Contenu

Le crime de Martiya Van Der Leun

Résumé
Qu'est-ce qui a pu pousser Martiya Van der Leun, brillante anthropologue américaine, à assassiner David Walker, un missionnaire, avant de se suicider dans la prison thaïlandaise où elle purgeait sa peine ? Fasciné par ce fait divers, Mischa, un jeune journaliste récemment installé en Thaïlande, entreprend une véritable enquête sur le passé de la meurtrière et de sa victime. Elle va le mener jusque dans les montagnes du nord, chez les Dyalo, la tribu dont Martiya avait adopté les croyances. Parmi eux, il trouvera peut-être les réponses à ses interrogations sur la foi et la science, le bien et le mal, le primitif et le civilisé. Un premier roman exceptionnel. Au-delà de l'intérêt que l'on peut porter aux peuples premiers, à l'anthropologie et à ses grands noms - de Malinowski à Lévi-Strauss -, on ne peut être que captivé par la puissance narrative de Mischa Berlinski, son intrigue complexe et passionnante, et ses héros hors du commun.
Durée: 15h. 44min.
Édition: Paris, Albin Michel, 2010
Numéro du livre: 65446
ISBN: 9782226208378

Documents similaires

Durée:9h. 24min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:68742
Résumé: Au Nigéria, dans la cosmologie igbo, lorsqu’un enfant est dans le ventre de sa mère, il est façonné par des esprits qui déterminent son destin. Mais à la naissance de la petite Ada, les portes entre le monde des humains et celui des esprits se sont temporairement ouvertes, le temps pour ces derniers de s’immiscer dans le corps de la fillette et de s’y trouver bloqués. Un pied dans le monde des vivants, un pied dans le monde des esprits, Ada va ainsi grandir envahie par un cortège de voix qui vont se disputer le contrôle de sa vie, fractionnant son être en d’innombrables personnalités. Mais lorsque Ada quitte son berceau géographique pour faire ses études aux États-Unis, un événement traumatique d’une violence inouïe va donner naissance à un nouvel esprit, beaucoup plus puissant, beaucoup plus dangereux. Ce nouveau «moi» prend possession d’elle et se nourrit de ses désirs, de sa colère et de sa rancœur. La vie de la jeune fille prend alors une tournure de plus en plus inquiétante, où la mort semble devenir une séduisante échappatoire. Ce premier roman à la force narrative enivrante donne à voir une version profondément originale des troubles de la personnalité. Avec une assurance rare et une énergie dévorante, Eau douce explore les abysses de l’être, pose un regard incisif sur les questions d’identité, de sexualité, de folie et d’acceptation de soi, et sonne l’émergence d’une nouvelle voix littéraire, unique et audacieuse.
Durée:4h. 19min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:70933
Résumé: Une sélection de textes représentatifs de la pensée de l'anthropologue et ethnologue français, théoricien du structuralisme, classés par thèmes et par ordre alphabétique. L'anthropophagie, la culture, la démocratie, l'esthétique, la famille, le racisme, le marxisme, l'opposition entre nature et culture ou encore le totémisme sont évoqués.
Lu par:René Gagnon
Durée:2h. 32min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:37018
Résumé: Dans cet enregistrement, Braden décrit cette ancienne forme de prière qui n'a ni mots ni expressions extérieures. Il nous conduit dans un voyage d'exploration sur ce que nos expériences les plus intimes nous révèlent sur nos croyances les plus profondes
Durée:3h. 15min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:67641
Résumé: Cet essai, consacré à Sade, examine les facettes de la vie et de l'oeuvre de l'homme de lettres longtemps controversé. G. Macé présente le marquis de Sade comme un précurseur de l'anthropologie et met en avant sa curiosité insatiable, en ce qu'il a comparé les croyances et les coutumes de tous les peuples, sans préjugés, et en alliant la sexualité à un athéisme radical.
Durée:35h. 35min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:73893
Résumé: Une relecture critique des récits de l'histoire de l'humanité à la lumière des acquis des sciences sociales et de l'archéologie depuis le tournant des XXe et XXIe siècles. Les auteurs déconstruisent la vision classique où se succèdent chasseur-cueilleur, agriculture associée au capitalisme, villes marquant l'entrée dans la civilisation avec la guerre, la bureaucratie, le patriarcat et l'esclavage.
Durée:8h. 19min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:75654
Résumé: Face à la crise de foi que le monde traverse, Juan Pablo Meneses abandonne son poste de rédacteur en chef et part en Inde pour trouver un dieu esseulé, adoré de personne, afin de se l'approprier et de fonder sa propre religion. Une fois son dieu en poche, il s'envole pour la prestigieuse école de commerce de Stanford où il conçoit son Eglise à la manière d'une start-up, puis il achève son périple à New York où il inaugure en grande pompe sa religion le jour du Black Friday. Enquête loufoque aux accents de conte philosophique, Un dieu à soi est une véritable épopée et une réflexion sur la croyance, l'hyperconsumérisme et l'avenir du journalisme dans un monde surmonétisé.
Durée:5h. 47min.
Genre littéraire:Sciences/technologie
Numéro du livre:72849
Résumé: A travers huit récits de pistage d'ours, de loups ou de panthères des neiges, des forêts de Yellowstone aux crêtes du Kirghizistan, le philosophe invite à porter son attention sur le vivant simultanément autour de soi et en soi et à apprendre à cohabiter avec lui.
Durée:25h. 34min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:70855
Résumé: Voici un livre capital, best-seller au États-unis et en Grande-Bretagne, en cours de traduction dans plus de dix pays, commis par l'un des intellectuels les plus influents selon le New York Times, initiateur d'Occupy Wall Street à New York. Un livre qui remet en perspective l'histoire de la dette depuis 5000 ans et développe une approche totalement nouvelle. Il démontre magistralement que le système de crédit précède la naissance de la monnaie et que la dette a donc toujours structuré nos systèmes économiques et nos rapports sociaux. Il montre également que le vocabulaire des écrits juridiques et religieux de l Antiquité (des mots comme "culpabilité", "pardon" et "rédemption") est issu en grande partie de ces affrontements antiques sur la dette, et qu'il fonde jusqu'à nos conceptions les plus fondamentales du bien et du mal. Sans en avoir conscience nous livrons toujours ces combats. Un essai passionnant et essentiel qui nous permet de mieux comprendre l'histoire de notre passé, celui de la crise des crédits en cous ainsi que l'avenir de notre économie.
Durée:3h. 33min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:36074
Résumé: Une réflexion sur le sens du retour à la tradition qui a lieu depuis quelques décennies dans le monde entier, démêlant les notions d'identité, de mémoire et de racines. Passant de Romulus à Trump, ou de la mémoire privée à la mémoire collective, l'auteur constate que les valeurs d'authenticité de la tradition n'existent pas, que les cultures changent et que les traditions se choisissent. ©Electre 2017
Durée:3h. 43min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:75271
Résumé: Après L'homme nu : la dictature invisible du numérique, cet ouvrage montre le cheminement de plus en plus dictatorial que prend la civilisation de la révolution numérique, basée sur la raréfaction des contacts humains. Les auteurs mettent ces menaces, notamment la guerre cybernétique, en perspective avec la politique menée par des Etats autoritaires tels que la Russie.
Durée:15h. 16min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:73943
Résumé: Une histoire des grands courants migratoires humains qui ont abouti au métissage des peuples depuis le paléolithique. A la recherche des traces laissées par l'homme sur les routes des invasions et des explorations successives, l'auteur réfute des idées reçues et rappelle l'ancienneté de la condition de migrant.
Durée:1h. 27min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:67953
Résumé: Les différences objectives entre les sexes entraînent-elles des différences d'aptitudes, des différences dans le domaine juridique, professionnel, et la domination d'un sexe sur l'autre ? Ces différences sont-elles naturelles ou culturelles ? Ces questions sont abordées dans une démonstration de l'égalité entre homme et femme, condensé de l'oeuvre de l'anthropologue.