pensée. Vous seriez le premier à la concevoir. Moi, je ne suis qu'un simple constructeur, un assembleur de systèmes. C'est tout. Mais comprenez donc qu'en vous cédant cette conception, je m'en prive moi-même. N'eût été l'extrême nécessité... je vous le dis franchement : c'est un système idéaliste. Mais je ne prends pas cher. " Ce crève-la-faim de la littérature qui fait commerce de pensées, d'aphorismes ou de chiens volés, et qui sait que les mots l'emportent toujours sur la réalité, ressemble par bien des points à l'auteur des cinq nouvelles rassemblées dans ce volume.
Durée:5h. 30min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:36917
Résumé: Les doigts délicats d'un pianiste virtuose fuguent et découvrent une ville rude et froide. Un joueur d'échecs voit tout à coup sa vie se jouer sur l'échiquier. Un bâtisseur de ponts converse avec un crapaud tout droit venu du Styx. Et le fils d'un fantôme médical, mannequin servant aux futurs médecins à s'entraîner, mille fois accouché, s'échappe de son bain d'alcool et revient hanter l'étudiant qui l'a fait naître. Double difforme du narrateur et de l'auteur, mort-vivant chez les vivants-morts, il travaille comme gardien des lieux et remplit des formulaires: "Dans la rubrique Origines sociales, j'écrivais toujours Fantôme, et dans Occupation temporaire, je notais d'une écriture soigneusement calligraphiée: Humain." Ces récits brefs et étincelants, écrits pour la plupart au début des années vingt, sont marqués par la noirceur de la guerre et d'un temps dont Krzyzanowski a mesuré, avant tout autre, l'absurdité et la violence faite aux hommes comme aux mots.
Durée:6h. 31min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:67571
Résumé: Le Baron de Münchhausen, c'est la fantaisie, la faconde, le " mensonge " de la fiction supplantant la " vérité " du réel, et c'est la figure que Krzyzanowski, dix ans après la révolution d'Octobre, décide de réactiver pour donner à comprendre la Russie des années vingt. Le véritable Münchhausen avait notamment, au milieu du dix-huitième siècle, combattu les Turcs dans l'armée russe. Devenu personnage célèbre de la littérature européenne, le Baron revient dans l'histoire en 1921, aussitôt après l'écrasement de la révolte de Cronstadt par les bolcheviks. Désemparées, les puissances occidentales cherchent en effet celui qui pourrait porter ses pas dans ce pays invraisemblable afin d'essayer d'en expliquer les extravagances. En sa qualité de personnage de fiction, Münchhausen est tout désigné. Le voilà parti, emportant avec lui ses habitudes, sa mentalité, les archaïsmes de sa langue - ce qui n'est pas la moindre des réussites du livre. Mais comme nous sommes désormais au siècle du cinéma et de l'information, il se met à narrer ses aventures sur un rythme digne des films muets de l'époque et sous forme de conférences et d'interview. Ce qu'il dit de la Russie laisse le monde entier ébahi. En Occident, le Baron fait un triomphe. Le roi d'Angleterre veut le décorer. Mais au moment de la cérémonie, il a disparu. Seul un poète, ami de récente date qui avait mis en doute l'existence du Baron, réussit à comprendre: Münchhausen a définitivement regagné les pages de son livre, vaincu sur son propre terrain par la fiction du réel soviétique. (Source : Editeur)
Durée:5h. 12min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:36845
Résumé: Les récits fantastiques de ce premier recueil, écrits entre 1926 et 1939, ouvrent un monde fascinant au sein duquel métaphores, allégories, contes et paraboles, interrogent un temps où l’absurde a fait brutalement irruption.
Durée:21h. 14min.
Genre littéraire:Science-fiction
Numéro du livre:35373
Résumé: En 2014, une guerre nucléaire a ravagé la Terre. En 2033, quelques dizaines de Moscovites survivent dans le métro, se dotant de diverses formes de gouvernements et de croyances. Cependant, une menace venant de l'extérieur plane. L'un des survivants, Artyom, est alors chargé d'en avertir Polis, une communauté de stations qui préserve les derniers vestiges de la civilisation humaine. ©Electre 2017
Lu par:Manon
Durée:10h. 11min.
Genre littéraire:Science-fiction
Numéro du livre:34480
Résumé: Après l'implosion de l'Europe, provoquée par les wahhabites et les talibans, et le démantèlement de la Russie par les séparatistes, un Nouveau Moyen Age s'est instauré sur un territoire immense qui va de l'Atlantique à l'Oural puis au Pacifique. Les réserves de gaz et de pétrole sont épuisées et les Chinois ont débarqué sur Mars. C'est une ère de grande confusion, le Temps des Troubles. De la Russie actuelle ne subsiste que la Moscovie, orthodoxe et communiste, alors que partout ailleurs ont surgi de petits royaumes, principautés, tels les Etats-Unis de l'Oural, la République stalinienne socialiste soviétique (devenue un parc à thèmes pour nostalgiques du stalinisme)... et Tellurie, dans l'Altaï, dont le président est un Français. La nature, peuplée de centaures et autres créatures horrifiques de tout poil, semble elle-même avoir perdu tout repère. L'insécurité règne partout, avec son cortège d'horreurs, de viols, de massacres... Comme dans les temps anciens, l'énergie de chacun pourrait se mobiliser dans une quête du Graal, de l'Absolu. Au lieu de cela, tous se dirigent vers la république de Tellurie pour y acquérir le tellure, ce métal plus fort que toutes les drogues car il est capable de procurer le Bonheur. Puisant le grotesque à la source de Rabelais, Swift et Gogol, jouant de tous les registres langagiers, s'inscrivant enfin dans la tradition illustrée par le Nous de Zamiatine et le 1984 d'Orwell, Vladimir Sorokine développe une fantasy allégorique sur l'avenir de l'Europe et de la Russie. Roman d'avertissement, Telluria trace les effroyables contours d'un futur annoncé.
Lu par:Gilbert Bohn
Durée:16h. 41min.
Genre littéraire:Science-fiction
Numéro du livre:71684
Résumé: Le docteur Amadiro voue une haine inextinguible à Gladia Gremionis pour avoir fait échouer ses plans de domination de la galaxie. Avec l'aide d'un jeune scientifique, Mandamus, il monte un nouveau plan d'éradication de l'humanité. Pour le contrer, Gladia est encore assistée de Daneel, le robot humaniforme et de Giskard, l'androïde télépathe...
Durée:10h. 39min.
Genre littéraire:Science-fiction
Numéro du livre:65215
Résumé: Au terme d’une fuite angoissante à travers la Russie ravagée par un virus mortel, Anna et ses dix compagnons de fortune — hommes, femmes, enfants — ont atteint le but de leur périple : un cabanon sur le lac Vongozero, à la frontière finlandaise, un refuge sûr, coupé d’un monde devenu hostile.Contraints à l’immobilité, ils devront apprendre à vivre ensemble, malgré les tensions permanentes, malgré le froid polaire, malgré le manque de nourriture, le manque de ressources, le manque d’intimité. Le premier objectif est bien de passer l’hiver, terrible. Apprendre à pêcher sous la glace du lac, oser peut-être explorer les isbas désertées sur l’autre rive…Mais ensuite ? Comment s’en sort-on, lorsqu’on est encore plus démuni pour la survie que pour la fuite ?
Durée:2h. 4min.
Genre littéraire:Science-fiction
Numéro du livre:39274
Résumé: Ignace Rough, grand magnat de la finance, invite à bord de son luxueux trois-mâts le Flamingo, une poignée de financiers parmi les plus puissants au monde qui forment un club très fermé : L’Union des Cinq. Ce groupe d’experts projette de se rendre maîtres du monde par un jeu spéculatif. L’ingénieur Corvin qui se trouve du voyage, leur explique comment réussir ce beau coup. Il s’agira de profiter du passage dans notre ciel de la comète de Biéla pour déclencher un processus qui amènera la destruction de notre lune. Paniquées, les populations seront alors à la merci de L’Union des Cinq… mais le cataclysme annoncé aura des conséquences bien inattendues… Paru en 1925, ce court roman jubilatoire est à découvrir absolumen
Durée:14h. 40min.
Genre littéraire:Science-fiction
Numéro du livre:73869
Résumé: Testeur de jeux vidéo d'une nouvelle génération ? Une aubaine pour Arsène, ce gamer surdoué d'à peine quinze ans. Mais, ce job en or, il n'est pas le seul à y postuler et la compétition sera rude. Tout cela pour le compte de l'insaisissable Maxime, dont les desseins sont ambigus. Pur charlatan ? Aimable manipulateur ? Visionnaire d'un monde virtuel à venir ? Ou plus déconcertant encore ? "Je transfigure le matériel en immatériel et inversement". Entre désir et réalité, demi-vérités et faux-semblants, entre virtuel et réel, Arsène apprend à naviguer d'un monde à l'autre, là où les frontières s'estompent. Mais pour aller où ? L'enjeu est rien moins qu'innocent. Le sombre et le dérangeant côtoient l'émerveillement devant les potentialités du monde, qu'il soit réel ou virtuel. Ce roman de formation, par son côté dystopique, parfois cynique et désabusé, n'est pas sans rappeler le Neuromancien de William Gibson, certains textes fantastiques de Stephen King et, bien sûr, le film Matrix, qui a popularisé la confrontation du réel et du virtuel dans le monde d'aujourd'hui.
Durée:9h. 12min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:33604
Résumé: Loin des steppes cosaques, Vladislav Otrochenko galope ici dans des terres de haute fantaisie. En homme libre, se défiant du temps et de la géographie, il explore sa propre conception de l'espace et visite les grandes œuvres universelles -?Catulle, Ovide, Pouchkine, Platonov, Nietzsche, Schopenhauer... Il s'arrête sur certaines bizarreries ou mystifications, s'amuse des incohérences. Dans un cycle de petits textes sur Gogol, il dérape joyeusement vers le fantastique avec la minutie d'un enquêteur policier. Au-delà de l'ivresse du mensonge, se dégage peu à peu une interrogation puissante sur la réalité et l'histoire. À l'heure où les conflits ébranlent l'Europe, où les peuples se replient et la pensée s'englue dans le présent immédiat en quête de certitudes, la mise à distance est plus que jamais nécessaire. C'est sans doute la seule leçon de la littérature. Par-dessus toutes les frontières, cette défense de la gratuité, des mystères et des opacités a force de manifeste.